Attention :

Les repacks proposés ici sont des versions inédites non éditées chez nous, qui ont été réalisées par mes soins ou par celui de mes collaborateurs. Le blog en lui-même n'héberge aucune œuvre, il renvoi vers des liens. Il n'y a aucun but commercial, cela ne génère aucun bénéfice, ces repacks ne sont là que pour empêcher ces films, ces VF, ces montages de disparaitre à jamais. Il s'agit d'un partage "raisonné", les films étant retirés du blog lorsqu'ils sont édités en bonne et due forme, avec entre autre notamment leur VF d'origine complète. Si toutefois la présence de certains repacks posent problème, n'hésitez pas à m'écrire par mail. Lorsqu'un repack est retiré, inutile de me demander de le remettre. A moins que l'édition soit épuisée et impossible à retrouver.

REJOIGNEZ MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/indianagillesrepacks?fref=ts

MA CHAINE YOUTUBE :

https://www.youtube.com/channel/UCzdEiz9bvKXPXIYD51NbaSw

lundi 21 octobre 2013

[Repack] : Pas folle le flic (VF, version intégrale)

Allo le monde


Comme vous l'avez remarqué, je tarde un peu (beaucoup) à actualiser mon blog et à vous proposer de nouveaux repacks. Il faut dire que dernièrement je manque un peu de temps pour m'en occuper. Plusieurs raisons à ça : j'ai déménagé et j'ai été pas mal de temps dans les cartons mais aussi et surtout, j'ai trouvé du travail à la Fnac depuis un mois. Si ce n'est malheureusement qu'un CDD jusqu'en Janvier, je suis déjà très content de pouvoir travailler un peu, surtout que ce que je fais me plaît beaucoup. Tout le monde est super sympa, l'ambiance est vraiment bonne malgré un plan social qui s'annonce pour bientôt et qui me laisse donc peu d'espoir d'être engagé en CDI. Je profite donc pour le moment.

En fait, j'avais réalisé deux repacks que j'étais sur le point de mettre : ceux de Mes Chers Amis de Monicelli en version cinéma mais aussi en version intégrale avec des scènes supplémentaires uniquement en italien. Je n'avais d'ailleurs pas fini cette dernière mais je n'en étais pas loin. Toujours inexplicablement inédit en France, je comptais faire plaisir à pas mal de monde sur ce coup là, surtout que j'avais utilisé la copie Blu-ray pour une image au top. Mais le film est apparut sur les planning chez M6 vidéo et va sortir prochainement ! Je ne pourrais donc pas vous le proposer, même pas la version longue qui sera probablement absente du DVD. C'était donc la bonne et la mauvaise nouvelle du jour.

Les prochains repacks ne devraient pas connaitre le même sort puisque je vous ai préparé deux films totalement inédits en France et ne comportant aucune VF. Peu de chance que ça sorte chez nous du coup. Et bien sûr, vous aurez également droit au dernier film de Nico Giraldi, Pas folle le flic, le seul qu'il me restait à vous proposer en français. Ne vous attendez pas à un chef-d'oeuvre surtout !

Et tant que j'y suis, vous avez sûrement remarqué que les photos de mes anciens articles se retrouvent avec des screenshots "Overblog". Je ne sais pas pourquoi ça fait ça (une protection pour qu'on ne pique pas d'images ?) mais je me suis bien fait suer à presque tout déménagé alors je suis bien dégoûté. Si je m'amuse à tout refaire, j'en aurais pour des lustres. Si quelqu'un a une solution pour que les images réapparaissent, qu'il n'hésite pas à me le dire. Bref, "Overblog m'a retuer".

jeudi 3 octobre 2013

Giuliano s'en est allé...


J'ai appris la triste nouvelle ce matin : Giuliano Gemma que les amateurs de Western Italien (mais pas seulement) doivent bien connaître nous a quitté à l'age de 75 ans. L'acteur romain a eu un accident de voiture à Cerveteri près de Rome. Il a été transporté d'urgence à l'hôpital de Civitavecchia mais son état était déjà critique et il est mort durant le transport. Sa Toyota Yaris est entrée en collision frontale avec une BMW dont le conducteur et son fils en sont ressortis blessés mais sans gravité.
Ce soir là, Giuliano Gemma avait donné rendez-vous a des amis pour se rendre dans un de ses restaurant préféré. Mais le destin en a décidé autrement.
L'homme toujours souriant et généreux va nous manquer. Western, gialli, comédies, péplums... Giuliano était un touche à tout et il le faisait avec talent même si pour certains, sa belle gueule jouait parfois contre lui. Son dernier film aura été une apparition dans le film de Woody Allen, To Roma with Love. Ces dernières années, il se consacrait beaucoup à son autre grande passion : la sculpture.

So long Giuliano, on ne t'oubliera pas...


http://video.ilmessaggero.it/primopiano/morto_giuliano_gemma_schianto_in_auto_per_il_re_del_western_all_italiana-14097.shtml

Une autre vidéo hommage pour le grand Giuliano :

 

Mise à JOUR le 14/10/13 :  

Ces derniers jours, une polémique fait rage sur la mort de l'acteur Romain. Si la famille et les amis se sont plaint du retard avec lequel Giuliano Gemma a été emmené à l'hôpital, ce n'est pas tout : un ami de Gemma assure qu'il aurait déclaré avoir freiné pour éviter un motard. Ce dernier aurait même averti les secours. Mais à ce jour, aucune trace de ce fameux motard. Autre information : il semblerait que Gemma ne portait pas sa ceinture de sécurité au moment de l'impact.
De nombreuses personnalités (dont Franco Nero et Carlo Verdone) mais pas seulement ont assisté aux funérailles de Giuliano Gemma qui ont eu lieu Mardi 8 octobre. L'acteur réalisateur Carlo Verdone a déclaré "Je ne l'ai jamais entendu dire de mal de qui que ce soit, même si c'était des collègues moins bons que lui. Il était toujours positif, un véritable ami qui m'invitait toujours à la maison pour jouer au Tennis. Un homme aimé de tous".

vendredi 13 septembre 2013

Artus Films : Westerns Européens Salve 2


Une petite news pour vous informer de la sortie pour le 15 septembre de Bandidos, Killer Kid et Les Colts de la violence (avec la première apparition de Sartana)  chez l'éditeur Artus.
Après Joe l'implacable, Un train pour Durango et Texas le courageux éditeur continue de nous régaler avec des Westerns Italiens avec cette 2eme salve toujours vendue à petit prix (14,99€ ou 12,90€ directement sur le site d'Artus).
Pour avoir eu le privilège d'avoir les DVD à l'avance (Merci Thierry ;) ), je peux vous dire que l'image est de qualité, les versions sont intégrales et proposées en VF (dont les doublages semblent excellents, avec la présence de pointure telles que Claude Bertrand ou Marc De Georgi), VOSTFR (Italienne bien entendu) et chaque DVD propose en bonus un diaporama et une présentation d'une vingtaine de minutes par l'inévitable Curd Ridel (qui semble plus à l'aise et plus préparé que sur les bonus de la 1ere salve). Enfin, les Jaquettes originales sont superbes et mettent l'eau à la bouche. A se demander pourquoi les autres éditeurs s'embêtent à faire de nouvelles jaquettes toute moches avec Photoshop quand on voit la qualité du matériel original.

Vivement la 3eme salve, en espérant que les ventes de celle-ci seront bonnes pour notre éditeur à l'ours bien léché.


samedi 17 août 2013

Oh ! Le 45 Tours de Companeros !

Regardez donc ce que m'a mère a retrouvé au milieu de ses 45 tours  :

 
Autant je me rappelais de ses 45 tours de Pour une poignée de dollars, Et pour quelques dollars de plus et d'Il était une fois dans l'Ouest, autant celui-ci je n'en avais aucun souvenir. Mais je me disais bien que cette silhouette de Tomas Milian me disait quelque chose...
Cette édition française de chez Barclay comporte la célèbre Vamos a Matar sur la Face A et Il Pinguino sur la face B. Il y a une faute d'orthographe pour cette dernière puisqu'elle est appelé Piguino (sans le "n"), que ce soit sur le disque ou sur la pochette.



mercredi 24 juillet 2013

[News] : Colorado, le combo Bluray/DVD chez Wild Side



Après le DVD Italien, le Bluray Allemand (voir ici), j'ai acheté l'édition française de ce film magnifique qui serait sûrement plus populaire s'il avait été signé par un autre Sergio et si son montage français n'avait pas été charcuté.
Aujourd'hui, Wild Side rend enfin honneur au chef-d’œuvre de Sergio Sollima avec une très belle édition, bien qu'elle ne soit pas exempte de défauts.
Tout d'abord, voyons le packaging : un fourreau cartonné enferme un digipack cartonné ainsi qu'un livret de 128 pages signé par l'incontournable Jean-François Giré. J'ai lu par-ci par là que la plupart critiquait ce livret, trouvant qu'il n’apportait rien. Sans doute que les indécrottables n'y apprendront pas grand chose, mais le livret a le mérite d'exister et il est très bien fichu. Il comporte de plus de belles photos rares ou inédites et s'attarde sur la carrière de Sollima, Lee Van Cleef et Tomas Milian. Pas mal même si on en voudrait toujours plus.
Mais revenons au packaging. Sur les photos, je le trouvais assez moche avec ses couleurs jaunes et orange qui semblaient indiquer "attention travaux". Mais l'objet finalement en main, ça lui donne un cachet vintage pas si désagréable ! Cela dit, j'ai un gros regret : si c'est une partie de l'affiche originale française, signée Jean Mascii, qui est utilisé, elle ne met en avant que Lee Van Cleef. C'est un peu dommage lorsque l'on lit dans le livret l'insistance de Jean-François Giré pour expliquer que le véritable héros du film est Tomas Milian. Bref, encore une fois, notre cubain préféré n'est pas mis en valeur en France. Mais il est certains que Lee Van Cleef est beaucoup plus vendeur ici. Sur l'édition Allemande, bien que Lee Van Cleef dominait largement la jaquette, ils n'avaient pas oublié notre petit péon favori.


Maintenant voyons le film en lui-même. Parlons d'abord du DVD : il s'agit uniquement du montage français. S'il y a bien entendu notre VF l'anglais et l'italien sont également proposé... ce qui est bien étrange car du coup on se retrouve avec une VO tronquée et synchronisée bizarrement. Pas grand intérêt de le voir en italien comme ça.
Passons au gros morceau, le Bluray : nous avons cette fois droit à la VF sur le montage français, ainsi que la VOST sur Director's cut. Les deux versions ne semblent pas avoir le même master. D'une part, le cadrage est légèrement différent et de plus, les génériques sont en anglais sur le montage FR (avec même un logo de la Columbia) et en Italien sur le Director's cut.
J'ai comparé avec le Bluray allemand et j'ai l'impression que l'édition Wild Side possède des couleurs un peu plus vives et une définition un poil meilleure. Par contre, contrairement à l'édition allemande, et ça ne gênera que les italophones comme moi, on ne pas retirer les sous-titres français quand on le regarde en Italien.
Wild Side a également dû utiliser une piste son différente puisque le fameux dernier coup de révolver que tire Lee Van Cleef n'est sonorisé sur aucune version. Les Allemands avaient pourtant, comme moi sur mon repack, corrigé cette erreur. Dommage ! Je leur avait pourtant envoyé un mail à ce sujet.
Il est également dommage que Wild Side n'ait pas tenté de proposer la version intégrale avec sa VF. J'avais pourtant prouvé que c'était largement faisable. Oui, ça changeait beaucoup au début, mais après c'était plus que correct. Du coup, je garde mon repack VF bien au chaud.

En ce qui me concerne, je continuerais plutôt à regarder le film sur le Bluray Allemand sans sous-titres et avec bruitage de la balle (je sais que c'est qu'un détail mais...) et l'édition Wild Side me permettra de voir le montage français dans une excellente qualité. Bien que le film y perde, il s'avère tout de même bien agréable avec son doublage très réussi.
Il est également dommage que le montage original ne soit pas dispo sur le DVD. Il est aussi dommage que ceux qui possèdent uniquement un lecteur DVD, soient obligés d'acheter le Bluray avec dans une édition assez couteuse et luxueuse. Si je pense que c'est avec ce genre d'édition qu'on parviendra un jour à relever la réputation de certains films, c'est quand même un peu dommage de le réserver à une élite connaisseuse. Et oui, ce n'est pas toujours simple de trouver le juste équilibre !
En tout cas, je ne peux que vous conseiller d'acquérir cette belle édition Wild Side en espérant que d'autres du même calibre suivent bientôt.



dimanche 9 juin 2013

Ça déménage... encore !


Septembre 2006... séduit par les possibilités et la facilité d'usage, j'avais quitté Skyblog pour Overblog.
Juin 2013 après presque sept ans de mariage (le chiffre fatidique parait-il), je procède à un nouveau déménagement. Pourquoi ? Tout baignait dans l'huile lorsque j'ai été invité à mettre à jour Overblog. Le drame. Des options ont disparu, le simple fait de mettre quelques images par-ci par-là demandait des efforts titanesques... Juste abominable. J'ai essayé de réapprovisionner la bête mais non, rien à faire, ce n'était plus celle que j'ai connu.
Aussi me voilà sur Blogger. Pour la vie ? Le 3eme mariage sera-t-il le bon ? Je l'espère car il faut penser aux enfants... euh lecteurs...

Je ne vais pas rapatrier tous mes articles mais je vais essayer de compacter et réorganiser ce qui me semble intéressant petit à petit. Si vous avez lu mon dernier article sur overblog, vous savez déjà que je ne proposerai plus mes repacks. Je tenterai quand même de faire quelque chose des articles qui allaient avec.
Malheureusement, je ne crois pas pourvoir récupérer vos précieux commentaires alors je compte sur vous pour m'en remettre plein !
En tout cas, ce déménagement risque de m'occuper pendant un bon moment... Allez, courage, une nouvelle vie commence !

vendredi 22 mars 2013

vendredi 8 mars 2013

[News] ! Colorado s'en va vers les terres sauvages

Après Texas, c'est au tour de mon repack de Colorado de faire ses adieux au blog. En effet, il est annoncé chez nos amis de Wild Side et il devrait sortir dans le premier semestre. J'avais déjà vu l'annonce mais comme ce n'était pas la première fois qu'ils nous faisaient le coup, je me suis dit qu'il valait mieux être sûr que cette fois c'était la bonne. Cette interview du site Cinéclassik ne semble plus laisser planer aucun doute à ce sujet donc Colorado nous quitte définitivement.
Peu avant cette annonce, j'avais refais mon repack en partant de mon blu-ray allemand et j'en avais profité aussi pour améliorer le son (saturée sur les parties italienne). Dommage pour moi. J'espère que le DVD de Wild Side sera à la hauteur et que, contrairement à celui de Django ou Keoma, il n'y aura pas de désynchro et de problème d’écho. Il y a des chances que le film soit proposé dans les deux versions : le montage français (selon eux sans intérêt et vide de toute substance, mais pour une fois, je trouve que les coupes n'endommagent pas trop le fond justement) et le montage intégral. Espérons qu'ils s'appuient aussi sur le master HD puisque la version française ne sera proposé qu'en DVD alors que le montage intégrale sera uniquement proposé en VOST.
J'avais essayé de contacter Wild Side pour leur proposer mon aide et leur demander quelques infos sur cette sortie, mais je n'ai malheureusement pas eu de réponse. Ils ont dû me prendre pour un charlot ! En espérant que le bruitage de la dernière balle du duel final ne soit pas oubliée...

mercredi 27 février 2013

Sortie de Texas en DVD chez Artus Film



Vous avez été nombreux a apprécier mon repack de Texas dans sa version intégrale. Je suis heureux de vous apprendre que le film va officiellement sortir en DVD début Avril 2013 chez Artus Film ! Il s'agira de la version intégrale en VF et en VOSTFR. C'est très appréciable car la plupart des éditeurs se contentent malheureusement de ne mettre que la VF (probablement à cause des montages un peu particuliers) et il faut donc saluer l'effort de l'éditeur. La VOSTFR sera naturellement à privilégier étant donner la qualité médiocre de la VF et son côté gruyère car il s'agira bien de notre bonne vieille VF toute pourrie qui n'a de valeur qu'historique et qui ne vaut que pour la précense de l'excellent Michel Bardinet. En tout cas, le visuel de l'édition est très bon, vous ne trouvez pas ?
Bien entendu, mon repack disparait donc définitivement de mon blog, c'est la règle du jeu et j'espère que, si vous aimez le film, vous l'achèterai dès sa sortie. Perso, il est déjà sur ma liste d'achat, ne serait-ce que pour l'achat militant !
Voici quelques infos qui m'ont été donné par le très sympathique Thierry d'Artus Film. Dans la foulée de Texas (j'aurais bien rajouté sur la jaquette "Le prix du pouvoir" qui est le titre original), il y aura également Un train pour Durango et Joe l'implacable.
Puis, pour la rentrée, la seconde salve Western européen verra Les colts de la violence, Bandidos, et Killer Kid. Que du bon ! En espérant, que cela marchera un minimum pour permettre de continuer à exhumer des pépites du western italien pour 2014. Chaque film sera accompagné d'un bonus avec le dessinateur Curd Ridel, qui revient sur l'histoire des films, des comédiens etc... Diaporama d'affiches et de photos, et bandes-annonces. Le prix ? 12,90 euros sur le site d'Artus et 15 euros en magasins. Au vu des efforts, ça les vaut largement.
Mise à jour du 18/06/13 : La VF est malheureusement tiré de mon repack. Ce fut une surprise pour moi mais aussi pour Artus. Ils ne sont pas responsables de ce problème donc surtout  pas de boycotte pour ce DVD et ce courageux éditeur. De toutes manières, le film DOIT être vu en VOST, la VF n'ayant qu'une valeur historique.

mardi 12 février 2013

La lecture, ce vice impuni

Le numéro 4 de Zero Yen, le magazine gratuit sur la culture Japonaise est enfin disponible ! Je sais qu'il y a des fans alors n'hésitez pas à télécharger la version PDF sur le site officiel. Pour rappel, votre serviteur écrit un test de jeu retro depuis le numéro 2 et après Final Fight et Nam 1975 c'est au tour de Sunset Rider de passer sur le banc d'essai. Il s'agit d'un jeu de... western. Tiens donc, ça vous étonne ? Croyez-le ou pas, ce n'est pas moi qui l'ai choisi à la base, c'était une suggestion de notre redac chef adoré, Seb "Poulet" Pastor. Vous pouvez toujours télécharger les numéros précédents pour une séance de rattrapage. Une version papier est également disponible dans plusieurs points. Parce que le PDF c'est bien mais le papier c'est mieux ! Un canard indispensable à lire avec ou sans baguettes.
Autre évènement, la sortie du numéro 2 d'un fanzine du net nommé Steadyzine. Le numéro 2 est un superbe spécial années 80, vous savez cette période bénie des Dieux mais pas des coiffeurs ni des stylistes. Notre ami Chris vous donne rendez-vous à cette adresse pour le consulter. La mise en page est super classe et c'est typiquement le genre de magazine qu'un vieux c... ultra nostalgique comme moi aimerait trouver en kiosque. Je ne dis pas ça car j'ai eu l'honneur d'y participer mais bien parce que c'est juste superbe ne serait-ce que visuellement parlant. Et attention, les articles sont passionnants ! Chris ayant aimé mon blog, il m'a gentiment proposé de m'emprunter quelques-uns de mes articles, ce qui fait toujours plaisir, non ? Il a même réussi à caser du Tomas Milian dedans, c'est pas la classe ça ? Je vous laisse découvrir lesquels dans sa, dois-je le rappeler, superbe mise en page. C'est quand même vachement plus beau que sur mon blog tout moisi, non ?

vendredi 8 février 2013

Dossier : Les aventures du Jeune Indiana Jones



Ceux qui découvrent mon pseudo peuvent se poser quelques questions. Suis-je d'origine indienne ? Est-ce que j'habite l'Indiana aux USA ? La plupart l'ont quand même deviné immédiatement : je suis fan d'Indiana Jones. Et ce, depuis que je l'ai découvert lors de la première diffusion sur Canal+ dans les années 80 ! Depuis ce jour, Indy c'est mon dada. Les films bien sûr mais aussi les jeux, les livres, les comics...  En fait, jusqu'au quatrième film (voir ma critique à chaud... et à sang), Indy ne m'avait jamais déçu.
Au début des années 90, George Lucas décida de mettre en chantier une série portant sur la jeunesse de l'aventurier archéologue, le célèbre Indiana Jones. L'idée est partie de l'introduction d'Indiana Jones et la dernière Croisade où le regretté River Phoenix jouait le rôle d'un Indiana Jones encore chez les Scouts.
Trois acteurs interprètent Indiana Jones dans la série. Corey Carrier est Indy à 10 ans, Sean Patrick Flanery celui agé de 20 ans et George Hall est... un Indy borgne agé de 93 ans !  Un Harrison Ford barbFugitif)  fit même une apparition dans un double épisode afin de relancer l'audimat. Car, bien que pétrie de qualité, la série n'a malheureusement pas remporté le succès qu'elle méritait et s'arrêta après seulement deux petites saisons (1992 et 1993). La série est alors composée de 32 épisodes de 45 minutes. Après l'abandon de celle-ci, quatre téléfilms furent tournés de 1994 à 1996 dont le dernier ne fut ni diffusé ni même doublé en France. Comme l'a confié l'acteur Belge Ronny Coutteure au Lucasfilm magazine français, d'autres épisodes auraient dû suivre, dont un où l'on aurait appris le tragique destin de son personnage, mort épuisé dans les bras de son ami Indiana Jones, après avoir cherché en vain un fabuleux trésor qui l'obsédait. Mais ce ne fut malheureusement jamais tournés. George Lucas et son producteur Rick McCallum étaient sans doute trop concentrés sur la nouvelle trilogie Star Wars, tant attendu par le monde entier.
ue (car en plein tournage du


En France, la série ne déchaîna pas non plus les foules. Sa première diffusion eut lieu en 1994 sur la petite chaîne du cable, Canal Jimmy (celle qui nous a fait découvrir Dream On, Angela 15 ans, Seinfeld ou encore Friends) puis sur TF1 mais sans grand succès. Pas de pub, des horaires peu adaptées... en fait le public ne connaissait même pas son existence. Des livres pour la jeunesse, adaptant quelques épisodes furent même traduits en français. Mais rien n'y fait.
Le grand public n'a tout simplement pas apprécié la série qui était bien éloignée de la trilogie au cinéma. Bien que souvent portée sur l'action, George Lucas voulait donner à sa luxueuse série des vertues éducatives. Ainsi, le jeune Indiana Jones croisera sur sa route des personnalités historiques telles que Pancho Villa, Picasso, Charles De Gaulle, Elliot Ness, Al Capone, Kafka, Georges Clemenceau, Patton, Louis Armstrong... La liste est vraiment longue et le reconstitution de l'époque fabuleuse. Les meilleurs épisodes sont peut-être ceux sur la Grande Guerre (en particulier celui réalisé par le français René Manzor... frère de Francis Lalane qui joue d'ailleurs dans l'épisode non sans talent !). De nombreuses stars ou futures stars telles que Michel Duchaussoy, Catherine Zeta Jones ou encore Daniel Craig font parti de ce prestigieux casting. On y voit même Patrick Florsheim, comédien doublant Michael Douglas en France dans l'inévitable épisode signé René Manzor. Les deux hommes se connaissaient déjà puisque Manzor avait offert à Florsheim le rôle du terrifiant Père Noël dans son 36-15 code Père Noël (repack dispo sur mon blog).
Le rejet du public Américain, que Lucas tentait tant bien que mal de cultiver, ne s'arrêtait pas là. Les américains détestaient tout simplement le vieil Indy car ils ne voulaient pas voir leur héros aussi vulnérable. Ainsi, son rôle de narrateur qui représentait  le présent et le lien avec le public, disparut sur la fin de la série ainsi que dans les quatre téléfilms qui suivirent. Pire ! Il fut tout simplement éliminé car la série subit un remontage quelques années plus tard pour une sortie VHS puis DVD !
Cette disparition ne fut pas la seule hérésie que subit le nouveau montage de cette série maudite. Il fut décidé de remonter les épisodes par ordre chronologique et de les lier par deux pour en faire des sortes de téléfilms d'une heure et demi. Si les épisodes n'étaient pas dans un ordre chronologique, cela n'était pas pour rien, nullement gênant et permettait d'alterner entre les Indy de différents âges. Le pilote de la série dont les deux époques représentaient une seule et même histoire posa du coup quelques problèmes et de nouvelles scènes furent tournés pour tenter de rendre tout ça un tant soit peu cohérent.
De plus, lier deux épisodes qui avaient leur propre structure narrative rendit leur montage bien plus poussifs et terriblement mal rythmés. On sent clairement la cassure au milieu et le fait qu'il y a bien deux histoires différentes et non une seule, contrairement aux vrais téléfilms. Même sur les quelques épisodes double, on sent que quelque chose ne va pas... Bref, tout cela partait d'un bon sentiment mais s'avère décevant et dommageable pour une si jolie série. Au final, si elle faisait plus penser à du Tintin qu'à du Indy (Remy prenant sans problème le rôle du Capitaine Haddock), elle méritait vraiment un tout autre destin.


Malgré les plaintes des fans, George Lucas, comme à son habitude, ne revint pas en arrière. Les coffrets de la séries qui sortirent aux USA et au Royaume-Unis comportent les nouveaux montages devenus les officiels. On trouve les coffrets facilement sur Amazon.co.uk à petit prix mais attention, seuls des sous-titres anglais sont proposés. Les bonus sont nombreux et excellents, revenant sur le thème abordé de chaque épisode. En France, des VHS sont tout d'abord sorties avec le montage d'origine au début des années 90. Malheureusement, une dizaine d'épisodes seulement furent édités. Au début des années 2000, un épisode avec le nouveau montage fut joint à la ressortie en VHS de la trilogie Indiana Jones et un autre coffret comportant 3 autres épisodes, sortit en même temps, toujours avec les nouveaux montages. De mini making-of se trouvaient même à la fin de chaque épisode. Les ventes furent si catastrophiques que la suite ne vit jamais le jour. S'il y eut quelques VHS supplémentaires aux USA, en France la collection s'arrêta aprés cette première fournée. Ne restaient que les belles bandes annonces sur les prochains volumes à venir et nos larmes pour pleurer.

Lorsqu'Indiana Jones et le crane de Cristal sortit au cinéma, on aurait pu croire que les éditeurs profiteraient de l'occasion pour enfin éditer la série chez nous. Rien à faire, Les aventures du jeune Indiana Jones ne faisaient pas parti de leurs plans. Le fait de devoir bosser sur les nouveaux montages ne facilitaient pas non plus la sortie d'une VF. Pas sûr que malgré le nom, cela soit vraiment rentable, surtout que le dernier Indiana Jones avait beau connaître un succès public, la plupart des spectateurs étaient finalement très déçus par le retour poussif de leur archéologue préféré.

En décembre 2012, un miracle se produisit : la série est transmisse en VF avec son montage d'origine sur la chaîne France 4 ! Peut-être est-ce en rapport avec la récente vente de Lucasfilm a Disney qui aurait vendu les droits à la chaînes ? Quoi qu'il en soit, c'est une aubaine pour revoir enfin la série telle qu'elle était à l'origine et en bonne qualité. Les anglophones eux-mêmes n'ont plus cette possibilité puisque, je le répète, les nouveaux montages ont enterré les anciens. Malheureusement, encore une fois, tout est un peu fait n'importe comment. D'une part, la série est apparut sans crier gare mais de plus elle est diffusée dans un ordre absolument chaotique à des horaires aussi variable que la météo de Paris ! Difficile de s'y retrouver mais comme la série n'a pas de véritable lien chronologique (si ce n'est parfois les saynètes du vieil Indy), ce n'est pas bien grave. Dommage par-contre que sur la fin des épisodes, un horrible carton apparaissent à l'écran pour annoncer l'émission à suivre. Sur un enregistrement, c'est très moche.
VirDaucalis, toujours sur les bons coups, a enregistré les épisodes sur France 4 et vous pouvez les retrouver sur le site L'Univers Fantastique de la Science-Fiction de Muaddib, sur cette page précisément. Les épisodes n'ont pas tous été diffusé et ils seront rajoutés petit à petit. Un conseil, ne tardez pas à les prendre, leur disponibilité pourrait être brève. Vous pouvez également voir et revoir les derniers épisodes diffusés en Streaming sur le site de France 4.

jeudi 7 février 2013

Documentaires : Western à Almeria


Je suis tombé par hasard sur ce documentaire qui montre notamment le tournage des Quatre de l'apocalypse de Lucio Fulci et une interview d'époque de Tomas Milian. Ça dure 36 minutes et ce sont des archives très intéressantes d'une chaine de la télévision Suisse.