Attention :

Les repacks proposés ici sont des versions inédites non éditées chez nous, qui ont été réalisées par mes soins ou par celui de mes collaborateurs. Le blog en lui-même n'héberge aucune œuvre, il renvoi vers des liens. Il n'y a aucun but commercial, cela ne génère aucun bénéfice, ces repacks ne sont là que pour empêcher ces films, ces VF, ces montages de disparaitre à jamais. Il s'agit d'un partage "raisonné", les films étant retirés du blog lorsqu'ils sont édités en bonne et due forme, avec entre autre notamment leur VF d'origine complète. Si toutefois la présence de certains repacks posent problème, n'hésitez pas à m'écrire par mail. Lorsqu'un repack est retiré, inutile de me demander de le remettre. A moins que l'édition soit épuisée et impossible à retrouver.

REJOIGNEZ MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/indianagillesrepacks?fref=ts

MA CHAINE YOUTUBE :

https://www.youtube.com/channel/UCzdEiz9bvKXPXIYD51NbaSw

jeudi 10 mars 2016

[Repack 1.1.] : Nico Giraldi 02 : Un flic très spécial (VOST)

Réalisation : Bruno Corbucci
Avec : Tomas Milian, Lilli Carati, Robert Webber, Giuseppe Pambieri, Giuliana Calandria, Bombolo
Nationalité : Italie
Genre : Comédie Policière
Durée : 101'
Année de production : 1976
Titre original : Squadra Antifurto


Nico Giraldi est désormais à la tête de la Brigade antivol et s'occupe à présent des cambriolages ou des vols de voitures. Un jour, une bande de pieds nickelés volent dans la villa d'un ex agent de la CIA des documents un peu trop confidentiels...


Merci à Gino pour le sous-titrage et Ericbis2 pour l'affiche française rarissime

Je ne l'ai jamais caché : sous-titrer entièrement un film est quelque chose qui me prend beaucoup de temps et qui m'épuise. J'aime toutefois le faire car d'une part ça me permet de vous faire découvrir certains films inédits mais aussi parce que c'est quand même diablement intéressant comme travail. Et depuis longtemps, je m'étais dit qu'il serait bon de sous-titrer petit à petit les épisodes inédits de la saga Nico Giraldi. Mais le courage me manquait vraiment. Surtout que ce type de film demande un gros travail d'adaptation. Ainsi, je ne m'étais seulement aventuré à repacker les épisodes plus ou moins disponibles en français et j'avais osé sous-titrer entièrement un des meilleurs épisode de la seconde partie. Aussi, lorsque Tinterora m'appris que Gino de Bmovieblog avait courageusement prit ma relève dans cette entreprise, j'étais aux anges.

Comme je le lui ai dit, je trouve qu'il a fait du très bon travail d'adaptation. Mais, il faut aussi le dire, comme je le faisais à mes débuts, il a eu tendance à être trop généreux en traduisant tout tout tout, ce qui rend les sous-titres trop longs, mal rythmés... On est tous passés par là et j'ai beaucoup de mal avec mes premiers sous-titres que je trouve vraiment foireux et que je m'efforce de refaire petit à petit. Je lui ai donc demandé s'il comptait faire également une mise à jour de son travail car je pense que ça en vaut vraiment la peine. Mais c'est un boulot long et ingrat, aussi, s'il n'a pas dit non, ça ne devrait pas être dans l'immédiat. En attendant, cela fait très bien l'affaire et je vous repropose donc son travail mais avec cette fois la qualité d'image du DVD non compressé... qui n'est pas terrible et assez floue ceci dit au passage mais bon...
Un jour, si Gino n'a pas envie de se replonger là-dedans, ce que je peux largement comprendre, je m'y pencherai peut-être à mon tour mais autant être franc avec vous, c'est pas demain la veille vu tout le boulot qui m'attend.

Parlons maintenant un peu de ce second épisode. Après les petits vols à la tire, Nico passe la seconde avec du plus gros gibiers : les cambrioleurs. Comme dans le premier film, cette suite s'ouvre sur un générique montrant toute l'inventivité des voleurs romains. L'histoire se révèle assez proche de l'opus précédent puisqu’encore une fois les voleurs de poules italiens vont tomber sur quelque chose de trop gros pour eux. Un truc qui appartient encore une fois au grand méchant américain. Mais cette fois Nico n'hésitera pas à le suivre jusqu'au pays de l'oncle Sam ce qui donnera lieu à un grand choc des cultures.  Il découvrira avec effroi que son cousin italo-américain lui a préparé des spaghetti... à la confiture. Sacrilège !
Pour ma part, je trouve le film encore meilleur que le premier : plus rythmé, plus drôle... avec un Tomas Milian qui affine (si l'on peut dire) son personnage et qui n'hésite pas à porter des tenues toujours plus fantaisistes. Le look clochard à la Serpico est délaissé, il ressemble plus à excentrique mais ça semble plutôt bien lui réussir avec les femmes.
Si le rat Serpico est toujours là, la fille change. C'est la belle Lili Carati qui reprend un rôle assez similaire à celui de l'actrice Maria Rosaria Omaggio du premier film. Lili était arrivée deuxième au concours Miss Italie en 1975 mais connut par la suite un destin assez triste. Après avoir sévi dans des comédies érotiques à l'italienne, la belle a sombré dans la drogue et la pornographie pure et dure. Notons également la présence de l'actrice Olimpia Di Nardo dans le petit rôle d'Olimpia Tripetta. L'actrice reviendra avec fracas dans les 5 derniers épisodes mais dans un autre rôle, autrement plus important puisque c'est elle qui deviendra la femme de notre bon Giraldi.
Si la brigade s'agrandit c'est aussi dans cet épisode que va apparaitre un acteur indissociable de la saga : le comique rondouillard Bombolo. Interprétant un petit cambrioleur de bas étage, cette apparition aussi courte que mémorable lui permettra de revenir dans 8 des épisodes suivants. Il deviendra ainsi le souffre douleur de Nico Giraldi qui lui mettra un sacré tas de claque dans la gueule, véritable running gag attendu dans chaque épisode. Ceci dit, dans les films suivants, il est censé interpréter un autre rôle, celui de Venticello (Petit vent car monsieur à tendance à avoir des gaz...). Vous pourrez d'ailleurs remarquer qu'à l'image de Bombolo et Olimpia di Nardo, beaucoup d'acteurs vont revenir au fur et à mesure des épisodes en interprétant des rôles différents.
Ce très bon épisode (et si c'était le meilleur ?) serait sorti en France sous le nom Un flic très spécial (merci Ericbis2 pour l'info) mais jamais en VHS. Du coup, la VF semble perdue et difficile d'en connaître sa qualité ou si la version était uncut ou pas. Il y a très peu de chance qu'elle refasse surface un de ces jours malheureusement, le film n'étant peut-être jamais passé en France à la télévision.
Pour finir cette présentation, si la musique est une fois de plus signée des frères De Angeli, le thème a totalement changé et a laissé place à une magnifique chanson chantée en Romain E nun ce voyo sta que l'on aura d'ailleurs l'occasion d'entendre en fond dans certains épisodes comme Nico l'arnaqueur et même en clin d’œil dans d'autres films de Milian comme Le fils du Cheik (autre film inédit chez nous... que vous aurez peut-être l'occasion de découvrir un de ces quatre ici ;) ).
Bon film à vous et encore merci à Gino pour son sous-titrage !




 








Liens MKV 1.1. DVD VOST (5,04 GO) :

Lien version avi Lite VOST :


MDP : indianagilles

19 commentaires:

  1. Merci beaucoup pour tous ces Nico Giraldi dont je suis très friend. Je m'étais acheté ce dvd qui, il est vrai, ne possède pas une superbe qualité d'image.
    Par contre, j'ai découvert récemment à cette adresse une version diffusée par la Rai qui me semble un peu meilleure:
    http://www.rai.tv/dl/RaiTV/programmi/media/ContentItem-082eac47-be72-412d-babe-e79e85b9da0f-cinema.html?pid=ContentSet-5b32c01b-f0f9-4f01-9dbf-409db788664b
    Peut être pourra t-elle te servir pour la version light !

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ce boulot, pour ma part je préfère le 1er Nico qui mélange humour et comédie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Humour et comédie ? Tu veux dire Humour et policier ? Sinon c'est exactement le même mélange que le premier, c'est surtout à partir du 3eme et encore plus du 4eme que ça part vraiment plus dans le comique.

      Supprimer
    2. Je vous conseille d'attendre un peu, apparemment ce rip a des saccades bizarres. Je vais en faire un nouveau rapidement.

      Supprimer
    3. Le 4ème et 5ème sont assez faibles, d'après mes souvenirs, c'est lorsque Nico Giraldi rencontre son épouse et fonde sa famille que les choses deviennent réellement intéressantes...après les bons intermèdes du 1, 2 et 3. On a clairement une longue saga qui débute sous un angle policier, trouve ses premières marques pour les trois premiers, puis les 4 et 5 font figures de "pivots", car pas franchement terribles, puis le reste prend, selon moi, la vitesse de croisière de la série.

      Supprimer
  3. bonsoir. juste une petite remarque... ce film n'est pas si inédit que ça. il a eu le droit à une sortie en salles (en province)sous le titre "Un Flic très Spécial". Il existe un matériel publicitaire français. C'est un excellent polar, comme toujours dès Milian pointe le bout de son nez. merci à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai ? Il existerait donc une VF ??? Si tu as des documents où n'importe quoi d'autre à me montrer ce serait génial. Il faudra que je modifie la fiche aussi du coup.

      Supprimer
    2. avec plaisir... comment puis-je te faire parvenir l'affiche française, par exemple? as-tu une adresse mail. je te donne la mienne: emorolli@sfr.fr et je te répondrai en retour

      Supprimer
    3. Passe par le formulaire de contact en haut à droite ;)

      Supprimer
    4. désolé mais je vois pas comment transmettre de document...

      Supprimer
  4. C'était assez génial de ta part de collaborer avec Gino, de jouer la complémentarité et de mutualiser vos efforts ! C'est vraiment l'acmé de l'esprit de notre communauté du net sous ses meilleurs jours et je vous en félicite, tous les deux.

    Pour moi, ce Nico-là ne m'avait pas séduit plus que cela, dans la mesure où le premier était terrible, à mon sens, avec notamment le coup de pied dans les roupettes de Nico à l'ambassadeur américain, qui pose définitivement le socle du personnage.

    Je suis assez enthousiasmé par le côté famille de Nico Giraldi + Bamboloo + intrigue policière + course poursuite + vulgarité dans les dialogues. Ce fut vraiment une saga géniale qui, je le pense toujours, aurait pu se tailler, encore de nos jours, un beau succès à la télévision française sur les chaines de la TNT. Après tout, des héros récurrents de la comédie, voilà ce que demande le public un rien passif, de nos jours.

    Il faut que je revoie ce second opus mais il m'avait encore semblé embryonnaire, par rapport à l'excellente formule qui sera mise au point quelques années plus tard, où Bamboloo n'avait qu'à apparaître à l'écran pour, déjà, sans effort, nous faire marrer !

    Bravo à toi pour revenir sur cette saga qui vaut tellement le coup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les ayant vu dans l'ordre, j'ai vu la "progression" dans la série. Les deux premiers étaient vraiment proches, dans le style, l'intrigue... Mais je trouve que dans le second, on commence à avoir un Nico Giraldi plus... Giraldien. Le Troisème complète à merveille les deux premiers, on a un peu plus d'humour mais le film a une intrigue un peu différente. Pour moi, on pouvait même s'arrêter là.
      Le 4eme et le 5eme sont pour moi respectivement moyen et médiocre. Le plus gros hoc ? On est presque tout le temps aux USA et du coup, on y perd beaucoup. Après, le 6eme va renouveler de mémoire avec l'intrigue policière et surtout rester enfin en Italie et ne plus y bouger. Par la suite on aura du bon et du moins moins bon mais avec toujours quelques passages sympa, même dans les épisodes les plus faibles. De mémoire Delitto a porta Romana (avec la naissance du fils) et Delitto sull'auto strada sont de très loin mes préférés de cette deuxième partie bien plus comique.

      Supprimer
    2. Nous sommes assez d'accord sur les "séquences" de la série, ainsi que le ton de l'ensemble. Les trois premiers ne ressemblent pas au trois derniers... C'est assez rare ce type de saga porté par un seul personnage au grés de plus de 11 films et qui ne cesse d'évoluer.

      Je reverrais de toute façon avec plaisir ce second opus pour affiner mon avis.

      Supprimer
    3. L'une des séquences qui m'avait le mieux marqué, mais je ne pense pas qu'elle était volontaire, devrait se trouver dans le 4 ou 5 (mais j'ai une assez mauvaise mémoire, vraiment). Il s'agit de la scène ou Nico va chercher son cousin ou son contact policier à New-York. Alors qu'il l'appelle de la rue à sa fenêtre, il y a un espèce de clochard absolument génial qui lui fait écho.

      Là, j'ai eu l'impression que c'était un vrai clochard et pas un acteur, et que cette scène fut tournée caméra à l'épaule. Un petit moment de délice, franchement géniale, mais qui présente quand même un petit côté mondo. D'ailleurs, Milian lâche un peu la bride à son personnage pour s'étonner.

      Te rappelles-tu de cette scène ?

      Sinon, autre sujet, les b.o de la saga sont franchement excellentes.
      C'est d'ailleurs étonnant que les italiens ne nous ait pas sortis de compilations parce qu'elles valent vraiment le détour.

      Supprimer
    4. Justement c'est dans le 2 cette scène, elle est délirante ! Mais je n'avais jamais pensé que cela puisse être une imprimante avec un vrai clochard. Je ne sais pas s'ils l'auraient laissé passer comme ça. Mais comme les italiens ne demandaient pas forcément d'autorisations pour filmer, c'est pas impossible non plus.

      Supprimer
  5. J'ai réuploadé (version 1.1. donc) et là, normalement, y a plus ces saccades bizarres. Désolé pour la gène.

    RépondreSupprimer
  6. Merci a toi et a ta patience tu fais un travail formidable,bonne continuation.
    Elvis.

    RépondreSupprimer
  7. Merci Indiangilles , le premier est tout simplement génial , pompé par des productions ricaines j'espère que celui ci tient ses promesses

    RépondreSupprimer