Attention :

Les repacks proposés ici sont des versions inédites non éditées chez nous, qui ont été réalisées par mes soins ou par celui de mes collaborateurs. Le blog en lui-même n'héberge aucune œuvre, il renvoi vers des liens. Il n'y a aucun but commercial, cela ne génère aucun bénéfice, ces repacks ne sont là que pour empêcher ces films, ces VF, ces montages de disparaitre à jamais. Il s'agit d'un partage "raisonné", les films étant retirés du blog lorsqu'ils sont édités en bonne et due forme, avec entre autre notamment leur VF d'origine complète. Si toutefois la présence de certains repacks posent problème, n'hésitez pas à m'écrire par mail. Lorsqu'un repack est retiré, inutile de me demander de le remettre. A moins que l'édition soit épuisée et impossible à retrouver.

REJOIGNEZ MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/indianagillesrepacks?fref=ts

MA CHAINE YOUTUBE :

https://www.youtube.com/channel/UCzdEiz9bvKXPXIYD51NbaSw

lundi 12 août 2013

[Repack] : Crime sur l'autoroute (VOSTFR Inédit)



Réalisation : Bruno Corbucci
Avec : Tomas Milian, Viola Valentino, Bombolo, Olimpia di Nardo, Paco Fabrini
Nationalité : Italie
Genre : Comédie / Policier
Durée : 90'
Année de production : 1982
Titre original :Delitto sull'autostrada

Les chauffeurs poids-lourd sont victimes de pirates de la route. Leur marchandise attire les gangsters qui les revendent sur le marché noir. Un jour, l'un d'eux se fait assassiner. Nico Giraldi est envoyé pour infiltrer le milieu des routiers et découvrir qui se cache derrière cette sale histoire...

 Bande annonce dans laquelle Nico présente lui-même ses nouvelles aventures.

Vous vous attendiez tous à Pas folle le flic, le dernier épisode de Nico Giraldi et le seul qui manque encore en français ? Et bien non, j'avais envie de vous proposer l'un des meilleurs épisodes de la série des "Delitti" : Crime sur l'autoroute, un épisode totalement inédit chez nous et qui n'a été importé qu'en Allemagne, toujours aussi friand de films italiens en tous genres.
Je l'ai dit et redit, doubler du Nico Giraldi c'est très éprouvant et ça prend du temps. Le romain c'est comme une autre langue et comme en plus c'est bourré de jeux de mot difficilement traduisibles, je m'étais dit que ce serait un peu trop compliqué à faire. Surtout que la plupart des films, soyons clairs, n'en valent pas vraiment la peine. Pour moi, les seuls inédits en français qui seraient vraiment dignes d'être sous-titrés sont le second, le septième et ce neuvième épisode. Le sixième aussi à la limite. Alors pourquoi avoir choisi celui-ci plutôt que les deux autres ? C'est bien simple. Déjà, le DVD comportait des sous-titres italiens pour malentendants. Et ça, je peux vous dire que ça facilite largement les choses. Tout est déjà synchro et en plus c'est écrit en bon italien et non en romain, ce qui m'a été d'une aide précieuse. Ensuite, parce que, étonnamment, cet épisode est l'un des moins bavard (moins de 800 lignes) et l'un des plus facilement adaptable (car tout ne se passe pas qu'à Rome) ! Je vais pas dire que c'était simple mais c'était plus que jouable. Bien que je n'aime pas ça, il y a parfois trois tirets sur un sous-titres. Comme ça fuse bien et que ne me sentais pas de trop toucher à la synchro, j'ai laissé comme ça. J'ai essayé de faire court et de voir si ça se lisait bien. Apparemment, vous devriez pouvoir lire sans perdre trop d'informations des dialogues.

Mais parlons un peu de ce neuvième épisode. Si je le trouve vraiment bon, c'est aussi parce que celui-ci a retrouvé un bon équilibre entre comédie et policier.
L'enquête est assez intéressante et plutôt bien menée. Dans beaucoup d'autres épisodes, on sent rarement une quelconque logique et les scènes s'enchaînent sans grande raison jusqu'à un final sorti de nul part. Ce n'est pas le cas ici où Nico fait avancer son enquête en s'infiltrant dans le milieu des routiers.
Le film n'oublie pas non plus de nous faire rire avec des scènes humoristiques très réussies. La "scène des gifles" lors de sa rencontre avec la chanteuse est un grand moment burlesque. Et si Nico nous fait beaucoup rire, son éternel comparse Bombolo n'est pas avare en conneries. Dans cet épisode, il nous présente sa future épouse aux mœurs légères qui est interprété par Gabriella Giorgelli, que vous avez notamment pu voir dans mes repacks de On m'appelle Providence (la rouquine à la fin) et surtout Les longs jour de la colère (la jeune et sauvage Dulcy). Pour assurer la partie humoristique, si Olimpia di Nardo qui joue la femme de Nico, est légèrement en retrait, c'est aussi pour faire place au petit Rocky, le rejeton de la famille qui est née à la fin du 7eme film. Ce dernier a hérité de l'étrange look capillaire de son père mais aussi de sa salopette bleue. D'ailleurs, pour une fois, Nico a troqué sa salopette bleue pour un survêt gris. Le petit Rocky est l'une des grandes réussites du film et son rôle est d'ailleurs essentiel dans l'intrigue. La toute dernière scène avec son père est d'ailleurs une franche réussite, et sa sobriété étonne tout autant qu'elle émeut.
Mais la femme de Nico est également en retrait en raison de la sous-intrigue du film, élément inattendu et essentiel de toute cette histoire : la présence de la véritable chanteuse Valentino Viola dont Nico va tomber amoureux. A son contact, ce dernier va se poser bien des questions sur son couple. Mine de rien, Tomas Milian a du coup l'occasion de développer son jeu, ce qui a rarement été le cas dans la série aux mécaniques assez répétitives. Viola Valentino interprète dans le film la chanson Sola qui deviendra l'un de ses plus grands succès. Pour l'anecdote, quand elle ne chante pas, elle est doublé par Emanuela Rossi considérée en Italie comme l'une des "doubleuses" les plus douées et appréciées de sa génération. Elle est toujours en activité et c'est entre autre la voix officielle italienne de Michelle Pfeiffer, Kristin Scott Thomas ou encore Emma Thompson. Parmi ses très nombreux doublages, soulignons qu'elle a également prêté sa voix à nos Sophie Marceau et Emmanuelle Seigner nationales. Pour en revenir à Valentino Viola, dont c'était la première apparition au cinéma, elle ne persista pas trop en tant qu'actrice puisqu'elle n'apparut que dans deux autres films par la suite. Par-contre, bien qu'elle demeure surtout une icône des années 80, elle continue sa carrière musicale à l'heure actuelle.
Et même si j'en ai déjà parlé, Tomas Milian est bien entendu toujours doublé par le légendaire Ferrucio Amendola dont une grande partie du succès en Italie lui revient. Vous allez pouvoir apprécier sa formidable performance dans son intégralité grâce à la Vost que je vous ai concocté. Savourez, parce que je le ferai pas tous les jours !


Lien :
mot de passe : indianagilles

18 commentaires:

  1. je te remercie pour cette découverte !

    RépondreSupprimer
  2. Merci, je l'attendais celui-ci !
    Pourrais-tu faire une petite liste commentée des épisodes (parce que je m'y perds un peu) ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai préparé un petit dossier que je devrais mettre bientôt justement. Enfin bientôt... je vais essayer quoi !

      Supprimer
  3. Merci pour le partage et les sous-titres de cette belle copie !

    RépondreSupprimer
  4. Merci beaucoup pour ce Giraldi totalement inédit chez nous :) :) :)
    Je donnerai un petit avis quand je l'aurai visionné ;)

    RépondreSupprimer
  5. mille fois merci pour cet inedit

    RépondreSupprimer
  6. Tu es un bienfaiteur indianagilles!!
    Vraiment merci beaucoup pour cette rareté!!
    Tres beau boulot et hautement apprecié!!
    J'ai hate de voir ca!Vraiment merci a toi!

    RépondreSupprimer
  7. que dire de mieux? cela va être pour beaucoup une super découverte, même si on sait que ce n'est pas ce qu'il a fait de mieux... avec Milian, et en vo de surcroit, comment être déçu? en tous cas , merci pour ton travail et nous donner accès à ces raretés

    RépondreSupprimer
  8. Encore un boulot impeccable pour un inédit. Et la présentation toujours digne d'intérêt.
    Merci Indianagilles

    RépondreSupprimer
  9. merci indiana , je le connaissais pas celui là

    RépondreSupprimer
  10. Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci Merci

    RépondreSupprimer
  11. De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien De rien

    RépondreSupprimer
  12. c'est vrai qu'il est tres bon ! tout a fait d'accord avec ton analyse du film merci indiana

    RépondreSupprimer
  13. J'ai la sordide impression d'avoir loupé ce post !

    Quelle faute !
    Aussi, pour moi, c'est une découverte sachant qu'il y a la superchanson de Valentina Valentino
    que j'ai gravée sur un CD il y a un paquet d'années et qui me fait toujours plaisir à écouter !

    Comment ai-je pu manquer cela ?

    Merci pour ce beau cadeau !

    RépondreSupprimer
  14. Grâce à Bmoviesblog j'ai pu voir l'épisode 8 grâce à vous je peux voir le 9.

    RépondreSupprimer
  15. Enfin vu!
    Alors cette épisode, je l'ai carrément adoré !
    L'intrigue policière est juste assez présente pour que l'histoire garde de l’intérêt et franchement, je me suis bien marrer devant les conneries de Tomas, Rocky et l'entraineur de boxe :)

    RépondreSupprimer
  16. encore un milian a découvrir!!

    merci et bonne continuation!!!

    RépondreSupprimer