Attention :

Les repacks proposés ici sont des versions inédites non éditées chez nous, qui ont été réalisées par mes soins ou par celui de mes collaborateurs. Le blog en lui-même n'héberge aucune œuvre, il renvoi vers des liens. Il n'y a aucun but commercial, cela ne génère aucun bénéfice, ces repacks ne sont là que pour empêcher ces films, ces VF, ces montages de disparaitre à jamais. Il s'agit d'un partage "raisonné", les films étant retirés du blog lorsqu'ils sont édités en bonne et due forme, avec entre autre notamment leur VF d'origine complète. Si toutefois la présence de certains repacks posent problème, n'hésitez pas à m'écrire par mail. Lorsqu'un repack est retiré, inutile de me demander de le remettre. A moins que l'édition soit épuisée et impossible à retrouver.

REJOIGNEZ MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/indianagillesrepacks?fref=ts

MA CHAINE YOUTUBE :

https://www.youtube.com/channel/UCzdEiz9bvKXPXIYD51NbaSw

dimanche 1 décembre 2013

[Repack 2.0] : Adios California (Qualité DVD, VF et VO)


Réalisation : Michele Lupo
Avec : Giuliano Gemma, Miguel Bosé, Raimund Harmstorf, William Berger, Paola Bosé
Nationalité : Italie / Espagne
Genre : Western
Durée : 96'
Année de production : 1977
Titre original : California



Après la guerre de Sécession, Michael dit California, ancien sudiste, retourne vers sa famille. Pendant le rude chemin du retour, il se lie avec Willie Preston. Les combats sont terminés, mais la guerre continue dans les esprits, notement dans ceux des chasseurs de prime, dont le redoutable Whitaker.

Trailer composé d'affiches et photos avec musique du film

Version 2.0 (le 17/12/2016)

Nouvelle version de cet excellent western. Exit la vidéo du TVrip, cette fois, le repack se base sur l'excellent DVD Allemand (pas besoin du DVD Japonais, finalement). La tonalité du son est corrigé au passage et, comme la VO italienne du DVD est très étouffée, j'ai préféré mettre en plus la version italienne du TVrip qui est bien plus claire.

Version 1.0 (le 01/12/2013)

Comme vous le savez, Giuliano Gemma nous a quitté il y a peu. Séchez vos larmes et consolez-vous avec l'un de ses derniers Western.
Avec le Keoma de Castellari, on considère souvent Adios California comme le chant du cygne du western italien. Moins connu et moins déjanté, il serait dommage de passer à côté bien que, personnellement, si j'ai énormément apprécié la 1ere partie du film, plus sombre, pessimiste et crépusculaire j'ai trouvé la seconde beaucoup moins poignante. Surtout que le dernier quart d'heure tombe semble un peu précipité. Mais l'ensemble se tient malgré tout et demeure vraiment agréable à suivre.
J'ai lu par-ci par-là que la musique était mauvaise, je ne suis pas d'accord. Si ça nous change d'un Ennio Morricone, elle accompagne très bien le film et prend le risque de se démarquer. Elle est aussi beaucoup moins envahissante que celle de Keoma qui tentait également autre chose dans l'univers de l'Ouest italien. J'ai particulièrement aimé la mélodie avec l'orgue.
Et puisqu'on en parle, si Keoma et Castellari avait Franco Nero, Adios California et son réalisateur Michele Lupo ont "l'autre" grande figure italienne du western : le toujours épatant Giuliano Gemma qui comme le bon vin se bonifiait avec le temps. Ici il a prit de la bouteille et ne joue plus les jeunes premiers. Et ça lui va tout autant. Pas de sourire insolant comme dans ses rôles classiques, Giuliano Gemma joue ici California, homme désabusé et solitaire. Willy Preston, jeune soldat un peu collant va réussir à lui rendre un peu d'espoir et de joie de vivre. Ce soldat est joué par un tout jeune Miguel Bosé, acteur et surtout chanteur italo-espagnol, notamment connu pour son rôle de juge travesti dans le Talons aiguilles d'Almodovar. Chose amusante, la sœur du jeune Willy est joué par Paola Dominguin, créditée dans ce film en tant que Paola Bosé qui, vous l'aurez peut-être compris, est la véritable sœur de Miguel Bosé.
On retrouve également dans ce film d'autres grandes figures du Western italien comme le très charismatique Autrichien William Berger qui, fidèle au western italien jusqu'au bout, a également joué dans Keoma.  On crois également de sacrées gueules comme celle des italiens Franco Ressel (le grand méchant du premier Sabata) ou encore celle du terrifiant Claudio Undari (que l'on reverra souvent dans les policiers italiens par la suite).
Le grand méchant est quant à lui joué par un acteur allemand que l'on a pu croiser dans Un génie, deux associés, une cloche. La vie de Raimund Harmstorf fut triste et malchanceuse car il souffrait de graves lésions à la suite de nombreux accidents. En 1994, il fut atteint de la maladie de Parkinson et commença a prendre de nombreux médicaments qui provoquaient des hallucinations. Harmstorf fut interné dans un hôpital psychiatrique. La presse allemande le harcèla sur son état de santé, ce qui déprima profondément l'acteur. Il tourna un dernier téléfilm en 1996 avant de se pendre en 1998... Paix à son âme.
Le réalisateur Michele Lupo n'a sans doute pas l'aura d'un Leone ou même celle d'un Enzo Barboni mais il a tout de même tourné une poignée de films non négligeables. Giuliano Gemma sera pendant longtemps son acteur fétiche puisqu'il le fit tourner dans bien des genres : Péplum (Le retour des Titans) Western (Arizona Colt, Méfie-toi Ben Charlie veut ta peau), Policier (Un homme à respecter) et même Aventure (Africa Express). Adios California fut leur dernière collaboration mais Michele Lupo se consola avec Bud Spencer qui tourna dans tous ses films par la suite.

S'il existe un DVD français, il est tout simplement dégueulasse. Il s'agit juste d'un transfert de VHS sur DVD. Et il n'est même pas chapitré ! Virdaucalis, toujours sur les bons coups, a enregistré le film sur la télé italienne dans une bien meilleure qualité. La VF (très bonne) est intégrale et j'ai donc réalisé ce repack qui rend bien plus hommage au film et à l'acteur romain. Le générique est malheureusement coupé avant la fin mais j'ai laissé la musique aller jusqu'au bout. Ne vous étonnez donc pas de voir l'image se figer subitement. Il y avait pas mal d'ajustements à faire pour que la VF colle sur le master italien (des plans parfois plus courts... d'autres plus longs) et j'ai également corrigé quelques défauts que j'ai repéré par-ci par là sur la piste française (saute de son par-ci par-là, bruitages absents...) en m'aidant le la piste italienne que j'ai laissé dans le MKV (sans sous-titres français).
Comme je sais que vous aimez ça, quelques mots sur la VF. Giuliano Gemma est doublé par le mythique Daniel Gall, qui avec son timbre métallique aura fait rêver ma génération avec son Actarus de Goldorak mais aussi les générations du 3eme age en doublant l’acolyte de Derrick. Il nous a quitté en décembre 2012 après avoir combattu de toutes ses forces une saloperie de cancer. Maudit crabe, il nous aura pris tellement de bons gars...
Marc François double Miguel Bosé, une autre grande voix du doublage, très connu pour avoir donné sa voix à Shiryu et Yoga dans les Chevaliers du Zodiaque. Difficile de choisir ses meilleurs doublages tant il y en a mais à titre personnel je me dois de citer celui de Rick Morranis dans les deux SOS Fantômes, celui de Gaff dans Blade Runner ou encore celui du jeune Max dans Il était une fois l'Amérique (doublage d'origine). Et comment oublier le doublage déjanté de Zed dans Police Academy ? Vous pouvez le voir en chair et en os dans cet extrait de Black Mic Mac. Marc François nous a également quitté récemment et bien trop tôt en 2009, à l'age de 58 ans.
Raimund Harmstorf est doublé par William Sabatier, autre grand voix inoubliable du doublage français, qui fut la voix française officielle de Marlon Brando. Vous pouvez avoir quelques précisions sur mon article de la série Vidocq qui se trouve ici. On peut également entendre d'autres voix mythiques comme celle de Jean-Claude Michel (Sean Connery, Clint Eastwood...), Pierre Hatet (Christopher Lloyd), George Atlas (Lee Van Cleef), Henri Poirier (Abraracourcix dans Asterix chez les Bretons et Le coup du menhir), José Luccioni (Al Pacino), Jean Berger (Patrick Macnee)...

Il parait qu'il existe une très belle édition japonaise mais je n'ai pas réussi à mettre la main dessus. Si quelqu'un la possède ou la trouve, on pourra se faire une version encore meilleure. J'espère donc que ce repack ne serra pas le définitif et qu'Adios on ne dise qu'un au revoir à California (bababa, comme c'est bien trouvé ça ! Comme ça fini trop bien mon article... Ah mince, j'ai tout gâché).

Screenshots du repack 1.0 :


 Liens Version 2.0 MKV VF et VO (5,13 Go) :


Lien version 2.0 avi Lite VF :


Mot de passe : indianagilles

21 commentaires:

  1. hello Indiana
    Merci pour ce Western comme tu as dit crepusculaire je l'avais trouvé dans une brocante a 1 euros et tout comme toi j'avais aimé la premiere partie avec cette ambiance boueuse a la "Mannaja" . Giuliano Gemma comme tu as dit plus haut a pris de la bouteille son visage est plus marqué et il est moins ironique que d'habitude. Je le prend meme si je l'est déja rien que pour le boulot que tu as fait.
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca va te donner envie de jeter ton DVD à la poubelle, tu verras !

      Supprimer
  2. Ah que merci Indiana! C'est vrai, le DVD Evidis était pas top-top.

    RépondreSupprimer
  3. Excellent, je n'ai encore jamais vu un western de Michele Lupo, mais j'aime beaucoup son travail avec Bud Spencer. Merci.

    RépondreSupprimer
  4. Merci beaucoup Indiana!!
    Ca sera une decouverte pour ma part!! et j'ai hate de voir ca!
    Encore bravo pour ce superbe boulot!!

    RépondreSupprimer
  5. Adios Giuliano Gemma, un bel hommage pour ce grand acteur qui vient de nous quitter.
    Merci IndianaGilles pour ce nouveau RPK

    RépondreSupprimer
  6. Merci de remettre ce film... et quel film !!! Gemma peut reposer en paix grâce à toi, indianagilles ;)
    En tout cas, je suis bien content de pouvoir te prendre celui-ci qui me ravira autant que Kaoma.
    A bientôt, l'ami.
    Jorge

    RépondreSupprimer
  7. MERCI , MR INDYANAGILLES!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  8. super taf , comme d' hab!

    merci a toi le passioné passionnant!!!!

    RépondreSupprimer
  9. Merci, jolie trouvaille ;)

    RépondreSupprimer
  10. Giuliano était (et sera) mon acteur culte des films Italiens. Merci de me faire (re)découvrir tous ces pépites.Au cas ou vous auriez le moyen de proposer un bon polar de 1968 : Le bâtard aka I bastardi de Duccio Tessari ce serait chouette !

    RépondreSupprimer
  11. c'est un bon film tant qu'a moi, meme si Gemma commencais a se faire vieux..

    un must a avoir, je l'ai deja alors je passe..

    juste comme ca, vite dememe, je recherche principalement 5-6 films en particulier en francais si possible, je suis voxophone haha :

    - Cipolla colt avec Nero de Castellari
    - Cut-throats nine en francais de Marchent
    - W Django de Mulargia (meme si ya des bad comments, jveut le voir)
    - Sartana avec Garko (je l'ai juste trouvé VO sous-titré, jle veut VF)
    - Cjamango (vf)
    - Scalps et Bianco Apache (ou Apache kid) de bruno mattei en version fr
    - tire Django tire
    - etc..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as un rip tiré du DVD Français, je ne peux que te conseiller de reprendre ma version. Même si j'ai depuis choppé une version encore meilleure mais dont il faut encore que je m'occupe.
      Sinon, pour les films dont tu parles, je ne les connais pas pour la plupart mais pour Cipolla Colt, il n'a jamais été doublé en français (et la version italienne existant en DVD n'est pas la version intégrale et le Bluray Allemand comporte un montage un peu plus complet mais quand même cut, sans VO italienne). Pour Sartana, je crois que le premier n'a pas non plus de VF.

      Supprimer
    2. "Sartana" a bien une version française,exploitée en 1969 par Etoile (voir le dossier "Sartana" sur mon blog). Les éditions DVD (allemandes) ne valent rien, la VHS italienne sortie vers 1990 est (encore) splendide !
      D'ailleurs dans le détail de l'exploitation française , "Sartana", marchait très bien à Toulouse l'été 69 ;) -le détail des circuits et villes de province est très intéressant à étudier. Petit à petit, il faudra y venir ;)

      Supprimer
    3. Merci Jo, je n'en étais pas sûr du tout. Cela m'étonnait un peu, mais j'ai l'impression que le film n'est jamais sorti en VHS ou que sa VF est introuvable.

      Supprimer
  12. Perso, je n'ai jamais trouver Sartana en VF, que ce sois VHS, DVD ou ailleurs sur le net, des sous-titres francais existe, et c tout ce que j'en sais..


    Par contre, pour ce qui est de : Le Fossoyeur.. qui s'adonne a etre le 2ieme Sartana, n'a aucune traduction francaise a ma connaisance, si quelqu'un peut m'aider... sinon je risque fort bien de commencer une traduction prochainement..

    RépondreSupprimer
  13. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer