Attention :


Les repacks proposés ici sont des versions inédites, non éditées chez nous, qui ont été réalisées par mes soins ou par celui de mes collaborateurs. Le blog n'a aucun but commercial, et ne génère aucun bénéfice, ces repacks ne sont là que pour empêcher ces films, ces VF, ces montages de disparaitre à jamais. Il s'agit d'un partage "raisonné", les films étant retirés du blog lorsqu'ils sont édités en bonne et due forme, avec entre autre notamment leur VF d'origine complète, ou sur simple demande de l'ayant droits. Si la présence de certains repacks posent problème, n'hésitez pas à m'envoyer un message privé. Si un repack est retiré, c'est pour de bonnes raisons, inutile de me demander de le remettre.

REJOIGNEZ MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/indianagillesrepacks?fref=ts

MA CHAINE YOUTUBE :

https://www.youtube.com/channel/UCzdEiz9bvKXPXIYD51NbaSw

POUR FAIRE UN DON :

Vous voulez un peu m'aider ?
Alors, envoyez-moi un petit message via le formulaire de contact pour commencer.
Et Merci d'avance.


samedi 29 mars 2014

[Repack 1.1] : La Mort était au rendez-vous (VF et VOST, HD)

Réalisation : Giulio Petroni
Avec : Lee van Cleef, John Phillip Law, Luigi Pistilli, Anthony Dawson, Jose Torres
Nationalité : Italie
Genre : Western
Durée : 115'
Année de production : 1967
Titre original : Da uomo a uomo



Par un soir pluvieux, quatre hommes attaquent une maison sans défense. Alors enfant, Bill Meceita, caché derrière un meuble, assiste au viol et au meurtre de sa famille.

Quinze ans plus tard, l'heure de la vengeance a sonné. Bill, maintenant adulte, part à la recherche des bandits. Dans le même temps, Ryan sort de prison, où il fut envoyé il y a des années par ses anciens complices. Lui aussi n'a qu'une idée en tête : la vengeance. Les chemins des deux hommes vont se croiser, jusqu'à se rapprocher plus qu'on aurait pu le croire. Commence alors une relation... d'homme à homme !


Présentation du film par Dionet et Quentin Tarantino.

Nouvelle version 1.1 (le 07/11/2016) :


Nouvelle version du film. Voici les diverses améliorations :

- Correction de la tonalité de la VF.
- Ajout de la VO italienne. La tonalité de la piste que l'on trouve sur le Blu-ray allemand étant trop grave, j'ai corrigé ça. Pour ce qui est des sous-titres, ils sont fait pour la VA et non la VO, du coup ils sont loin d'être fidèles, mais je les ai quand même mis, faute de mieux.
- Nouveau rip de meilleure qualité.


Archives : repack 1.0 (le 29/03/14)

Grande source d'inspiration pour Quentin Tarantino et son Kill Bill, La Mort était au rendez-vous est l'exemple même du Western Italien qui m'a fait réaliser qu'il n'y avait pas que Sergio Leone dans la vie. Certains lui trouvent des ressemblances avec Et pour quelques dollars de plus, mais perso, je n'ai pas vu un grand rapport à part la présence de Lee Van Cleef dans un rôle qui peut paraitre similaire de prime abord mais qui n'a finalement pas grand chose à voir au final. Bien sûr, on retrouve pas mal des trognes habituelles du western transalpin à commencer par Luigi Pistilli (qui trouve ici l'un de ses meilleurs rôles) et José Torres. Y a même Mario Brega qui durant sa courte apparition a le temps de s'adonner à son activité favorite, la torture du héros. Le film accueille également la présence d'Anthony Dawson, cet acteur très charismatique que l'on a pu notament voir dans le tout premier James Bond, Dr No. C'était lui qui, désarmé, était froidement abattu par Sean Connery. Pour l'anecdote, Anthony Dawson est en réalité le premier Blofeld de la saga James Bond puisque c'est son corps et ses mains que l'on voit dans Bons Baisers de Russie. Il n'était pas crédité au générique de fin pour garder le mystère du personnage dont les traits seront finalement révélés au 5eme film, On ne vit que deux fois, sous l'aspect de Donald Pleasance. Enfin, notons la présence du jeune John-Philippe "Diabolik" Law qui, il faut le reconnaître peut paraitre un peu lisse à première vue. Mais il colle bien au rôle du jeune pistolero un peu naïf et colérique du film. D'après Giulio Petroni, le réalisateur talentueux qui a également signé Tepepa, leur collaboration ce serait assez mal passé mais cela ne se ressent aucunement.
Lorsque j'ai commencé ce repack, j'ai bien cru que j'allais en ch... des vertes et des pas mûres. L'introduction s'est avéré très compliquée à faire et la piste sonore du DVD comportait même un décalage sur le dialogue à 06:53 que j'ai réglé. Et puis après ça, ce fut juste une promenade de santé. Incroyable mais à part un seul micro décalage à 1:05:46, le montage était strictement identique. En fait, je n'ai eux qu'à corriger un autre dialogue mal synchronisé à 01:20:14 et le tour était joué.
Par bonheur, une fois n'est pas coutume, l'excellente VF est bel et bien complète. C'est d'autant plus curieux que les dialogues de la VO italienne de l'introduction ont disparu et sont du coup présentés en anglais sur le Blu ray ou les DVD italiens. On peut-être très heureux de retrouver la voix de Georges Atlas sur Lee Van Cleef, sa voix officielle française (bien qu'il soit loin de l'avoir toujours doublé). On peut par-contre être quelque peu gêné par la voix de Jacques Deschamps sur John-Philippe Law car c'est lui qui doublait Clint Eastwood dans la trilogie des dollars. Cela faisait un peu le même effet dans Colorado lorsque Deschamps doubla... Lee Van Cleef. Mais son talent est tel qu'on finit pas s'y habituer et qu'on n'en oublie très vite tout ça.
Cela fait donc très plaisir de (re)découvrir le film dans de telles conditions. L'image est pas mal, elle enterre sans mal celle des divers DVD. On regrette toutefois que le master n'ait pas été vraiment nettoyé et qu'il comporte du coup pas mal de tâches. Il y a même un maudit point blanc ou une griffure qui s'incrustent pendant pas mal de temps mais c'est tout de même peu de chose face à l'excellence de la définition et de la colorimétrie. Nous pouvons donc une fois encore remercier les éditeurs allemands de sortir de belles éditions de ces chef d’œuvres mésestimés par le grand public et en particulier par le grand public français.
Pas de version avi puisque le DVD français est complet et de bonne qualité. 


Liens MKV 1080p (8,30 GO) :


MDP : indianagilles

15 commentaires:

  1. j'adore ce film :) comme tous ceux qui ont été postés récemment sur ce blog ;)
    Je suis d'accord avec toi ce film vaut le détour et n est pas une simple copie des westerns de Leone
    merci a toi pour tous ces films même si je ne peu pas les télécharger car ils sont trop gros et ma connexion trop lente ^^ Heureusement j'ai le dvd :)

    RépondreSupprimer
  2. A peine remis de la série des T. Hill / B. Spencer, un grand merci à toi pour ce nouveau partage. Les anecdotes et la chronique sont très intéressantes (même ça devient une banalité que de dire ça maintenant !). Bonne continuation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, c'est une récréation dans la série des Hill et Spencer qui est loin d'être terminée ! Mais je pense que c'est plutôt sympa pour patienter de revenir aux sources du blog où je fus longtemps "spécialisé" dans le western italien.

      Supprimer
  3. excellent film. ça fait plaisir de le revoir dans d'aussi bonne condition. merci

    RépondreSupprimer
  4. c'è pure la versione italiana ?
    grazie !

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour ce western , a découvrir

    RépondreSupprimer
  6. Merci Indiana comme d'hab du lourd, bien décrit, bien repacké et partagé avec un amour du cinéma !
    Juste pour info une VF de bien meilleure qualité (comparée à l'instant) est dispo sur ce repack : http://passion-repack.com/index.php/2014/03/26/la-mort-etait-au-rendez-vous-1967-bdrip/)
    N'hésite pas si tu veux que je la mette à dispo si tu veux comparer et nous donner ton avis d'expert pour une potentielle v1.2 ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par qualité, que veux-tu dire ? J'ai tiré la VF de mon DVD comme eux apparemment. Par-contre, de mémoire, ils ont mal réglé le pitch car ils se sont basés sur celui des pistes du Bluray Allemand, sauf que les Allemands s'étaient planté en le faisant beaucoup trop grave.

      Supprimer
    2. Toutes mes excuses Indiana, je ne sais pas comment j'ai pu douter une seconde de ton perfectionnisme. En effet j'ai confondu c'est ton travail évidemment qui est au top (bon pitch, souffle en moins). Encore merci pour tout !

      Supprimer
    3. Ah bon, tant mieux alors :)
      Mais attention, si je suis très pointilleux, tout ce que je fais est loin, très loin d'être parfait, et je suis très admiratif pour tout le boulot qui est abattu sur le site de Passion Repack (sur lequel je me sers allégrement. Merci les gars ! :D). J'ai beaucoup appris grâce à eux, notamment sur le pitch, et je les remercie pour tout ce qu'ils peuvent faire. Je pense qu'ils font tellement de repacks qu'ils n'ont sans doute pas toujours le temps de les peaufiner à l'extrême comme moi. J'en fais souvent une obsession et je demeure un éternel insatisfait, comme vous avez pu vous en rendre compte.

      Ceci dit, je ne suis pas mécontent que ce soit mon repack qui semble plus réussi, histoire de pouvoir passer à autre chose ! Certes, j'aime bien pouvoir améliorer mes repacks, mais j'aime bien aussi quand je peux me dire que j'en ai terminé !!!
      J'espère en tout cas trouver un jour le début en italien de La Mort était au rendez-vous. Les Allemands laissent souvent des trous dans la piste italienne (dernier exemple en date en ce qui me concerne avec le DVD de La Poursuite Implacable). Je pense qu'ils utilisent souvent des pistes télévisées censurées. Il y a aussi parfois des erreurs dans le pitch, comme pour ce film-ci. Comme quoi, nos amis éditeurs Allemands ont aussi des progrès à faire.

      Supprimer
  7. Merci monsieur INDIANAGILLES, pour l'entretien et la maintenance de ces beaux repacks !
    A bientôt.

    RépondreSupprimer
  8. Juste une fois encore un énorme merci pour la fan que je suis de Monsieur Lee van Cleef ! Bisous

    RépondreSupprimer