Attention :

Les repacks proposés ici sont des versions inédites non éditées chez nous, qui ont été réalisées par mes soins ou par celui de mes collaborateurs. Le blog en lui-même n'héberge aucune œuvre, il renvoi vers des liens. Il n'y a aucun but commercial, cela ne génère aucun bénéfice, ces repacks ne sont là que pour empêcher ces films, ces VF, ces montages de disparaitre à jamais. Il s'agit d'un partage "raisonné", les films étant retirés du blog lorsqu'ils sont édités en bonne et due forme, avec entre autre notamment leur VF d'origine complète. Si toutefois la présence de certains repacks posent problème, n'hésitez pas à m'écrire par mail. Lorsqu'un repack est retiré, inutile de me demander de le remettre. A moins que l'édition soit épuisée et impossible à retrouver.

REJOIGNEZ MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/indianagillesrepacks?fref=ts

MA CHAINE YOUTUBE :

https://www.youtube.com/channel/UCzdEiz9bvKXPXIYD51NbaSw

samedi 11 août 2012

[Repack 1.1] : Un mercenaire reste à tuer - version intégrale (VF)


Réalisation : Giovanni Grimaldi
Avec : Stephen Forsyth, Conrado San Martin, Anna Maria Polani (Anne Sherman), Helga Liné, Franco Ressel
Nationalité : Italie/Espagne
Genre : Western
Durée : 79'
Année de production : 1965
Titre original : All'ombra di una colt


Après avoir aidé des villageois, Duke blessé charge son ami Steve de donner à sa femme une partie du butin. Ce dernier veut renoncer à sa vie dangereuse et désire épouser la fille de Duke. Mais ce dernier s'oppose à cette union.
 

Trailer en VO


Ce repack a été réalisé par VirDaucalis

Le 10/08/2016 : version 1.1

La version 1.1 corrige la tonalité du son.

Archives le 11/05/2012 : version 1.0
 
« Je voudrais sentir dans mes mains le chaud contact d’un manchon de charrue.
Sentir couler le grain entre mes doigts. Caresser les cheveux de ma femme.
Mais je ne peux pas, parce que mon métier est de tuer…
Je voudrais pouvoir regarder les autres hommes dans les yeux,
Contempler leurs sourires, leur tendre la main,
Et sentir leur main serrer la mienne.
Mais je ne peux pas, parce que mon métier est de tuer…
Les collines du sud m’attendent, les cimes des arbres se penchent vers moi.
Le printemps revient. Ce n’est pas l’heure de mourir.
Je sais comme tout cela est profondément vrai,
Mais la voix me manque pour le dire. »
 
"Classique", voilà le terme qui vient à l'esprit lorsque l'on regarde le film de Giovanni Grimaldi. Soyons clair, il est évident que le film est loin des cadors du genre mais on passe un bon moment.
Réalisé au tout début de la "révolution italienne", soit un an seulement après Pour une poignée de dollars de Sergio Leone,ce western n'a pas encore la folie et l'excentricité des nombreux westerns spaghetti qui vont bientôt déferler sur la planète. Ainsi, que ce soit pas l'intrigue, les costumes, les décors, on se croirait plus dans un western américain qu'italien, alors encore le modèle à suivre.
Le réalisateur Giovanni Grimaldi était surtout connu pour avoir réalisé quelques films du célèbre comique italien Toto et ne se distinguera guère par la suite. Notons qu'en 1967, il réalisera une parodie du Bon, la brute et le truand avec le duo comique Italien Franco et Ciccio se nommant Le bon, la brute et le crétin... Tout un programme ! Avec Un mercenaire reste à tuer, il nous livre sans doute sa réalisation la plus soignée et fait monter petit à petit la pression jusqu'à un final aussi jubilatoire que réussi.
Grimaldi n'a pas la chance d'avoir un Eastwood ou un Van Cleef dans son casting et doit se contenter du monolithique Stephen Forsyth dont le visage et la froideur ne sont pas inintéressants. Forsyth ne connaîtra pas une grande carrière mais l'on peut tout de même citer Une hache pour la lune de miel de Mario Bava dans sa filmographie. Il est doublé en français par le toujours génial Jacques Thébault (la voix française de Steve Mc Queen, Patrick Mc Goohan...) dont le timbre métallique ouvre d'ailleurs le film avec le joli poème retranscrit ci-dessus. Sur la VO italienne, le poème est récité par Nico Fidenco, celui-là même qui signe la musique du film ! Ça n'étonnera personne si je vous dit qu'elle est d'ailleurs fortement inspiré par celle d'Ennio Morricone...
Parmi le casting, on reconnaitra de nombreux acteurs qui feront les joies du western italien comme Franco Ressel (le méchant du premier Sabata), Aldo Sambrell (le méchant de Navajo Joe), Calvo José (Silvanito dans Pour une poignée de dollars)... On pourra également admirer la belle Helga Liné, actrice Juive Allemande ayant fuit son pays natal pour des raisons évidentes et ayant surtout tournée dans des productions espagnoles de secondes catégorie mais aussi dans un western de la série Sartana.
Quelques mots sur la VF qui fait appel à un casting assez exceptionnel. En plus de Jacques Thébault déjà cité, nous avons la joie d'entendre Raymond Loyer sur Duke (La voix française de John Wayne mais aussi d'Henri Fonda dans Il était une fois dans l'Ouest et Mon nom est personne), Roger Rudel (la voix culte de Kirk Douglas), Michel Gatineau (Michael London mais aussi la première voix de ce beau gosse de Derrick et à qui l'on doit notamment l'exceptionnel VF de Goldorak)... Même les petits rôles sont doublés par des pointures puisque les deux Mexicains qui font une apparition furtive sont doublés par les spécialistes ibériques que sont Serge Lhorca (Tepepa dans le film du même nom) et Gérard Hernandez (le vieux grincheux de la série Scène de ménage). Et comme si ça ne suffisait pas, on peut également entendre Jacques Dynam, ce génial acteur que l'on a pu voir dans la trilogie des Fantomas et qui jouait l'inspecteur Michel Bertrand et qui aura participé à bon nombre de doublages cultes (dont celui des Blues Brothers dans le rôle de Jack). Oh mais attendez, j'ai failli oublier : même Jacques Deschamps, la voix d'Eastwood dans les films de Leone, est présent puisqu'il double le petit rôle de l'homme qui fait les enchères. Bref, un casting 4 étoiles pour un film qui, à la base, semble noyé parmi un tas d'autres westerns. Un tel soin fait rêver même si certains pourront toujours dire qu'à l'époque, on avait tendance à entendre toujours les mêmes voix. Pas faux... mais quelles voix !

VirDaucalis a réalisé un bien beau repack car bien que le film soit court, il avait pourtant était raccourci dans sa version française ! Les fous des ciseaux ont encore frappé ! C'est incroyable de voir le soin apporté sur le doublage et de constater en même temps le peu de respect qu'avaient les distributeurs français de l'époque. Ainsi, ils ont coupé les plans qui leur semblaient trop longs. Sans doute pour rendre le tout plus dynamique, nos experts monteurs sont sûrement devenus des grands fans de la future MTV et de ses montage épileptiques... La chance que nous avons, c'est qu'il n'y a qu'une seule minuscule séquence qui n'a pas été doublée et qui a donc été sous-titrée par notre amis VirDaucalis. Enfin presque puisque lors du générique final, le doublage français n'a pas jugé nécessaire d'insérer un dernier poème. Il a bien entendu été réintégré à ce repack et sous-titré. Ce dernier a réalisé un très gros boulot en remettant le son d'origine sur tous les plans muets et au final, c'est bien quatre minutes qui ont été réintégrées !
S'il existe un DVD Japonais de ce film, il est introuvable et ne comporte bien entendu aucune VF. Notre repaqueur de folie a donc profité de la diffusion du film sur la Rai (télé italienne) pour le récupérer. Bien que le film ne soit pas remasterisé (nombreuses taches et griffures sur la pellicule), l'image est très belle et nette. Une aubaine. Quant au son, il est tiré d'un enregistrement VHS à la télé.











Lien avi VF 1.1
:

http://www.multiup.org/download/e8cf7ad6121e95e60e34af02981f344f/UMcnRAT.rar

Version Youtube VF :



Mot de passe : indianagilles

4 commentaires:

  1. et bien,
    merci pour ce western et de nous faire partager ta science des doublages
    ( thébault , je connais pour sur ); mais je en savais pas qui était la voix officiel du duke, ni de kirk la révolte des esclaves douglas ( et gordon des mystéres de l' ouest);;
    michel gatineau ( il doublait qui dans goldorak?)
    deschamps ( la voix d' eastwood dans les léone )
    merci pour ces renseignements!

    t' as fait doubleurs francais en seconde langue ou quoi ?

    stephen forsyth , ca serai t' y pas le ptiot frérot de william ,des foués?
    (le moumouté blake carrington de dynastie et la voisx au téléphone des droles de dames - patron des bombes atomiques cosmiques ( farrah fawcett, cheryl ladd, l inoxydable jaclyn smith; et la bustée tanya roberts ( comme son nom l' indique!)
    il y en a qui sont vernis!

    en tout cas , le genre de western susceptible de passer a la derniére séance de mr eddy!
    Gruik!

    Captain Panda

    ;

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gattineau c'est la voix du Professeur, père d'Actarus. C'est aussi à lui qu'on doit cette formidable VF et ses noms français par exemple.
      Stephen et William ne semble pas être de la même famille. D'ailleurs Stephen c'est forsyth sans e et william avec. Mais j'avoue que je n'avais pas fait attention au nom.

      Supprimer
  2. la voix docte de procion!
    et minos la vf de sean connery et hydargos la voix de kojak?
    ( je sais pas leurs blazes , mais le spécialiste les reconnaitra sans doute?)

    pour les forsyth (avec ou sans e )
    je suppose que c'est pas son vrai nom , si ?

    je me doutais bien que steven et william ne sont pas parents
    mais ca aurait été un coup de bol possible!

    Glop!

    RépondreSupprimer
  3. aucun des liens ne fonctionennt.. :(

    j'aimerais vraiment pouvoir le downloader.. merci a l'Avance

    RépondreSupprimer