Attention :

Les repacks proposés ici sont des versions inédites non éditées chez nous, qui ont été réalisées par mes soins ou par celui de mes collaborateurs. Le blog en lui-même n'héberge aucune œuvre, il renvoi vers des liens. Il n'y a aucun but commercial, cela ne génère aucun bénéfice, ces repacks ne sont là que pour empêcher ces films, ces VF, ces montages de disparaitre à jamais. Il s'agit d'un partage "raisonné", les films étant retirés du blog lorsqu'ils sont édités en bonne et due forme, avec entre autre notamment leur VF d'origine complète. Si toutefois la présence de certains repacks posent problème, n'hésitez pas à m'écrire par mail. Lorsqu'un repack est retiré, inutile de me demander de le remettre. A moins que l'édition soit épuisée et impossible à retrouver.

REJOIGNEZ MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/indianagillesrepacks?fref=ts

MA CHAINE YOUTUBE :

https://www.youtube.com/channel/UCzdEiz9bvKXPXIYD51NbaSw

dimanche 17 avril 2016

[Repack] : Requiescant : Tel était son nom - version intégrale inédite (SD et HD, VF et VOST)

Réalisation : Carlo Lizzani
Avec : Lou Castel, Mark Damon, Carlo Palmucci, Pier Paulo Pasolini, Franco Citti
Nationalité : Italie
Genre : Western
Durée : 107'
Année de production : 1967
Titre original : Requiescant

Titre français alternatif : Tue et fais ta prière

Un enfant, miraculeusement en vie après le massacre de son village, est adopté par un pasteur protestant et sa fille Princy. Des années plus tard, alors qu'il recherche sa sœur, il se rend compte, à sa grande surprise, être le meilleur tireur de l'ouest !

Trailer tout musical. Quant on prie, on raconte pas sa vie !


Je remercie Asmel Favor et Xtof pour leur participation

Également connu en Français sous le titre pesant de Tue et fais ta prière, ce Requiescant fait parti de ces nombreuses pépites du western italien qui ont curieusement disparu de nos radars. Heureusement, grâce à l'excellent éditeur Arrow, une superbe copie restaurée a vu le jour aux USA et en Angleterre. Point de VF bien entendu, ni même la moindre trace de sous-titres français, mais grâce à deux enregistrement français des années 90 sur Canal+ (l'AS Monaco était sur le point de gagner le championnat français de Ligue 1 !), nous avions tout ce qu'il fallait pour réaliser, si j'ose dire, un repack à se damner un saint.
Une fois n'est pas coutume, je vais commencer pas la partie technique du repack. Après avoir corrigé la tonalité du son et nettoyé son souffle, je me suis lancé à l'assaut d'une tâche que j'ai d'abord cru compliqué. Asmel Favor avait auparavant réalisé un repack à partir du DVD Allemand et la vitesse de défilement ne correspondait ni à notre Pal, ni à notre NTFS, ce qui rendit la synchronisation très compliquée. C'est étrange que les éditions allemandes soient souvent touchées par ce problème de vitesses particulières. Fort heureusement pour moi, la version Blu-ray n'avait pas ce souci et ce fut un jeu d'enfant de caler notre belle VF sur cette magnifique copie. Seules vraies difficultés : la plupart des fins de scènes étaient légèrement raccourcies, ce qui m'obligeait donc à recaler la piste française de temps à autres. Rien de bien méchant. Quand j'ai vu que la VF n'avait même pas censuré l'enfant se prenant une balle au tout début, j'ai espéré que notre montage soit en version intégrale. Malheureusement, il manque un court passage à la fin, un discours pourtant très intéressant de Pier Paolo Pasolini, acteur dans le film, qui est donc sous-titré dans ce repack. Pourquoi avoir coupé un si minuscule passage, pas vraiment sulfureux ? C'est un mystère de plus qui, malheureusement, nous empêche d'avoir une VF complète de A à Z. Dommage, mais on a vu largement pire. Asmel Favor avait déjà très bien sous-titré ce passage dans son propre repack, je me suis donc contenté de légèrement superviser ça et de corriger quelques petites choses de rien du tout.

Mais je me suis aperçu un peu tard que la VF que m'avait passé Xtof avait quelques trous sonores de temps à autres. J'ai donc refait le repack avec la VF d'Asmel Favor qui n'était pas touchée par ce problème. Vers la fin, la VF d'Asmel Favor sautait sur un plan, coupant un peu le son, je me suis donc servi de la 1ere VF pour que nous ayons une VF sans accroc. Je me suis également servi de la piste italienne pour compléter ou corriger certaines choses, comme par exemple la première note distordue du générique dans les deux VF (problème d'origine ?), ou l'absence d'un bruitage sur une fin de plan. Sinon, j'ai nettoyé le souffle de la VF et je l'ai également mis à la bonne tonalité, bien entendu. Du coup, on a quelque chose de franchement très bon, surtout que le doublage est vraiment pas mal du tout. C'est tout pour la partie technique.

Parlons maintenant un peu du film. Requiescant est un Western Zappata, à l'image de El Chuncho, dans lequel jouait également l'acteur Suédois naturalisé Italien, Lou Castel, de son vrai nom Ulv Quarzéll. Lou Castel, parfaitement francophone, est un acteur engagé qui fit une magnifique carrière, avant de sombrer dans les années 80. Lui qui avait un physique de jeune premier un peu poupon, commença à prendre beaucoup de poids et les réalisateurs se mirent à le bouder. De plus, ses activités politiques d'extrême gauche nuiront beaucoup à sa carrière, Lou Castel se faisant même expulser d'Italie, son pays d'adoption, en 1972. Il n'empêche que le bon Lou aura tourné avec des grands réalisateurs de nombreux pays : les Italiens Damiano Damiani, Luchino Visconti, Marco Bellochio, Umberto Lenzi, Franco Rosi, Mario Monicelli, Giulio Petroni, Ettore Scola, les Français Claude Chabrol, Benoît Jacquot, Elie Chouraqui, l'Allemand Wim Wenders, le Chilien Raoul Ruiz, l'Américain John Frankenheimer... Très belle et riche carrière en somme. Lou Castel continue de jouer de temps à autres, même si son activité n'est bien sûr plus aussi soutenue que dans les années 70. Il est doublé en français dans ce film par le toujours excellent Bernard Murat.
Le méchant du film est joué par l'Américain Mark Damon, de son vrai nom Allan Harris. Cet acteur qui débuta entre autre sa carrière dans une production Roger Corman, s'expatria rapidement en Italie afin de donner une impulsion à sa carrière. S'il eu la possibilité de jouer pour Mario Bava, Sergio Corbucci, Umberto Lenzi... c'est sans doute Carlo Lizzani qui lui offrit son meilleur rôle dans Requiescant : Tel était son nom. Il est ici terrifiant, hantant le film avec son visage livide, et parvient même à ne jamais sombrer dans la caricature. Il me semble presque évident que Quentin Tarantino s'en soit inspiré pour le rôle joué par Leonardo Di Caprio dans son Django Unchained. Au milieu des années 70, il renonça à sa carrière d'acteur pour se reconvertir dans la production. Il est ici, excellemment doublé en Français par Gabriel Cattand.
Son bras droit, Dean Light, dont on devine une certaine tension érotique homosexuelle avec son patron, est joué par l'acteur Italien, Carlo Palmucci, qui prend ici le pseudonyme de Charles Palmset. Son style albinos fait des merveilles, il est juste parfait pour ce rôle. Curieusement, malgré cette prestation de haute volée, Carlo Palmucci n'aura pas connu une très grande carrière par la suite. Pour tout vous dire, je n'ai pratiquement rien trouvé sur lui. Tout au plus, je peux vous dire qu'un an plus tard, sous le pseudonyme de Charles Palmer cette fois, il a joué aux côtés d'Henry Silva dans Ce salaud d'Inspecteur Sterling, qu'il a également fait de la figuration dans le magnifique Roméo et Juliette de Zeffirelli, avec son vrai nom cette fois, qu'il a joué dans Quemada avec Marlon Brando et... voilà, qu'il n'y a pas grand chose d'autre à signaler. On ne sait rien de cet homme discret, même pas s'il est toujours parmi nous. En tout cas, il semble être passé à côté d'une belle carrière qui lui tendait les bras. Dommage. Il est doublé en français par Jean François Poron (merci Pascal Laffitte pour l'identification).
La présence la plus surprenante au casting est bien entendu celle de Pier Paolo Pasolini. Poète, écrivain, scénariste, journaliste et bien entendu réalisateur, l'auteur d'Accatone, Des Oiseaux petits et gros, Œdipe roi ou encore de Salo où les 120 journées de Sodome, fut assassiné en 1975 dans des circonstances assez nébuleuses. Je vous invite à lire la fiche d'Un Génie, deux associés, une cloche, car je vous avais déjà parlé de cet étrange assassinat. Il joue ici le chef des paysans Juan, et je n'ai pas reconnu qui le doublait en français. Ce qui est curieux, c'est que sur ses dernières tirades, on dirait qu'il a changé de voix et qu'il s'agit de William Sabatier. Mais c'est sans doute une impression.
Et qui dit Pasolini, dit Franco Citti, son acteur fétiche qui nous a récemment quitté, en janvier 2016. Franco Citti joue l'une des crapules du film, qui semble avoir une drôle de relation avec... sa poupée. Bien que l'acteur soit à jamais lié à Pasolini, sa carrière survivra à son meurtre puisqu'il continuera à jouer pour des réalisateurs chevronnés tels que Bernardo Bertolucci, Ruggero Deodato, Aldo Laddo... Les moins adeptes du cinéma italiens se souviendront sûrement de lui pour sa présence dans Le Parrain et Le Parrain : 3eme Partie, où il jouait le rôle du fidèle Calò. Il est doublé en Français par Serge "Colombo" Sauvion.
Comme vous le voyez, la VF fait appel à des comédiens de grand niveau. On peut également entendre, souvent sur plusieurs rôles secondaires, les acteurs Claude Bertrand, Marcelle Lajeunesse, Claude Joseph, Jacques Balutin, Paule Emanuele, Marc de Georgi, René Bériard, Jean-Claude Michel, Perette Pradier, Michel Gatineau ou encore Albert Médina. Tout ces noms, vous devriez les connaître maintenant. En tout cas, c'est juste royal.

Quelques mots sur le réalisateur Carlo Lizzani, lui qui fut partisan dans la résistance Romaine, entra par la suite dans le parti communiste italien, ce qui explique que son cinéma soit toujours teinté d'un certain engagement politique, à l'image de ce Requiescant. Il fut critique et scénariste (on lui doit notamment les scénarios de Riz amer ou Allemagne année zéro), avant de débuter sa carrière de réalisateur, d'abord dans le documentaire puis dans les longs métrages dont la plupart ne sont pas très connu en France. Mais je peux tout de même vous citer, son excellent Bandits à Milan avec Tomas Milian et Gian Maria Volonte. A noter qu'il a également réalisé La Vengeance du Sicilien, un polar méconnu et tout ce qu'il y a de plus sérieux, avec notre ami Bud Spencer dans le rôle principal. Au passage, si quelqu'un arrive à me dégoter la VF, ce serait génial. Carlo Lizzani s'est éteint en 2013 à l'age de 91 ans. Requiescat in pace, qu'il repose en paix.


Lien avi Lite VF :

http://www.multiup.org/download/d25d4fe7f5d74cf5e1932dc7a9fc8935/RqcSD.rar

Version Youtube :




MDP : indianagilles

Vous pouvez trouver des sous-titres français complet sur le blog de Un passant : http://lecinemaitalienenvosrt.blogspot.fr/2016/01/requiescant.html?zx=a9fca0e9b8ea47ad

39 commentaires:

  1. Bonjour
    C'est avec un grand intérêt que j'ai lu votre texte de présentation.Bravo pour votre patience et votre savoir-faire...et un grand merci pour cette découverte.

    RépondreSupprimer
  2. merci pour ce western inedit !

    RépondreSupprimer
  3. Merci beaucoup. depuis que j'avais entendu J.B Thoret évoquer ce western a plusieurs reprises, j'avais très envie de le voir.

    Encore merci

    RépondreSupprimer
  4. Du beau travail, merci à toi, et content de voir ce repack que j'ai eu le privilège de suivre pas à pas !!!

    RépondreSupprimer
  5. beau travail indiana gilles!

    merci beaucoups pour la version lite!

    RépondreSupprimer
  6. bonjour et merci pour cet excellent western... Très beau travail
    j'espère un jour voir en VF ou sous-titré "un fiume di dollari" (1966)du même réalisateur, film qui existe en VO sur d'autres sites web...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Gaetano,
      Je possède ce western.Qui, entre-nous soit dit, n'est pas extraordinaire. La musique de Morricone (comme souvent d'ailleurs)donne une plus-value à ce film.
      Bref,si çà t'intéresse toujours,contacte-moi par email via Indi.

      Supprimer
  7. Mersi baucoup pou ce repak du cou i va sotir ché artus film C cool

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas du tout, sinon je ne l'aurais pas mis. Tu confonds peut-être avec Matalo avec Lou Castel également ? De plus, Artus ne fait pas de Blu-ray.

      Supprimer
  8. Merci beaucoup pour ce repack ultime d'un film jusqu'alors bien difficile à voir !

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour ce western dont je ne connaissais pas l’existence .

    RépondreSupprimer
  10. Eh bien, un grand merci à vous 3 pour ce repack !
    D'ailleurs je me demandais, pourquoi ce film, ainsi que l'autre que tu sais, n'ont pas été édités chez nous? Problèmes d'ayants droits? Pourtant ils ont eu droits à bons nombres de diffusions télé il me semble, donc pourquoi bloquer leurs éditions?

    PS : Normalement les sous-titres d'Un passant sont synchros, ils sont basés sur un BDrip light de rarelust.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Potentiel commercial, prix des droits, droits bloqués pour une quelconque raison, matos difficile à chopper... les raisons sont diverses et variés. C'est très compliqué d'éditer des films de genre à notre époque, un éditeur peut disparaitre à cause d'un seul film.
      Les repackeurs comme moi sont malheureusement un mal nécessaire. Ce n'est pas vraiment la faute de nos éditeurs, c'est juste que c'est vraiment compliqué aujourd'hui.

      Supprimer
  11. Ouah, super je l'attendais plus celui-là et en français en plus. Je ne l'ai jamais vu dans cette version. En tout le cas un grand merci pour celui-ci et le Arizona Colt que je n'avais aussi jamais vu en VF.
    Yves

    RépondreSupprimer
  12. Merci beaucoup pour ce repack !

    as-tu ou avez-vous l'intention de faire un repack 1080p avec Dieu Pardonne, Moi pas ? il existe un blu ray espagnole.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme déjà dit je sais plus où, j'ai fait le repack mais je ne le met pas car le Blu-ray propose une moins bonne image que le DVD et qu'en plus il est bien cut de chez cut. On va attendre une autre édition digne de ce nom.

      Supprimer
  13. Merci beaucoup les amis pour ce repack sans vous il n'aurait jamais existe dans notre beau pays......

    RépondreSupprimer
  14. Merci Indiana pour la version lite de ce film; ce qui me facilite les choses. :)
    J'ai d'ailleurs réglé le problème des fichiers rar avec le Lupin BYE BYE LADY LIBERTY. Je vais enfin arriver à profiter de la HD; grâce à ton travail.
    Donc, doublement merci...ou même triplement puisque tes comparses Asmel et Critovao étaient de la partie pour le REQUIESCANT.
    Bravo aussi pour ta recherche d'infos sur cette production moins connue.
    Phil :)

    RépondreSupprimer
  15. Tu assures un max comme d'habitude. MERCI!

    RépondreSupprimer
  16. Superbe boulot!!
    Merci beaucoup indianagilles!!
    Et vraiment merci également de nous proposer une version lite (qui reste de tres belle facture en plus), car meme si j'adore les HD, avec un vieil ordi et tres peu de place sur mon DD,ca me permet de le voir malgré tout.
    Donc bravo a toi et encore merci pour tout!

    RépondreSupprimer
  17. Curieux film que voilà!
    Même si c'est certainement voulu de la part du réalisateur,c'est très "théatralisé". Pareil avec "Che c'entriamo noi con la rivoluzione?",cela peut sembler déstabilisant. Surtout pour les amateurs,qui comme moi,s'attendent à retrouver les codes propres à ce genre.
    Cependant,si vous acceptez de jouer le jeu,l'aspect politique devient alors intéressant.D'où je soulignerais la présence justifiée de Pasolini. Dans tous les cas, celui-ci sort des sentiers battus.Et déjà rien que pour cette raison,il mérite le détour.
    J'en veux pour preuve,les Alain Petit, Gian Lhassa et autre J-F Giré qui le placent en bonne position dans leur bouquin respectif.
    ( )Indi, tu me pardonneras. J'ai difficile avec le coté "vamp" de Mark Damon. Un des plus mauvais acteurs du western italien, il faut bien l'avouer!
    Lou Castel qui fait miraculeusement "mouche",c'est pas triste non plus : )
    Enfin, et non des moindres détails,lors de certaines scènes en ville, l'arrière-plan semble parfois complètement anachronique. Ai-je bien vu ou non ?
    Je fini par une note très positive: immense merci pour ton travail.Qui,une fois de plus,permet de (re)découvrir une rareté en qualité optimale ; )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il y a un côté très surréaliste, très baroque, voir théâtral dans ce western là.
      Je cherchais à quoi me faisait penser Mark Damon dans ce film, et c'est bien ça : un Vampire ! C'est une belle idée ! Je le trouve très très bon dans ce film là et en méchant. Habituellement, il n'est pas terrible c'est vrai.

      Supprimer
  18. Voila en fin le fameux spagh avec Pasolini dedans évoqué de nombreuses fois par Jean-Baptiste Thoret dans ses analyses sur le cinéma Italien de la grande époque que nous aimons tous ici .
    Merci à toi Indiana de partager ce film .
    Merci encore pour ton inestimable travail .
    Merci enfin pour la version lite qui contente les possesseurs de materiel antique .
    Si t'as pas la grosse tete après ça !! :)

    RépondreSupprimer
  19. Génial. Vu en VOSTFR mais pas encore VF. Merci Beaucoup Indianajean.

    RépondreSupprimer
  20. Alors là, chapeau bas maître IndianaGilles !
    Après tous ces commentaires plus qu'éclairés, je n'ai plus rien à rajouter.

    RépondreSupprimer
  21. merci pour ce film qui à une très belle image mais pas de son

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben si, il y a même deux pistes. Met tes codecs à jour ou essaye un autre logiciel, car ce n'est pas normal.

      Supprimer
  22. J'ai adoré, j'avais jamais vu.. beau travail indianagilles, continue

    RépondreSupprimer
  23. Ca me fais penser, quelqu'un est capable de trouver MATALO ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est disponible chez Artus : https://www.artusfilms.com/western-europeen/matalo--194

      Supprimer
  24. merci pour ce western.

    RépondreSupprimer
  25. Merci beaucoup!!!!!!!!!!excellent travail

    RépondreSupprimer