Attention :

Les repacks proposés ici sont des versions inédites non éditées chez nous, qui ont été réalisées par mes soins ou par celui de mes collaborateurs. Le blog en lui-même n'héberge aucune œuvre, il renvoi vers des liens. Il n'y a aucun but commercial, cela ne génère aucun bénéfice, ces repacks ne sont là que pour empêcher ces films, ces VF, ces montages de disparaitre à jamais. Il s'agit d'un partage "raisonné", les films étant retirés du blog lorsqu'ils sont édités en bonne et due forme, avec entre autre notamment leur VF d'origine complète. Si toutefois la présence de certains repacks posent problème, n'hésitez pas à m'écrire par mail. Lorsqu'un repack est retiré, inutile de me demander de le remettre. A moins que l'édition soit épuisée et impossible à retrouver.

REJOIGNEZ MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/indianagillesrepacks?fref=ts

MA CHAINE YOUTUBE :

https://www.youtube.com/channel/UCzdEiz9bvKXPXIYD51NbaSw

vendredi 2 novembre 2012

"Nom d'un chien de nom d'un chien" !

J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle à vous annoncer. La mauvaise c'est que je ne vous proposerai finalement pas la série des (plus si) Nouvelles aventures de Vidocq, la série avec Claude Brasseur qui faisait suite à celle avec Bernard Noël. La bonne c'est que si je ne la propose pas, c'est parce que le magazine des Années Lasers annonce dans son numéro 191 à la page 21 que l'INA sortira la série en DVD pour 2013 ! Bon, il faudra ronger son frein puisque ce sera pour la fin de l'année 2013. Une longue année à attendre !
Merci en tout cas à Jorge pour me l'avoir envoyé et désolé si je n'ai pas eu le temps de la proposer ici. J'en parlerai sans doute prochainement car il y a de nombreux comédiens de doublages qui y ont participé comme George Atlas, Gabriel Cattand, Monique Thierry, Alain Dorval...
En attendant, voici un site intéressant sur la génèse de la série :
http://vatzhol.perso.neuf.fr/pagesFZ/vidocqhistorique.html


Mis à jour : Les DVD sont disponibles dans une très belle édition depuis Décembre 2013.

mardi 16 octobre 2012

[News] : Colorado (la resa dei conti) en Blu-ray allemand.



En attendant l'édition française de chez Wild Side, le superbe film de Sergio Sollima est sorti pour la première fois en HD chez nos amis Allemand. Il faut dire qu'ils sont très friands de westerns italiens qu'ils ont souvent co-produits.
C'est une très belle édition en "book", comme le fait Warner par exemple. La couverture est superbe et les photos intérieures bien choisies. Le livret interne semble très intéressant mais malheureusement, mon niveau d'allemand est proche du néant.
L'édition est composé du Blu-ray du film ainsi que la version en DVD (non restaurée, probablement l'édition précédente allemande avec une nouvelle sérigraphie), ainsi qu'un DVD de bonus. Ce dernier propose une longue interview de Sergio Sollima en italien, entrecoupés d'interventions de Tomas Milian en anglais (c'est le même documentaire que l'on trouvait dans l'édition italienne), des bandes annonces de westerns (en anglais, en allemand...), beaucoup de photos (comme des pubs et affiches du film dont l'affiche belge au nom de "Un maudit de plus") et la bande originale du film. Tout est sous-titré en allemand et surtout en anglais. La qualité des vidéo est assez pourrie, affiches mis à part, mais pour des bonus, ça passe largement.
Mais vous êtes surtout curieux sur la qualité de la remastérisation HD et des langues disponibles. Bien entendu, il n'y a ni VF, ni sous-titres français. Comme vous avez pu le constater avec mon repack, y a avait du boulot et nos amis allemands avaient autre chose à faire que de s'occuper de notre piste charcutée. Il y a par-contre deux versions allemandes, une version anglaise et surtout la VO italienne. Comme pour les bonus, nous avons des sous-titres allemands et anglais. Les deux versions allemandes sont le doublage d'époque (dont les scènes manquantes passent en italien) et un nouveau doublage allemand intégral. Comme je l'ai déjà dit, niveau allemand je suis zéro mais le doublage d'époque m'a semblé bien meilleur car, comme toujours, le redoublage était bien trop propre et net. Jusqu'à présent, les seuls qui ont compris qu'il fallait volontairement un redoublage imparfait c'est Walt Disney avec le dernier doublage de Blanche Neige qui semble volontairement vieilli. C'est quand même pas sorcier à faire et à comprendre, non ? Mais l'effort est louable. Toutes les pistes m'ont eu l'air de bonne qualité et la VO italienne saturait bien moins que sur mon DVD Italien. Chose amusante : j'ai vérifié si on entendait le dernier coup de feu manquant de Lee van Cleef à la fin (voir mon article du repack pour plus de détails) et... oui, il est présent cette fois !
Et maintenant, l'image : c'est pas mal. Pour être honnête, on a vu mieux. Le Grand Duel par exemple lui est largement supérieur. Mais le gain est notable avec une très belle définition et une copie assez nettoyée (il reste des taches et poils par-ci par là). Il suffit de remettre le DVD Allemand (qui était la référence jusqu'à présent) pour voir que de nets progrès ont été fait.

Au final, voici une très belle édition que je recommande à tous ceux qui regardent le film en anglais (les hérétiques !!!) ou en VOSTA... ou comme moi, en VO pure (oui je sais, j'ai de la chance). Vous pouvez le commander sur Amazon.pour une vingtaine d'euros. Mais bien entendu, il serait désormais plus sage d'attendre l'édition chez Wild Side qui comportera la VF cut et des sous-titres français.








Article mis à jour le 11/06/13

lundi 20 août 2012

[Repack 2.0] : Colorado - version intégrale (HD et SD, VF)

 LE FILM EST SORTI CHEZ WILD SIDE.SI VOUS AIMEZ CE FILM ACHETEZ LE ! SI VOUS NE L'AIMEZ PAS, ACHETEZ LE QUAND MÊME ET OFFREZ-LE A UN AMI !
CE REPACK EST UNE VERSION QUI COMPLÈTE L’ÉDITION


dimanche 12 août 2012

[VHSRip] : Les Inconnus - Au secours... tout va bien !




Alors là, je peux vous dire que vous êtes très gâtés. Ce spectacle de 1987, inédit en VHS et DVD est d'une extrême rareté. Dans celui-ci, nos Inconnus étaient encore quatre puisque on y trouvait en plus de la célèbre triplette, l'Inconnu méconnu du groupe : Seymour Brussel. Ce dernier quitta en effet les Inconnus en 1988 pour devenir bioénergéticien et ostéopathe.
Si les Inconnus ne l'étaient plus tout à fait (ce premier spectacle au théâtre Fontaine faisant sans arrêt salle comble), il n'était pas encore les super-stars qu'ils deviendraient peu de temps après grâce à leur deuxième spectacle, sans Seymour Brussel, Au secours... tout va mieux ! Et en particulier grâce au sketch Télémagouille, devenu instantanément culte. Leur notoriété au zénith, il lancèrent l'émission La télé des Inconnus qui fit le bonheur d'Antenne 2 durant des années, mais surtout celui de ses spectateurs qui purent se régaler de sketch plus mythiques les uns que les autres.
Les gros fans des Inconnus tels que moi, doivent se rappeler du film de 1985, Le téléphone sonne toujours deux fois où nos Inconnus apparaissaient tous les cinq ensemble. Comment ça cinq ? Et oui, en plus de Seymour Brussel, il y avait également Smaïn ! Ce dernier décida de faire une carrière solo juste après la sortie du film. A l'époque, nos célèbres Inconnus s'appelaient d'ailleurs Les cinq. Vous comprenez aisément pourquoi ils ont dû changer de noms après ça !
Ce spectacle a été diffusé en Décembre 1988 sur M6... et TMC qui était alors une chaîne hybride. Si ma mémoire est bonne, TMC et un M6 avait un programme indépendant pendant la première partie de la journée puis ensuite, les programmes fusionnaient. Cela explique les logos dans chaque coin. C'est ma tante qui eut l'excellente idée de l'enregistrer et ma cousine et moi l'avons regardé de très très très nombreuses fois. Nous sommes devenus immédiatement fans de ce groupe et Le téléphone sonne toujours deux fois passait également en boucle pour le plus grand malheur de ma tante qui n'en pouvait plus de nous entendre répéter à tout bout de champs nos tirades préférés ("Tu t'appelles plus Marcel Bichon ?").
Dans notre entourage, personne ne connaissait ces comédiens qui nous faisaient tant rire. Et ma Tante apprit qu'ils allaient passer à Marseille pour leur second spectacle ! Et c'est ainsi que le 2 Novembre 1989 à 21H, ma cousine, ma tante et moi avons vu nos idoles en chair et en os. Ma cousine et moi étions un peu déçu de ne pas y voir Seymour Brussel car nous ne savions pas qu'il avait quitté le groupe. Mais peu importe, nous nous sommes régalés.

Forcément, à la fin du spectacle, nous avons insister pour les voir et obtenir leur autographe ! Et croyez le ou pas mais nous étions les seuls à attendre pour ça ! C'est vous dire si les Inconnus n'en étaient encore qu'au début de la mémorable carrière. Nous vîmes en premier Pascal Legitimus. Il fut un peu froid lorsque ma cousine s'avança pour lui demander de signer nos billets. Il était en train de parler à une femme et nous étions peut-être en train de casser son cou, qui sait ? Je me rappelle très bien qu'il nous avait dit "Je sais pas écrire" ! Bien entendu il signa nos autographes et ma cousine lui dit en les récupérant : "Pas mal pour un illettré" ! Ce à quoi il répondit : "On fait ce qu'on peut" !
Il nous fallu attendre une bonne dizaine de minutes avant de voir débarquer Didier Bordon, son bardât sur le dos. "Ah ? Y a de l'autographe dans l'air" ! s'exclama-t-il. Je m'avançais en premier car il était mon préféré des trois. Il signa puis parti rapidement. Il semblait assez pressé.
Quant à Bernard Campan, il n'arrivait toujours pas. Tout à coup, une personne du théâtre nous dit qu'il était sorti par les coulisses mais que si l'on se dépêchait, nous pourrions peut-être le rattraper. Sans plus attendre, nous sommes sortis de l'Odéon et nous l'avons trouvé juste en face du théâtre, sur un scooter, en train de discuter avec quelqu'un. Nous avons pu discuter avec lui de longues minutes, c'était le pied ! Il était d'une gentillesse extrême et vraiment simple et abordable. Curieusement, alors que c'est avec lui que nous avons le plus discuté (une bonne dizaine de minutes !) je ne me souviens plus trop des détails. Mais je me souviens d'une chose : ma tante lui avait déclaré en riant "Ils n'arrêtent pas de regarder votre film Le téléphone sonne toujours deux fois. Je peux plus vous voir !". Campan avait ri et semblait très étonné de voir des fans connaître ce film très méconnu à l'époque (qui fut d'ailleurs un échec public au cinéma). Ce furent les premiers et les derniers autographes que j'ai jamais demandé. Je garde précieusement ses billets dont l'encre du stylo à bille s'est malheureusement presque complètement effacé avec le temps ! Je vous les ai scannés en dessous. J'espère avoir la chance de pouvoir leur reparler un de ces jours. Je leur reparlerai alors de ce fameux 2 Novembre 1989.




Quelques mois plus tard, vous pouvez être sûr que nos magnétoscopes étaient prêts à enregistrer la première émission de la Télé des Inconnus. Je me rappelle même que chez moi on avait raté quelques secondes du début (le sketch sur le tirage du loto si ma mémoire est bonne) et que j'étais catastrophé. Heureusement que ma tante l'enregistrait aussi, je pus donc savourer ce grand moment de télévision pour la première fois. Nos VHS n'avaient pas fini de tourner en boucle... Au bout de deux ou trois émissions, les Inconnus ne l'étaient plus pour personne et quelque part, nous avions l'impression d'avoir perdu un peu notre statut particulier. Désormais, tout le monde était fan ou presque et c'était une juste récompense pour le groupe que je considère toujours aujourd'hui comme le meilleur que la France ait jamais eu.
Après ces belles et émouvantes anecdotes, il est temps de revenir au spectacle qui nous intéresse. La qualité de l'image était assez pourrie. Contrairement à nous, ma tante n'avait pas une très bonne antenne ni un très bon magnétoscope. J'ai tout fait pour rendre l'enregistrement regardable et le résultat est plus qu'acceptable désormais. J'ai également nettoyé le souffle de la VHS pour une écoute plus agréable. Ne vous inquiétez pas si l'image saute les premières secondes durant le générique, ça ne le fait qu'au début fort heureusement. Et vers le milieu du spectacle, la chaîne zappe l'espace d'une ou deux secondes. A part ça, comme le dit le spectacle, tout va bien !
Vous allez découvrir des sketchs inédits et d'autres bien plus célèbres comme celui des flics ou des pétasses. Mais comme ils étaient quatre au lieu de trois, ils sont quelque peu différents... Peut-être même étaient-ils plus drôles ! Mais je n'ai que trop parlé. Le spectacle va commencer, il est temps de se taire et d'apprécier ce grand moment. Chuuuuuuuut... 


Le Lien :

http://www.jheberg.net/download/O7zART-les-inconnus-au-secours-tout-va-bien-19


Version Youtube de bien meilleure qualité par louyseiz : 

samedi 26 mai 2012

jeudi 24 mai 2012

Les "101" voix françaises de Tomas Milian

Article mis à jour le 11/06/2013

Tomas Milian est un acteur cubain incroyablement populaire en Italie mais qui demeure presque inconnu pour la plupart des Français. En Italie, durant sa période Western, à quelques exceptions près, c'est lui qui se doublait merveilleusement  bien (mais pas dans Colorado par exemple). Lorsqu'il a commencé à jouer des personnages typiquement Italiens, c'est l'immense Ferrucio Amendola qui a pris le relais. Milian lui doit sans aucun doute une bonne part de son succès en Italie. Il a bien été doublé par d'autres acteurs mais globalement ça s'est vite stabilisé ainsi.
Mais en France... mon dieu, on comprend immédiatement son impopularité car Milian n'a jamais eu de voix française officielle. C'est bien simple, il a pratiquement connu une voix différente pour chacun de ses films ! Et même lorsqu'il s'agissait de suites, le comédien de doublage changeait quand même. Cela dit, il a été plutôt bien servi en général car c'est souvent des grands noms du doublages français qui s'y sont collés. Bien que je n'ai pas vu et entendu toutes les VF de ses films, passons en revue les "101 voix françaises" de Tomas Milian que j'ai pu identifier. 

 
Colorado - Le blanc, le jaune et le noir - Echec au gang - Escroc, Macho et Gigolo : Gérard Hernandez
Quel choix on ne peut plus logique puisque Gérard Hernandez a toujours été le spécialiste pour doubler les personnages hispaniques. Bien qu'on l'ait souvent vu apparaître dans des films (et dans l'académie des 9 !), un peu à la manière d'un Roger Carel, on le connaissait surtout pour ses nombreux doublages. Parmi ses doublages les plus célèbres, ceux du Grand Schtroumpf, de Jack Dalton, ou encore Willie Tanner dans la série Alf. Cet acteur géniala énormément gagné en popularité dernièrement puisqu'il est le vieux grincheux Raymond de la série Scène de Ménage. Il sera l'un de ceux qui prêtera le plus souvent sa voix à Tomas Milian. Mais de là à dire qu'il s'agit de sa voix française officielle... C'est en tout cas l'une des voix qui lui correspondra le mieux et qui s'approche le plus souvent de sa voix d'origine. On ne pouvait de voix plus appropriée sur Colorado, l'un des grands rôles de Milian qui popularisa le fameux "péon" Mexicain.
Milian s'est souvent laché dans sa carrière. Dans la comédie de Corbucci Le blanc, le jaune et le noir, il lui fallait un spécialiste du délire pour l'accompagner. Quoi de mieux que le retour de Gérard Hernandez qui, comme Milian, est ici en roue libre. Bien que la version française soit bien moins savoureuse que l'italienne, Hernandez s'en donne à coeur joie et à bien dû s'amuser aux côtés de Dominique Paturel qui double Giuliano Gemma (il l'a souvent fait lorsque ce dernier jouait des rôles plus comiques) et André Valmy  sur Ellie Wallach. A propos de ce dernier, on aurait bien aimé retrouver Claude Bertrand qui l'avait doublé merveilleusement dans le Bon, la brute et le truand,  sans parler qu'il aurait retrouvé Paturel avec qui il a été si souvent associé. Mais Valmy s'en sort bien, surtout que Wallach est assez sobre pour une fois.
Dans Échec au gang, si Milian y joue deux rôles (celui du Bossu et de Monezza, deux personnages qu'il a joué dans plusieurs autres films), la version française choisit de lui donner deux voix différentes. Pour Monnezza, plus comique, c'est de nouveau Gérard Hernandez qui s'y colle alors que pour le Bossu c'est Saddy Rebbot (dont je reparlerai plus tard). Un choix judicieux dans les deux cas, qui permet de différencier clairement le caractère des deux personnages.
Il le doublera encore une fois dans la comédie Escroc, Macho et Gigolo, un film avec Bud Spencer.
  


 Tire encore si tu peux : Bernard Tiphaine
Grand nom du doublage Français, cet excellent comédien exerce toujours énormément aujourd'hui puisqu'il est notamment la voix française officielle de James Caan mais aussi... de Chuck Norris ! Ca c'est du grand écart ! On le connaît aussi pas mal pour avoir été LA voix française du robot Bender dans Futurama, personnage qu'il devrait doubler à nouveaux dans la nouvelle saison qui est prévue pour bientôt... ! Bien que le doublage français de Tire encore si tu peux soit excellent, le montage du film français est tellement charcuté qu'il en perd tout son sens. Difficile de l'apprécier dans ces conditions.
  

Le dernier face à face : Pierre Hatet
Encore un grand de chez grand puisque tout le monde doit forcément connaître son doublage loufoque et hilarant de Doc Emmet Brown dans la série Retour vers le Futur ! Mais Pierre Hatet n'a pas doublé que des personnages dingo, il a même doublé très souvent de manière extrêmement sobre et souvent des beaux salauds. Citons par exemple le méchant Donovan, d'Indiana Jones et la dernière croisade. Son autre rôle mythique est celui du Joker dans la série animé Batman (mais également dans les jeux vidéo Batman !) que je trouve, et de loin, largement meilleur que Mark Hamill sur la VO. Cela dit, je ne trouve pas que sa voix aille particulièrement bien à Tomas Milian dans le Dernier face à face qui aurait mérité un ton plus... ibérique.
  

Saludos Hombre : Serge Sauvion
Suite de Colorado, le personnage de Cuccilo n'a pourtant pas été doublé cette fois-ci par Gérard Hernandez mais par Serge Sauvion, immense acteur qui aura été pendant des années la voix mythique de Peter Falk dans Colombo. Les fans de Rocky l'auront également entendu sur le personnage de Polly.  Capable de moduler sa voix avec grand talent, il a souvent doublé les personnages aux antipodes de Colombo puisqu'il a été notamment durant des années la voix française de Burt Reynold. Ici, il double très bien Tomas Milian même si l'on peut trouver que son timbre de voix "Burtien" ne corresponde pas trop au petit paysan Mexicain qu'est Cucillio. L'immense Serge Sauvion nous a quitté le 13 février 2010, suivant de près le non moins grand Peter Falk.
  


Tepepa : Serge Lhorca
C'est bien simple, je pense que nous tenons là l'une des meilleures voix française pour Tomas Milian. Encore un monstre sacré du doublage, vous avez forcément entendu Serge Lhorca vu qu'il a commencé a doubler dans les années 40 ! L'un de ses doublages les plus connus est sans doute celui de Cornelius dans les films de la Planète des Singes. Sans oublier le Yoda de l'ancienne trilogie de la Guerre des Etoiles. Son timbre de voix est tout simplement parfait pour Milian. Ni trop comique (comme pourrait l'être Hernandez), ni trop "viril" (comme pourrait l'être Serve Sauvion), Lhorca parvient a retranscrire à merveille la légèreté, la tristesse et la passion d'un personnage comme Tepepa. Dommage qu'il ne fut pas doublé dans sa version intégrale, seule version digne de rendre hommage à ce grand film méconnu. Ce génialissime acteur né en 1918, nous a quitté le 13 janvier 2012 à l'age de 93 ans après 60 ans de bons et loyaux services. Chapeau l'artiste et encore merci !

O'Congaceiro - La rançon de la peur - Bracelets de sang : Bernard Murat
Je ne vais pas y aller par quatre chemins : j'aime Bernard Murat. Enfin, quand je dis que je l'aime, je veux bien entendu parler de son jeu et de sa voix. Il est aujourd'hui un grand metteur en scène de théâtre et a complètement laissé tombé le monde du doublage qu'il semble même avoir renié. Mais durant les années 70 et 80, on l'entendait très souvent. S'il doublait généralement les beaux gosses, il est pourtant très connu pour avoir été les voix françaises officielles de Richard Dreyfuss et Woody Allen. Il fut même la voix de Bruce Lee dans Opération Dragon. Mais personnellement, Bernard Murat m'a surtout marqué pour avoir doublé Bill Murray dans les deux SOS Fantômes. C'est bien simple, je ne peux pas regarder le film en VO tellement je trouve qu'il rend Murray encore plus désopilant. J'ai toujours été navré de constater que ce pince sans rire de Murray n'a été doublé par Murrat que dans ces deux films. Si un 3eme épisode se fait (on en parle très souvent), j'espère que Monsieur Murrat nous fera l'honneur de reprendre ce rôle une dernière fois.
Dans O Cangaceiro, bien qu'il double très bien Tomas Milian, je ne pense pas que son timbre de voix corresponde vraiment à ce personnage un peu rustre et exotique. Cela dit, il s'en tire admirablement bien malgré tout.
Il double une seconde fois Milian sur la Rançon de la peur dans un rôle qui correspond cette fois-ci beaucoup plus à sa voix et à son jeu. Exit le paysan, bonjour le gangster Italien beau gosse. Un très bon doublage français pour un très bon film, sombre et violent.
Il le retrouvera une fois encore pour Bracelet de sang, remake policier de Pour une poignée de dollars (lui-même déjà remake de Yojimbo de Kurosawa). Encore une fois, Murat correspond plus à ce genre d'interprétation sur Milian et participe grandement à la qualité de ce doublage.
  

Companeros : Philippe Ogouz
Dans la lignée de Bernard Murat, la voix de Philippe Ogouz est peut-être un peu trop classe pour le personnage de paysan que joue ici Tomas Milian. Mais Philipe Ogouz a toujours été doué pour rendre sa voix plus comique quand il le fallait et du coup il s'en sort admirablement bien. Philippe Ogouz est lui aussi une très grande voix du doublage français et on le connaît pour ses doublages de Lupin III (Edgar de la cambriole), Ken le survivant (très décrié par les fans mais totalement délirant) et Patrick Duffee dans Dallas ou Notre Belle famille. Comme Murat, il doubla également Bruce Lee dans les versions françaises mythiques des VHS de René Chateau Vidéo. Dans Companeros, son "Pingouiiiiiiin" est mémorable et son duo avec Jacques Thébault qui double ici Franco Nero, est impayable. Dommage que la VF soit une version tronquée. Maudits producteurs !
  

La longue nuit de l'exorcisme : Jean-Claude Balard
Pour ce doublage, je ne suis pas sûr à 100%. J'ai d'abord songé à Denis Savignat mais je pense qu'il s'agit plutôt de Jean-Claude Balard. Cette voix grave, posée et ténébreuse nous change totalement de celle des autres comédiens qui ont prêté leur voix au cubain d'Italie. Vu le ton du film, avec un Milian très sobre et sérieux, la voix de Balard n'est en rien choquante. Jean-Claude Balard n'a peut-être pas une voxographie aussi étendue que ses collègues ici présents mais il peut se vanter d'avoir prêter sa voix aux célèbre Mendoza dans le dessin-animé des Mystérieuses Cités d'Or ! Il n'a malheureusement pas repris ce rôle dans la seconde série de 2013. Il a souvent doublé des personnages secondaires dans les dessins-animés, l'un des plus récent étant celui du miroir dans le Blanche Neige de Walt-Disney (doublage de 2001). Il fut aussi le mythique narrateur du dessin-animé Robotech. Bien que ce ne soit indiqué nul part, je pense que Jean-Claude Balard fut également le narrateur du jeu vidéo Phantasmagoria... en tout cas encore une fois, il me semble bien l'avoir reconnu. Pour ce qui est des rôles live, mentionnons au moins le personnage de Sio Bibble dans Star Wars I et II. Son dernier doublage semble remonter à l'année 2008 où il doublait Tim-Piggot Smith dans le James Bond Quantum of Solace. Depuis, plus rien. Dommage !
  

On m'appelle Providence : Dominique Paturel
J'aime Dominique Paturel à la folie. Oui je sais, j'ai déjà fait le coup avec Bernard Murat et non, je ne fais pas mon coming out mais bon sang, Paturel c'est toute ma jeunesse ! S'il a beaucoup doublé dans sa vie, il restera pour moi LA voix française de Terence Hill. Sans oublier qu'il a tout de même été la voix française du cultissime J.R. de Dallas ! Avec son ton un peu malicieux, voir impertinant, Paturel a toujours été génial dans chacun de ses doublages et j'ai même eu la chance de le voir jouer dans la pièce de Sacha Guitry N'écoutez-pas mesdames dans les années 90.
Le film ressemblant énormément à un film du duo Terence Hill et Bud Spencer, le choix de Paturel pour doubler l'étrange Providence tombait sous le sens. Et c'est d'ailleurs, Claude Bertrand (la voix française de Bud Spencer) qui double son compère... Comme une évidence je vous dit ! Dommage que le second épisode, pourtant co-produit par la France, n'ait jamais été doublé chez nous. Paturel s'en donne à coeur joie et profite du jeu en roue libre de Milian pour en faire lui aussi des tonnes et ça marche très bien.

Echec au gang : Sady Rebbot
Comme je l'ai dit beaucoup plus haut, Milian a un double rôle dans ce film et la version française lui a octroyé deux voix différentes. Pour le rôle de Monnezza, c'est Gérard Hernandez et pour celui du bossu, il s'agit par contre de Sady Rebbot. Alors qu'il se destinait à devenir professeur de Français, ce passionné de théâtre décide finalement de devenir comédien. On l'apercevra dans bon nombre de films et séries comme dans Thierry la Fronde ou Les brigades du tigre. Il eut également le privilège de se prendre une bonne grosse giffle de la part de Jean Gabin dans le film Rue des prairies. Mais il connaîtra surtout et enfin la consécration pour son rôle de Bernard Charlette dans la série Papa Poule en 1980.
Mais Sady Rebbot a également excellé dans le domaine du doublage. Vous l'avez forcément entendu avec sa voix puissante et grave qui l'avait rendu spécialiste pour doubler les acteurs noirs alors qu'il était en réalité d'origine maghrébine (il est née au Maroc). Ainsi, il doubla entre autre Jim Kelly dans Opération Dragon, Carl Weather dans Rocky IV (remplaçant curieusement Med Hondo qui s'en était chargé dans les 3 premiers), Bill Duke dans Predator ou encore Richard Pryor dans Les nuits de Harlem. Mais il a bien entendu souvent doublé des acteurs blancs également et l'on peut citer parmis ses doublages les plus connus celui de l'ignoble Clarence Boddicker (joué par Kurtwood Smith) dans Robocop, Alejandro Soja (Paul Shenar) dans Scarface, le Docteur Silberman (Earl Boen) dans Terminator. Mais il faut surtout citer celui du Capitaine Kirk (William Shatner) dans tous les long-métrages de la saga spatiale... à l’exception de Star Trek Generation car il n'était malheureusement plus là pour le faire. En effet, Sady Rebbot est malheureusement décédé le 12 octobre 1994 des suites de la maladie de Waldenström.


Nico l'arnaqueur : Jacques Ferrière
Si l'on devait me demander pourquoi j'aime tant les VF de mon enfance, je pourrais dire sans aucune  honte que c'est en grande partie grace à des comédiens  du calibre de Jacques Ferrière. Sa voix était assez particulière et Jacques parvenait aisément  à monter très haut dans les aigus ce qui lui permit de doubler de nombreux  personnages comiques et souvent hystérique. Qui ne se rappelle pas de son doublage du vieux Rigel dans Goldorak  ? Dans la série Edgar Detective Cambrioleur (Lupin III) c'est lui qui double l'inspecteur Lacogne en réussisant l'exploit d'inculquer encore plus d'humour que dans la version originale ce qui n'était pas une mince affaire. Et pourtant dans cette même série, il doublait également un autre personnage aux antipodes de l'inspecteur puisqu'il doublait également Goemon, lui qui est si zen ! Si l'on peut notament apercevoir Jacques Ferrière dans le film le Corniaud (il y joue  le chauffeur de Louis de Funes), l'essentiel de sa carrière se fera au théâtre et dans le monde du doublage. L'un de ses doublages les plus mémorables est sans aucun doute celui du majordome Wadsworth (Tim Curry) dans le film méconnu mais culte de Cluedo. L'un de ses derniers doublages sera celui de Monsieur Patate dans le 1er Toy Story
Son doublage dans le 3eme film de la très longue série des Nico Giraldi (11 films dont seulement 5 seront doublé en français) est excellent et on aurait bien aimé que ce soit lui qui le double également dans les autres. Malgré un humour très difficile à adapter dans une autre langue que l'Italien (Nico s'exprime en effet dans un Romain pur souche), Ferrière parvient quand même à transcrire le côté loufoque du personnage sans le trahir.
Jacques Ferrière, de son vrai nom Jean-Claude Fradin, nous a quitté le 9 Avril 2005 à l'age de 72 ans. Et avec lui, c'est un peu de notre jeunesse qui s'en est allé.
  

Le coucou : Alain Dorval
Alain Dorval, de son vrai nom Alain Bergé, a énormément travaillé dans le milieu du doublage mais impossible de nier qu'on le connaît surtout pour avoir souvent prêté sa voix à Sylvester Stallone qu'il a doublé pour la première fois dans Rocky ! Bien qu'il ne l'ait pas toujours doublé par la suite (Richard Darbois assurant l'interim avec un talent non négligeable), Dorval EST la voix française de Stallone. A tel point que ça a pû lui faire du tort car sa voix si caractéristique en devenait presque étrange sur d'autres comédiens. Mais Alain Dorval a souvent prêté sa voix et son jeu à Nick Nolte et Danny Aiello. Sa voix roque a donc été principalement employée pour doubler les gros bras ce qui ne l'a pas empêcher de doubler avec talent Dany De Vito dans Y-a-t-il quelqu'un pour tuer ma femme ! On peut citer parmi ses doublages les plus marquants, celui de Brett (Harry Dean Stenton) dans le premier Alien et de Kevin Flynn (Jeff Bridges) dans le premier Tron. Il est également devenu la voix officiel de.. Pat Hibulaire chez Disney (qu'il a même doublé dans le jeu vidéo Kingdom Hearts II). Alain Dorval participe depuis 20 ans aux Guignols de l'info ainsi qu'à la radio Skyrock.
Il est amusant de constater qu'en Italien, Ferrucio Amendola qui double Tomas Milian la voix officielle de Sylvester Stallone en Italie. Etais-ce un hasard si Dorval a été pris pour doubler Milian dans le Coucou ou bien étais-ce un choix délibéré ? Difficile de le savoir mais il s'en tire plutôt pas mal et prouve qu'il est très doué aussi pour doubler des rôles plus comiques.


Bien que j'ai vu d'autres films de Tomas Milian en français (comme Far West Story, Flic en Jeans ou encore Le clan des pourris), je n'ai pas réussi à reconnaître les comédiens français. A part pour Far West Story, il s'agit souvent de doublage de moindre qualité avec des acteurs moins huppés. Mais si vous en reconnaissez d'autres, n'hésitez pas à me contacter afin que je puisse compléter cette fiche. 

mardi 20 mars 2012

[Repack] : Texas - version intégrale (VF) Retiré : édité en DVD par Artus


LE REPACK N'EST PLUS DISPONIBLE CAR IL EST OFFICIELLEMENT SORTI EN DVD DEBUT AVRIL 2013 CHEZ ARTUS FILM AVEC VF ET VOSTFR INTÉGRALE. ACHETEZ-LE !