Attention :

Les repacks proposés ici sont des versions inédites non éditées chez nous, qui ont été réalisées par mes soins ou par celui de mes collaborateurs. Le blog en lui-même n'héberge aucune œuvre, il renvoi vers des liens. Il n'y a aucun but commercial, cela ne génère aucun bénéfice, ces repacks ne sont là que pour empêcher ces films, ces VF, ces montages de disparaitre à jamais. Il s'agit d'un partage "raisonné", les films étant retirés du blog lorsqu'ils sont édités en bonne et due forme, avec entre autre notamment leur VF d'origine complète. Si toutefois la présence de certains repacks posent problème, n'hésitez pas à m'écrire par mail. Lorsqu'un repack est retiré, inutile de me demander de le remettre. A moins que l'édition soit épuisée et impossible à retrouver.

REJOIGNEZ MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/indianagillesrepacks?fref=ts

MA CHAINE YOUTUBE :

https://www.youtube.com/channel/UCzdEiz9bvKXPXIYD51NbaSw

mercredi 27 février 2013

Sortie de Texas en DVD chez Artus Film



Vous avez été nombreux a apprécier mon repack de Texas dans sa version intégrale. Je suis heureux de vous apprendre que le film va officiellement sortir en DVD début Avril 2013 chez Artus Film ! Il s'agira de la version intégrale en VF et en VOSTFR. C'est très appréciable car la plupart des éditeurs se contentent malheureusement de ne mettre que la VF (probablement à cause des montages un peu particuliers) et il faut donc saluer l'effort de l'éditeur. La VOSTFR sera naturellement à privilégier étant donner la qualité médiocre de la VF et son côté gruyère car il s'agira bien de notre bonne vieille VF toute pourrie qui n'a de valeur qu'historique et qui ne vaut que pour la précense de l'excellent Michel Bardinet. En tout cas, le visuel de l'édition est très bon, vous ne trouvez pas ?
Bien entendu, mon repack disparait donc définitivement de mon blog, c'est la règle du jeu et j'espère que, si vous aimez le film, vous l'achèterai dès sa sortie. Perso, il est déjà sur ma liste d'achat, ne serait-ce que pour l'achat militant !
Voici quelques infos qui m'ont été donné par le très sympathique Thierry d'Artus Film. Dans la foulée de Texas (j'aurais bien rajouté sur la jaquette "Le prix du pouvoir" qui est le titre original), il y aura également Un train pour Durango et Joe l'implacable.
Puis, pour la rentrée, la seconde salve Western européen verra Les colts de la violence, Bandidos, et Killer Kid. Que du bon ! En espérant, que cela marchera un minimum pour permettre de continuer à exhumer des pépites du western italien pour 2014. Chaque film sera accompagné d'un bonus avec le dessinateur Curd Ridel, qui revient sur l'histoire des films, des comédiens etc... Diaporama d'affiches et de photos, et bandes-annonces. Le prix ? 12,90 euros sur le site d'Artus et 15 euros en magasins. Au vu des efforts, ça les vaut largement.
Mise à jour du 18/06/13 : La VF est malheureusement tiré de mon repack. Ce fut une surprise pour moi mais aussi pour Artus. Ils ne sont pas responsables de ce problème donc surtout  pas de boycotte pour ce DVD et ce courageux éditeur. De toutes manières, le film DOIT être vu en VOST, la VF n'ayant qu'une valeur historique.

mardi 12 février 2013

La lecture, ce vice impuni

Le numéro 4 de Zero Yen, le magazine gratuit sur la culture Japonaise est enfin disponible ! Je sais qu'il y a des fans alors n'hésitez pas à télécharger la version PDF sur le site officiel. Pour rappel, votre serviteur écrit un test de jeu retro depuis le numéro 2 et après Final Fight et Nam 1975 c'est au tour de Sunset Rider de passer sur le banc d'essai. Il s'agit d'un jeu de... western. Tiens donc, ça vous étonne ? Croyez-le ou pas, ce n'est pas moi qui l'ai choisi à la base, c'était une suggestion de notre redac chef adoré, Seb "Poulet" Pastor. Vous pouvez toujours télécharger les numéros précédents pour une séance de rattrapage. Une version papier est également disponible dans plusieurs points. Parce que le PDF c'est bien mais le papier c'est mieux ! Un canard indispensable à lire avec ou sans baguettes.
Autre évènement, la sortie du numéro 2 d'un fanzine du net nommé Steadyzine. Le numéro 2 est un superbe spécial années 80, vous savez cette période bénie des Dieux mais pas des coiffeurs ni des stylistes. Notre ami Chris vous donne rendez-vous à cette adresse pour le consulter. La mise en page est super classe et c'est typiquement le genre de magazine qu'un vieux c... ultra nostalgique comme moi aimerait trouver en kiosque. Je ne dis pas ça car j'ai eu l'honneur d'y participer mais bien parce que c'est juste superbe ne serait-ce que visuellement parlant. Et attention, les articles sont passionnants ! Chris ayant aimé mon blog, il m'a gentiment proposé de m'emprunter quelques-uns de mes articles, ce qui fait toujours plaisir, non ? Il a même réussi à caser du Tomas Milian dedans, c'est pas la classe ça ? Je vous laisse découvrir lesquels dans sa, dois-je le rappeler, superbe mise en page. C'est quand même vachement plus beau que sur mon blog tout moisi, non ?

vendredi 8 février 2013

Dossier : Les aventures du Jeune Indiana Jones



Ceux qui découvrent mon pseudo peuvent se poser quelques questions. Suis-je d'origine indienne ? Est-ce que j'habite l'Indiana aux USA ? La plupart l'ont quand même deviné immédiatement : je suis fan d'Indiana Jones. Et ce, depuis que je l'ai découvert lors de la première diffusion sur Canal+ dans les années 80 ! Depuis ce jour, Indy c'est mon dada. Les films bien sûr mais aussi les jeux, les livres, les comics...  En fait, jusqu'au quatrième film (voir ma critique à chaud... et à sang), Indy ne m'avait jamais déçu.
Au début des années 90, George Lucas décida de mettre en chantier une série portant sur la jeunesse de l'aventurier archéologue, le célèbre Indiana Jones. L'idée est partie de l'introduction d'Indiana Jones et la dernière Croisade où le regretté River Phoenix jouait le rôle d'un Indiana Jones encore chez les Scouts.
Trois acteurs interprètent Indiana Jones dans la série. Corey Carrier est Indy à 10 ans, Sean Patrick Flanery celui agé de 20 ans et George Hall est... un Indy borgne agé de 93 ans !  Un Harrison Ford barbFugitif)  fit même une apparition dans un double épisode afin de relancer l'audimat. Car, bien que pétrie de qualité, la série n'a malheureusement pas remporté le succès qu'elle méritait et s'arrêta après seulement deux petites saisons (1992 et 1993). La série est alors composée de 32 épisodes de 45 minutes. Après l'abandon de celle-ci, quatre téléfilms furent tournés de 1994 à 1996 dont le dernier ne fut ni diffusé ni même doublé en France. Comme l'a confié l'acteur Belge Ronny Coutteure au Lucasfilm magazine français, d'autres épisodes auraient dû suivre, dont un où l'on aurait appris le tragique destin de son personnage, mort épuisé dans les bras de son ami Indiana Jones, après avoir cherché en vain un fabuleux trésor qui l'obsédait. Mais ce ne fut malheureusement jamais tournés. George Lucas et son producteur Rick McCallum étaient sans doute trop concentrés sur la nouvelle trilogie Star Wars, tant attendu par le monde entier.
ue (car en plein tournage du


En France, la série ne déchaîna pas non plus les foules. Sa première diffusion eut lieu en 1994 sur la petite chaîne du cable, Canal Jimmy (celle qui nous a fait découvrir Dream On, Angela 15 ans, Seinfeld ou encore Friends) puis sur TF1 mais sans grand succès. Pas de pub, des horaires peu adaptées... en fait le public ne connaissait même pas son existence. Des livres pour la jeunesse, adaptant quelques épisodes furent même traduits en français. Mais rien n'y fait.
Le grand public n'a tout simplement pas apprécié la série qui était bien éloignée de la trilogie au cinéma. Bien que souvent portée sur l'action, George Lucas voulait donner à sa luxueuse série des vertues éducatives. Ainsi, le jeune Indiana Jones croisera sur sa route des personnalités historiques telles que Pancho Villa, Picasso, Charles De Gaulle, Elliot Ness, Al Capone, Kafka, Georges Clemenceau, Patton, Louis Armstrong... La liste est vraiment longue et le reconstitution de l'époque fabuleuse. Les meilleurs épisodes sont peut-être ceux sur la Grande Guerre (en particulier celui réalisé par le français René Manzor... frère de Francis Lalane qui joue d'ailleurs dans l'épisode non sans talent !). De nombreuses stars ou futures stars telles que Michel Duchaussoy, Catherine Zeta Jones ou encore Daniel Craig font parti de ce prestigieux casting. On y voit même Patrick Florsheim, comédien doublant Michael Douglas en France dans l'inévitable épisode signé René Manzor. Les deux hommes se connaissaient déjà puisque Manzor avait offert à Florsheim le rôle du terrifiant Père Noël dans son 36-15 code Père Noël (repack dispo sur mon blog).
Le rejet du public Américain, que Lucas tentait tant bien que mal de cultiver, ne s'arrêtait pas là. Les américains détestaient tout simplement le vieil Indy car ils ne voulaient pas voir leur héros aussi vulnérable. Ainsi, son rôle de narrateur qui représentait  le présent et le lien avec le public, disparut sur la fin de la série ainsi que dans les quatre téléfilms qui suivirent. Pire ! Il fut tout simplement éliminé car la série subit un remontage quelques années plus tard pour une sortie VHS puis DVD !
Cette disparition ne fut pas la seule hérésie que subit le nouveau montage de cette série maudite. Il fut décidé de remonter les épisodes par ordre chronologique et de les lier par deux pour en faire des sortes de téléfilms d'une heure et demi. Si les épisodes n'étaient pas dans un ordre chronologique, cela n'était pas pour rien, nullement gênant et permettait d'alterner entre les Indy de différents âges. Le pilote de la série dont les deux époques représentaient une seule et même histoire posa du coup quelques problèmes et de nouvelles scènes furent tournés pour tenter de rendre tout ça un tant soit peu cohérent.
De plus, lier deux épisodes qui avaient leur propre structure narrative rendit leur montage bien plus poussifs et terriblement mal rythmés. On sent clairement la cassure au milieu et le fait qu'il y a bien deux histoires différentes et non une seule, contrairement aux vrais téléfilms. Même sur les quelques épisodes double, on sent que quelque chose ne va pas... Bref, tout cela partait d'un bon sentiment mais s'avère décevant et dommageable pour une si jolie série. Au final, si elle faisait plus penser à du Tintin qu'à du Indy (Remy prenant sans problème le rôle du Capitaine Haddock), elle méritait vraiment un tout autre destin.


Malgré les plaintes des fans, George Lucas, comme à son habitude, ne revint pas en arrière. Les coffrets de la séries qui sortirent aux USA et au Royaume-Unis comportent les nouveaux montages devenus les officiels. On trouve les coffrets facilement sur Amazon.co.uk à petit prix mais attention, seuls des sous-titres anglais sont proposés. Les bonus sont nombreux et excellents, revenant sur le thème abordé de chaque épisode. En France, des VHS sont tout d'abord sorties avec le montage d'origine au début des années 90. Malheureusement, une dizaine d'épisodes seulement furent édités. Au début des années 2000, un épisode avec le nouveau montage fut joint à la ressortie en VHS de la trilogie Indiana Jones et un autre coffret comportant 3 autres épisodes, sortit en même temps, toujours avec les nouveaux montages. De mini making-of se trouvaient même à la fin de chaque épisode. Les ventes furent si catastrophiques que la suite ne vit jamais le jour. S'il y eut quelques VHS supplémentaires aux USA, en France la collection s'arrêta aprés cette première fournée. Ne restaient que les belles bandes annonces sur les prochains volumes à venir et nos larmes pour pleurer.

Lorsqu'Indiana Jones et le crane de Cristal sortit au cinéma, on aurait pu croire que les éditeurs profiteraient de l'occasion pour enfin éditer la série chez nous. Rien à faire, Les aventures du jeune Indiana Jones ne faisaient pas parti de leurs plans. Le fait de devoir bosser sur les nouveaux montages ne facilitaient pas non plus la sortie d'une VF. Pas sûr que malgré le nom, cela soit vraiment rentable, surtout que le dernier Indiana Jones avait beau connaître un succès public, la plupart des spectateurs étaient finalement très déçus par le retour poussif de leur archéologue préféré.

En décembre 2012, un miracle se produisit : la série est transmisse en VF avec son montage d'origine sur la chaîne France 4 ! Peut-être est-ce en rapport avec la récente vente de Lucasfilm a Disney qui aurait vendu les droits à la chaînes ? Quoi qu'il en soit, c'est une aubaine pour revoir enfin la série telle qu'elle était à l'origine et en bonne qualité. Les anglophones eux-mêmes n'ont plus cette possibilité puisque, je le répète, les nouveaux montages ont enterré les anciens. Malheureusement, encore une fois, tout est un peu fait n'importe comment. D'une part, la série est apparut sans crier gare mais de plus elle est diffusée dans un ordre absolument chaotique à des horaires aussi variable que la météo de Paris ! Difficile de s'y retrouver mais comme la série n'a pas de véritable lien chronologique (si ce n'est parfois les saynètes du vieil Indy), ce n'est pas bien grave. Dommage par-contre que sur la fin des épisodes, un horrible carton apparaissent à l'écran pour annoncer l'émission à suivre. Sur un enregistrement, c'est très moche.
VirDaucalis, toujours sur les bons coups, a enregistré les épisodes sur France 4 et vous pouvez les retrouver sur le site L'Univers Fantastique de la Science-Fiction de Muaddib, sur cette page précisément. Les épisodes n'ont pas tous été diffusé et ils seront rajoutés petit à petit. Un conseil, ne tardez pas à les prendre, leur disponibilité pourrait être brève. Vous pouvez également voir et revoir les derniers épisodes diffusés en Streaming sur le site de France 4.

jeudi 7 février 2013

Documentaires : Western à Almeria


Je suis tombé par hasard sur ce documentaire qui montre notamment le tournage des Quatre de l'apocalypse de Lucio Fulci et une interview d'époque de Tomas Milian. Ça dure 36 minutes et ce sont des archives très intéressantes d'une chaine de la télévision Suisse.