Attention :

Les repacks proposés ici sont des versions inédites non éditées chez nous, qui ont été réalisées par mes soins ou par celui de mes collaborateurs. Le blog en lui-même n'héberge aucune œuvre, il renvoi vers des liens. Il n'y a aucun but commercial, cela ne génère aucun bénéfice, ces repacks ne sont là que pour empêcher ces films, ces VF, ces montages de disparaitre à jamais. Il s'agit d'un partage "raisonné", les films étant retirés du blog lorsqu'ils sont édités en bonne et due forme, avec entre autre notamment leur VF d'origine complète. Si toutefois la présence de certains repacks posent problème, n'hésitez pas à m'écrire par mail. Lorsqu'un repack est retiré, inutile de me demander de le remettre. A moins que l'édition soit épuisée et impossible à retrouver.

REJOIGNEZ MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/indianagillesrepacks?fref=ts

MA CHAINE YOUTUBE :

https://www.youtube.com/channel/UCzdEiz9bvKXPXIYD51NbaSw

samedi 23 février 2013

[Repack 2.0.] : On m'appelle Providence (VF version intégrale)




Réalisation : Giulio Petroni

Avec : Tomas Milian, Gregg Palmer, Janet Agren, Maurice Poli, Dieter Eppler
Nationalité : Italie / France / Allemagne
Genre : Western Comédie
Durée : '
Année de production : 1972
Titre original : La vita, a volte, è molto dura, vero Provvidenza ?


Résumé :
Providence a trouve le moyen de faire fortune. Chasseur de primes, il trimbale de ville en ville le truand Kid qu'il remet au sherif contre la prime, puis qu'il fait évader le soir venu pour le remettre au sherif voisin. Un jour, Kid s'évade sans l'aide de Providence...
 
  Trailer en VO 

Présentation :
Vous connaissez sans doute le sketch des Inconnus sur le bon et le mauvais chasseur ? Remplacez les chasseurs par les films à la con et on va pouvoir commencer à parler d'On m'appelle Providence. Le succès démesuré de Trinita fut tel que le Western Italien en fut totalement chamboulé. Les spectateurs en avaient marre de voir des cowboy se tirer dessus, il préféraient désormais les voir roter et se taper dessus. C'est bizarre mais c'est comme ça.
En Italie, on aime bien surfer à mort sur les nouveaux filons. Des tas de clones plus pourris les uns que les autres ont donc  fait leur apparition. Soyons clairs : si les deux films de Trinita sont loin d'être des chef d'oeuvres, à côté des autres c'était presque du caviar beluga. On m'appelle Providence est l'une des rares réussite du western "fayot". Bien sûr ça ne vole pas très haut, c'est bête comme chou, parfois navrant... et pourtant c'est pourtant pas si mal ! Et c'est rempli de petites trouvailles et de clin d'oeils bienvenus (par exemple lorsque Providence dit qu'il va capturer Bambino et son frère... soit Trinita justement). Voilà donc un vrai bon film à la con !
A la place de Terence Hill et Bud Spencer, nous avons ici en lieu et place à Tomas Milian et Gregg Palmer. Autant vous prévenir : si vous avez du mal avec Tomas Milian lorsqu'il est en roue libre, fuyez ! Ici il cabotine à mort et se fait visiblement plaisir à composer un chasseur de primes des plus étranges aux manières so British et surtout so décalées. Il arbore un look qui se veut proche de celui de Charlot, mais la ressemblance s'arrête là. Qu'il est loin le Tomas Milian intellectuel de la nouvelle vague italienne ! Il se fait visiblement plaisir et sa bonne humeur fini par être communicative. Providence est un personnage assez unique et le western italien n'avait pas été en fin de parcours, Tomas Milian l'aurait peut-être incarné à bien plus de reprises, genre à la Nico Giraldi style.
L'américain Gregg Palmer est un clone de Bud Spencer en plus simplet et moins hargneux. Couillon comme pas deux, il ne cesse de se faire manipuler par tout le monde et surtout par Providence qui a fleuré un bon filon avec lui ! Gregg Palmer a joué dans bien des Westerns américains mais n'a jamais fait vraiment parler de lui. Son duo avec Milian fonctionne bien mais il est clair qu'il est surtout là pour faire briller la vedette cubaine.

On m'appelle Providence est réalisé par Giulio Petroni qui nous aura régalé avec certains westerns majeurs comme Ciel de Plomb (disponible en DVD), mais surtout l'incroyablement méconnu Tepepa (repack disponible sur mon blog) et le superbe La Mort était au rendez-vous (disponible en DVD) qui inspira énormément le Kill Bill de Tarantino. Si Providence est loin de ces sommets, le monsieur savait manier une caméra et le démontre une fois encore ici. Rarement western fayot aura été si soigné sur le plan visuel. Si Petroni est un peu forcé et contraint de délaisser le western dit sérieux pour un western parodique tellement plus bankable, son talent de metteur en scène le cache bien. Sans parler du plan sonore, assuré par l'éternel Ennio Morricone qui nous délivre une composition atypique mais comme toujours inoubliable. Si Morricone avait vécu au XVIIIeme siècle, c'est Mozart qui aurait été son Salieri !

La VF est plutôt bonne et les deux héros sont doublés par Dominique Paturel et Claude Bertrand... soit les voix françaises de Terence Hill et Bud Spencer. Vous croyez que c'est fait exprès ? Peut-être pas puisque si Claude Bertrand a pratiquement toujours été le doubleur de Bud Spencer, à l'époque de Providence, Paturel n'avait encore jamais prêté sa voix à Terence Hill. En effet, ce ne sera qu'en 1974 soit deux ans plus tard, qu'il le doublera pour la première fois dans Attention on va se fâcher. De nombreux comédiens l'avaient doublé avant lui comme Daniel Gall, Jacques Thébault (qui double ici le shérif de la première ville interprété par le français Maurice Poli), Michel le Royer, Michel Barbet ou encore Pierre Arditti. Claude Bertrand et Dominique Paturel feront souvent équipe comme dans quelques films de James Bond (L'Espion qui m'aimait) ou le Robin des Bois de Walt Disney (où ils doubleront évidemment Robin et Petit Jean). Ce duo remarquable aura enchanté bien des oreilles de français.

Le film a jadis été proposé sur la Caverne des introuvables. Un partage proposé par le repackeur de talent le Pharmacien de garde (j'espère que vous avez tous vu son Repack de Dead Bang sur mon blog). Ayant acquis le DVD Italien, je me suis rendu compte que la VF était plus courte de 15 mn. Armé de mon DVD et du repack, j'étais fin prêt pour réaliser pour vous la version intégrale.
Malheureusement, la bande son a parfois quelques interférences type téléphone portable. Si j'ai nettoyé le souffle pour une écoute plus agréable, je n'ai pas toujours pu enlever ces parasites. Ce n'est pas grand chose mais ça vient un peu gâcher la fête. Si le Pharmacien de garde arrive à me chopper la VF sans parasite, on aura droit à une version 1.1. qui corrigera ça.
Le montage français coupe essentiellement une longue séquence de 10mn que l'on appellera la scène du Quizz. Dans celle-ci, un certain Colonel McGoodmorning pose des questions bien poussée à nos deux héros du film. Ce Colonel est en réalité un célèbre présentateur télévisé italo-amércain qui s'appelait Mike Buongiorno. Vous noterez la finesse du jeu de mot Goodmorning / Buongiorno. C'est con mais quand on connaît le bonhomme, finalement c'est marrant. Mike Buongiorno  était une véritable institution et présentait à l'époque de Providence, un jeu très populaire nommé Rischiatutto (risque tout). Les cellules remplacent d'ailleurs les petites loges dans lesquels étaient mis les candidats. C'est donc ce jeu qui est parodié ici. Par-contre, curieux comme pas deux, je suis allé verifié si les infos données étaient bonnes et soit les choses ont évoluées depuis, soit c'est totalement faux. C'est quand même assez étonnant.
Quid des autres cinq minutes coupées ? Nous avons de la chance, la plupart des coupes sont non vocales. Enfin si l'on considère les rots comme non parlants. Car il y en a bien trois qui n'étaient pas présents dans notre montage. Soit en France on ne rotait pas, soit ça ne faisait pas du tout rire. En tout cas ça explique pourquoi un soldat déclare au trompettiste qu'il est "dégueulasse" et s'il n'a pas "honte". Bref, à part une dizaine de tirades par-ci par-là, c'était simplement des plans allongés. Je ne comprends pas pourquoi les monteurs français ont fait autant de zèle puisque sans la scène du Quizz, le film durait déjà moins d'une heure trente, soit la durée désirée par les exploitants du cinéma. Autant pour les rots, on saisi qu'il s'agit d'une censure (bouh ce que c'était choquant pour nous pauvres français si délicats), autant pour le reste... Heureusement que ces vilaines pratiques ont disparu depuis. Aujourd'hui on a les redoublages pour causes de versions longues. Damned !

Le film connut une suite un an plus tard. Bien qu'étant une fois encore une coproduction avec la France, le film est inédit chez nous et n'a jamais été doublé. Trop mauvais ? Bien qu'ayant mauvaise réputation, en ce qui me concerne, je le trouve bien meilleur que le premier ! Mais vous pourrez me dire si vous êtes d'accord ou pas avec moi puisque vous l'avez compris... je vous proposerai prochainement la suite dans une version VOST concoctée par mes soins ! Parfois la vie n'est peut-être pas si dure, pas vrai Providence ?

PS : un grand BRAVO à El Hombre Lobo qui avec des indices ridicules a immédiatement trouvé quels seraient mes prochains repacks ! Et dire que je pensais ne pas en avoir dit assez ! Et mes excuses si j'ai tardé : mon logiciel m'a joué des tours et a planté mon repack qui était terminé. J'ai presque dû tout recommencer et refaire le sous-titrage. Mais mieux vaut tard que jamais.

MISE A JOUR du 11/07.15 : Version 2.0.

Ajout d'une version MKV de 2,10 GO de qualité DVD et comportant en plus de la VF, la VO (non sous-titrée). Les sous-titres ont été légèrement corrigés également.













Liens MKV QUalité DVD VF et VO (2,15 GO) :


 Lien AVI Lite VF :


 Mot de passe : indianagilles

6 commentaires:

  1. Bonjour. Malheureusement il n'y a plus que le lien avec UploadHero qui fonctionne, enfin pas vraiment: impossible d'avoir un premium et le download gratuit ne finit jamais... Un reup serait-il possible? Merci d'avance.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Indiana

    impossible de pouvoir telecharger le 3ème fichier sans passer par gmail, et en nous demandant de créer un blog!!
    Pourrais tu s'il te plait prévoir un autre lien ou reupload?
    merci beaucoup
    ALAIN

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Corrigé. Un simple copié/collé dans la barre d'adresse marchait car c'est juste que j'ai mal associé le lien. Mais merci de me l'avoir signalé.

      Supprimer
  3. bonjour
    merci , pour ce repacks et tes repacks de grande qualité , qui nous permettent de découvrir ou redécouvrir des œuvres disparues ou inédites
    bon courage

    RépondreSupprimer
  4. merci pour ce film avec le génial Tomas Milian ! moi aussi j'ai trouvé ce film bien inférieur a sa suite ! Il est assez rare qu'une suite soit supérieur au premier film. ... A noter que Giulio Petroni a aussi réalisé l’excellent "Un tueur nommé Luck" que l'on trouve en DVD pour une bouchée de pain .

    RépondreSupprimer
  5. persuadé de l'avoir chopé sur les chaines satellites, j'étais royalement passé à côté... je l'avais vu quand j'étais gamin (au Grand Rex, à sa sortie... oui, bon, on s'en fout un peu). Mais c'est la première fois que je découvrais Tomas Milian et il m'avait fait beaucoup rire- j'avais 10 ans, alors... mais depuis, je suis resté un inconditionnel et du coup, avec beaucoup de retard, je t'adresse mes remerciements et je vais vérifier si j'y prends autant de plaisir.

    RépondreSupprimer