Attention :

Les repacks proposés ici sont des versions inédites non éditées chez nous, qui ont été réalisées par mes soins ou par celui de mes collaborateurs. Le blog en lui-même n'héberge aucune œuvre, il renvoi vers des liens. Il n'y a aucun but commercial, cela ne génère aucun bénéfice, ces repacks ne sont là que pour empêcher ces films, ces VF, ces montages de disparaitre à jamais. Il s'agit d'un partage "raisonné", les films étant retirés du blog lorsqu'ils sont édités en bonne et due forme, avec entre autre notamment leur VF d'origine complète. Si toutefois la présence de certains repacks posent problème, n'hésitez pas à m'écrire par mail. Lorsqu'un repack est retiré, inutile de me demander de le remettre. A moins que l'édition soit épuisée et impossible à retrouver.

REJOIGNEZ MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/indianagillesrepacks?fref=ts

MA CHAINE YOUTUBE :

https://www.youtube.com/channel/UCzdEiz9bvKXPXIYD51NbaSw

mardi 29 décembre 2015

Les trois cabaleros ou presque


Un repack canon fait son retour en version mega ultime de la mort qui tue.
Il va encore falloir faire un peu de place sur votre disque-dur car c'est un peu plus de 20 GO qui vous attendent mais ce sera pas pour des prunes mais plutôt pour des pruneaux. Le Bon David74 va continuer de vous étonner avec ses génériques fait maison dans notre belle langue de Molière, tandis que cette Brute de Carmelo a encore trouvé le moyen d'améliorer son travail d'orfèvre. A quand la légion d'honneur pour cet homme ? Quant à moi, tel un Truand, je me suis contenté d'admirer tout ça et d'accueillir cette version 3.0. pour vous. La vie est parfois dur, pas vrai Providence ?

MISE A JOUR DU 08/01/2016 : Version 3.1.

Nouvelle version définitive (promis) avec cette mise à jour qui corrige une petite faute dans le générique et améliore également dans le générique le panneau "Assistants - Metteurs en scène...", ou l'on voyait un trait tout le long ainsi que le dernier carton avec le cadre du "Réalisé par" qui n'était pas "lissé" correctement.
Un grand merci à David74 pour sa réactivité et à Carmelo qui s'est refrappé un upload imposant.

mercredi 2 décembre 2015

Il était (encore) une fois chez Indianagilles

Je sais ce que vous êtes en train de vous dire : "Encore un repack d'Il était une fois en Amérique" ? Faisons les comptes : le premier était une version DVD, le second une version HD, le troisième une version longue... Que peux donc apporter ce quatrième et nouveau repack ?
Je n'ai jamais été totalement satisfait par tous ces repacks là. L'image du premier Blu-ray manquait d'éclat et pour ce qui est de la version longue, si les scènes supplémentaires étaient très intéressantes, leur qualité technique et le fait qu'elles n'étaient pas doublées me gâchaient un peu mon plaisir. Si j'ai été ravi de les découvrir, elles s’enserraient plutôt bien dans le montage initial, au final je préférais autant les découvrir à part en scènes coupées. Un simple seamless branching laissant la possibilité de regarder les deux versions n'aurait pas été du luxe et je trouve dommage que cette technique soit si peu utilisée.
Lorsque j'ai réalisé le repack de la version longue, je me suis servi du premier Blu-ray sorti en Italie. La restauration était excellente, la photo reprenant enfin son ton jauni (je sais que certains aiment moins mais c'est bien comme ça que Leone voulait son film). Mais à cause des trop nombreuses pistes HD non compressées, l'encodage du film gâchait la fête.
Une seconde édition de la version longue est sortie en Italie puis dans le reste du monde. Cette fois, l'encodage était bon, il y avait même une VF... malheureusement la seconde qui en plus était désormais incomplète à cause des nouvelles scènes. Dommage de ne pas avoir rappelé les derniers comédiens pour doubler les nouvelles scènes.
J'ai alors lancé cette idée à Carmelo Mike le grand : pourquoi ne pas réaliser un repack ultime basé sur ce nouveau Blu-ray à l'image impeccable, comportant bien sûr notre bonne première VF tirée du laserdisc ainsi que son montage qui se verrait donc expurgé de ces scènes supplémentaires qui finalement gâchaient l'ensemble ?
Mais Carmelo est allé encore plus loin. Pour commencer, il a également viré ce flashback idiot et larmoyant à la fin que nous avions hérité du montage américain. Comme il manquait un plan, plutôt que de récupérer celui de la mauvaise qualité du laserdisc qui aurait fait sacrément tâche il a dû procéder à une petite astuce qui donne un excellent résultat. La véritable intensité de la scène est ainsi totalement restaurée. Fini le flashback sorti de nul part, tiré d'un mauvais téléfilm ! Merci Carmelo !
Ce n'est pas tout : Carmelo tenait beaucoup à ce que l'on mette, en plus de la VO mono, la VI mono à laquelle il est beaucoup attaché. Si pour ce film de Leone, c'est bien sûr la version en anglais qui est la VO, cette VI reste une version très importante puisqu'elle est, comme pour la VF, supervisée par Sergio Leone. Comme pour notre VF, Warner Bros avait fait redoubler également la VI pour l'édition DVD et Blu-ray, ce qui avait bien fait gueuler en Italie aussi. Le doublage originelle italien a fait son retour avec les éditions en version longue mais le mono d'origine était totalement foiré car la piste était beaucoup trop grave. Il restait heureusement la piste 5.1. qui était ceci dit moins pêchue. Carmelo a donc redonné au mono de la VI la bonne tonalité. Nous avons donc trois pistes mono PCM pour ce repack ultime : VF et VI d'origine ainsi que la VO.
Le repack n'a pas été si simple à faire. Car la vitesse de défilement n'était pas la même que sur les éditions précédentes. Carmelo a donc eu du pain sur la planche pour synchroniser parfaitement l'image et le son. C'est un problème que l'on rencontre de plus en plus souvent, je ne sais pas pourquoi.

Maintenant, le sujet qui fâche : la taille du repack. Puisqu'il s'agit d'une version ultime, il nous fallait garder la qualité maximale. De base, le bitrate du Blu-ray n'est pas si élevé que ça car le film est long et les pistes nombreuses. Le descendre encore revenait à mettre en péril tout l'intérêt de cette nouvelle version. J'aurai pu compresser les pistes audio, baisser la qualité globale de la vidéo mais je serais difficilement parvenu à une taille en dessous des 15 ou 20 GO. Donc quitte à avoir une si grosse taille, autant y aller franco et laisser le tout sans compression. Vous aurez donc une trentaine de GO à télécharger pour obtenir le Saint Graal. C'est beaucoup et il vous faudra sans doute vous armer de patience. N'oubliez pas que nous passons encore plus de temps pour réaliser et uploader ces repacks. Mais rassurez-vous, cette version là est sans doute la version définitive de cet ultime chef-d’œuvre de Sergio Leone. Ce monument vaut bien la peine que l'on se donne un peu de mal pour obtenir sa version ultime, non ?

Bonne vision à tous et encore un grand bravo à Carmelo pour son travail majestueux. On a l'habitude mais ça ne fait pas de mal non plus de le lui répéter.

Rendez-vous sur la fiche du film pour obtenir la version 2.0. de ce monument.