Attention :

Les repacks proposés ici sont des versions inédites non éditées chez nous, qui ont été réalisées par mes soins ou par celui de mes collaborateurs. Le blog en lui-même n'héberge aucune œuvre, il renvoi vers des liens. Il n'y a aucun but commercial, cela ne génère aucun bénéfice, ces repacks ne sont là que pour empêcher ces films, ces VF, ces montages de disparaitre à jamais. Il s'agit d'un partage "raisonné", les films étant retirés du blog lorsqu'ils sont édités en bonne et due forme, avec entre autre notamment leur VF d'origine complète. Si toutefois la présence de certains repacks posent problème, n'hésitez pas à m'écrire par mail. Lorsqu'un repack est retiré, inutile de me demander de le remettre. A moins que l'édition soit épuisée et impossible à retrouver.

REJOIGNEZ MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/indianagillesrepacks?fref=ts

MA CHAINE YOUTUBE :

https://www.youtube.com/channel/UCzdEiz9bvKXPXIYD51NbaSw

vendredi 20 juin 2014

[Repack 3.0] : Maintenant on l'appelle Plata - Version intégrale (SD, VOST) + Montage français d'origine (SD, HD, VF et VOST)

Réalisation : Giuseppe Colizzi
Avec : Terence Hill, Bud Spencer, Cyril Cusack, Riccardo Pizzuti, Antoine St-John, Reinhardt Kolldehoff
Nationalité : Italie
Genre : Aventure

Durée : 115' (version intégrale), 90' (montage français)
Année de production : 1972
Titre original : Più forte ragazzi

Plata et Salud pratiquent l'arnaque à l'assurance en simulant des crashes d'avion en Amazonie. Après que leur avion se soit cette fois réellement écrasé, ils découvrent et viennent en aide à une communauté de chercheurs de diamants exploités par Monsieur "Oreille".

Bande annonce cinéma française d'époque
(avec dialogues différents et plans absents du montage français)

Indianagilles et sa première croisade (le 20/10/2016)

Non, vous ne rêvez pas, cette fois, ça y est : vous allez enfin pouvoir découvrir la version intégrale de Maintenant, on l'appelle Plata. Pas une version reconstitué par un fou furieux tel que moi, mais le vrai montage de Giuseppe Colizzi, sorti il y a 40 ans au cinéma en Italie.
Faisons un bref résumé, si vous le voulez bien : malgré un succès incommensurable en Italie, le film fut raccourci pour ses diffusions télé, lui faisant perdre une bonne quinzaine de minutes au passage. Bien que le montage tienne tout de même la route, en taillant discrètement ici et là, le film perdait tout de même pas mal de sa poésie, de sa profondeur, et certaines scènes comme celle du billard, semblait tout à coup bien peu utiles et cohérentes. Pire, en sortant en DVD, le film fut encore plus raccourci, ce qui provoqua la gronde des fans italiens.
En France, le film est arrivé directement dans une version encore plus courte, d'une durée approximative de 90 mn. Là aussi, le film restait agréable à voir et le montage plutôt bien fait et malin. Mais l'on sentait bien qu'il manquait certaines choses au film. Lorsque le film est sorti en DVD, bien qu'étant approximativement de la même durée, de nombreux dialogues sautèrent ici et là.

Je suis persuadé que le doublage français a été fait à la base sur la version intégrale du film. Certains indices ne trompent pas : tout d'abord, certains dialogues hors champs, se retrouvent totalement synchronisés lorsqu’on les replace sur les lèvres des comédiens. Un autre indice plus subtil m'a sauté aux oreilles depuis que j'ai vu la version intégrale en italien : quelques phrases ont été redoublées pour la version courte italienne, afin de justifier que Plata puisse donner de l'argent à Salud, puisque le chèque de leur ami Naso n'était pas approvisionné. On peut d'ailleurs noter que le son de ces quelques phrases en version italienne, n'est pas tout à fait de la même qualité, chose que je n'avais jamais noté auparavant. Dans cette version redoublée, Plata déclare à Salud, que cet argent est en fait le sien et qu'il n'a donc jamais encaissé le chèque. Or, lorsque l'on visionne maintenant la version intégrale, la scène du billard est précédée par une scène se déroulant dans une banque. Cette dernière est attaquée par des gangsters, et Plata profite donc de la confusion pour pouvoir encaisser le chèque de Naso, le guichetier ayant autre chose à faire que de vérifier si celui-ci est valide. Du coup, les dialogues de la version française se calquent sur les dialogues que l'on peut entendre dans la version intégrale : Plata déclarant que le chèque n'était pas approvisionné, mais que l'important était qu'ils avaient pu avoir l'argent ! Sans la scène de la banque, ce dialogue est incohérent et prouve que le doublage a été fait avec le premier texte à la base et non celui pour le montage court !

"Grâce à la version intégrale, on va enfin pouvoir encaisser ce maudit chèque !"
En piochant à droite, à gauche, j'étais parvenu à réunir presque l'intégralité du film d'origine, même si j'estimais qu'il devait peut-être encore manquer une bonne dizaine de minutes. Je savais que ma version ne pouvait jamais être qu'une sorte de reconstitution imparfaite, surtout à cause du changement de langue. Des scènes en français, en anglais, en allemand, en italien... Ce n'était plus Plata, mais Babel, qu'il fallait l'appeler ! Mais il nous permettait déjà de nous faire une petite idée de ce que pouvait être la version intégrale du film.
Mes repacks ont commencé à attirer l’œil de pas mal de fans du monde entier, et surtout d'Italie. Tout à coup, nous étions de plus en plus nombreux à chercher à faire en sorte que la version intégrale soit enfin retrouvée. L'union fait la force, comme on dit.
C'est alors que le miracle eut lieu, quand un collectionneur italien, qui désire rester anonyme, contacta le repackeur italien Argoman, pour lui confier une copie de notre Saint Graal à tous ! Nous n'osions y croire, mais on le tenait enfin, là, dans nos mains. Quelle émotion d'entendre enfin certaines scènes dans leur langue d'origine ! Quelle joie de découvrir certaines petites choses inédites, un changement discret dans la musique... Même le générique comporte plus de plans ! Des détails qui paraitraient presque anecdotiques, mais qui ne cessent d'enrichir le film de manière très subtile. Maintenant, je peux le dire : le film est bien le petit chef d’œuvre qu'on pouvait entrevoir dans ses versions écourtées.

"Grâce à la version intégrale, on va enfin pouvoir finir cette maudite partie !"
Je vais maintenant un peu freiner votre enthousiasme. Vous vous doutez bien que la copie non restaurée ne peut pas être au top de la qualité. Pour le son, nous sommes très chanceux, il est d'une limpidité à toutes épreuves. Pour l'image, Argoman a été obligé de se baser sur le Blu-ray Allemand, de loin la version officielle la plus complète. Des manques, il y en avait encore pas mal, et il fallait donc les compléter avec des plans tirés de diverses éditions DVD et Blu-ray. Pour ce qui est des passages totalement inédits, il n'y avait aucun autre choix que d'implanter ceux de la copie du collectionneur. Mais rassurez-vous, elles sont loin d'être mauvaises. Les couleurs du Blu-ray allemand étant assez dégueulasses (quel gâchis !), Argoman a retravaillé tout ça afin que l'on sente le moins possible la différence entre les diverses sources et que le tout propose une teinte harmonieuse et cohérente. Et pour être franc, il a réussi un travail de champion, puisqu'on peut profiter sans peine du film en l'état. Pour commencer, vous aurez droit à une version qui pèse dans les 2,56 GO, mais on devrait prochainement avoir une version moins compressée qui serait autour des 8 GO. Ne me demandez pas quand, ça se fera quand ça se fera.
De mon côté, j'avais promis de sous-titrer entièrement le film lorsqu'on parviendrait afin à retrouver cette version intégrale en italien. J'avais beau avoir déjà sous-titré la version italienne du montage français, il me restait quand même pas mal de boulot : il me fallait tout resynchroniser, traduire ce qui manquait, retraduire certains passages, en déplacer... Un travail qui m'aura pris 3 jours tout de même, pas mal pour un film que j'avais déjà sous-titré à 80% ! Mais voilà, c'est fait, les fans français que vous êtes vont enfin pouvoir profiter du film comme il se doit.
Pour le moment, je n'ai plus trop envie de réaliser une version française sur ce montage. Je ne dis pas que je ne le ferai jamais, mais je pense que pour l'instant, cette version se doit d'être vue entièrement dans son doublage italien d'origine, sans changement de langue qui puisse gâcher l'immersion et le spectacle.

A la place, j'ai préféré vous faire un autre cadeau : réaliser la version HD du montage français, la version que nous avons connu durant des années et que, mine de rien, est tout de même très appréciable. J'avais déjà réalisé un repack HD basé sur le Blu-ray italien, mais plusieurs choses me chagrinaient et je tenais à les corriger.
Tout d'abord, les deux plans qui manquaient ont été réinsérés. Ce n'était peut-être pas grand chose, mais j'y tenais. J'ai également retiré quelques photogrammes qui posaient problème, comme un photogramme d'écran noir en plein milieu d'un plan qui nous donnait l'impression de subir un message subliminal. J'ai également remplacé un plan qui était bizarrement coupé. Et puisqu'il s'agit du montage français, j'ai tenu également à mettre le générique français que j'ai tiré de notre DVD national. D'ailleurs, avez-vous noté que le texte qui s'affiche semble légèrement décalé par rapport aux images ? On dirait que le texte s'enclenche au mauvais moment et se retrouve à cheval entre deux plans. A force de me plonger dans ce film, j'ai fini par y déceler ce genre de détail ! Pour le générique de fin, j'ai par-contre laisser l'original italien, plus complet que le notre et qui se contentait d'un simple "Fin".
Mais quel était le plus gros soucis du Blu-ray italien ? C'était sa colorimétrie qui tirait méchamment sur les bleus. Je vous ai corrigé ça et l'on peut désormais jeter mon repack de qualité DVD aux oubliettes ! J'aurais cru que ce soit plus compliqué à arranger, mais il n'y avait guère besoin que de quelques réglages pas très poussés à faire.

"Plata ! Dit à Clarita qu'on a repris des couleurs !"
Ce n'est pas fini : j'ai intégralement retravaillé la VO italienne, corrigeant quelques mauvaises synchro qui m'avaient échappées, et remplaçant les passages audio de mauvaise qualité en les prenant sur la piste de la version intégrale. J'en ai aussi profité pour rajouter certains dialogues qui s'étaient fait la malle sur le remixage. Vous pourrez donc voir le montage français comme jamais vous ne l'avez vu, en VF ou en VOST. Le fichier est un peu plus gros que d'habitude, car je ne voulais pas compresser cette version qu'on pourrait qualifier désormais de définitive. Enfin... quasi. Vous me connaissez, si j'ai moyen d'améliorer encore, je le ferai !

Voilà, vous savez à peu près tout. J'espère vraiment que vous viendrez donner vous impressions sur tout ça. J'espère surtout que vous allez apprécier le film qui, pour moi, représente tout de même quelque chose d'assez particulier. Je tiens à remercier Francesco Carrà, l'auteur du livre sur Giuseppe Colizzi, car c'est grâce à lui que j'ai commencé à m'intéresser à tout ça, il y a quelques années.
Sachez également qu'Argoman a contacté le fils de Giuseppe Colizzi qui est ravi de notre petite croisade pour déterrer la version intégrale du chef d’œuvre de son père. Et au fond, nous espérons tous que notre belle aventure permette enfin de voir une vraie sortie officielle du film dans sa version d'origine. Et pourquoi pas même une ressortie au cinéma ? Sans ça, je n'aurais jamais tout à fait l'impression d'avoir totalement accompli "ma mission". Il faut dire qu'avec ce film, j'ai toujours envie de faire toujours "plus fort, les gars" !


La version intégrale de Plata enfin retrouvée ! (le 17/10/16)


C'est avec beaucoup émotion que j'ai enfin l'honneur et le privilège de vous annoncer cette nouvelle absolument géniale. J'ai dû garder le secret depuis un petit bout de temps, mais ça y est, maintenant je peux vous le dire : nous possédons enfin la véritable version intégrale et complète de Maintenant on l'appelle Plata, grâce à un collectionneur qui a eu la gentillesse de nous la fournir.
Un premier repack a été fait par Argoman, entièrement en italien, il sera bien entendu prochainement sous-titré en français par mes soins. Je ferai peut-être plus tard une piste française avec les morceaux inédits en italien si ça vaut le coup. Je pense tout de même que le combo "version intégrale en VOST", complété par le montage français en VF et VOST est préférable au vu des trop nombreuses coupes. Mais on verra ça plus tard.
D'ailleurs, je vous annonce aussi que je suis en train de finaliser la version HD du montage français, qui comportera le générique français et les deux plans manquants dont j'avais fait mention, ainsi que la colorimétrie corrigée. La piste italienne a aussi été entièrement refaite pour ce montage là.
Énormément de nouvelles choses inédites dans cette version intégrale, la scène de billard devient enfin compréhensive, beaucoup de scènes sont allongées, certains dialogues sont différents car l'absence de certaines scènes faisait que ce n'était plus cohérent ... C'est juste incroyable de voir cette version qui avait disparu depuis 40 ans.
Il faudra un peu patienter pour la découvrir, mais maintenant vous savez : on en a presque fini avec Plata. Et on est heureux d'avoir eu la force et la volonté de ne pas laisser tomber cette quête qui semblait perdue d'avance.

Affaire à suivre...

VERSION 2.0 : Maintenant, on peut VRAIMENT le rappeler Plata ! (le 13/06/16)

Il y a de ces projets qui vous obsèdent. A vous rendre un peu fou. Nul doute que celui de rendre ses lettres de noblesses au magnifique film de Giuseppe Colizzi, Maintenant on l'appelle Plata, en fait parti.
J'ai passé énormément de temps sur ce film, honteusement mutilé au fil des ans. Comme je vous l'avais expliqué, en prenant plusieurs sources, j'avais tenté de reconstituer la version intégrale invisible depuis 40 ans. Au final, il m'a manqué entre cinq et dix minutes et le mélange des sources n'a pas forcément donné quelque chose de très agréable à regarder : de l'allemand, de l'italien, du français... sans parler de la qualité d'image très variable selon les sources... Ce repack ressemble un peu à la créature de Frankenstein. Mais c'est un repack dont je suis sorti extrêmement fier et qui nous a plus ou moins permis de voir à quoi ressemblait initialement l’œuvre de Colizzi lors de sa sortie en Italie.

Lorsqu'un nouveau Blu-ray a été annoncé en Italie, on y a tous un peu cru. La version intégrale, jalousement préservée au CES de Rome, était sur le point de faire son grand retour ! Malheureusement, ce fut la douche froide : il s'agissait encore d'une version tronquée, durant 90 mn. Oui mais laquelle étais-ce, cette fois ? Le bon montage télé Italien, se rapprochant assez de notre montage français d'origine ? Le montage DVD avec des plans muets allongés mais des répliques et de nombreux autres plans en moins ? Et bien non, surprise : au dos de la jaquette était indiqué qu'il s'agissait d'un montage américain... avec des passages du doublage anglais sur la piste italienne ! Cela ressemblait à une énième aberration et, en tout cas, c'était surtout une immense déception pour tous les fans. On espérait au moins que ces passages étaient des parties manquantes à toutes les autres éditions, que ce soit de la VHS italienne ou des éditions allemandes. Avec un peu de chance, on récupèrerait au moins quelques passages en italiens sur des scènes en allemand, parce que sans vouloir vexer les compatriotes de Mme Merkel, je ne suis pas très friand de leur langue.
Bien que tirant trop sur les bleus et possédant de moins bonnes couleurs que le DVD, l'image du Blu-ray était plutôt pas mal. Rien à voir avec l'ignoble Blu-ray allemand et ses couleurs de peau rouge écarlate, à faire frémir un taureau myope. On peut tout de même constater que ce travail a été quelque peu bâclé, car la source n'est de toute évidence pas le master italien : on voit très bien que le générique initiale en italien ne vient pas de la même source, la qualité est moins bonne, la colorimétrie différente, et le format est quelque peu étiré... Ce remplacement se remarque moins sur le générique de fin.
J'ai commencé à regarder le film et le premier passage en anglais fit vite son apparition : il s'agissait du plan où Plata disait à Salud qu'on allait leur faire de la place sur la piste. C'était un passage existant aussi bien en italien qu'en français, mais qui n'étaient plus disponibles sur les DVD actuels. Il y avait de nombreux autres passages en anglais, des passages existant tous sur le montage français. A l'exception de deux tirades, tout ça était bien évidemment disponible en italien sur la VHS... En gros, l'éditeur ne s'était pas donné la peine de les récupérer. Il s'était contenté de placer plus ou moins la piste italienne du DVD sur ce montage tout de même assez différent. Du coup, ce fut très mal fait, la piste italienne de ce Blu-ray étant extrêmement mal mixée : beaucoup de mauvaises synchro, absence ou répétition de bruitages mal placés... Un carnage.

Pourtant, une lueur allait jaillir de cette farce. Car plus je regardais ce Blu-ray, plus j'avais l'impression de reconnaître notre montage français d'origine. Certains petits passages italiens de la VHS, qui n'ont jamais existé chez nous, étaient minutieusement coupés, comme celui où l'on entend le bruit du ventre de Bud Spencer (la première partie de cette séquence, la partie sans dialogue, est présente sur le DVD français mais n'a jamais fait parti du montage français sorti au cinéma). Au final, à quelques détails près, il s'agissait bien de notre bon vieux montage, celui que j'avais reconstitué à 99% à partir d'une VHS et de deux DVD, le français et l'allemand. Il manquait juste un seul plan au début (l'avion de Plata et Salud qui s’apprête à atterrir) et la fin d'un plan (celui où Terence Hill fait tomber un gars durant la première bagarre, en lui faisant un croche-patte). Les voici :



Je tenais là mon occasion pour réaliser une version HD du montage français et je n'allais pas la laisser passer ! En réalité, il y avait bien quelques différences, un peu casse-pieds quand on veut caler sa piste son, mais c'était loin d'être insurmontable. Beaucoup de plans étaient juste plus courts de quelques photogrammes, ce qui me forçait à être vigilant et à régler ça, pratiquement plan par plan. Nos amis italiens n'ont pas dû avoir envie de faire trop attention, ce qui explique à quel point ils ont foiré leur coup et que la piste italienne a été bien mal synchronisée sur ce Blu-ray. On appelle ça des "pros".
J'ai été très heureux de récupérer, grâce à cette version Blu-ray, deux plans absents de toutes les autres copies. Pour le premier, il s'agit d'un plan où Plata discute avec Salud à propos du fou. Auparavant, j'avais été obligé de gruger un peu pour le reconstituer, plaçant un plan de coupe de Bud Spencer au milieu. Pour le second plan, il s'agit d'un plan de cactus à la fin, lorsque Salud s'enfuit dans le désert. Voici les plans concernés :



J'ai également profité de ce nouveau repack pour corriger certaines petites choses sur la VF, comme la première note qui sautait dans le générique de début et de fin. C'était un défaut d'origine, mais c'était moche.
La VF finalisée, je me suis attaqué à la VO du film. Ce fut beaucoup plus compliqué de réarranger le bordel que m'avait fait ces incompétents, il n'y a pas d'autres mots. J'ai scruté comme jamais les lèvres, les portières, les coups de poings, les tapes dans le dos... pour que tout soit de nouveau synchro. J'ai pratiquement dû tout refaire, c'était abominable. J'ai bien entendu remplacé les passages en anglais par les passages italiens de la VHS. J'ai également replacé quelques dialogues hors-champs qui avait ici disparu.
Ceci dit, il y avait deux phrases que je n'avais pas en italien. La première : quand le jeune homme blessé dans l'avion demande à Salud si l'on voit la terre. La seconde : lorsque Plata dit à Salud que personne ne croira que l'émeraude sous le pied de la statue est une vraie. Voici les plans en question :

"Est-ce qu'on voit la terre ?"
"Personne ne croira qu'elle est vraie."
C'était dommage de ne pas avoir un film italien, complètement en italien, mais que pouvais-je bien y faire ? Du coup, pour la première phrase, j'ai d'abord mis une autre phrase, celle où le jeune homme disait "Je ne comprends pas". Ça passait, même si on se disait que, décidément, il ne comprenait pas grand chose celui-là. Mais ça évitait de laisser un passage en anglais. Pour la seconde phrase, là je n'avais pas le choix : je devais laisser la phrase en anglais ou en français et devrait mettre une ligne de sous-titres en italien pour nos amis transalpin.
Et puis là, miracle. En retournant sur le site italien de Roy Batty, quelqu'un a dit posséder une copie 16mm du film en italien. Malheureusement, seule la version 32mm serait la version intégrale, mais il y avait quand même sur cette version 16 mm, de légers passages inédits ! Claudio, que je remercie, me dit que la phrase du diamant était bien disponible sur cette version, mais pas l'autre. Toutefois, il y avait un autre passage avec le blessé qui demandait à Bud Spencer s'il était très saoul. Du coup, j'ai préféré mettre celle-ci, ça collait très bien et ça évitait une répétition. La qualité sonore est assez mauvaise, mais j'ai réussi à arranger ça au mieux pour que ce soit plus qu'acceptable.
J'ai profité pour remplacer une autre phrase en italien. Lorsque les hommes de M. Oreille interroge un prospecteur, il ne finit pas vraiment sa phrase. Il disait juste "Ils ne sont pas seulement moins cher". Il manquait donc "En plus ils font crédit". Cette fin de phrase était disponible sur la fin du passage qui avait été coupé et que j'ai récupéré sur le 16mm. Du coup, j'ai décallé tout ça pour que ça corresponde aux lèvres et qu'on ait enfin une phrase cohérente. Et voilà comment j'ai obtenu ma piste 100% italienne et 90% satisfaisante (le derniers 10% restant étant pour la qualité sonore pas toujours au top).
Puisque je me suis donné beaucoup de peine pour remettre les choses en ordre sur cette belle VO, c'était tout de même un peu bête de ne pas vous la sous-titrer. Donc, pour la première fois, vous allez pouvoir regarder le film en VO avec de beaux sous-titres fidèles et inédits. Vous pourrez constater que notre VF est assez proche, mais qu'il y a toutefois quelques légères nuances par-ci par-là. J'espère que vous allez être nombreux a regarder le film en VOST également, car elle est vraiment excellente.

Je ne me suis pas arrêté là. J'ai également crée une version en qualité DVD du montage français. Comme je vous l'ai dit, les couleurs de cette version sont meilleures. De plus, j'ai pu récupérer absolument tous les plans qui me manquaient sur le Blu-ray, pour recréer à 100%, le montage français d'origine. Comme on aurait clairement vu la différence entre les plans, je me suis bien cassé la tête pour retravailler les plans du Blu-ray, pour qu'ils se fondent au mieux dans ceux du DVD. Et vous savez quoi ? Je me suis surpassé, à force de patience, j'ai vraiment réussi à rendre la plupart des changements imperceptibles. Cela a parfois légèrement dégradé l'image, mais vous n'y verrez que du feu ! Cette version, uniquement disponible en français par contre, est vraiment la reconstitution parfaite du montage français. Les génériques sont les français, tous les plans sont présents, toute la piste son d'origine... c'est le top. Certains se diront que ça fait un peu doublon, mais je ne peux que vous conseiller de prendre les deux versions et de comparer.

Enfin, étant donné que nous avons quelques nouveaux passages avec la version 16 mm et ce Blu-ray, j'ai logiquement améliorer la version longue. Pour commencer, j'ai remplacé certains plans par ceux du Blu-ray Italien, même si je n'ai pas pu en récupérer beaucoup, la plupart étant plus courts que ceux du Blu-ray Allemand. J'ai également trouvé, toujours grâce à notre ami Claudio, une copie VHS d'un montage anglais ou américain qui comportait quelques phrases et plans inédits, dont la fin de l'interrogatoire du prospecteur. Forcément, ces plans sont les plus moches, mais de toutes manières, ce repack ne peut être vraiment beau à voir, cela reste un montage fait pour "l'histoire", qui ne vise pas la perfection visuelle et sonore. J'ai pu virer pas mal de dialogues en allemand, que j'ai remplacé par de l'italien ou, quand je ne l'avais pas, en anglais. Mais ce n'est pas tout. Je me suis cassé le bol comme jamais, pour faire totalement disparaître des phrases en langue étrangères, quand elles étaient inutiles ou répétitives. Pour cela, j'ai déplacé énormément de phrases qui étaient parfois hors champs ou, je suis allé carrément pioché de mots, des tirades ailleurs dans le film, pour reconstituer des dialogues non doublés en français. Et même si ce n'est pas toujours parfait, franchement, ça le fait bien, et j'ai dû arriver à couper une trentaine de lignes grâce à cette technique. Pour vous donner un exemple le "Enfant de putain" que dit Bud à la fin a été pris au moment où l'avion s'écrasait après la partie de billard.
Puis qu'on parle de la partie de billard, je reste persuadé qu'il manque au moins encore un coup de Terence Hill, mais j'ai mieux reconstitué la partie en déplaçant certains dialogues et plans qui semblaient plus logique comme ça. Oui, oui, je me suis bien fait suer, je ne vous le fais pas dire !

Heureusement que j'adore le film car, pour vérifier que tout était bon, j'ai dû me regarder 2 ou 3 fois le film... dans chaque version et dans les deux langues. Une obsession je vous dis !

Dernières petites choses :
1/ Toutes les pistes ont bien entendu été mises à la bonne tonalité. Vous savez que j'y tiens beaucoup, désormais.
2/ La version lite du montage français a été mise sur ma chaîne Youtube. Pas la version longue... parce que pour le moment mon compte est bloqué et que je ne peux donc pas le faire avant Juillet.

Vous pouvez donc jeter toutes vos deux anciennes versions et récupérer les trois nouvelles. Je pense que, pendant un moment, je n'aurais pas à me rejeter dans un repack du film de Colizzi de si tôt. A part si la version intégrale, la vraie de vraie, fait enfin son retour, je crois qu'on n'aura rien d'autre à se mettre sous la dent. Qui est partant pour faire un cas au CES de Rome ? ;)


ARCHIVES VERSION 1.0 (le 20/06/14)

Premier non-western du tandem, Maintenant on l'appelle Plata est également la quatrième réalisation de Giuseppe Colizzi, auteur de l'intéressante "trilogie Cat Stevens" qui a réunit pour la première fois les deux acteurs. En 1972, le duo retrouva son "père" cinématographique. Les choses avaient bien changés, Terence et Bud étaient devenus d'immenses stars et la pression n'étaient plus du tout la même. Le western n'étant plus à la mode, il était temps de passer à autre chose.
"Après Trinita, nous avons décidé de continuer dans l'univers moderne ce que l'on faisait dans le western avec des films comme Maintenant on l'appelle Plata [...], car, nous nous sommes dit, la criminalité d'aujourd'hui n'est rien d'autre que celle qui avait lieue dans l'Ouest, transposée dans les grandes villes, et l'idée d'un protagoniste qui défend les faibles et les valeurs positives contre la criminalité est toujours gagnante, quelque soit le contexte". Ainsi s'exprima Bud Spencer au sujet du changement de genre auquel ils furent confrontés.
Le titre italien Più forte ragazzi ! (Plus fort les mecs !), est prononcé en VO par le perroquet encourageant nos amis à bastonner du méchant. A double sens, il indiquait surtout aux spectateurs que nos amis allaient faire encore plus fort que dans leurs précédentes aventures cinématographiques.
Le titre français offre lui une sorte de continuité aux Trinita. Le héros blond est le même, il a juste changé d'univers et de nom. Bref : vous avez aimé Trinita, vous aimerez donc Plata. Ce principe sera réutilisé pour le film solo de Terence Hill, "Et maintenant, on l'appelle El Magnifico" sauf que cette fois, ce côté opportuniste sera également utilisé pour le titre italien, identique.
Terence Hill et Bud Spencer voulant absolument retrouver leur "créateur", ils n'hésitèrent pas à baisser leur salaire afin que la production accepte d’enrôler Colizzi. Ce dernier était un réalisateur méticuleux, ce qui pouvait engendrer une hausse conséquente du budget du film. Les producteurs n'eurent pas à le regretter, le film triomphant de nouveau un peu partout dans le monde et surtout en Italie. Bien que le mérite revienne surtout à la popularité du duo en vogue, les qualités du films, hautement sous-estimé,  de Colizzi n'y sont pas pour rien. Pourtant les risques étaient grands car il n'était pas sûr que le public adhère à des aventures hors western de leur nouveaux héros. C'était un vrai saut dans le vide. De plus, contrairement à ce que veux faire croire le film français, Colizzi ne voulait pas simplement transposer Trinita et Bambino dans un film d'aventure. Ainsi, le film s'avère plus sérieux, plus mélancolique... même si l'humour et les bastons sont toujours au rendez-vous. Se déroulant dans les superbes décors naturels et exotiques de l'Amazonie, le film délivre à son spectateur une sensation de liberté qui se ressent dès le générique initial "Flying Throught the air" signé des frères De Angelis, les Oliver Onions. La chanson fit un véritable tabac et le style, inimitable, sera réutilisé avec succès dans les films suivants et firent la fortune des deux frères.
Encore loin de certaines pantalonnades purement comiques qui suivront, le film de Colizzi possède une atmosphère étrange et mélancolique. Pourtant, si j'ai toujours bien aimé le film, je l'ai parfois trouvé un peu bancal, comme s'il lui manquait quelque chose... et c'était le cas car le montage original était de 2h02 et non de 90 minutes ! On ne coupe pas impunément plus d'une demi-heure sans altérer la qualité d'un film et son sens, c'est évident.
Le casting est intéressant. En plus de l’immanquable Riccardo Pizzuti, on peut y voir cet acteur français au visage si particulier, Antoine Saint-John. Avec un tel faciès, il jouait souvent les étrangers. On se souviendra de lui dans le rôle d'un Nazi dans Le vieux fusil et surtout du Colonel Günther « Gutierez » Reza dans Il était une fois la Révolution. Il est également apparu dans Mon nom est Personne ou encore Le Lion et le Vent. Il s'est malheureusement fait rare à l'écran. Autre acteur notable, l'Irlandais Cyril Cusack que Terence Hill retrouvera en 1983 dans son remake de Don Camillo. Il aura surtout fait carrière à la télévision mais aura participé à de nombreux films importants tels que Sacco & Vanzetti, Harold et Maude, Fahrenheit 451... Décédé en 1993, son dernier rôle aura été celui de Georges Clémenceau dans la série Les aventures du Jeune Indiana Jones. Dans Maintenant on l'appelle Plata, il est doublé par Edmond Bernard qui fut l'une des voix de Lee Van Cleef (dans Le Grand Duel, New-York 1997) ou Charles Bronson (Un justicier dans la ville 2).
Le film est plus profond que ce que l'on pourrait croire. Il pose de sérieuses questions au sujet de l'homme et son rapport avec l'argent (Bud Spencer y étant très attaché, Terence Hill pas du tout), sur l'amitié, la liberté... Dans le film, nos héros et tous les gentils du films semblent perdus dès qu'ils ont un pied en ville, qui se pose ici comme le symbole de la décadence humaine. Malheureusement, l'aspect sur l'argent a été assez gommé par le montage français. Ainsi on n'entendra pas Terence Hill jouer au billard pour gagner un simple pantalon, pas plus que l'on entendra le vieux fou philosopher sur le rapport de l'homme avec la richesse. Plein de petits détails qui ôte au film une dimension fondamentale à cette œuvre atypique.
J'avais découvert cette information dans un livre italien consacré au réalisateur Giuseppe Colizzi et depuis lors, j'ai toujours eu envie de retrouver cette version intégrale. Aussi, après avoir reconstitué la version intégrale du second Trinita, je m'étais juré de tenter de faire de même avec Plata, ce film étrange et quelque peu maudit. Bien qu'il soit le 3eme plus grand succès du duo au box office (juste derrière l’inatteignable On continue à l'appeler Trinita et Attention on va se fâcher), il m'a été compliqué d'obtenir des informations sûres à propos des divers montages qu'a subit le film. Il semblerait que même en Italie, le film ait été rapidement remonté pour ne durer que 90mn. C'est cette version qui aurait été diffusé à la télévision mais qui serait également sorti en VHS. Avec cette fiche et la durée indiquée, j'ai cru que la VHS comportait bien le montage original mais ceux qui la possède ont déclaré qu'elle ne dure en réalité que 90 mn. Si elle ne se monnayait pas à prix d'or, j'aurais volontiers acheté la VHS pour m'en assurer. Alors j'ai cherché un VHSrip sur le net mais en vain. Mais c'est là que ça se complique vraiment : bien que le DVD Italien dure également 90 mn, il ne s'agirait pas du montage actuellement présent sur le DVD. On trouverait certains passages absents sur la VHS et vice-versa. La plupart seraient des passages assez courts, quelques phrases par-ci par-là, allant de 2 à 15 secondes. Vous pouvez voir le détail en italien sur cette page.
Mais ce n'est pas tout. En France, il semblerait que nous n'ayons jamais connu de version intégrale et que le film n'ait jamais duré plus de 90 mn. Pourtant, certaines choses me feront dire que le doublage a peut-être été fait à la base sur l'intégralité du film et qu'un montage aurait été effectué ensuite. Mais nous reviendrons sur ce sujet plus tard. Bien que ne durant également 90 mn, le DVD français comporte lui aussi un montage tout a fait différent de celui que nous avons connu durant des années. De nombreuses tirades sont passées à l'as et seuls des plans muets ont été rallongés. Ce qui explique pourquoi au final, la durée est à peu près la même. Le montage du DVD ressemble beaucoup à celui disponible sur le DVD Italien, à quelques répliques prêts.
Comme en Italie, nous avons donc connu deux montages différent de 90mn. Charles Lee Ray ayant préservé un enregistrement de l'époque de la 5, j'ai pu obtenir un peu plus de matière pour mon repack. La bande son de sa VHS était purement parfaite (si l'on excepte les défauts d'origines du doublage de l'époque comme la musique du générique qui saute un peu au début) alors que celle du DVD était totalement trafiquée et rendait le son étrange. Pour une fois, j'ai donc privilégié la piste son de la VHS qui redonne à la VF le ton original qui est bien plus agréable et clair. Encore une fois, un grand merci à toi Charles Lee ! Que serait ce projet de restauration Hill/Spencer sans toi ?

Si le montage original est toujours inexplicablement invisible depuis sa sortie au cinéma en Italie, le salut de Salud (ahah) et Plata passe comme souvent par l'Allemagne. Bien qu'il soit également incomplet, nos amis germaniques possèdent un montage plus long, qui dure presque 1h42 soit 12 minutes de rab par rapport au reste du monde. Une véritable aubaine. Malheureusement, le film n'est disponible qu'en Allemand, que ce soit en DVD (édition e-m-s) ou en Blu-ray récemment sorti sur lequel je fondais beaucoup d'espoir. Vous comprendrez donc pourquoi, à quelques exceptions près, les passages non doublés en français sont donc en allemand sous-titré et non en italien. D'accord, c'est moins classe, surtout que la synchro labiale n'a pas l'air d'être la spécialité des teutons, mais c'était ça ou rien. Ne parlant pas Allemand, j'ai voulu faire comme avec On continue à l'appeler Trinita en m'aidant des sous-titres allemands du DVD et d'un traducteur automatique mais cela s'avéra quand même un peu trop compliqué. J'ai donc lancé une annonce sur mon blog et l'aimable Coucou est venu apporter son aide précieuse. Un grand MERCI au Coucou donc, pour sa participation. Afin de rendre le tout cohérent, j'ai retravaillé la traduction, donc que ceux qui parlent allemand ne s'étonne pas si la traduction n'est pas toujours tout à fait fidèle, c'est tout à fait normal. Par exemple, dans la version Allemande, le personnage de Naso est le frère de Bud Spencer, ce qui n'est pas le cas dans la VO ou la VF. Je ne pouvais donc pas laisser la traduction exacte du texte allemand sinon ça aurait été totalement incohérent.
Mais l'histoire, ne s'arrête pas là. Bien que plus long, le montage comporte des choses... en moins par rapport aux montages français. J'ai donc décidé, fou que je suis, de ne pas me contenter du montage allemand mais de lui ajouter tout ce qui lui manquait. Et il lui manquait pas mal de choses puisque le montage que j'ai réussi à reconstituer est désormais de 1h49 ! C'est donc la version la plus complète, et de loin, que nous pouvons aujourd'hui trouver dans le monde.
Ceci dit, le Blu-ray allemand est assez décevant car son image, comme celle de Cul et chemise, est trop sombre et possède une colorimétrie étrange avec entre autre des visages rouge écrevisse. J'ai donc préféré utiliser notre DVD français autant que possible, surtout que contrairement au son, l'image de celui-ci est d'une qualité exemplaire. Ce qui veut dire que j'ai vérifié plan par plan quelle version avait le plus à proposer. C'est compliqué à expliquer mais il faut être un peu cinglé pour faire ça. En gros, après avoir fait un "squelette" approximatif avec la bande son française, il a fallut que je remplace tous les plans possibles du Blu-ray allemand par ceux du DVD français. Ensuite, j'ai dû travailler minutieusement à nouveau sur la piste sonore afin que celle-ci soit en continu. Si ça peut vous donner une idée, pour remplacer les plans et finaliser les passages sonores, ça me prenait à peu près 2 heures pour faire 10/15 minutes du montage reconstitué. Un taré quoi. Et on ne me paye pas pour ça en plus, je vous le jure !
Mais ceci n'est pas très intéressant. Ce qui l'est plus c'est ce que je disais plus haut : le doublage français a-t-il été réalisé sur une version intégrale ou au moins largement plus complète que le montage de la 5 ? Je le crois car j'ai dû déplacer énormément de dialogues prononcées hors-champs dans le montage de la 5 pour le faire coller aux plans plus longs trouvés dans le Blu ray allemand et comme par hasard, c'était parfaitement synchro avec les lèvres des acteurs. Si le doublage avait été fait sur le montage de la 5, jamais cela n'aurait été possible car les acteurs auraient doublé de manière plus approximative. C'est donc pour cela que je suis certains que les acteurs français ont bien doublé le film sur des passages qui ont été coupés par la suite. J'espère que vous voyez ce que je veux dire, encore une fois, pas évident d'expliquer tout ça. Comparez par exemple la scène où un homme vient demander de l'aide au camps en pleine nuit. Sur le montage français d'origine, la plupart des voix sont hors champs et sur le montage reconstitué, on voit bien les acteurs discuter entre eux et tout est syncro. La question est donc la suivante : si la version intégrale (ou plus complète) n'a pas été exploitée en France au cinéma, il existe peut-être quand même, quelque part dans un labo, prêt à être exploité. Mais il a peut-être également été détruit depuis. Quoi qu'il en soit, l'espoir de voir un doublage français plus complet ressurgit, même si les chances que cela arrive sont vraiment très minces. Mais l'espoir demeure... Si un jour une version intégrale doit sortir du chapeau, il sera plus évident qu'il s'agisse de la version originale italienne. Je n'arrive pas à comprendre que les fans italiens ne se mobilisent pas plus pour ce genre de chose. Je serais éditeur de DVD là-bas, j'aurais tout fait pour retrouver la version complète, cela aurait été un carton assuré vu la popularité du duo là-bas. Je ne désespère pas que cela puisse arriver un jour. Si cela arrive, un sous-titrage intégrale s'imposera pour moi, soyez-en assurés.
Pour en revenir au repack de la version longue, s'il permet de se rapprocher de plus près de l'œuvre initialement voulue par son réalisateur Giuseppe Colizzi, le changement fréquent de langue et du négatif rend le résultat imparfait. Je le trouve tout de même très intéressant, fondamental même, puisqu'il permet de clarifier de nombreux passages. Par exemple, la partie de billard ne me semblait pas avoir le moindre but et semblait de plus mal montée. Même si j'ai l'impression qu'il me manque encore un passage de celle-ci, elle est désormais beaucoup plus intéressante et cohérente. Parmi les rajouts intéressants, je peux citer une longue scène à la banque qui explique pourquoi nos amis ont réussi à retirer de l'argent avec un chèque sans provision. Sinon, ce sont surtout des courts instants qui me semblent tout de même bien instructifs et l'on comprendra mieux pourquoi l'avion ne freine pas au début du film par exemple. Si vous pensiez bien connaître le film, vous risquez d'être surpris. En fait, le repack est quand même, sans me jeter des fleurs, très réussi car j'avais très peur que l'on se retrouve avec un truc bricolé pas super agréable à suivre. A ma grande surprise, ça passe très bien. Vous me direz ce que vous en pensez car j'ai tellement bossé dessus que je ne suis peut-être plus assez lucide pour juger ça.
Les passages musicaux du film m'ont posé bien des soucis et ceci, dès le générique. Les divers montages ayant souvent des plans absents mais d'autres en plus, cela rendait difficile une harmonisation sonore sans coupure. Pour le générique, comme il n'y avait pas de bruitage, j'ai pu caler la piste du CD et le tour était joué. Mais pour le reste j'ai tenté de rendre la coupure le moins moche possible. Avec la matière et les moyens que j'ai en ma possession, je ne pense pas qu'on puisse faire tellement mieux. Le plus emm... était quand même le fait que la version allemande se contente à chaque fois de mettre la musique du générique Flying to the air alors que ce n'est pas forcément elle qui est utilisé. Il fallait souvent faire preuve d'astuce pour rendre tout ça potable.
Autre grand moment : lorsque Bud Spencer se retrouve seul dans la jungle, il fait nuit sur le master français et italien. Sur l'allemand... il fait jour. Et bien sûr, il y avait des plans bonus sur chaque version. J'ai donc baissé la luminosité et trafiqué un peu les couleurs pour rendre ça plus cohérent. Mon logiciel ne permet pas de faire des folies avec la retouche d'image mais le résultat me semble pas trop mal.
Le plus gros problème que j'ai eu ? La VHS de Charles Lee Ray comportait un passage avec quelques plans absents du DVD français, italien et allemand... J'ai donc coupé des plans y ressemblant pour reconstituer ce passage. Ça n'a pas été simple mais je suis parvenu à faire une bonne synchro labiale. J'aurais très bien pu mettre l'image de la VHS mais cela aurait été très très moche. Pour être franc, quand je l'ai revu je n'étais même plus sûr de ce que j'avais rajouté ou pas. Je suis donc satisfait du boulot ! Je me demande si vous allez retrouver le passage que j'ai reconstitué ou pas... Le défi est lancé !
Comme je viens de le dire, j'ai donc déplacé pas mal de phrases et de mots. Cela a permit d'éviter quelques sous-titrages et quelques répétitions. C'est une astuce assez simple que les monteurs de l'actuel DVD Français ont parfois aussi utilisé... mais mal. Il y avait par exemple un passage où Bud Spencer se retrouvait subitement avec la voix et la tirade de Terence Hill...
Ceci m'amène donc au point suivant : son pourri, montage alternatif moins bon, remontage sonore étrange... Il était important de reconstituer désormais le montage original français. S'il est de la même durée, il me semble plus cohérent et agréable à voir que celui du DVD. L'enregistrement de Charles Lee Ray m'a servi de modèle et si l'on excepte le passage que j'ai dû reconstitué, il est fidèle à 100%. J'ai également dû mélanger les plans des différents masters mais c'est logiquement plus rare et donc c'est plus agréable visuellement que dans le montage long. Même si elle enlève certains aspects, j'aime beaucoup ce montage aussi. Il est complémentaire de l'autre et je vous conseille donc de prendre les deux. Je ne saurais dire par-contre dans quel ordre il est plus intéressant de les regarder.

Après ce commentaire hautement technique, j'aimerai que l'on parle du doublage. Comme souvent de très bonne qualité, il y a surtout une chose à souligner : Terence Hill y est doublé par Michel Le Royer. Dominique Paturel n'était pas encore sa voix officielle et contrairement à Bud Spencer, l'acteur vénitien n'avait pas encore de voix française à peu près stable. J'ai beaucoup aimé le jeu de Michel Le Royer qui avec son ton plus sérieux, sied bien au rôle et au long métrage. Michel Le Royer était la première voix officielle de Giuliano Gemma (dans Le dollars troué, Adios Gringo, Le Retour de Ringo) et je n'ai jamais compris pourquoi il ne l'a plus redoublé par la suite tant elle lui allait bien. Ce qui est amusant c'est que si Dominique Paturel a également doublé Giuliano Gemma, la voix officielle de ce dernier et de Terence Hill en italien était celle d'un même acteur : Pino Locchi. A plus de 80 ans, Michel Le Royer est toujours en activité puisqu'en plus de jouer régulièrement au théâtre, il est la voix française officielle de Christopher Lee depuis la trilogie du Seigneur des anneaux. On peut donc également l'entendre sur l'acteur Britannique dans Priest, Hugo Cabret ou Dark Shadows.
A part Le Royer, nous avons le plaisir de réentendre de nombreux comédiens qui nous sont familiers comme Albert Augier, Michel Bardinet, Paule Emmanuelle, Gérard Dessalles, Jacques Berthier, Yves barsack, Henri Djanick et bien entendu Claude Bertrand. On ne s'en lasse jamais.
Enfin, terminons avec quelques anecdotes. Si dans le film, c'est Terence Hill qui pilote principalement l'avion, c'est bien Bud Spencer qui devint par la suite un véritable pilote. En effet, après avoir observé le cascadeur/pilote durant le tournage, Bud Spencer décida sans rien à dire à personne de décoller tout seul pour aller faire un tour ! A la base, Bud Spencer ne devait que rouler sur la piste puis laisser sa place à un vrai pilote. Toute l'équipe était morte de trouille sauf Spencer lui-même qui semblait avoir fait ça toute sa vie. Colizzi garda tout de même son sang-froid et n'arrêta pas la caméra, immortalisant le baptème de l'air de ce cinglé de Bud Spencer. Par la suite, il obtiendra sa licence en bonne et dû forme et deviendra même instructeur. Voilà comment ce champion des mers devint également champion des airs ! Et pourtant, l'acteur était déjà très myope à l'époque... sacré Bud !
Autre anecdote sympathique, celle ou Bud Spencer et Riccardo Pizzuti durent rentrer à leur hôtel en camionnette.  Leur chauffeur dû s'arrêter dans un petit village rempli de dangereux voyous, du genre à vous tuer pour vous piquer votre montre. Ils durent payer un "péage" à un homme armé d'une kalachnikov pour pouvoir continuer leur route. Plus de peur que de mal. Comme disait Indiana Jones dans le Temple maudit "C'est pour ça que ça s'appelle la jungle, chérie" !
Pour finir, il n'y a pas de VO italienne puisqu'elle aurait été largement incomplète. Vous avez par-contre droit à l'OST complète du film. J'attends désormais vos retours avec impatience.






Liens MKV Version intégrale 3.0 VOST (2,56 GO) :

Version intégrale en VOST sur Youtube :



Liens MKV 1080p, Montage français d'origine 3.0 VF et VOST (12,4 GO) :

http://www.multiup.org/download/9875da4428f853fda81ae9cd4d4387d4/MtnOLApPtMtFr.part01.rar
http://www.multiup.org/download/313949cd376a42a953fa115cf19d4750/MtnOLApPtMtFr.part02.rar
http://www.multiup.org/download/da7fd407305ac3bdc1515a9fa7269be4/MtnOLApPtMtFr.part03.rar
http://www.multiup.org/download/f447d1b3db602fab73257d2aa0376cdc/MtnOLApPtMtFr.part04.rar
http://www.multiup.org/download/52f9b39ac993f63d067f961754afe97d/MtnOLApPtMtFr.part05.rar
http://www.multiup.org/download/aec5c1837c2dbea54789fa9c432f18e8/MtnOLApPtMtFr.part06.rar
http://www.multiup.org/download/7ab5f5d9181046a4c8a2f3bdb8d6eb40/MtnOLApPtMtFr.part07.rar
http://www.multiup.org/download/d6c593ffc8be875dd352838e41c5fc6b/MtnOLApPtMtFr.part08.rar
http://www.multiup.org/download/4b1e7bae75b6728462426d925ebb02e1/MtnOLApPtMtFr.part09.rar
http://www.multiup.org/download/053d3e2853204b94f87ef2055b06f4b9/MtnOLApPtMtFr.part10.rar
http://www.multiup.org/download/3cff424a601a7d0e6ee33f65fa53fcee/MtnOLApPtMtFr.part11.rar
http://www.multiup.org/download/45a81661d748dd9807e3b74a5051b5b1/MtnOLApPtMtFr.part12.rar
http://www.multiup.org/download/db28db3ccd89f401ef19fdd6345e0853/MtnOLApPtMtFr.part13.rar


Lien Montage français d'origine VF avi Lite :


 Mot de passe : indianagilles

166 commentaires:

  1. Encore un travail de titan pour un résultat qui, j'en suis certain, doit être à la hauteur de ce qu'attendaient tous les amoureux des films du duo Spencer/Hill.
    Un grand merci à toi Indianagilles !

    RépondreSupprimer
  2. Toujours aussi génial !!!! avec en plus, l'un des très bons "Bud Spencer/Terence Hill".....

    Encore MERCI à toi. Quel bonheur ! :)

    RépondreSupprimer
  3. tu m'as encore donné envie de voir (ou revoir je ne sais plus ce film...) avec tes commentaires. et après un travail comme celui ci on ne peut que te rendre hommage en le regardant.
    j'étais un grand fan du duo dans mon enfance mais beaucoup de mal maintenant à m'y remettre avec autant de plaisirs qu'avant j'avoue
    merci et bravo l'ami

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que mes repacks vont te permettre de retrouver ton âme d'enfant mais aussi de redécouvrir ces oeuvres qui ont marqué bien des générations et ce de tout age. Avant je me relancer dans ce projet fou, j'avais peur de ne pas être aussi réceptif qu'avant moi aussi. Les Deux missionnaires a été le déclencheur. Je ne l'avais jamais vu et je me suis rendu compte que le film était une très grande réussite. Et qu'il était loin de n'être qu'une simple comédie familiale. Il touchait à des sujets tabous comme l'esclavage, la religion, la colonisation... Petit à petit, j'ai redécouvert les films que j'ai aimé sous un autre angle, j'ai découvert que la plupart était coupé aussi. J'ai vu des tas de leurs films que je ne connaissais que de noms et que je pensais moyen (la saga Pied Plat est une immense surprise ! Surtout les deux premiers épisodes).
      Il y a à boire et à manger dans leur filmographie. Présenté de la bonne façon, je pense qu'on peut admirer beaucoup de leurs films. En fait, ils ont fait peu de navets et beaucoup d'excellents films dans tous les genres (même si le comique a beaucoup dominé).
      Je suis heureux de voir que beaucoup de gros sceptiques se laissent de plus en plus tenter et deviennent en plus accro ! Leur regard change car, peut-être aussi grâce à mes présentations qui éclairent certains aspects, ils ne s'attendaient pas à ça. Leur souvenir était avant tout les bonnes bagarres mais peut-être que, comme pour un album d'Asterix, ils se rendent compte des autres degrés de lecture des oeuvres.
      Je crois que ce que j'apprécie le plus chez eux c'est leur honnêteté, leur franchise avec le spectateur. Jamais ils ne se fichent de nous.
      C'est un plaisir pour moi de les réhabiliter même si c'est sur une petite échelle.

      J'ai même songé pendant un moment à écrire un livre sur eux. J'ai fantasmé quelques interviews des acteurs mais aussi celles de comédiens de doublage comme Domique Paturel... Mais c'est un projet qui ne pourra jamais aboutir en France. Personne ne voudra financer ça pour deux "has-been". Jamais ce ne serait rentable. Quand on voit les piètres éditions que nous avons de leurs films... Je crois que seuls les Allemands, à la limite peut-être les italiens et encore, pourraient financer et rendre un tel projet commercialement et artistiquement possible. Mais je rêve, je le sais que je ne pourrai jamais faire ça. Surtout que les divers protagonistes vieillissent et ne seront bientôt plus là pour en parler.

      En tout cas, merci à vous tous de leur redonner leur chance. C'est le minimum vu tout le bonheur qu'ils ont pu nous apporter durant notre enfance, vous ne trouvez pas ?

      Supprimer
    2. Il existe un autre montage de "Plata", pour le marché anglophone, avec un générique différent. Le synopsis français de 1973, AMLF, indique bien la séquence de la banque, mais je ne pense pas l'avoir vu en salles (retitrage "T'avais qu'à pas commencer", AMLF, juillet 1977, je ne l'ai vu qu' une fois en salles contrairement aux Trinita et Colizzi qui étaient tout le temps en circulation).

      Les synopsis français reprennent (tout le temps ?) le texte français proposé sur les dossiers de presse italiens : j'ai celui de la "Delta" de "On l'appelle Trinita", 1970, le résumé Jacques Leitienne, 1971, est le même.

      Sur la version espagnole de "Plata", le passage nuité Spencer/Cusak en France est aussi en clair. Idem pour le western "Chacun pour soi" et "On continue à l'appeler Trinita" (séquence entre Yanti Somer et Terence Hill) : les séquences sont diurnes : "Divisa", en Espagne, vient de sortir en HD les deux Trinita, version d'origine (Mercury Films), le 1° est très long, le 2° plus court que le BR allemand, mais l'image espagnole est très supérieure. (DVD ou BR au choix, prix plus qu'abordable, qualité maximale).

      Version HD (BR) aussi de "Dieu pardonne moi pas", mais pas encore regardé ("Divisa" sort plein de westerns spaghetti en B R).

      Au sujet de Terence Hill, je passerai sur mon blog courant d'année prochaine le suite du dossier, avec un spécial sur le passage d'Italie aux USA (presse italienne et USA) et des dossiers très fournis sur "On m'appelle Dollars" et "Il était une fois la Légion", dont l'introuvable dossier de presse Gaumont de 1978. Et sur les autres films du duo aussi. Une bibliographie sur cet acteur est annoncée par ailleurs en Italie depuis un certain temps.

      Concernant les héritiers Zingarelli, ils ont fait le choix malheureux de penser à exploiter une version numérique internationale unique des films produits par leur père. Mais le scandale a été tel il y a 10 ans, quand sont sortis ces DVD, qu'on peut penser que cela sera rectifié.

      En tous cas, le nouveau BR espagnol de "On l'appelle Trinita", est magnifique et "complet". Bon été à tout le monde .

      (Je me suis désinscrit de tous les forums; allez sur mon blog de temps à autre pour les nouveaux articles si ces films vous intéressent , 1 article nouveau tous les 15 jours de septembre à fin juin/début juillet , comme par le passé. Et si un jour il n'y a plus rien, c'est que j'ai pris ma retraite définitive ;).

      Supprimer
    3. Ca me fait plaisir de te voir écrire ici Jo. Tu es une source inépuisable d'informations.
      Je te remercie de m'avoir signalé la nouvelle du Blu-ray Espagnol de Trinita. Il comporte donc les fameux plans absents du Blu-ray allemand ? C'est une excellente nouvelle ! De quoi faire une version définitive en VF (en attendant un éventuel premier doublage avec Arditi ;) Ne désespérons pas de le retrouver un jour celui-là). Merci aussi pour l'info de Dieu Pardonne moi pas.
      Pour le passage de la banque en français sur Plata, comme je l'ai dit, je suis presque sûr que le doublage a été fait sur l'intégralité du film par rapport à cette histoire de voix qui colle sans problème aux lèvres. Mais qu'il ait été exploité en salle, ça c'est une autre histoire...
      Comment se fait-il que tu te sois désinscrit de partout ? J'espère en tout cas te voir ici de temps à autres :)
      J'aime toujours aller sur ton site et chacun de tes nouveaux post est un régal pour moi.

      Supprimer
    4. J'ai oublié de te demander : le montage anglais comporte-t-il des choses inédites par rapport aux versions allemande et italienne/française actuelle ? J'ai vu qu'il durait 90mn aussi donc je n'ai pas pensé à vérifier.

      Supprimer
    5. Plata : le DVD anglais ou néerlandais (copie anglaise), je n' ai souvenir que du générique, différent (les personnages sont annoncés). Je vérifierai pour le reste quand le revisionnerai , mais le plan par plan, je ne le fais plus. (De toute façon, j' ai changé d'ordinateur, je n'ai plus Magix ni la mémoire nécessaire pour faire du montage video, des transferts ou du plan par plan )

      Trinita : je viens juste d'acquérir un écran HD et un lecteur BR, mais je n'ai encore vu que les versions DVD Divisa. En Pal, "On l'appelle Trinita" fait un peu plus de 1 heure 53 mns (je compte jusqu'à la fin du générique terminal. Pour "On continue à l'appeler Trinita ", c'est une durée Pal de un peu plus de 1 heure 57 mns. Manquent quelques liaisons, la séquence du hamac, et une partie du repas, je pense (ces extraits particuliers se trouvent sur Youtube, en italien. ) L'image est vraiment fort belle et uniforme sur les deux masters (génériques italiens, doublage espagnol et indiqué anglais, mais pas vérifié pour l'anglais).

      Au cinéma, je n'ai vu "Plata" qu'une seule fois, par contre les westerns de Colizzi, les Trinita , les Leone plusieurs fois par an. J' en ai donc un souvenir assez net, j'ai toujours vu en salles les principales séquences coupées par les Zingarelli, version Leitienne ou AMLF. Le second Trinita, lui était écourté de quelques scènes comme la scène du hamac et curieusement ce n'est que tardivement que j'ai découvert le prologue avec Bud Spencer (toute fin des 70 ou 1980, version AMLF). Dommage, je n'ai pas pris de notes de ce que je voyais et surtout du changement de version française, vers 1977 ou 1978. (Il faut consulter les Films Français pour les dates exactes).

      L'autre Terence Hill qui tournait sans cesse, c'est "Trinita prépare ton cercueil", vu encore l'été 1984 sur copie neuve dans un grand complexe de province.

      Pour le reste, je ne me consacre plus qu'à "Mon Nom est Personne: les images du western spaghetti" qui me prend déjà beaucoup de temps. ;)

      Bien à vous tous et merci, JO.

      Supprimer
    6. Le prologue du 2 tu l'as découvert avec le second doublage ? Ça voudrait donc dire qu'il a été doublé finalement ?
      Dommage qu'il n'y ai pas de doublage italien sur les BD espagnols.

      Supprimer
    7. Le prologue, je pense l'avoir découvert effectivement sur le doublage AMLF (je dis bien : je pense, parce que cela remonte très loin, vers 1979 ou 1980, dans une salle Gaumont de 1° exclusivité, en tout cas je n'en ai pas eu connaissance quand j'ai vu le film les premières fois en 1974, copies Leitienne).

      En septembre 1974, date où j'ai vu la 1° fois les copies Leitienne des Trinita, l'exploitant ou le distributeur avait donc dû couper le prologue de "On continue à l'appeler Trinita". (il est d'ailleurs possible qu'à la fin des années 1970, les deux circuits de distribution Leitienne et AMLF aient continué d'exploiter leurs propres copies, l'un, AMLF, en salles de première exclusivité, l'autre, Leitienne, en second circuit. Dans ma ville, Bordeaux, c'est assez compliqué, on avait des cinémas anciennement prestigieux, devenus de "quartier", qui montraient pas mal de choses pour 5 francs de l'époque.)

      Pour la dernière ressortie salles de 1982, la publicité AMLF indique bien que les films sont redoublés et projetés en versions intégrales, mais une séquence comme celle du hamac, je ne l'avais jamais vue en versions françaises salles, ni chez Leitienne, ni chez AMLF.

      Les éditions espagnoles Divisa/Mercury doivent reprendre les versions espagnoles du film montrées en salles espagnoles, mais il existe d'autres éditions ibériques, plus anciennes: une en BR de "On continue à l'appeler Trinita", sortie chez Llamentol que je vais pouvoir enfin regarder, puisque maintenant équipé pour le BR .

      En 2000, les premières éditions DVD danoises des Trinita (versions anglaises , sous-titres scandinaves) étaient aussi bien plus complètes que l'édition officielle numérique héritiers Zingarelli de 2003. (Je ne les ai hélas plus...)

      Supprimer
    8. D'après la durée (127 mn) la première édition BD espagnole semble plus complète que la seconde (un peu comme pour les allemands). Par contre d'après le seul commentaire que j'ai trouvé, la qualité est plus digne d'un DVD upscalé.

      Supprimer
    9. Je viens de recevoir le bluray espagnol de Trinita et Dieu Pardonne, moi pas. Bien que l'Italien soit indiqué sur la jaquette le Trinita, il n'en est malheureusement rien et il n'y a que l'Espagnol et l'Anglais. Par-contre je confirme que l'image est superbe ! Et le film a l'air complet...
      Pour Dieu pardonne moi pas, l'image du générique m'a fait un peu peur mais une fois passé c'est pas mal du tout. Pas au niveau de Trinita mais pas mal quand même. Et cette fois il y a même deux versions italiennes : un 5.1 bidon et le mono d'origine ce qui est bien mieux.

      Supprimer
    10. Ce sont 300 films restaurés en Espagne pour la HD par Divisa et Mercury, l'ayant droit cinéma du catalogue. D'autres westerns sont à venir ce mois de juillet, il faut aller sur amazon.es ou le site Divisa assez souvent. La technique utilisée est expliquée sur des articles espagnols, et il est bien noté qu'est utilisé en filtre réducteur de bruit -grain- pour ces éditions HD. Ceci fait bondir certains forumeurs qui imaginent encore ce qu'ils n'ont jamais vus en salles passablement "grainé", ce qui est faux -l'image chimique au cinéma est transparente, sauf quand on gonflait du 16 en 35 mm-, mais il est aussi vrai que le filtre lisse ou amollit plus ou moins la dureté de certains contours. A l'origine, c'est de la photographie argentique, pas du numérique qui n'est ici qu'un artefact. Je souhaite beaucoup de plaisir à tous ceux qui pourront voir ces BR Divisa. Je m'y attaque la semaine prochaine ...

      J'ai encore de gros dossiers sur les westerns de Colizzi avec du matériel de plateau inédit, jamais publié parfois (trouvé chez des collectionneurs privés), à venir sur la saison 2015-2016 sur "Mon Nom est Personne les images du western spaghetti".

      Autre info : après quelques titres Super 8 comme "Un génie deux associés une cloche", c'est au tour de "Piedone Lo Sbirro" d'être mis en vente en édition "intégrale", Super 8 (ebay.it) : les formats cinéma sont respectés et j'ai mis en lien sur mon blog un site italien consacré au cinéma Super 8. (on trouve des tas de titres westerns et autres).

      Supprimer
    11. C'est très technique tout ça. En tout cas le résultat est plus que probant sur le premier Trinita. On pourra difficilement faire mieux.
      J'espère que les Espagnols proposeront les VO italiennes des westerns car je t'avouerai que j'ai été assez triste de son absence sur Trinita.

      Supprimer
    12. Sur Giuseppe Colizzi, je dois recevoir le livre de son fils "Le parole mancate", en fin de semaine. Alessandro Colizzi traite du rapport manqué avec (son) un père absent, mais on doit y trouver aussi, du moins je l'espère, des éléments sur le cinéma de Giuseppe Colizzi, qui, est , avec les Leone (réalisés par ou produits par), celui qui m'avait le plus impressionné cinématographiquement ("Les 4 de l'Ave Maria", c'est stupéfiant sur grand écran).

      Concernant les Trinita espagnols, j'ai du matériel d'exploitation d'origine, très joli, de Mercury Films, mais comme souvent pas de durée indiquée des versions espagnoles (en fait comme en France,il y avait un distributeur national et des sous-traitants régionaux, ce qui fait que la distribution régionale et les exploitants concernés pouvaient retailler dedans, en fonction de leurs impératifs commerciaux. Dans les Michelines régionales (SNCF) ou les bus (qui traversaient mon Sud-Ouest) s'entassaient souvent des bobines des films venus des maisons de distribution bordelaises (j'ai même des images et affiches estampillées Guyenne Films, avec tirages spéciaux et maquettes régionales).

      Vous trouvez le nom des distributeurs régionaux sur les synopsis d'exploitation français et espagnols (les dossiers italiens sont magnifiques, mais très avares de précisions sur les génériques et n'ont jamais de durée indiquée, du moins dans ceux que j'ai (des films très connus et d'autres moins, comme les fotobusta, cela demandera un certain temps pour les reproduire sur mon blog, vers 2020 .), techniquement ce n'est pas facile à cause des formats.

      L'absence de version italienne sur les nouveaux BR espagnols signifierait-elle que quelque chose se prépare en Italie, côté Zingarelli ?

      Supprimer
    13. Pour le moment en tout cas c'est le calme plat en Italie. Peut-être ont-ils zappés la VF car ils n'avaient tout simplement pas les bouts manquants en italien.

      Supprimer
  4. avec la version dvd j'avais aimé moyennement ce film. J'espère que je l'aimerai mieux grâce a toi ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en suis presque sûr. Car moi aussi j'avais un peu de mal avec le montage du DVD. La version longue révèle un film d'un tout autre calibre et le montage français d'origine est beaucoup plus sympa que le montage DVD aussi. Les changements qui paraissent mineurs sont vraiment essentiels selon moi.

      Supprimer
  5. L'idée d'un livre consacré à nos deux idoles de jeunesse, serait en effet une superbe idée, bien que difficilement réalisable, surtout en France...

    Mais, nous serons de tout coeur avec toi, sur un tel projet, surtout vu tous les textes extraordinaires que tu nous offrent pour chaque repack... La passion est toujours là, et c'est bien le principal.

    Bud et Terence le méritent amplement.... Encore Merci à Eux, et Merci à Toi !

    :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je ne me fais pas d'illiusion, cette idée m'a juste trotté dans la tête quelques instants. Car j'aimerai découvrir d'autres anecdotes et j'ai toujours des questions en tête que personne n'a jamais songé à poser. J'aimerai aller beaucoup plus loin.
      J'aimerai aussi par exemple demander aux héritiers de Zingarelli pourquoi ils ne rendent pas publique les versions intégrales des Trinita ou Plata...
      Mais en France, à moins d'un méga improbable retour à la mode du duo, je vois mal comment ça pourrait être faisable.
      Quand je vois comment est maltraité un grand comme Sergio Leone avec des ouvrages que je trouves toujours peu développés et rempli de bêtises (pour moi Christopher Frayling est loin d'être une référence) je me dis qu'il y aurait beaucoup de chose à écrire sur le cinéma italien d'exploitation.

      Supprimer
    2. Parfois, certains fanzinéditeurs peuvent prendre des initiatives étonnantes. On a ainsi vu des publications à tirage limité, certes, mais néanmoins passionnées et érudites consacrées à des comédiens ou à des réalisateurs parfois méconnus. Sait-on jamais...!

      Supprimer
    3. Je crois que j'aimerai le faire rien que pour avoir le plaisir de rencontrer Terence, Bud, mais aussi Paturel ou Jacques Thébault !

      Supprimer
  6. Ici en France, de la littérature sur un ce type de cinéma italien qui pourrait être qualifié de "populaire", manque cruellement, je te le confirme.
    Idem sur Sergio Leone. J'ai sans doute à peu près tout lu en français de ce Génial réalisateur. Il manque toujours le "chaînon manquant " !
    Alors si un passionné tel que toi devait s'y attarder (puisqu'il en est question concernant ce célèbre duo dont tu nous gratifies de leurs films dans les meilleurs conditions possible. J'en profite d'ailleurs pour encore te remercier au passage : ), n'hésite pas à te lancer dans l'aventure de l'écriture.
    Déjà tu te feras plaisir à toi. Ensuite, si par bonheur un éditeur s'attarde sur ton manuscrit et le publie. Je te crie VICTOIRE ! Avec le plaisir supplémentaire de te lire sur papier. Support perso, qui m'est cher.
    Et pourquoi pas commencer par demander l'avis à certains éditeurs qui publient ce genre de référence pour voir comment ils réagissent ? Histoire de "prendre la température" ! Je songe par exemple aux éditions Bazaar. Ou encore Michel Lafon.

    Bonne... réflexion à toi O Grand Restaurateur !

    RépondreSupprimer
  7. Encore une fois une (re)découverte et la version longue reste très fluide. Superbe !

    RépondreSupprimer
  8. En plus de la biographie de Terence Hill annoncée en Italie , on peut encore trouver ceci à l'occasion :

    http://www.amazon.fr/sullautore-rassegna-italiano-Spencer-Terence/dp/B00CLNY0NW/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1403541396&sr=8-1&keywords=rassegna+terence+hill

    Un gros recueil avec des témoignages inédits (comme celui de Valerii sur les 2 acteurs).

    Les films de Spencer/Hill et même certains Leone sont régulièrement mis en vente sur ebay, versions Super 8 (hélas pas équipé, je ne suis pas), actuellement il y a "On l'appelle Trinita" et "Preparati la bara", Italie, en plusieurs boîtes.

    Les VHS Penta Video (1988) des films produits par Zingarelli avec Hill et Spencer passent aussi de temps à autre.

    Et aussi, un lien terrible sur le tournage de "Mon Nom est Personne" à La Nouvelle Orléans, fin juin- début juilllet 1973, photos d'un spectateur prises à la volée, seule petite gêne : l'auteur du blog confond Tonino Valerii et Stefano Rolla, l'assisant réalisateur (décédé en reportage en Irak il y a une dizaine d'années) : les deux hommes ont des porte-voix mais on reconnaît bien Tonino Valerii diriger la séquence avec Hill et Fonda:

    https://xpatscot.wordpress.com/tag/french-quarter/

    Bonne suite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est noté pour le bouquin. Je ne le connaissais pas et il a l'air épuisé mais au moins je sais qu'il existe maintenant. Merci beaucoup.

      Supprimer
  9. Dans les archives photographiques, sous-dossier spectacle, de l' Unita, parmi les photos de Terence Hill -photos de tournage- on trouve une photographie de Hill à Bogota, entre deux prises de Plata, rejouant la partie d'échec entre l'Américain Bobby Fisher et le Russe Boris Spassky, qui nous tint en haleine une bonne partie de l'été (août) 1972. (c'était emblématique -encore- de la Guerre froide, voir l'excellent "Le Serpent" sorti et vu en mai 1973)

    http://archiviofoto.unita.it/ricercafa.php?frmimg.x=28&frmimg.y=15&key=terence+hill

    (Ici sur cette section d'archives les photos sont bien reproduites, photo de tournage de "On m'appelle Dollars" Hill dirigé par Kaplan -une semaine de tournage en Italie, plein d'autres documents photographiques à consulter concernant tout le cinéma que l'on aime).

    RépondreSupprimer
  10. Encore un boulot d'une remarquable fluidité pour ce repack très intéressant à découvrir. Il est vrai que les ajouts apportent des nuances indéniables au propos. Un exemple m'a frappé : lors de la scène où Spencer doit atterrir en catastrophe parce qu'il ramène un blessé, il s'engueule avec le responsable de la piste d'atterrissage. L'homme semble d'un seul bloc, intransigeant et autoritaire. La version allemande dévoile son humanité : après avoir coupé le contact, au lieu de sévir contre Spencer, il mobilise son équipe pour l'aider à repérer la piste.

    La nouvelle version est remplie de touches semblables. Je te suis reconnaissant de m'avoir permis de la découvrir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Frédérick.
      Tous ces détails pourraient sembler insignifiants pour beaucoup mais elles font la force du film. C'est comme une virgule dans une phrase, ça change tout. En effet le passage que tu donnes est très parlant. J'ai été très heureux de pouvoir découvrir tout ça grâce à cette reconstitution. Rien qu'au début, découvrir que l'avion n'a plus de freins me semblent quand même vachement important...

      Supprimer
  11. Salut indianagilles, mais la version longue ne dure t-elle pas 120 minutes ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je l'ai précisé sur mon article, j'ai pris tout le matériel existant pour reconstituer la version la plus complète possible. Il s'agit donc là de la version la plus complète qu'on puisse trouver. Mais si la durée de 122 est la bonne, il manque encore une bonne partie.

      Supprimer
  12. Le dictionnaire Gremese donne une durée de 122 minutes pour la sortie cinéma italienne de 1972. Les documents allemands et français en ma possession (1973) ne donnent aucune durée du film. Il est très dur de concevoir ce que fut cette version de 122 minutes, puisque la duplication italienne la plus ancienne du film de 1988, la VHS Penta Video est déjà considérablement raccourcie.

    Reste le marché du 8 et du 16 mm , mais je n'en suis pas preneur hélas (pas d'équipement et de savoir faire) : on trouve pas mal de chose pourtant. Sur mon blog, vous trouverez le lien sur un site italien de films en Super 8. A suivre.

    Sur le montage allemand (source récente : BR TOBIS), il manque des choses que l'on trouve ailleurs, mais cela ne veut pas dire non plus que ce que tout ce qu'on trouve en plus en Allemagne figurait complètement sur la version 1972 exploitée en Italie. (Le film a pu être partiellement remonté avec d'autres prises, voir l'exemple de "Un génie....", co-produit par la RFA et remonté en Allemagne).

    Sur les DVD allemands consacrés à Bud Spencer (émission diffusée aussi sur Arte), on voit des images d'archives d'une première allemande, spectaculaire, avec Spencer, Hill et Koldehoff.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La durée de 122 est donnée également dans le livre sur Giuseppe Colizzi. J'ai également vu quelques témoignages sur des forums italiens parlant d'une version plus longue mais avec les souvenirs on ne sait jamais.

      Supprimer
  13. Je vois, les Allemands conserve et travail assez bien ces films apparemment. effectivement en regarder un extrait sur amazon.de y a des scènes que je n'ai jamais vu.

    En faite nous, en France on a les version coupée. je me souviens d'une scène manquante dans "Salut l'ami adieu le trésor"

    RépondreSupprimer
  14. Comme le souligne IndianaGilles dans ses textes, ce sont les VHS qui permettent de voir ces films tels qu'il furent montré en salles françaises (sous réserves d'usage). Concernant" Plata", je l'ai vu en salles (1977), mais il était coupé, la version de 122 minutes ou l'équivalent du montage allemand n'ont pas été montrés par AMLF, distributeur du film en France. Les VHS Thorn Emi de 1984 la la VHS Warner doivent être ce que AMLF avait doublé et distribué (1973, puis ressortie 1977).

    RépondreSupprimer
  15. Tu peux confirmer ou non ceci stp.:

    http://indianagilles.blogspot.fr/2014/03/repack-salut-lami-adieu-le-tresor.html?showComment=1408014005454#c2303137709586337206

    RépondreSupprimer
  16. "Plata", "Trinita", et généralement Spencer/ Hill chez Medusa c'est fini (DVD Italie). Retirés de la vente, et très chers, hors de prix, sur le Marketplace (999 Euros pour le premier "Trinita"). Cela veut dire que d'autres éditions sont probablement à venir et on les espère complètes ! (Medusa perdait les droits de "Trinita" en 2013). Reste que ces DVD avec leurs Bonus (interviews, photos de tournage rarissimes à Magliana) seront (?) à conserver, puisque souvent les Bonus ne sont pas repris d'une édition à l'autre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Medusa également appelé Merdusa a fait du bon et du mauvais. Espérons que de futurs éditions améliorent tout ce qu'il y a a amélioré.

      Supprimer
  17. Medusa a bien pris soin de mentionner sur les jaquettes DVD (sortie Noël 2003) que les masters utilisés étaient ceux founis par l'ayant-droit. Ces DVD sont excellent techniquement et la responsabilité de versions tronquées incombe aux enfants Zingarelli, pas à l'éditeur qui n'a fait qu'acheter les droits pour 10 ans.

    Le projet "enfants de Zingarelli" était de fournir une seule et unique version pour toutes les diffusions vidéo et TV dans le monde entier.

    Le DVD Medusa des "Deux Missionnaires" reste la meilleure édition du film encore (sortie en 2004), et leur "Plata" , même coupé, a conservé sa colorimétrie intacte, ce qui n'est absolument pas le cas en Allemagne. Idem pur "Cul et Chemise". Pour info, "Plata" est diffusé coupé en Italie depuis des lustres , bien avant la commercialisation du numérique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je suis d'accord, Medusa est montré du doigt pour les coupes mais ce n'est pas de leur faute mais celle des Zingarelli s'il y a toutes ces coupes. Mais ce n'est pas facile d'expliquer ça au public, surtout quand des éditions à l'étranger sont autrement plus complètes.
      Si Plata était coupé à la télé, c'était comme la version française : un autre montage (probablement celui de la VHS italienne). Il ya de fortes chances que la version intégrale ne soit jamais passée qu'au cinéma. Et encore, que durant les premières versions.

      Supprimer
  18. Salut indi,

    J'ai un souci avec les sous titres incrusté à la videos, ma TV n'arrive pas a les lires.

    Pourrait tu stp me donner les sous titre pour "Attention les dégâts" et "Deux Super Flics" en format srt

    Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux les extraires avec mkvmerge. Sinon il faudra patienter car je suis absent pour le moment.

      Supprimer
  19. Oui, j'ai pu extraire finalement avec MKVExtractGUI.

    C'est bon pour moi !

    RépondreSupprimer
  20. Je voulais pas prendre ce film mais rien que pour découvrir ce montage et par respect pour ton boulot de fou je l'ai pris... Sur IMDB c'est écrit 120mn il manquerait encore 10mn? Je suppose qu'elles sont définitivement perdue...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, je viens de voir ton texte au début du film...

      Supprimer
    2. Apparemment c'est le film avec le second Trinita où t'en a le plus bavé, je me trompe Gillou? ;)

      Supprimer
    3. Je crois que je dis ça a chaque fois en fait mais je pense que ce fut l'un des plus dur car j'ai dû jonglé sur plusieurs versions pour reconstituer la version la plus complète du film et en plus je devais faire avec plusieurs langues dont l'allemand que je ne maîtrise absolument pas.

      Supprimer
  21. quel boulot!
    merci pour les deux versions lite
    et la version ralongée de deux heures!
    trés interessantes anecdoctes comme d' hab !
    Gruik!

    Captain¨Panda

    RépondreSupprimer
  22. super merci tu est un ROI

    RépondreSupprimer
  23. Génial, absolument génial, je ne l'avais jamais vu lui aussi et j'ai adoré tout simplement ! Ce n'est pas la première fois qu'ils jouent les baroudeurs aventuriers mais la pilule passe merveilleusement et les paysages sont somptueux. Une vrai réussite, merci beaucoup Indy comme d'hab, by the way !!! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement, c'est la première fois qu'ils jouaient ce rôle et c'était un risque pour eux. Ils quittaient le western pour la première fois et ce fut une belle réussite. Et quel dommage que ce film soit introuvable en version complète... mais j'ai fait le maximum pour lui rendre de sa superbe.

      Supprimer
  24. Oui je sais, mais je l'ai regarde pas dans l'ordre dans lequel ils sont parus !!! ;)

    RépondreSupprimer
  25. A mon sens, l'un des tous meilleurs films du duo et le montage français écourté m'avait laissé sur ma faim, pour dire le moins. Merci pour ce repack d'utilité publique !!
    Joe Wasser

    RépondreSupprimer
  26. En visitant le site de repack italien Roy Batty, j'ai lu un très intéressante conversation au sujet de la version complète du film. Déjà, apparement quelques personnes à la version 16mm du film et cette version originale italienne dure 114mn.
    Autre chose :l'auteur du bouquin italien sur Colizzi est intervenu et explique où il a vu la version complète du film ! Il y aurait une copie complète du film, 122mn d'après lui, au CSC de Rome !
    Il dit tenter de contacter les Zingarelli à ce sujet mais c'était en mai et il n'y a pas d'autres réponses à ce sujet.
    A noter que quelqu'un a tenté de faire un peu comme moi en mélangeant plusieurs sources et de faire une version plus complète de Plata. Mais d'après la description, il s'est surtout basé sur le Bluray allemand pour l'image (quelle erreur !!!) et je ne crois pas qu'il se soit embêté à mettre les plans les plus longsquand c'était à peine plus long comme je l'ai fait. Le bon truc c'est qu'il a récupérer des dialogues italiens de la VHS. Je vais essayer de récupérer ce qu'il a fait et avec un peu de chance je pourrais remplacer quelques dialogues allemands de ma version ou faire carrément une tentative de VO sur mon repack qui me semble toujours le plus complet. Il semble avoir éprouvé les mêmes difficulté que moi sur certaines scènes comme celle du billiard ou du dialogue entre Bud et le fou dans la nuit et la cabane.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être qu'un jour on l'aura cette version de 2h... ça fait rêver.

      Supprimer
  27. "Plata', durée cinéma de la version française AMLF, sortie juin 1973 : 1 heure 30 minutes. Source: Le Film français du 15 juin 1973. (Ressortie dans une version identique l'été 1977, sous le titre "T'avais qu'à pas commencer". Pas de mystère sur la v.fr salles qui doit être rigoureusement celle des VHS locatives et à la vente, années 1980, sauf accident de duplication.

    RépondreSupprimer
  28. je te félicite Indiana pour tes explications hyper détaillées quant aux différents montages du film, on voit bien que tu t'y connais? c'est d'ailleurs pour cela que j'aimerais bien t'inviter à un spécial terence hill bud spencer pour l'un de mes prochains podcast prévus pdt le premier semestre. Tes riches connaissances sur le sujet nous seraient fort utile, tout ceci biensur si tu nous fais l'honneur d'etre notre invité si tu habites vers Paris, sinon ben continues comme ça. ce que tu écris est passionnant et suscite mon intéret de cinéphile comme toi.

    Atreyu merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis très honoré de la proposition mais le hic c'est que je ne suis pas Parisien (tête de chien) mais Marseillais (poil au nez). Quels podcasts fais-tu ?

      Supprimer
    2. pas parisien non plus , toulonnais enfait mais j'ahbite sur paris pas le choix. sinon mes podcast concernent tout le cinema de genre en général avec differentes thematiques, comme le giallo. l'année derniere ou desfois on fait de special réalisateur, séries tv, mais surtout on aborde un theme souvent lié a une péeriode de ce cinema. Terence Hill et bud spencer cela me trotte ds la tete de puis longtemps, ces deux la ont bercé les films d emon enfance . je suis accro au cnema italien mais pas que le bis, l'autre cineme italie aussi celui de viosconti, fellini, ettore scola etc... mais c'est un sujet hyper vaste le cinema italiend es années 70.80 donc il faut que je cible une période. et terence hill et bud spencer merite a eux seuls un podcast en 2 parties vu leurs carrières respectives. bref dommage que tu ne sois pas ds le coin qd on le fera en tout cas tu en connais un rayon sur eux bien plus que moi et mes intervenants. mais la je vais m'entourer de personnes qui s'y connaissent un minimum vu le sujet. j'en ferai un bientot sur le western spaghetti biensur. mais sinon ben ecoute a l'occasion jette un coup d'oeil sur mon blog les chroniques d'atreyu et les podcast y sont. voila au plaisir de lire tes commmentaires sur tes prochains post et ceux que je lis encore car j'ai pas fini de tout lire sur ton blog. plus j'en apprends grace a toi sur ces films mieux c'est. voila indiana, une derniere question pour finir : pourquoi les distributeurs en France ont rarement respecté les copies integrales du montage original de ces films tels qu"ils ont été tournés ? as tu une idee perso sur la question, car c'est dingue de voir tant de gachis j'ai revu plata et en effet c'est qd meme mieux de le decouvrir dans cette version de 1h49, tout comme quelques autres que j'ai decouvert ici depuis peu, comme le bon la brute... merci encore indiana pour communiquer cette passion et surtout ta patience a reconstituer ces films dans leur intégralité au mieux que tu peux faire. le podcast pour info se nomme Génération kult bye a plus

      Supprimer
    3. Les distributeurs en France (et pas que, les américains, les allemands et tant d'autres ne se sont pas gênés non plus pour tailler tout ça aussi) répondaient généralement à la demande des exploitants de salles de cinéma qui voulaient des films qui durent maximum 1h30 afin de faire plus de séances et donc plus de sous sous. Ce cinéma étant considéré comme uniquement commercial, au diable le respect... L'autre raison c'est la censure, les italiens allant généralement bien plus loin que les films américains. Pour Plata, le plus embêtant c'est que la version intégrale a également disparu en Italie. La copie complète se trouverait au CSC de Rome mais ne peut être exploité malheureusement. J'écouterai vos podcasts prochainement et j'espère que vous piocherez beaucoup des infos pour votre futur podcast de Bud et Terence. J'aurai beaucoup aimé y participer, c'est rare d'échanger sur eux en France sans qu'on nous regarde avec des gros yeux.

      Supprimer
    4. Attention à ne pas tomber tout de même dans une vision misérabiliste de l'exploitation des films de Terence Hill et Bud Spencer en France ,).

      Ce n'est pas la majorité qui a été coupée et de plus ce que les marseillais voyaient n'est pas forcément , tout à fait, ce que je pouvais voir dans le Sud-Ouest, les réseaux de distributions sous-traitant la diffusion des bobines auprès des exploitants. (Pas chez Warner, je parle des maisons comme Leitienne).

      Il y a des coupes versions internationales, d'autres spécifiques à la France, d'autres, plus rares, qui dépendaient de la distribution et de l'exploitation locale. En tout cas, je ne garde pas le souvenir d'une quelconque frustration !

      Pour "Plata", c'est le manque de rythme qui a probablement (de mémoire c'est indiqué dans un livre sur le duo ou celui sur Colizzi) fait couper, même en Italie, la durée jugée excessivement longue.

      Les westerns spaghetti, ce peut être effectivement une histoire de censure et de violence, notamment Le bon la brute et le truand. (la torture dans le camp de concentration par Mario Brega, le film a d'abord été interdit au moins de 18 ans.

      Pour l' Allemagne (la RFA, mais tout a été aussi distribué en Allemagne de l'Est), les scores au box office sont sans proportion avec ce que nous avons eu en France, même si les versions ont été adaptées parfois. (Cela surclasse Leone chez nous, excepté "Il était une fois dans l'Ouest", 14 millions d'entrée en France.

      Bref,j'ai le souvenir de séances hebdomadaires ou mensuelles des Terence Hill faites dans d'excellentes conditions, même si parfois copies françaises coupées.

      Je signale aussi le site de Enzo G. Castellari sur Facebook accès public, avec un déluge de photos de tournage, toutes aussi intéressantes les unes que les autres, issues de ses archives personnelles, informatives, instructives et donnant l'immense plaisir de connaître un peu mieux le hors-champ de ces productions .

      Supprimer
    5. Oui pardon, j'oubliais de quoi on parlait, moi je pensais plus aux westerns et autres bis italiens.
      Pour les Bud et Terence, en effet je ne vois point de censure mais plutôt pas mal de raccourcissement pour faire gagner du rythme (apparement en France et ailleurs on n'aime pas qu'une comédie soit trop longue). Plata est un cas particulier puisque le film a d'abord été raccourci en Italie (alors qu'il a cartonné au cinéma dans sa version intégrale) puis l'a encore été pour la France (pour atteindre 90 mn) et enfin une dernière version de la même durée a été recrée par les héritiers Zingarelli afin que tous les pays aient à peu près la même version en circulation. Les Zingarelli nous ont également fait le coup avec les deux Trinita puisque ces deux là non plus ne sont plus visible officiellement dans leur version intégrale en Italie non plus.
      Pour les autres films si la plupart sont plutôt épargnés, il y a quand même de sacrés massacres comme sur L'Embrouille, La Grande Bagarre qui sont complètement massacrés en français. Le gros soucis également c'est que, pour des raisons qui m'échappent, beaucoup de films pourtant complet en français aussi sont ressortis en DVD dans des versions incomplètes tels que Salut l'ami adieu le trésor. On peut également parler du cas Faut pas pousser, au montage français déjà incomplet mais qui est ressorti (dans une édition pirate lamentable il faut le dire aussi) avec un montage beaucoup plus amputé.
      Il y a vraiment du gros mystère autours de ces films là et de leur exploitation.
      Sinon pour Le Bon la Brute et le Truand, c'est un cas un peu particulier puisque c'est l'un des rares cas où c'est le réalisateur lui-même qui a procédé aux coupes afin de répondre à la demande du distributeur américain qui voulaient un film plus court. Après tous les autres pays, italie mis à part, ont donc hérité de cette version dite internationale.

      Supprimer
    6. Les films de Bud Spencer, seul, en France n'ont jamais marché, on descend même très bas pour certains (moins de 200 000 entrées). Sortir "La grande bagarre", une énorme production, en France, devait être aussi un risque commercial, le film appartient à un genre historique (l'histoire italienne) qui ne marchait pas ici (comme le souligne Gili, dans on Bonus de "Au nom du pape roi", personne ne connaît en France le nom de Luigi Magni, qui d'ailleurs doit être associé quelque part à "La grande Bagarre".

      Si je ne les voyais pas la semaine de leur sortie, il était impossible de les voir par le suite. D'ailleurs, "La grande bagarre" et les Piedone, sauf le dernier, pas vus en salles (sortie l'été, ou trop peu de temps à l'affiche, il y avait plein d'autres films, pour quelqu'un qui allait au cinéma plusieurs fois par semaine, en province )

      Côté fréquentation, les films Spencer AVEC Hill ont bien marché, si on prend la barre d'1 million d'entrée, ils doivent à peut près tous l'atteindre sauf Le corsaire noir et curieusement Plata. Les Trinita et comédies Warner ont eu de gros scores, même très gros. Les Trinita bien moins coupés que des documentaires français mal fait le laissent entendre. (le premier est intégral en France, à quelques secondes près peut-être)

      Hill tout seul, c'est aussi irrégulier en France. Il faudrait reprendre tout ceci comme déjà dit avec la presse professionnelle qui doit aussi donner des infos sur les distributeurs comme Leitienne. Mais je n'ai que très peu de numéros du Film français, pour le moment. Je verrai si je peux plus. Dans une poignée d'année j'aurais tout mon temps libre, plus tôt cela sera, mieux cela sera !

      Pour "Le bon la brute et le truand", il y a eu 2 versions françaises, une plus longue (reprise sur la VHS Warner de 1983 ), une plus courte (dite "internationale", sortie plus tardivement) , mais comme déjà dit, on pouvait voir les deux la même année, encore vers 1976.

      Pour "Dieu pardonne moi pas", déjà interdit au moins de 13 ans, si la séquence du viol avait été conservée, on aurait pu l'interdire aux moins de 18 ans, avec un risque de fréquentation moindre (il a franchi aisément la barre du million, avec les ressorties.)

      Ces films ont rapporté beaucoup d'argent, mais la France n'est qu'une -très- petite partie de la manne et cela s'est fait sur le temps. (Alberto de Martino l'explique très bien pour 100 000 Dollars pour Ringo,)



      Les DVD des films Spencer Hill, pour ceux qui sont épuisés en Italie, commencent à se vendre très chers. Ils ressortiront bien un jour, j'espère en versions intégrales, la demande doit être très forte -maintenant, il faudrait aussi voir le concurrence avec les chaînes TV cablées ou vidéos à le demande, je ne connais pas l'été du marché italien).

      A bientôt pour d'autres trouvailles et, avant l'été, l'article sur 'La Grande Bagarre", avec des documents montrant l'ampleur du projet. Dommage que ce cinéma à grand spectacle, d'excellente facture, n'ai pas eu le succès mérité (j'attends aussi avec impatience le DVD français du film de Magni avec Robert Hossein "Les conspirateurs", produit par Bino Cicogna...) SNC M6 peut-être un jour ?

      Supprimer
  29. Très intéressant - comme d'hab en fait - mais ce que je ne comprends pas pour La Grande Bagarre c'est que c'est une co-production avec la France (d'où entre autre la présence de nombreux français même si le sujet l'exigeait pratiquement). Alors pourquoi co-produire un film comme ça si on n'y croit pas (et qu'on le massacre en plus avec un doublage au rabais, un montage inepte et un sujet modifié, les français devenant des anglais). Comme je le disais sur ma fiche, le sujet est bien plus important en Italie que chez nous où personne ne connait cette histoire (surtout que c'est un peu la honte pour la France !).

    Pour cette histoire de deux montages sur Le Bon la Brute et le Truand, quelle est la différence entre le montage français et international ? Car il ne me semble pas que la version en France soit plus longue ? Ou alors peut-être de quelques secondes (le plan de Eastwood qui range le flingue).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Grande Bagarre : je me suis posé la question, mais je n'ai aucun renseignement sur la nature des co-productions Leitienne /Impex avec l'Italie. Les acteurs français qui sont dans le film ont tous une carrière italienne, voire risque exclusivement italienne (Leroy, Herlin).

      Le budget de "La Grande Bagarre" est très gros, le cachet de Bud Spencer énorme, donc à suivre...

      Les chiffres de fréquentation française, eux, sont imparables , mais le coproducteur, pour la petite partie qu'il engageait devait largement récupérer à l'étranger (il faudrait, pour la France avoir aussi le nombre de copies mises en circulation en 1976 et le prix de revient d'un doublage).

      Pour "Le bon la brute et le truand", la version française complète inclut la séquence où Tuco arrive dans le ville par le pont et fabrique son arme chez l'armurier. Cette séquence n'existait plus dans les copies neuves des années 1976 et suivantes, copies neuves, v f distribuée par Les Artistes Associés dans les salles de première exclusivité, en tout cas là où je l'ai vu.

      A suivre pour Leitienne et Impex, mais cela demandera du temps, si résultat il y a.

      Supprimer
  30. Sortie italienne de "Piu Forte Ragazzi", Mustang, Blu-Ray et DVD, avril 2016.

    http://www.amazon.it/Piu-Forte-Ragazzi-Terence-Hill/dp/B01BP1LIYE/ref=sr_1_1?s=dvd&ie=UTF8&qid=1455379677&sr=1-1&keywords=Giuseppe+Colizzi

    122 minutes annoncées sur amazon.it . Les autres vont très probablement suivre, mais les durées longues seront à confirmer dans la réalité. (Il me semble que Mustang a récupéré pas mal de Medusa, mais là c'est aussi de la HD annoncée ).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà une nouvelle extraordinaire ! Je n'ose y croire et pourtant ça semble tellement logique que cela arrive enfin ! Ca reste à confirmer (surtout qu'en Italie ils ont un peu l'habitude de faire n'importe quoi alors wait & see...). On peut compter sur une sortie des Trinita également en version complète je pense (enfin je pense surtout au 2 puisque le 1 on le trouve en Espagne... mais sans sa VO italienne malheureusement)

      Supprimer
  31. C'est officiel depuis le 11 janvier :

    http://www.cgentertainment.it/news/piforteragazzitornaindvd/

    D'autres films suivront, mais pas d'indication des titres et de durée.

    Les DVD Medusa se vendent à prix d'or sur le Net. Ils sont à conserver, les Bonus avec présence de Hill et Spencer (2002/2003) ne seront peut-être pas repris. On ne trouve en ligne que le documentaire d'Alberto Donati sur les Trinita.

    RépondreSupprimer
  32. Le site italien Thrauma.it présente la jaquette de couverture.

    J'ai au moins une photo de tournage avec prise de son. En regardant "Hiroshima mon amour", sur le BR, (très beau, au passage, comme transfert), film dont je savais qu'il était complètement post-synchronisé -comme "A bout de souffle"-, Emmanuelle Riva, dans le Bonus, explique qu'il y avait une prise de son directe mais très mauvaise, bruits caméra, inutilisable.

    Il doit donc exister des brides d'enregistrement sonore des dialogues des Plata et autres Trinita , au moment du tournage. Mais je doute que le BR donne à entendre ces sons témoins....

    Même chose pour Leone, j'ai mis récemment, sur le blog, une photographie (mais je n'ai pas l'original) du tournage de "Il était une fois dans l'Ouest", avec un microphone tenu par un perchiste, sous Fonda , quand il massacre le petit Mac Bain.

    Qu sait s'il ne dort pas dans les archives de productions, mal exploitées, quelques traces audibles de ces dialogues directs ?

    RépondreSupprimer
  33. "Piu forte ragazzi" sort dans quelques jours, le 5 avril, la majorité des sources italiennes donnent un durée de 124 mns.

    Prix très compétitif , 11 euros environ pour le BR (Mustang/Cecchi Gori Home Video).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vraiment hâte Jo ! Je n'ose y croire mais on va peut-être enfin avoir notre Graal !

      Supprimer
    2. J'ai un peu peur Jo : j'ai trouvé ce lien avec un visuel et la durée indiquée n'est que de 103mn... Et Amazon, surtout en Italie, dit souvent beaucoup d'anneries.
      http://www.dvd-store.it/DVD/Blu-Ray/ID-56404/-Piu-forte-ragazzi.aspx

      Supprimer
  34. 103 mn ici aussi : http://movieplayer.it/film/piu-forte-ragazzi_19406/homevideo/
    Ca commence à puer... Mais cette durée ne correspond pas à grand chose en fait. Et impossible d'avoir vraiment des renseignements.

    RépondreSupprimer
  35. D'autres sources ici :
    http://www.davinotti.com/index.php?forum=20001084

    Intertet Book Shop Italia (IBS) le donnait avec une durée de 122 mns, mais il n'est plus référencé. J'aurais peut être d'autres infos par des contacts très proches de Spencer et Zingarelli, à suivre.... l'attente ne sera pas bien longue de toute façon.

    RépondreSupprimer
  36. Durée 124 mns confirmée maintenant par IBS (Internet Bookshop Italia, en général ils ne se trompent pas ), et d'autres sites en ligne. A suivre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On croise les doigts comme jamais. Ca me semble tellement plus logique que l'autre durée qui ne correspond absolument à rien si ce n'est mon montage maison.

      Supprimer
  37. Il y a une VHS brésilienne de 1 h47 environ et la durée yougoslave en salles faisait à peu près la même (voir le dossier à venir sur ce film mais pas avant 2017). J'attends des infos par une source directe, je verrai si je les ai ou non à temps, avant réception des BR ,)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Curieux ces durées. La VHS Brésilienne ça ne m'étonnerait pas qu'ils comptent les bande-annonces etc... Que la version ciné Yougoslave soit si longue, c'est encore une fois très étonnant. Ce film est décidément plein de surprises. Allez, moi j'y crois à cette version intégrale, surtout depuis que je sais que le film est disponible dans cette version au CSC de Rome.

      Supprimer
    2. La durée du film en Yougoslavie était de 107 mns . (Tous les films ont été diffusés dans les pays de l'Est).

      Supprimer
    3. Fausse joie. Amazon it a reproduit dans la journée le verso de la jaquette , durée de 91 minutes, c'est le même que sorti chez Medusa, avec les mêmes interviews de 2004 et une nouveauté, un reportage sur la première du film en Italie. Le DVD / BR étant estampillé Rocca delle Maccie, soit la marque des héritiers Zingarelli, il est probable que, sauf lourde erreur sur la jaquette, ces enfants ne se soient pas donné la peine de proposer la version montrée en salles de 122 mns. Version HD probablement réalisée à l'économie, à partir du master international, et héritiers ne mettant pas en valeur le patrimoine cinéma dont ils ont hérité -comme les enfants Leone, d'ailleurs....

      (Pour la VHS italienne, c'est moi qui ai mal lu, l'internaute parle d'un montage personnel plus long fait, pour partie, à partir d'une VHS brésilienne. (davinotti forum).

      Probablement inutile d'attendre mieux.

      Supprimer
    4. Grosse déception pour le coup :(

      Supprimer
  38. "Piu forte Ragazzi" est bien sorti, mais le BR Sera expédié avec du retard chez amazon.it. En fait, c'est le montage USA qui a été utilisé, avec des parties parlées anglais sous-titrées italien, puisque jamais (?) doublées en italien . Durée plus courte que la version Medusa de 2004 qui n'est pas la même que la VHS Penta de 1989....

    Description et photos du BR ici, par un acheteur qui l'a en main :

    http://www.amazon.it/Piu-Forte-Ragazzi-Cyril-Cusack/dp/B01BP1LD8K/ref=sr_1_2?s=dvd&ie=UTF8&qid=1460381116&sr=1-2&keywords=piu+forte+ragazzi

    Rien ne presse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai reçu le mail pour le retard aussi. Cette histoire devient ridicule quand même... C'était pourtant simple d'éditer la version intégrale maintenant qu'on sait où elle se trouve ! Ça m'étonnerait que des parties n'ait été doublées qu'en anglais à l'époque mais peut être qu'on va avoir des parties inédites sur les autres éditions. C'est vraiment triste de voir à quel point ce film est maltraité.

      Supprimer
  39. D'autant plus que , relisant soigneusement le dossier de presse USA d'époque, la durée indiquée est de 105 minutes, on est loin du compte sur le BR (jaquette reproduite par l'internaute sur amazon.it). Incompréhensible.

    (Le dossier de presse USA raconte bien la casse de la banque, séquence présente sur le BR allemand, mais absente du montage français vu en salles , pourtant racontée sur le synopsis AMLF de 1973.)

    RépondreSupprimer
  40. Coucou indianagilles, bravo pour ce magnifique travail qui rechauffe nos coeurs! Malheureusement les liens de l'archive 3 & 6 de la version longue reconstituée sont completement morts (meme chez FREE), j'ai donc prit la version francaise normale, mais je souhaiterais decouvrir la version inédite !! Serait'il possible de re-upload ces parties manquantes? Merci !

    RépondreSupprimer
  41. BR italien de "Piu Forte Ragazzi" reçu. Sans être de mauvaise qualité, l'image est nettement inférieure à celle du DVD Medusa (couleurs, contrastes), légèrement voilée même, excepté le niveau de détail propre au système HD plus affiné. Quelques répliques en anglais sous-titrées italiens, (4 répliques de quelques secondes à peine sur la première moitié du film, je n'ai pas continué). Très très loin de la qualité des BR espagnols de Trinita.

    Décevant et les DVD Medusa sont à conserver, ce sont les meilleurs éditions, même si incomplètes et remontées.

    Bonus de la première à Rome peu intéressant, insignifiant, comparé à ce qui est disponible en Allemagne sur la sortie du film dans un DVD sur Bud Spencer.

    Le film s'ouvrant sur le logo des héritiers Zingarelli, Rocca delle Maccie, on peut s'attendre au pire pour le reste, si ce qui suit est du même acabit.

    A réserver à ceux qui veulent toutes les éditions du film, en attente d'une vraie édition BR complète et respectant l'image qui ne viendra probablement plus jamais -on arrive sur les 50 ans du film dans quelques temps, le public n'y sera plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais pas tarder à le recevoir aussi. Vraiment c'est triste, j'avais vu un commentaire sur Amazon.it qui disait aussi que le DVD Medusa était meilleur. Si en plus, il n'y a même pas la qualité d'image... Est-ce que c'est pire que le Blu-ray Allemand ?
      Pour ce qui est des répliques en anglais, c'est des passages que tu n'avais pas vu sur les autres versions ? En tout cas, je suppose qu'il n'y a toujours pas la scène de la banque ?
      J'espère que Cul et Chemise sera bon. Pour le montage, je n'en doute pas, mais pour la qualité d'image, ce serait bien que ce soit meilleur que le Blu-ray Allemand.

      Supprimer
    2. J'ai reçu le Blu-ray, pour moi il y a peut-être une bonne nouvelle :
      - Je trouve l'image très très bonne. La définition est au top, elle manque juste un peu d'éclat au niveau des couleurs. Elle tire un peu trop sur les bleus sur certains plans mais sinon c'est très bon.
      - Le montage n'est pas américain du tout, je pense. On dirait au contraire le montage de base d'1h30, celui qu'on avait en France et en Italie, version télé. C'est juste que c'est abrutis ne se sont pas emmerdés à retrouver les parties manquantes en Italien ! Mais elles existent, comme elles existent en français. Cela devrait me permettre de refaire le montage français d'origine en HD. Je devrais également pouvoir refaire cette version en complétant les passages anglais en italien (je dois avois ces morceaux, tirés d'une VHS). Et je pourrai faire aussi les sous-titres français pour la VO si tout est bon.

      Sur les 3 bonus, le plus intéressant c'est l'entretien avec Terence Hill. Celui de Bud Spencer n'est que de la redite et celui sur la première n'a pas grand intérêt si ce n'est de voir que le film semble très beau en noir et blanc aussi !

      Supprimer
    3. C'est presque sûr que c'est le montage français de base, je suppose qu'on peut l'appeler le montage international. Le deuxième montage italien, après la version intégrale, ressemblait beaucoup à celui-ci, mais avait tout de même quelques petits passages en plus (comme le ventre de Bud qui gargouille), et on ne le retrouve pas ici... Je vais commencer un nouveau repack HD afin de pouvoir être sûr de ça. Il y avait quelques plans différents sur le montage français et que je n'avais trouvé nul par ailleurs, je vais pouvoir vérifier si on ne les retrouve pas ici.

      Supprimer
  42. Il y a des plans d'ensemble légèrement voilés, voire bien voilés, comme trop peu ensoleillés. Les couleurs du Medusa sont meilleures, le film avait des couleurs éclatantes en salles -tourné en août en Colombie-. Par définition le BR est supérieur au DVD pour la présence des détails, donc ce n'est pas franchement mauvais, mais c'est vraiment nettement en dessous de ce qu'il aurait été possible d'obtenir (voir les BR espagnols de Trinita).

    Pour les répliques, il faut comparer avec la VHS française, mais je pense aussi que c'est le montage salles sorti en France, sous réserve que la VHS Thorn Emi -la plus ancienne- ou Warner soient fidèles au plan près. Le montage USA, tel que décrit par le livret de presse officiel du distributeur AVCO Embassy est plus long (vous trouverez tout cela en 2017).

    Pour ma part, je prends tout les films à sortir, mais je garde, au combien précieusement, tous les DVD Medusa, qui avaient déjà les Bonus repris ici et qui valent par les masters d'excellent qualité, pas dépassés.

    J'aurais peut-être des renseignements directs de Sandra Zingarelli, à suivre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que le Medusa garde l'avantage sur les couleurs car les couleurs sont parfois un peu fades sur ce Blu-ray (surtout certains plans), mais au niveau de la définition, c'est quand même généralement excellent et bien meilleur. La photographie du film est assez particulière, comme sur tous les Colizzi, donc je pense que de ce côté là, difficile de faire mieux sans trahir. En tout cas, c'est incroyablement meilleur que le Blu-ray Allemand.
      Je vais faire une comparaison avec le montage VHS français, je suis presque certains qu'il s'agit de notre montage français ce qui n'est pas, au final, une si mauvaise nouvelle.
      Mais c'est vraiment impardonnable de ne pas avoir remis les passages existants en Italien. Je vais m'empresser de le faire de mon côté puisque je les ai.
      En tout cas, je reste assez confiant pour la sortie de Cul et Chemise en ce qui concerne la qualité d'image. Vu que le montage Italien n'a jamais changé, ça devrait le faire !

      J'espère que Sandra Zingarelli pourra te renseigner.

      Supprimer
  43. J'oubliais : le générique ne semble pas tiré du même master. La qualité est moins bonne et en plus, ça me semble zoomé(à confirmer). Ils ont dû l'insérer en virant le générique anglais ou peut-être même français ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, après vérification, il ne s'agit pas tout à fait du montage français. Les plans n'ont pas toujours la même longueur (en général, ils sont un poil plus courts), il manque un plan de l'avion qui descend sur l'autre au début)... Mais ça s'en rapproche quand même beaucoup et normalement, y a moyen d'avoir toute la VF sur cette version, ce qui permettrait d'avoir tout de même une belle version HD en VF et VO (que je vais corriger). Affaire à suivre...

      Supprimer
    2. Je viens de découvrir des trucs assez hallucinant sur la piste italienne, dispo sur le Blu-ray... Non seulement ils ont mis des passages en anglais au lieu de remettre la VO, mais en plus, ils ont mal remixé le tout car j'ai noté des endroits où les bruitages se répétaient (quand Riccardo Pizzuti sort son couteau à cran d'arrêt), ou étaient carrément mal resynchronisés (quand le mec aux jumelles dit "de la bière !"). Un vrai travail de cochon. Sinon, après 40 mn de film, a part le court plan de l'avion, la fin d'un plan où Terence Hill fait tomber un type qui va se battre contre Bud Spencer et le fait que beaucoup de plans sont un poil plus court de quelques ms... c'est toujours notre bon montage français. Vraiment très étonnant.

      Supprimer
  44. Il y a des parties excellentes, d'autres ratées, comme le séquence du cimetière, fade et pas vraiment nette. Des champs contre-champs aussi avec des mauvais raccords de lumière due à la pellicule utilisée -je doute que ce soit le négatif restauré. L'image de Plata était très différente des westerns de Colizzi, plus proche de Trinita que de La Colline des Bottes -en salles-. Le générique vient d'une autre source, l'image est anamorphosée très légèrement.

    Dans son ensemble, c'est assez inégal, mais , bon, très amateur du film, je me suis régalé, le disque donnant quand même l'impression très nette du...cinéma.

    Pour Sandra Zingarelli, si j'en ai des nouvelles et des infos sur ces productions, c'est par une connaissance commune, proche de la famille, de Hill et Spencer , mais je ne les connais pas directement moi-même. (Je ne suis pas du tout people ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De mon côté, je te confirme qu'il s'agit bien du montage français, à part le plan de l'avion manquant, le plan écourté avec Terence Hill qui fait tomber un gars et, bien entendu, des tas de fin et de débuts de plans légèrement écourtés de manière imperceptible. Il y a même le fameux plan qui me manquait dans les deux autres versions (quand Terence Hill dit à Bud Spencer à propos du fou "Tiens lui compagnie. Dis-lui... Enfin, explique-lui ce qui l'attends. Prépare-le à la ville". Dans les autres versions, il n'y avait que le début et la fin de ce plan, j'avais utilisé un plan de coupe avec Bud Spencer pour faire parler Terence hors-champs de manière plus reserrée. Là, le plan est bel et bien complet !
      Tous les dialogues français y-sont, il n'y a aucun passage en étrangers, c'est notre montage, à très peu de choses près. Est-ce également l'américain ?

      En tout cas, beaucoup de problème de synchro sur la VO Italienne, en plus des parties en anglais comme le couteau à cran d'arrêt de Pizzuti qu'on entend deux fois (une fois avant qu'il ne sorte), où le gars qui dit "de la bière !" qui bouge les lèvres sans parler et dont les dialogues sont déplacés. Un drôle de travail....
      J'ai fini la VF (il me faut juste la vérifier), il me faut attaquer la VO maintenant. Je pense la recommencer entièrement, sans utiliser la piste du Blu-ray qui est trop massacrée.

      Supprimer
  45. Merci de vos précisions, qui confirment mon ressenti. et expliquent le plaisir éprouvé de vieilles retrouvailles , je n'avais jamais revu ce film aussi bien depuis.... 1977.

    Pour la version américaine, je ne l'ai jamais vue, n'habitant pas aux USA ;) en 1973 , j'ai juste la documentation officielle du distributeur indiquant 105 minutes. Après, il y a les DVD USA et anglais, mais ce n'est pas la copie salle de 1973 probablement. Donc je ne les ai pas acquis. Je verrai...

    A bientôt, avec, je l'espère, des nouvelles fraîches. Et merci de votre travail comparatif, indispensable ;) -je ne le fais plus moi-même.

    RépondreSupprimer
  46. "Piu forte ragazzi" : version italienne en 16 mm. Pas de de panique, cette version est connue et tout à fait "officielle" ; j'ai du matériel publicitaire la concernant. Elle a été distribuée par la prestigieuse firme catholique San Paolo Films http://www.stpauls.it, productrice de "Saul e David" (avec Gianni Garko, tourné à Almeria en 64) ou du "Pinocchio" de Comencini (avec la RAI).

    La San Paolo s'était fait une spécialité de la distribution spécifique de copies 16 mm , parfois d'oeuvres prestigieuses, pour les écoles, ciné-clubs, catéchèses etc... dans un circuit commercial parallèle.

    Je suppose donc que la version de "Piu Forte Ragazzi" distribuée commercialement par la San Paolo n'est pas tout à fait la même que celle distribuée en salles traditionnelles par la Delta, en utilisant des prises alternatives ou autres, tirées, mais non retenues au montage italien ou ou autres versions (idem pour la bande annonce du "Bon la brute et le truand" en France.), ces version travaillées en parallèles à Rome.

    Pour ceux qui veulent avoir des références solides et très détaillées sur les techniques de prise de vues, techniques montages etc... de ces films, je renvoie au récent livre de Peter J. Hanley sur "le Bon la brute et le truand".

    San Paolo Films existe toujours et reste très actif dans le DVD (manque quand même leur excellent "Saul e David", un superbe film, (passé sur FR3 en .... juillet 1976) et dont j'ai leur copie VHS, hélas Panscannée ou venue du 16 mm (je voyais en ciné- club des films en 16, tout aussi recadrés déjà .

    Pour la copie 122 minutes, du film, le désintérêt probable des ayant-droits et les problèmes techniques (coût de la restauration) ont du jouer grandement dans le choix d'une copie "internationale", qui doit correspondre à la version italienne VHS de 1988, Penta Video -j'avais conseillé de la prendre quand elle était encore abordable, maintenant c'est à 400 Euros...) Les Trinita sont aussi complets chez Penta Video.

    Si San Paolo a aussi sorti en 16 mm jusqu'au début des années 1980 d'autres films avec Bud Spencer, cela n'a rien d'étonnant. Le 16 a disparu après, avec l'extinction des circuits parallèles (ciné clubs) et le développement de la VHS domestique (j'ai dû voir exploitées des copies 16 mm jusque vers 82-83....)

    Je pense que les enfants Zingarelli sont plus intéressées par l'exploitation vinicole que par le patrimoine cinéma produit par leur père, au delà des bénéfices qu'ils génèrent encore .... (au vu ce dont j'ai connaissance, je n'ai plus guère de doute là dessus.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A propos de la version 16 mm, justement, un italien a une copie et il a pu récupérer pas mal de passages italiens qui sont absents de la VHS. Il m'a par exemple envoyé le moment où Plata dit que personne ne croira que le diamant est vrai sur la statue, une des deux phrases qui me manquait pour mon repack HD avec le dernier Blu-ray italien.
      Il m'a également dit avoir récupéré 8 passages italiens (sur 16 je crois) pour le second Trinita.
      Enfin, il m'a dit que Le Shérif et les extra-terrestres auraient des scènes en plus sur cette version là aussi. Certaines de ces scènes seraient d'ailleurs sur le DVD allemand.

      Sinon, le dernier Blu-ray n'est justement pas vraiment la version télé italienne, car il manque tous les petits passages qui n'étaient pas sur notre montage français, comme le ventre de Bud qui gargouille. Ce montage ne correspond pas non plus à un quelconque montage USA. J'ai trouvé cette version US en VHS, il y a certains plans introuvables ailleurs (sauf sur le 16mm italien !) : https://www.youtube.com/watch?v=Btc5M-NTFb4
      Tu peux voir ces morceaux ici :
      1^ 00:14:41 - 00:14:50
      2^ 00:15:02-00:15:13
      3^ 00:40:42 - 00:40:48
      4^ 00:52:56 - 00:53:03

      Il manque sur cette VHS, tout le passage avec Salud et le blessé dans l'avion, ainsi que la scène de danse. Il me semble pourtant que ces passages ont été doublés en anglais, je pense les avoir vu ailleurs, mais je n'en suis plus sûr. En tout cas, cette VHS comporte énormément de passages que je n'avais jusque là trouvé qu'en allemand.

      Pour la restauration de Plata, en fait, il faudrait que ce soit une chaine de télé qui demande ça, comme en France. C'est le seul moyen de rentabiliser ça.

      Supprimer
  47. Je fais référence à la VHS Penta Video de 1988, ce n'est pas la version 120 minutes, mais je ne connais pas les versions TV italienne. (Je ne m'intéresse qu"aux versions salles.) Les Trinita Penta Video sont , eux, les versions salles.

    Concernant les films 16 mm, San Paolo exploitait son propre montage, ce qui ne veut pas dire que tout ce qui peut y être devait figurer dans la version 120 Minutes 1972 sortie à Rome. (Et qui n'a pas été projetée longtemps, je crois, le film a été vite coupé, à vérifier).

    Les monteurs avaient le choix entre plusieurs prises tirées d'une même séquence ou pouvaient exploiter d'autres séquences en fonction de ce que voulait la distributeur (San Paolo n'est pas Delta, c'est une firme catholique qui dû exploiter sous licence avec un contrat spécifique. On peut donc penser que la version 16 mm n'a été montrée que par la distribution San Paolo. Le mieux est de les contacter, à partir de leur site.

    J'ai récupéré d'autres versions VHS de Plata, (anglo-saxonnes), mais je verrai tout cela cet été.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La version VHS Penta Video et télé d'époque sont les mêmes. C'est à dire qu'elles ressemblent beaucoup à notre montage, mais avec quelques bouts en plus. Et deux phrases de moins (le diamant et le blessé qui demande si on voit la terre).
      Le Trinita 2 en VHS Penta est complet ???
      Je pense que tout ce qui est dans le 16 mm est dans la version intégrale, car tout a été doublé en italien. Apparemment, il n'y a pas de scènes avec d'autres angles dessus non plus.
      En tout cas, c'est encore une fois très intéressant tout ça.

      La VHS de youtube est peut-être une VHS UK, plutôt qu'US, car la vitesse de défilement du film correspond à du 25fps. Après, ça ne veut pas toujours dire grand chose, mais en attendant les passages en italien, j'ai remplacé 80% des passages allemands de mon repack pour mettre les anglais (ça sonne déjà bien mieux) et ça rentre à la microseconde près.
      Cette VHS n'a malheureusement pas la scène de la banque, la scène de billard reste toujours très raccourcie et il manque pas mal de petits passages par-ci par-là... mais il y a très peu de coupe compliquées. En général, c'est tout un passage qui est retiré, et pas un plan par-ci par-là.

      Supprimer
  48. Penta Video : Trinita 2 est complet, de mémoire (je n'ai pas regardé la VHS depuis longtemps, puisqu'il y a les sorties numériques espagnoles et allemandes).

    Pour le doublage: des séquences doublées peuvent l'avoir été spécialement pour San Paolo, ou rejetées du montage salles courant en fin de compte et récupérées pour le 16 mm . On en a un bel exemple avec la scène de la grotte du Bon la brute et le truand. Les sources directes seraient bienvenues.

    Les films 16 et 8 se trouvent assez facilement encore, je ne les prends pas, non équipé pour la projection et la manipulation.... (trop fragile, on casse tout sans précautions.)

    Si j'ai d'autres informations, source Zingarelli, ou archives écrites, j'en ferais part....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trinita 2 complet en VHS ? Tu es sûr ? Ça me semble fou, car il y a énormément de passage que je n'ai pu trouver qu'en Allemand ou au mieux en anglais.
      Pour le redoublage, ça me semble quand même très rare, pour ne pas dire unique que le film soit doublé avant son montage.
      En tout cas, il y a quelque chose qui peut aller dans ton sens : comme la scène de la banque semble invisible sauf en allemand depuis des lustres, il y a un dialogue en italien lors de la partie de billard qui parle du chèque et où Plata dit que l'argent était en fait à lui. Sauf que si la scène de la banque était aussi présente en italien, les sous viennent bien de la banque, même si le chèque n'était pas bon. Je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire. En gros, soit cette scène de la banque n'a jamais été dans le montage italien, soit le dialogue a été redoublé pour la version écourtée, afin que ce soit cohérent.

      Supprimer
    2. La jaquette de la VHS Penta Video indique pour "On continue à l'appeler Trinita" une durée de 113 minutes PAL, mais je dois vérifier la durée réelle de la bande, on doit être un peu au delà des 2 heures cinéma, si 113 minutes PAL confirmées.

      Le dossier de presse allemand Tobis, second doublage, indique une durée de 126 minutes. Le dossier du premier distributeur allemand, Adria Films, n'indique aucune durée.

      Pour "Plata" : je dois avoir ce qui est sur Youtube soit en VHS, soit en DVD, version anglaise. De toute façon durée inférieure à celle consignée par le dossier de presse USA 1973 AVCO EMBASSY -j'ai dû la donner ici.

      Converti en minutes, le métrage indiqué par Tobis pour Plata (1973), sortie RFA, 3017 mètres fait une durée de 110 minutes et quelques secondes.

      Rappel : tous les dossiers d'exploitation italiens, destinées à la promotion internationale, et que j'ai ne mentionnent aucune durée : très belles maquettes, nombreuses photos et photomontages , générique sommaire et résumé de l'intrigue en plusieurs langues (italien, anglais, français, allemand). Pour les Terence Hill et Bud Spencer, J'ai les deux Trinita, "La colline des Bottes", je connais quelqu'un qui a celui de Plata, mais je ne pense pas qu'il me le vende encore ;)

      Sur mon blog, en 2017, je passerai les dossiers Trinita et Plata que j'ai pu réunir -ce qui est déjà énorme...., en dépit de manques, cela fera l'objet de plusieurs articles.

      Pour les montages : rien ne s'oppose à ce que soient supprimées des parties doublées, jugées en fin de compte inutiles (cf. Le Leone) . Un film comme "Playtime" a même connu des version retaillées par Tati dans sa salle de cinéma (L'Arlequin , Paris). "La version du dimanche n'étant plus celle du mercredi", mais c'est vrai, cela reste exceptionnel (Plata" est, aussi, à plus d'un titre, du domaine de l'exceptionnel, ;)

      Prochain article : "Pair et Impair". ;)

      Supprimer
    3. La VHS n'est pas complète si elle ne fait que 113mn Pal, il doit manquer au moins 5 mn, si c'est pas plus. Je pense que si ça avait été le cas, les passages manquants en italien aurait été complété depuis un moment sur ma version intégrale reconstituée et qui fait bien légèrement plus de 126mn. Mais petit à petit, on va finir par y arriver... le 16mm arrive et il va bien nous aider sur ça.

      Supprimer
  49. Exemple de durée du film R.F.A, source dossier d'exploitation Tobis, 1973 : 3017 mètres. (Il faut convertir en minutes ;)

    RépondreSupprimer
  50. Sûr qu'il faut un décompte temps manuel de la Penta Video, que j'ai du prendre il y a déjà 6 ans (c'était déjà cher, mais abordable encore).

    Vous trouverez sur Daily Motion toute une chaîne de comédies italiennes, HD, dont les films de Bud Spencer et Terence Hill -ils y sont à peu près tous-, j'ai trouvé en tapant le titre italien de Trinita 2, qui bien sûr y est. On a même une version HD des "Quatre de l'Ave Maria". Les films sont proposée en 2 parties. Comme je ne regarde jamais les films complets sur Youtube ou l'ordinateur -seulement sur DVD ou BR- , je ne sais pas trop si ce sont vraiment d'authentiques masters HD pour tous -faits pour la TV italienne ?-, mais l'image des "Quatre de l'Ave Maria" est bien meilleure que les DVD, d'après ce que j'ai pu voir, quelques minutes pêchées au hasard du film (couleurs).

    Sinon, San Paolo a pas mal diffusé en Super 8 les films de Spencer et Hill, cela se trouve encore sur ebay. (Is peuvent être complets, ou en morceaux choisis, pour le 16, c'était diffusé en "salles", j'avais même vu "Et pour quelques Dollars de plus" comme cela, dans une salle des fêtes en plein Cantal, copie intégrale, juillet 1977.

    Bonne suite et merci de vos excellentes analyses,

    JO

    (Note: sur le Sergio Leone Web Board, Peter Hanley -qui signe Clinton- annonçait un projet de livre sur "Et pour quelques Dollars de plus", mais moins consistant que son "Le bon la brute et le truand", que j'ai fini de relire hier. J'espère aussi un jour voir cet autre livre; je connais au moins 1000 livres de cinéma, et je n'en ai jamais lu un meilleur... qui se sert aussi bien des images ;) C'est stupéfiant.

    RépondreSupprimer
  51. J'ai une autre piste pour une version plus longue de Plata, celle du DVD danois. En effet, vers 2000-2001 on trouvait les Trinita et Plata à petit prix en DVD, piste anglaise et sous-titrage langues nordiques, complets pour les Trinita que j'avais acquis le premier complet, pour le second c'était une version longue- (Pas conservé, de toute façon, avec les DVD et/ou BR espagnols et allemands, on a mieux depuis).

    Ces Trinita étaient vendus à prix d'or à Paris -boutique de la Rue Dante- (environ 250 Francs, app. 3 fois plus cher que sur les sites de vente danois.

    Je n'avais pas pris Plata (quelle connerie !) , mais si vous allez sur l'Internet Movie Database, un internaute signale un lien Youtube de Plata, durée 107 minutes. Youtube a supprimé le film , à la demande des ayant-droits, le lien est toujours actif, mais l'écran est noir.

    Soit ce lien fut une version allemande, soit c'est le DVD danois, et donc en anglais, que je finirais bien par retrouver un jour sur ebay ;) et dont la durée correspondrait à peu près avec celle indiquée par le dossier de presse USA. (Le film a été tourné probablement en anglais, comme les autres Colizzi, avec prise de son direct pour aiguiller le doublage -Gene Luotto?- , voir des photos de tournage que je mettrai sur l'article, microphone présent sur des photos de plateau. )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai une question : as-tu déjà regardé un de mes repacks où t'es-tu toujours contenté du matériel "officiel" ?

      Sinon, pour ce que tu as dit plus haut pour les montages : c'est peut-être pour ça que notre montage des Deux Missionnaires comporte des scènes/prises alternatives, ainsi que des scènes absentes d'autres montage. Cela aurait été le choix de la boite de prod en France qui aurait demandé de corriger certaines choses ? Pour rappel, le début avec la lettre est pratiquement composé de plans alternatifs et remontés, la scène du bateau ou Bud fait ses comptes et une prise différente, il y a une scène où Gonzaga prie en plus, une scène où le professeur explique sa théorie de l'homme poisson en plus, un début de conversation entre Bud et Aumont en plus et la trouvaille de la bouteille à la fin est totalement différente aussi dans notre montage. Il y a également un plan de Bud en plus, durant la confession de Terence Hill sur le bateau.
      Je n'ai retrouvé tout ça, nul part ailleurs. Je viens de reconstituer ce montage français, j'ai été obligé de prendre ces plans du vieux TVrip qui traine sur la toile, seule source connue jusqu'à présent.

      Supprimer
  52. Ce sont, pour beaucoup, des films que j'ai vu en salles, lors de leurs sorties, copies neuves etc... etc... et pour certains (Leone, Trinita, Colizzi) plus d'une dizaine de fois, deux fois ou plus par an, même jusqu'à la VHS et aux diffusions TV, milieu des années 80 (Les Leone étaient encore ressortis dans de très belles copies chimiques, début des années 2000 à Paris, salles Action et projection spéciale Cinémathèque Française, copies venues du fonds Leone.

    Donc, je ne regarde ni sur Youtube (sauf séquences oubliées comme celle "Les deux missionnaires", ni les repacks, je revois sur DVD, BR, VHS avec les yeux du souvenir. Cela ne gêne pas d'ailleurs de les entendre dans une autre langue ;).

    Ce que je déplore, c'est la maladresse éditoriale consistant à proposer des versions remontées au prétexte (réel mais ne justifiant pas ces tripatouillages) que les versions différaient selon les pays.
    Dans l'idéal, devrait être accessible chaque version proposée à chaque pays, chaque public . (C'est bien de connaître la séquence de la grotte du Bon la brute et le trand, mais ayant revu le film à la lumière des sources Hanley, cela est aussi vrai qu'elle n'apporte rien -un film existe aussi par ses manques, les ellipses narratives.

    Pour Plata les sources écrites, documents de productions indiquent : 90 minutes version française (Le film français, juin 1973,) 105 minutes (USA, dossier de presse Avco Embassy), 107 minutes Yougoslavie (, dossier de presse, on a tendance à oublier ces marchés), 110 minutes RFA (dossier de presse), 120 minutes Italie, copie salles, décembre 1972. Donc cela fait autant de versions légitimes, à voir.

    Pour "Les deux missionnaires", je vais recevoir la VHS italienne d'origine, je verrai ce qui est proposé mais pas avant les vacances d'été. En France, c'est Marianne Films qui s'en est occupé, filiale de Paramount (c'est elle qui avait aidé Malle à produire le" Souffle au coeur". ) Le film a été tourné en 1.33, comme "Soleil Rouge", mais proposé en salles en 1.85 (app, le format du DVD Medusa, 1.77 qui existait aussi en salles en Italie).

    Après je suis l'édition DVD depuis 1999 et j'ai fait, je le répète, une sacrée connerie de me débarrasser des VHS enregistrées depuis 1985 ou achetées et des éditions comme les Trinita danois, même si j'ai retrouvé pas mal de choses depuis. ;)

    En tout cas, votre site est très dynamique et c'est un plaisir de lire les comparaisons très détaillées que vous faites avec enthousiasme.

    Bonne suite pour l'exploitation des 16 mm (de San Paolo ?)

    JO.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais t'avouer, ça m'attriste un peu que tu n'aie jamais regardé aucune de mes version repackée, car je pense que tu serais très surpris du résultat. Surtout que tu peux sans mal les convertir sur un DVD ou autre. Je pense que ces versions sont faites pour des personnes comme toi, qui connaissent et apprécie autant ces films. Un jour, faut que tu te laisses tenter.

      Toujours pour les Deux Missionnaires, sais-tu quand et combien de fois le film est passé à la télé française ? Car on ne trouve qu'un seul rip sur le net depuis des années, à part mes repacks bien sûr, mais ils utilisent justement la VF tirée de cet enregistrement. Pourquoi ce film est-il si rare ? En plus, c'est une coproduction française, c'est étrange qu'il soit si invisible officiellement depuis des années.

      Supprimer
  53. Marianne Production existe encore et "Les Deux Missionnaires" est toujours au catalogue Marianne/Paramount:

    http://www.unifrance.org/film/3314/les-deux-missionnaires

    Je ne sais même pas si j'ai vu "Les Deux Missionnaires" à la télévision, je l'ai vu plusieurs fois en salles, dont la dernière, version française en septembre 1980 (une première, en juillet 1975, version anglaise à l'Ermitage, Paris. ) De toute façon, si je l'avais enregistré, je n'ai plus rien (VHS de location originales rachetées, quelques BETAMAX espagnoles, ou pour "Et pour quelques Dollars de plus", la chance de retrouver un enregistrement TV, (version française intégrale) de 1988 en vide-grenier.

    Le site Marianne Production est réservé aux seuls adhérents d'Unifrance pour avoir une idée des exploitations télévisuelles -accès cadenassé-. Ce qui est sûr, c'est qu'ils ne se pressent pas pour sortir ce film...

    Je viens de regarder "Les Hommes de Las Vegas" dans un très bon DVD allemand, version allemande, belle image au format, spectaculaire, édition limitée à 1000 exemplaires, quelle surprise de voir que le film appartient à ...StudioCanal qui n'en fait rien ici (distribué par Warner à l'origine, en tous cas aux USA, les allemands ont eu la bonne idée de reproduire le dossier de presse Warner USA et le dossier allemand Constantin Film.)

    "Les Deux Missionnaires" passeront probablement un jour sur la chaîne Paramount, mais je n'y suis pas abonné et je n'ai que le service de base TNT HD. Dans 5 ans, j'aurais plus de temps ;)

    RépondreSupprimer
  54. bonjour merci pour tous ces repacks de bud et terence....malheureusement liens mort Liens MKV Version longue reconstituée VF (6,04 Go)...dégouté je suis...tu crois possible de remettre des valides..merci pour réponse...je croise les doigts...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plata reviendra... en (beaucoup) mieux ;) J'y travaille.

      Supprimer
  55. J'ai hate...merci beaucoup Indianagilles

    RépondreSupprimer
  56. waooo kel boulot merci indianagilles tu es fantastique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, c'est gentil. Mais je te conseille d'attendre encore un peu. De nouvelles versions largement améliorés vont débarquer.

      Supprimer
  57. Plata: après réception et vérication de la VHS de 1983 AVco Embassy, USA, "All the Way Boys", d'une durée annoncé de 105 minutes, pas de trace du casse de la banque et du développement de la partie de billard.

    La copie Youtube est disponible ici :
    https://www.youtube.com/watch?v=Btc5M-NTFb4

    Version anglaise de Gene Luotto, qui avait déjà fait les Trinita, et générique un peu différent, Hill et Spencer étant nommés Plata et Salud.

    Les scènes du casse et du billard sont simplement visibles sur le DVD BR allemand et le BR italien doit reprendre de montage USA. (Je n'ai pas vérifié plan par plan, l'absence des séquences cherchées m'a suffit. )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai vu cette version. En fait, il y a pas mal de petits passages qu'il n'y a pas ailleurs, y compris sur la partie de billard (le joueur de billard dit qu'il joue contre des clowns par exemple). On voit aussi le gars qui tombe à l'eau se faire interroger... On trouve beaucoup de passages qui n'existaient que sur la copie allemande. Par-contre, toute la partie du blessé a été coupée ! Sans ça, on aurait l'une des versions les plus complètes après l'allemande.

      Supprimer
    2. Plata: il y a au moins 2 éditions VHS du film en anglais, master Avco. La VHS américaine, 1983 et une VHS anglaise, Channel Five, plus récente, que j'ai aussi. Pour comparer, il faudra attendre ;), d'autant que le film est aussi disponible en Espagne en VHS ou Bêta (vues, mais pas conservées, je n'avais rien remarqué) , mais encore une fois les enregistrements VHS ne sont pas issues de copies 35 forcément (tout à fait) complètes.... La seule version de Plata dont je suis à peu près certain, c'est la VHS Thorn Emi de 83, rééditée chez Warner vers 1987, qui correspond à la version française salles. Quand ces éditions sont sorties, les projections salles étaient encore d'un passé récent, donc, sauf bug de duplication comme pour le Trinita 2 de Thorn Emi...

      Je suppose que Pathé (AMLF) doit avoir déposé ou conservé une version française intégrale quelques part.

      Supprimer
  58. Merci beaucoup IndianaGilles !
    J'imagine encore beaucoup de temps et de travail pour arriver au résultat voulu mais aussi certainement beaucoup de plaisir ;)

    RépondreSupprimer
  59. Merci Gilles, je vais prendre la version longue reconstituée... :D

    RépondreSupprimer
  60. hé ben un travail digne des douze travaux d'HERCULE !! bravo et merci à toi encore une fois !!!

    RépondreSupprimer
  61. merci Indi pour tous l'investissement des repacks proposés!!! je retourne en enfance avec tous les Bud Spencer/Terence Hill!!!! Un grand bravo

    RépondreSupprimer
  62. je prend, 1000 merci a toi gilles!!!!!
    je hate de voir ca

    LOLO

    RépondreSupprimer
  63. la version HD 1080p biensur. ;-)

    RépondreSupprimer
  64. Salut Indi et Merci,

    Mais la version 1080p, est-ce la version longue reconstituée également ?

    ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non pas du tout. La version 1080p c'est la version sortie récemment en Blu-ray en Italie et, comme je l'explique, cela ressemble énormément au montage français. Il manque les deux plans que j'ai mis, les couleurs sont moins bonnes, les génériques sont les italiens... mais la définition y est très bonne. J'ai une préférence pour la version DVD, d'une part parcequ'elle est 100% complète, et aussi parce que les couleurs sont bien meilleures. Mais la version 1080p comporte la fameuse VOST que j'ai reconstitué, pas la version DVD.

      Supprimer
  65. C'est pas que j'ai la flemme de lire, mais ça me flingue les yeux. Je sais si c'est à cause du fond noir ou que la police trop petite, mais j'y arrive pas.

    Donc si la 1080p c'est juste une meilleur résolution et en plus la VOST italien...

    ...Je prends alors la complète. Pas d'autres scènes rajoutées par rapport à l'ancienne version ?

    Encore super pour ce travail !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a de nombreuses améliorations sur la version longue, notamment sur la piste sonore. Pas vraiment de nouvelles scènes, mais des petits plans rajoutés par-ci par-là, beaucoup moins de dialogues allemands aussi... Sinon, tu peux aussi faire un copier coller de l'article dans word, et tu pourras lire à ton aise.

      Supprimer
  66. tiens, je n'avais pas commenté? mais tout cet échange avec JO (sur le site duquel je ne suis jamais parvenu à laisser un commentaire, pour lui dire ma gratitude à retrouver tout ce matériel publicitaire devant lequel je bavais, chaque semaine, à la devanture des cinémas de mon quartier.)tout cet échange, disais-je est si passionnant, autant que le travail accompli sur ces films, que j'ai du zapper d'en dire un mot. J'avais une dizaine d'année quand ces films passaient régulièrement dans les salles de mon quartier, bien après leur sortie en exclusivité. mais ces films faisaient salle comble à chaque fois. D'ailleurs, on allait plus au cinéma du coin, que voir un film en particulier: on voyait le ou les films proposés, point. Terence Hill et Bud Spencer étaient donc souvent à l'affiche, et c'étaient encore Jacques Leitienne qui les distribuaient, le plus souvent. Curieusement, Plata, pourtant sorti dans un circuit de salles Gaumont, a été le moins diffusé ensuite. Et c'est un des seuls que je n'ai découvert qu'à la TV. En tous cas, merci pour ce travail fabuleux, ces films le méritent tout autant que les "classiques", du moins reconnus comme tels.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jo a le tort de ne pas laisser la possibilité de laisser des commentaires sur son fabuleux blog ! Mais d'un côté, je suis heureux, parce que du coup il vient ici ^^

      Supprimer
    2. tu as raison, dans ce sens, et puis ça prouve son total désintéressement. Mais échanger avec lui (pourquoi pas des documents qui pourraient lui être utiles) apporterait peut-être un plus. C'est son choix, je le respecte... mais parfois frustrant.

      Supprimer
  67. Whouaaaa !!! Quel bombe merci beaucoup indianagilles tu es un génie.
    Ne t’arrête jamais car un indianagilles il n'y aura pas d'autres.
    Encore merci.
    Elvis

    RépondreSupprimer
  68. Salut Indy, j'ai juste une question sur la version dvd 100% fr. J'ai le dvd et je vois que la durée est identique (même légèrement plus longue puisque 1h30, peut être dû au fps), est ce que tu pourrais me dire quels sont les plans qui sont différents ou en moins.
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par rapport au DVD ? Ohlala, c'est loin et compliqué tout ça. En gros, le DVD utilise des plans plus longs à plein d'endroits (au lieu de voir le plan d'un avion pendant deux secondes, tu vas le voir pendant 3 etc...), mais coupe certains dialogues (comme au début quand Terence dit "Tu verras qu'ils nous feront de la place). Du coup, la durée est à peu près égale. Il y a également de nombreux soucis sur leur remixage qui fait sauter des bruitages, des petits dialogues... En gros, c'est un montage de durée quasi identique, mais qui paradoxalement coupe beaucoup de petites choses. Le DVD met également la scène où le vendre de Bud gargouille qui n'existait pas dans le montage, mais coupe juste avant qu'il ne parle (parce que phrase non doublée).

      Supprimer
  69. Merci pour ta réponse. Je te posais cette question car justement je pensais que c'était tout frais pour toi comme tu proposais la version 100% français en qualité dvd.
    De toute façon, j'ai déjà pris ta version ;)
    Merci et bonne continuation

    RépondreSupprimer
  70. Petite question Gilles, pourquoi t'as pas pris un maximum de plans du blu ray italien pour faire la version longue?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que j'ai fait. La meilleure version est, de loin, le DVD Medusa (niveau couleurs, c'est la perfection), c'est lui qui avait la priorité. Ensuite, quand je n'avais pas le plan le plus long sur le DVD, je prenais le Bluray italien et quand je n'avais pas le choix, le Bluray Allemand. Mais comme le Bluray italien est un quasi claque du montage français d'origine, il y a très peu de plans que j'ai pu récupérer. Soit je les avaient sur le DVD (donc en meilleure qualité), soit les plans allemands étaient plus complets. Au final, j'ai peut-être récupéré 5 ou 6 plans du Blu-ray pour la version longue, dont les deux qui n'existaient sur aucune autre version et qui m'ont servi pour compléter le montage français version DVD (les cactus et Plata dans l'avion).

      Je le dis et je le répète : la meilleure version reste la version DVD. La définition ne fait pas tout. Je pense que Jo est d'accord avec moi.

      Supprimer
    2. Ah d'accord, désolé... Merci encore pour cette version complète en tout cas... :)

      Supprimer
    3. Version longue j'ai voulu dire vu qu'elle n'est pas encore complète mdr

      Supprimer
    4. Oui, c'est pas évident de savoir comment appeler certaines versions :) J'ai pas mis intégrale effectivement, parce qu'elle ne l'est pas encore tout à fait.
      En tout cas, je crois que ça va être compliqué de trouver les 5mn qui manquent.

      Sinon, qu'avez-vous pensé de cette version ?

      Supprimer
    5. J'attends un peu avant de voir pour savourer lol mais je pense que je vais aimer (par contre je suis septique pour Les deux missionnaires, je suis un catholique pur et dur je vais voir ça d’un autre œil mdr)... Sinon j'ai vu Le sheriff Charly et les extra-terrestres et sa suite Faut pas pousser... Franchement à moins d'avoir moins de 10ans ou d'avoir grandi avec ces films (nostalgie donc) impossible d'aimer pour moi... Par contre j'ai trouvé le second volet un peu meilleur... Dommage car ces films ont quelques bonnes scènes qui me poursuivent encore 3 semaines après la vision, dommage que trop de scènes nuisent aux films et les font couler...

      Supprimer
    6. Au contraire, tu devrais aimer Les Deux Missionnaires si tu es catholique. Car le film ne critique pas la religion, mais l'usage qu'en fond certains.
      Les deux shérif sont sympathique et bon enfant. Très familial et bien fichus.

      Supprimer
    7. Ok, je verrai ça pour le missionnaires ;) Tu sais je pense (c'est mon avis hein) que c'est en duo que Spencer et Hill font le plus d'étincelles... Quant au Shérif c'est plus des films pour enfants... Puis la voiture dans l'espace en train de voler lol c'est comme le film Repos Man (1984) j'aurai peut-être dû regarder ces films sous l'emprise du cannabis :D

      Supprimer
  71. Bonjour indiana
    Merci beaucoup encore et encore haha pour les magnifique repack que tu nous offre, rare les gens qui on ta passion pour faire un travail aussi remarquable lâche surtout pas hihi, encore merci et une bonne journée.
    ps: t'aurais pas des film sur les charlots difficile à trouver, film de ma jeunesse.

    RépondreSupprimer
  72. énorme...je l'attendais, tu l'as fait...merci

    RépondreSupprimer
  73. bonjour, le paquet Plata OST.rar est plus présent, il serait possible de le remettre?

    RépondreSupprimer
  74. merci pour votre travail .je retrouve les films de mon enfance

    RépondreSupprimer
  75. MERCI GILLES!!!!!!! excellent travail. je vais le revoir dans cette belle version grace a toi, tu a assuré. BRAVO.

    RépondreSupprimer
  76. Très beau travail, un grand merci.

    RépondreSupprimer
  77. C'est incroyable donc c'est la vrais version intégrale ultime avec les 5 minutes qu'il manquait ? Merci beaucoup ^_^

    Delardatte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de le visionner vraiment génial Bravo ^_^

      Delardatte.

      Supprimer
  78. Salut,

    Il n'y a pas encore la version 3.0 intégrales en français ?

    Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y aura une version ++++ avec effectivement la VF entrecoupées des passages inédits en italien, mais j'ai besoin de faire une pause avec ce film. J'ai beau l'adorer, j'ai un peu saturé.

      Qu'avez-vous pensé de la VOST et de cette version intégrale, justement ?

      Supprimer
    2. Et bien j'attends la VF pour profiter d'un nouveau visionnage de cet excellent film.

      J'attendrai, même si je me prive pour l'instant.

      Merci pour le travail !!!

      Supprimer
    3. Je te conseille de regarder au moins une fois la version en VOST. D'une, parce que tu auras le film en une seule et unique langue et que tu auras vraiment la vision originale du film comme ça.

      Supprimer