Attention :


Les repacks proposés ici sont des versions inédites, non éditées chez nous, qui ont été réalisées par mes soins ou par celui de mes collaborateurs. Le blog n'a aucun but commercial, et ne génère aucun bénéfice, ces repacks ne sont là que pour empêcher ces films, ces VF, ces montages de disparaitre à jamais. Il s'agit d'un partage "raisonné", les films étant retirés du blog lorsqu'ils sont édités en bonne et due forme, avec entre autre notamment leur VF d'origine complète, ou sur simple demande de l'ayant droits. Si la présence de certains repacks posent problème, n'hésitez pas à m'envoyer un message privé. Si un repack est retiré, c'est pour de bonnes raisons, inutile de me demander de le remettre.

REJOIGNEZ MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/indianagillesrepacks?fref=ts

MA CHAINE YOUTUBE :

https://www.youtube.com/channel/UCzdEiz9bvKXPXIYD51NbaSw

POUR FAIRE UN DON :

Vous voulez un peu m'aider ?
Alors, envoyez-moi un petit message via le formulaire de contact pour commencer.
Et Merci d'avance.


dimanche 27 avril 2014

[Repack 2.1] : Mon nom est Bulldozer (HD et SD, VF et VO)

Réalisation : Michele Lupo
Avec : Bud Spencer,
Raimund Harmstorf, Ottaviano Dell'Acqua, Marco Stefanelli, Giovanni Vettorazzo
Nationalité : Italie
Genre : Comédie
Durée : 115'
Année de production : 1978
Titre original : Lo chiamavano Bulldozer

Après avoir passé plusieurs années aux Etats-Unis comme joueur de football américain, un Italien retourne sur ses terres. Lorsqu'il arrive chez lui, il se rend compte que plus rien n'est comme avant : des soldats américains et des habitants de son village natal se livrent à un combat sans merci.

 
Thème du film par les toujours très inspirés frère De Angelis (Oliver Onions)

Version 2.1 (le 10/08/2016)

Cette version apporte la correction de la tonalité de la VF.


Archives : Version 2.0 - Un Bulldozer beau comme un camion ! (le 20/02/15)
 

Un Blu-ray étant récemment sorti en Italie, c'était l'occasion pour moi de réaliser une nouvelle version HD de ce très sympathique film de Michele Lupo. La version HD du Blu-ray allemand comportait malheureusement le montage allemand plus court et cela limitait donc l'intérêt d'un repack HD avec cette version. Cette édition italienne tombe donc à pic et permet de remplacer le repack, déjà pas mal, en qualité DVD. Espérons que les italiens continuent sur leur lancée, histoire de compléter notre petit travail de restauration français.

Archives : Version 1.0 (le 19/03/14)


Premier film d'une longue collaboration entre Bud Spencer et Michele Lupo (également auteur de nombreux films avec Giuliano Gemma), Mon nom est Bulldozer s'inspire vaguement du grand classique américain Plein la gueule de Robert Aldrich. Ce dernier a été une grande source d'inspiration pour beaucoup puisqu'il a été remaké il y a quelques années avec le très sympathique Mi-Temps au mitard (titre français très inspiré) mais également par les anglais avec Carton Rouge qui remplaça le football américain par notre football européen. Mais si ces derniers remakes sont assez proches de l'original, Mon nom est Bulldozer en reprend surtout l'idée de base, celle d'un match de football US entre une équipe expérimentée et une équipe de bras cassés. Et sous ses airs de film anecdotique, se cache en fait une histoire très intéressante sur la naissance de ce sport en Italie.
Nous sommes en 1978, les premières équipes de football américain se crées en Italie, un pays qui comme tout le monde sait est avant tout un pays de football tout court. Les équipements nécessaires étant introuvables dans le pays, elles se fournissaient auprès des équipes situées dans les bases militaires américaines d'Italie. A l'issue de la seconde guerre mondiale, les américains avaient placé bon nombre de bases militaire en Italie, pays dans le camps des vaincus je le rappelle malgré la fuite de Mussolini. Bien que reconnaissants auprès des américains, ces derniers se comportaient souvent de manière arrogante avec les Italiens qui voyaient un peu ses bases américaines comme une sorte d'occupation (bien que le mot soit un peu fort). On ressent très bien ce malaise dans le film de Michele Lupo où les américains traitent souvent les italiens de ritals et de bouffeurs de pâtes. Ceci dit, le football américain rapprocha quelque peu les deux peuples puisque les américains ne se contentaient pas d'uniquement de fournir les Italiens avec l'équipement nécessaire, ils s'occupaient aussi de leur entraînement. Si ce sport ne s'est jamais réellement implanté en Italie ni nulle part en Europe non plus, le film montre tout de même une certaine fascination des Italiens pour ce sport. Les premiers joueurs italiens de foot US, ainsi que les joueurs américains de l'équipe militaire des Blue Angels font même de furtives apparitions dans Mon nom est Bulldozer.
Si Bud Spencer joue son habituel rôle de bon géant indestructible, il ne se contente pas de distribuer quelques bonnes baffes à ceux qui le méritent. Le film, bien que léger, montre une jeunesse italienne en perdition, pleine de doutes et recherchant sa voie. Bud Spencer joue Bulldozer, un ex-champion de football américain s'étant subitement retiré car il ne supportait plus que les matchs soient truqués (on voit déjà ici une grosse différence avec le film d'Aldrich qui présentait lui un héros plus sombre qui avait accepté de l'argent pour perdre). D'abord retissant, il va se charger de leur éducation via ce sport. Encore aujourd'hui, de nombreux éducateurs sont adeptes de ce principe.
Sous ses aspects de satire sociale, le film s'avère tout de même très familial et les bagarres, coordonnées par Riccardo Pizzuti, ne manquent pas et sont cartoonesques à souhait. Bud Spencer semble au meilleur de sa forme. Et il faut croire que Michele Lupo ont beaucoup aimé ce film puisque deux ans plus tard ils signèrent Capitaine Malabar dit la Bombe, un copié collé en moins réussi de Mon nom est Bulldozer dans le monde de la boxe comme vous pourrez le constater prochainement sur mon blog...
Le méchant Sergent américain est en réalité joué par l'acteur allemand Raimund Harmstorf que vous avez déjà pu voir dans l'excellent Adios California, également de Michele Lupo. Cet acteur aura connu une destinée tragique, j'en avais parlé sur la fiche de ce dernier film. On notera la première apparition du véritable boxeur Joe Bugner dont je vous ai longuement parlé sur la fiche de Cul et chemise mais également une apparition assez furtive de Nello Pazzafini, grande figure du western italien que l'on reverra souvent dans les films de Terence Hill et Bud Spencer. Puisqu'on parle de westerns, vous devez sans doute vous souvenir du petit garçon roux qui se fait tuer par Henri Fonda dans Il était une fois dans l'Ouest ? Sachez donc qu'il s'agit d'Enzo Santanielli qui joue le jeune garçon roux dans ce Bulldozer. Il semblerait que cela soit son dernier rôle à l'écran.
Petite anecdote sympathique, c'est la véritable voix de Bud Spencer que l'on entend losqu'il joue de la guitare et chante Quien te lo Dijo. Ce fut finalement assez rare d'entendre sa vraie voix durant ces années car à part dans les trois derniers films de Pied-Plat et dans l'excellent La Grande Bagarre, il était toujours doublé par l'excellent Glauco Onorato (acteur que l'on peut apercevoir dans le génial Racket de Enzo Castellari).
Pour ceux qui se débrouillent à peu près avec l'italien, je vous conseille d'aller écouter cet entretien très instructif avec l'acteur Giovanni Vettorazzo qui est révèle quelques secrets de tournages intéressants.

Le doublage français est comme souvent très réussi et on a la joie d'écouter des comédiens tels que Claude Bertrand bien sûr mais aussi Marc de Georgi, Philippe Dumas, Jean-Pierre Leroux, Jacques Ciron, Marc François, Alain Dorval... Le jeune qui braque Bud Spencer au début du film est quant à lui doublé par Pierre Arditi qui était encore à l'époque une grande pointure du doublage. On se souviendra qu'il avait notamment doublé Christopher Reeves dans les trois premiers Superman mais également dans Piège Mortel et Quelque part dans le temps.
Par bonheur, la VF du film est intégrale. A dire vrai, il manquait juste une phrase durant un brouhaha qui était légèrement coupé mais je l'ai remplacé par un bruit de foule qui colle tout aussi bien. D'ailleurs, si l'on excepte l'introduction dans le sous-marin dont les plans sont à chaque fois légèrement raccourcis en VF, le reste du film est pratiquement identique au montage italien. Rien que quelques légères coupures dans les plans par-ci par-là comme c'est souvent le cas entre les masters originaux et étrangers.
Mais en parlant de VF, d'où vient-elle ? Il n'existe pas de DVD français et à ma connaissance, le film n'est jamais sorti en VHS non plus. Il s'agit d'une version que j'ai trouvé sur le net. Elle était assez bonne, mis à part le souffle que j'ai nettoyé et le fait qu'elle avait un léger décalage constant sur tout le film. Ceci a bien entendu été réglé. La piste s'avère d'excellente qualité et ne comporte qu'un ou deux bruits bizarre sur des dialogues que je n'ai pu retiré. pas très grave ceci dit. J'en ai profité pour arranger une saute dans le générique de fin qui était un problème d'origine puisqu’également présent sur la VO italienne. Maniaque vous dites ? Disons perfectionniste.
J'ai acheté le Blu-ray allemand mais malheureusement le montage des teutons comporte 13 minutes de moins. Mais l'image y était plutôt bonne et les scènes manquantes "acceptables". A l'instar de Cul et Chemise, je voulais du coup vous proposer en plus cette version HD cut. Mais j'y ai finalement renoncé car le film était joué à une vitesse différente et j'ai toujours eu de mal avec ce genre de chose. J'ai bien demandé à VirDaucalis de s'en charger mais lui aussi a eu du mal et y a renoncer pour le moment. Peut-être que l'on retentera ça plus tard. Mais pas d'inquiétude en attendant, la version DVD est très bonne et ne fera pas honte à votre écran plat. De quoi vous permettre de redécouvrir comme il se doit ce joli long-métrage.


(Les screenshots tirés de la version DVDrip)


version MKV 1080p VF et VO (7,60 GO) :

27 commentaires:

  1. Bonjour Indiana,
    merci bcp de continuer avec les films de Bud Spencer en solo. je ne connais pas celui-là que je prends illico parce que j'avais adoré On m’appelle Malabar (réalisé aussi par Michele Lupo, avec Bud et l'acteur franco marocain Amidou, génial en indien). Donc tu me vois très impatient de voir celui-ci que je ne connais pas. Quant à Raimund Harmstorf, il a accompagné toute ma jeunesse passée devant la TV avec le feuilleton Michel Strogoff. Un ami allemand m'avait recommandé une autre série où il jouait : Le Loup des mers d’après Jack London, où Harmstorf écrasait une patate dans son poing. J'ai jamais essayé, mais il parait que c'est balèze. je l'avais vu dans un très bon polar allemand - trés proche par l'esprit des polar italiens de la même époque : Blutiger Freitag, le vendredi sanglant. Encore merci pour tes repack et tes présentations de films aux petits oignons.

    RépondreSupprimer
  2. Merci ! Fan de Foot US je le prends illico ;) Sinon suite à tes conseils, plutôt que de les télécharger j'ai acheté les dvd remasterisés de "Quand faut y aller faut y aller" et "Attention les Dégats" chez Seven 7.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très bien de l'avoir fait et je t'en remercie. Tu verras, les DVD sont parfaits et ça fait plaisir. N'oublie pas de regarder les bonus qui sont très intéressants aussi.

      Supprimer
  3. GENIALISSIME !!!

    Encore Merci ! Quel bonheur de retrouver ces pépites rarissimes avec Bud Spencer et Terence Hill, en duo ou en solo.
    Celui-ci de surcroit est plus que rare, et faiot partie de la bonne période solo de ce cher Bud. On attends avec impatience les suivants (la série des "Malabar" entre autres)...

    Milles MERCIS !!! Que c'est bon ! :)

    RépondreSupprimer
  4. Un grand merci pour ce film avec Bud Spencer en "solo"!

    RépondreSupprimer
  5. Réponses
    1. C'est trop ! Tu vas avoir des cuisses de taureau après ça !

      Supprimer
  6. Merci ! Je ne l'ai jamais vu en plus.
    Sais tu si il existe une version de "Renegade (1987)", "Un Drôle De Flic (1980)" et de "Don Camillo (1984)" en version hd car je n'ai pas trouvé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien peur que non. Je compte toujours sur les Allemands pour ça même s'ils sont plus fan de Bud Spencer que de Terence Hill. J'espère aussi trouver un jour les Giuseppe Colizzi en HD un jour.

      Supprimer
  7. Une autre chose qui n'a rien à voir avec le duo, mais sur le film "La tour infernale", j'ai synchronisé les voix d'origines françaises si ça t'intéresse. Peut-être que ça existe déjà d'ailleur... Mon mkv est en 720p et contient les 2 versions françaises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'avais fait le repack il y a deux ou trois ans. D'autres aussi l'ont fait ce qui prouve que cette VF manque à beaucoup de personnes ! C'est pour ça que je ne l'ai pas remis ici car il est facilement trouvable, notamment sur Passion repack si je ne m'abuse. En tout cas merci de la proposition.

      Supprimer
  8. un vrai bonheur de redécouvrir ce film devenu rare,(et encore plus avec cette qualité). découvert en salle à l'époque bénie des doubles programmes, qui permettaient de bien agréables surprises... (même si ce n'est pas mon favori parmi les Bud Spencer "solo", il tient largement la route). Merci de nous proposer ces films oubliés des éditeurs

    RépondreSupprimer
  9. Je l'avais finalement jamais vu celui-ci.
    Et tu as tout a fait raison c'est un peu Captain Malabar dit la bombe en beaucoup mieux :)
    L'image est vraiment splendide et j'ai passé un très bon moment, merci Indy!

    RépondreSupprimer
  10. "J'ai bien demandé à VirDaucalis de s'en charger mais lui aussi a eu du mal et y a renoncer pour le moment. Peut-être que l'on retentera ça plus tard."

    Je t'avais pourtant transmis le bon fps (message du 28 avril).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pfffiou ! Tu me sors un vieux dossier là ! J'ai toujours pas eu le temps de m'en occuper. Le fait que la version HD soit cut doit y être pour quelque chose dans ma motivation !

      Supprimer
  11. ...à moins que ce soit celui-ci , sous son vrai titre français ciné, qui est annoncé par le dernier numéro des Années Laser, avec les 3 autres titrés "Inspecteur Bulldozer" , en tout cas il y 4 Bud Spencer prévus en HD chez Koba Films, avril 2015. Manquerait "Un flic hors la loi", dans ce cas.

    RépondreSupprimer
  12. merci pour cette sympatoche variation de plein la gueule avec burt reunolds avec notre malabar préféré
    et immense merci pour la version lite en vf!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  13. merci mille fois pour ça, je redecouvre tous ces films qui ont bercé mon enfance, sinon c'est marrant je suis tombé sur une vidéo d'une pale copie du duo https://www.youtube.com/watch?v=pK4Fd-shpLU&feature=youtu.be
    Ils se sont pas emmerdés quand même (c'est sorti sous le nom les mauvais garçons en france) enfin tu sais surement déjà tout ça :)

    RépondreSupprimer
  14. Merci pour ce film que bien sur je n'avais jamais vu, ni oui dire et j'ai trouvé ca plutôt moyen c'est pas mauvais, mais c'est pas bon non plus, c'est agréable et divertissant ! De toute façon la seule présence de Bud à l'écran donne une humeur joviale alors ça vaudra toujours le coup !!! ;)

    RépondreSupprimer
  15. Le tournage du Bulldozer, un petit film : avec de rares interviews : Lupo, Spencer,Bugner, Harmstorf....

    https://www.facebook.com/marco.sisi/videos/422389745305/?pnref=story

    Accès public, tout le monde peut le voir .

    RépondreSupprimer
  16. bonjour
    merci pour ce film mais la partie 4 n'ai plus disponible et il possible de la re uploaded ? merci

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour
    Pareil pour moi, la 4 stp

    Merci infiniment

    RépondreSupprimer
  18. Sublime, eccelso, magnifico, meraviglioso...

    RépondreSupprimer