Attention :

Les repacks proposés ici sont des versions inédites non éditées chez nous, qui ont été réalisées par mes soins ou par celui de mes collaborateurs. Le blog en lui-même n'héberge aucune œuvre, il renvoi vers des liens. Il n'y a aucun but commercial, cela ne génère aucun bénéfice, ces repacks ne sont là que pour empêcher ces films, ces VF, ces montages de disparaitre à jamais. Il s'agit d'un partage "raisonné", les films étant retirés du blog lorsqu'ils sont édités en bonne et due forme, avec entre autre notamment leur VF d'origine complète. Si toutefois la présence de certains repacks posent problème, n'hésitez pas à m'écrire par mail. Lorsqu'un repack est retiré, inutile de me demander de le remettre. A moins que l'édition soit épuisée et impossible à retrouver.

REJOIGNEZ MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/indianagillesrepacks?fref=ts

MA CHAINE YOUTUBE :

https://www.youtube.com/channel/UCzdEiz9bvKXPXIYD51NbaSw

lundi 27 juin 2016

[Bad News] : Ciao Bambino


J'ai cru a un fake. J'ai espéré un fake. Bud Spencer ne pouvait pas nous avoir quitté, pas le jour où l'équipe nationale Italienne nous sortait si brillamment l'Espagne à l'Euro. Ce devait être un jour de fête pour l'Italie !
Malheureusement, j'ai dû vite me rendre à l'évidence : notre bon géant, Carlo Pedersoli, alias Bud Spencer, est bien décédé le 27 juin 2016 à 18h15 à l'age vénérable de 86 ans. L'homme n'était plus tout jeune, il avait besoin d'une canne pour faire le moindre pas, mais malgré tout, je le croyais invincible, immortel... comme dans ses films. Son fils a annoncé la triste nouvelle. Bud Spencer est mort auprès des siens et  avec lui, c'est une nouvelle part de mon enfance qui vient de me quitter.
Il n'aurait pas souffert et serait parti en paix. Ses derniers mots auront été : "Merci". Merci à nous tous qui l'avons tant aimé, lui, ce sportif de haut niveau devenu acteur par hasard. En réalité, il était beaucoup plus que ça : c'était une véritable idole. Et si beaucoup l'ont dénigré avec le temps, reniant bêtement tout le bonheur qu'il avait pu leur donner avec ses films, tant d'autres, comme moi, ne l'ont jamais oublié et ont continué à se régaler avec ses films. Certains l'ont redécouvert récemment, je suis d'ailleurs très fier d'avoir participé à sa "réhabilitation" en France, via mon petit blog qui est devenu plus grand que je n'aurais jamais pu l'espérer, grâce à vous, mais surtout grâce à nos deux amis Italiens qui ont attiré plus de monde ici qu'une armée de souris sur un bon gros morceau de fromage. Je vais tout faire pour continuer à rendre honneur à son œuvre à ma manière, vous pouvez compter sur moi.

Adieu Bud.




samedi 25 juin 2016

[News] : Match retour Italie-France


Non, non, il ne s'agit point d'un match de l'Euro 2016, mais bien du retour de l'un des meilleurs films solo de Bud Spencer, La Grande Bagarre.

Ayant découvert l'existence d'un Blu-ray Allemand du film, disponible uniquement au sein d'un coffret Bud Spencer, j'ai été ravi de constater qu'il s'agissait bien de la version intégrale du film, un peu moins de voir qu'il n'y avait qu'une piste Allemande.
La qualité n'est pas mal du tout, c'est de loin la meilleure de toutes les versions que j'ai eu. Ceci dit, il y a un petit défaut : seul le montage Allemand a vraiment été restauré. Du coup, les scènes absentes de ce montage, semblent avoir été tirées d'une autre source et ont probablement été upscalées. Ceci dit, la qualité de ces parties restent tout de même très bonnes, meilleures que celles du DVD Italien que je possédais. On perçoit, tout au plus, une légère perte de définition et un changement tout aussi léger dans la colorimétrie.

J'ai donc réalisé deux nouveaux repacks à partir de ce Blu-ray : la version intégrale (VF et VO) et le montage français (VF uniquement), ce dernier étant présenté pour la première fois en HD. On se limite donc désormais à ces deux seules variantes, ce qui est déjà plus que suffisant. Comme d'habitude, j'en ai profité pour améliorer deux ou trois bricoles comme les sous-titres, la synchronisations labiale, la tonalité du son et des petits trucs ici ou là. J'ai également rajouté des bruitages manquants lors de la bagarre finale sur la version française. C'est quand même mieux d'entendre un "splash !" quand quelqu'un tombe à l'eau, non ?
En ce qui concerne le montage français, je vous ai mis le générique d'ouverture original français. Il n'est ni très beau, ni de très grande qualité, mais je trouvais ça sympa de le récupérer pour notre montage. Charle Lee Ray m'a très gentiment dégagé le logo de la chaine télé au passage.

Rien de plus à signaler, vous n'avez plus qu'à vous rendre sur la page de La Grande Bagarre afin de télécharger les repacks 3.0 des deux montages. 3-0 ? Et un, et deux... à non, ça c'était dans un autre match.

samedi 18 juin 2016

[News] : La plume est décidément plus forte que l'épée

Deux mois seulement après avoir mis à jour mes repacks, voilà que vous pouvez déjà les jeter à la corbeille. En effet, j'ai découvert que le Blu-ray Allemand comportait la version intégrale du film, contrairement au Blu-ray Espagnol. Pas de changement de format sur les scènes manquantes, de la très bonne qualité (même si le Blu-ray Espagnol était peut-être un poil meilleur)... Plus besoin de se casser la tête et de jongler avec plein de versions, le repack 2.0. débarque en force, une fois encore grâce à nos amis teutons. Qu'est-ce qu'on ferait sans eux ?
Du coup, je vous ai concocté deux nouvelles versions : la version intégrale, puis un montage 100% français qui ne correspond pas vraiment au montage français d'origine, mais qui s'avère en fait bien meilleur. Car si le Blu-ray Espagnol correspondait presque au montage d'origine français, un plan était beaucoup trop écourté, ce qui était un peu dommage, surtout quand on est un peu pointilleux comme moi. Du coup, je suis bien heureux de vous dire qu'on les retrouve ici, mais il y a plus : en effet, comme les quelques passages de la version intégrale étaient pour la plupart muets, telle la belle poursuite à cheval ou la bagarre finale qu'il était bien dommage d'avoir coupé, je me suis dit qu'il serait bon de les laisser. Du coup, je n'ai coupé que deux scènes sur le montage 100% en français : celle de "la salle d'attente" et la scène du "dodo", ce qui ne représente pas grand chose. Je ne crois pas qu'il soit si important de retrouver le montage internationale avec précision, tant ces coupes étaient inutiles. J'assume ma décision et je le dit haut et fort : MON montage français est meilleur.
Juste une petite chose : à la fin, lorsque le shérif rencontre ses hommes, la scène est en nuit américaine sur le Blu-ray Allemand, alors qu'elle était en plein jour sur le Blu-ray Espagnol ce qui semble démontrer que, bien qu'assez proches, les sources ne sont donc pas les mêmes.
Plus besoin des trop nombreuses autres versions... oubliez les master italien, allemand ou australopithèque... Là, grâce à un seul Bluray, on peut se contenter de ces deux montages et puis basta ! Et promis, cette fois, ce devrait être le dernier repack pour ce film là. A part des sous-titres français, je ne vois pas trop ce que l'on pourrait améliorer.

Suivez la plume... euh le lien, pour vous rendre sur la fiche du film.

jeudi 16 juin 2016

[News] : Flash info : Guy revient tel un éclair


Notre Anonyme masqué, appelons-le comme ça jusqu'à ce qu'il se manifeste car je ne trouve plus ses mails, nous fait un joli cadeau puisqu'il m'a généreusement envoyé son enregistrement d'époque personnel de ce toujours aussi flamboyant dessins animés. Sa version comporte non seulement les quelques secondes du début qui me manquait, mais elle est également de bien meilleure qualité que la mienne. J'ai bien entendu corrigé au passage la tonalité du son.
Je tiens également à remercier David G. et sa superbe oreille, car il a identifié les deux actrices qui doublaient les personnages de Dale Arden et de Aura. Deux actrices dont la voix ne m'étaient familière, mais sur lesquelles je n'arrivais pas à faire le rapprochement. Dale Arden était donc doublée par Michèle André, que les fans de Walt Disney connaissent bien puisque c'est elle qui doublait Perdita dans Les 101 Dalmatiens, mais aussi Belle Marianne dans leur Robin des Bois. Quant à la belle Aura, c'est une autre comédienne très connue des amateurs de Walt Disney qui la double, puisqu'il ne s'agit de nul autre que de Sylvie Moreau qui doublait Maléfique dans le doublage de 1981 de La Belle au Bois Dormant, un rôle qu'elle a d'ailleurs repris pour le doublage du jeu Kingdom Hearts II sur PS2 en 2006. On se souvient également de sa belle voix sexy pour doubler Kelly McGillis dans Les Accusés, ou encore Sygourney Weaver dans Working Girls

En plus de la nouvelle version téléchargeable en bas de page, je vous ai mis la version sur ma chaine Youtube. Vous pouvez donc regarder le film en qualité plus légère, mais en streaming. Cette version se trouve en haut de la fiche du film, que vous pouvez rejoindre en clickant ICI.

mercredi 15 juin 2016

[News] : Lupin III, série 2 : les inédits débarquent chez Jmister



Vous êtes nombreux a avoir apprécié la 1ere série que je vous ai proposé en HD. Du coup, certains d'entre vous piétinent d'impatience en attendant que je me décide à vous livrer les premiers épisodes de la 2eme série qui est, pour beaucoup, la meilleure de toutes les série du gentleman cambrioleur.
Ce grand moment n'est pas encore arrivé. Car, (Fujiko ?) mine de rien, c'est du boulot de repacker 52 épisodes, surtout que je fais aussi la version italien pour nos nombreux camardes transalpins qui nous font la joie de nous rendre visite.
Par-contre, comme il n'est pas non plus très important de voir les épisodes dans l'ordre, je vous invite à commencer à prendre les épisodes de cette série qui n'ont jamais été doublés chez nous et qui ont débarqué en masse sur le blog du talentueux Jmister. Dix bons épisodes, rien que pour vous !
De mon côté, je vais essayer de bientôt faire de même et de vous mettre les dix premiers épisodes d'ici peu.

Rendez-vous ici sans plus tarder :

lundi 13 juin 2016

[News] : Maintenant, on peut vraiment le rappeler Plata



Il y a de ces projets qui vous obsèdent. A vous rendre un peu fou. Nul doute que celui de rendre ses lettres de noblesses au magnifique film de Giuseppe Colizzi, Maintenant on l'appelle Plata, en fait parti.
J'ai passé énormément de temps sur ce film, honteusement mutilé au fil des ans. Comme je vous l'avais expliqué, en prenant plusieurs sources, j'avais tenté de reconstituer la version intégrale invisible depuis 40 ans. Au final, il m'a manqué entre cinq et dix minutes et le mélange des sources n'a pas forcément donné quelque chose de très agréable à regarder : de l'allemand, de l'italien, du français... sans parler de la qualité d'image très variable selon les sources... Ce repack ressemble un peu à la créature de Frankenstein. Mais c'est un repack dont je suis sorti extrêmement fier et qui nous a plus ou moins permis de voir à quoi ressemblait initialement l’œuvre de Colizzi lors de sa sortie en Italie.

Lorsqu'un nouveau Blu-ray a été annoncé en Italie, on y a tous un peu cru. La version intégrale, jalousement préservée au CES de Rome, était sur le point de faire son grand retour ! Malheureusement, ce fut la douche froide : il s'agissait encore d'une version tronquée, durant 90 mn. Oui mais laquelle étais-ce, cette fois ? Le bon montage télé Italien, se rapprochant assez de notre montage français d'origine ? Le montage DVD avec des plans muets allongés mais des répliques et de nombreux autres plans en moins ? Et bien non, surprise : au dos de la jaquette était indiqué qu'il s'agissait d'un montage américain... avec des passages du doublage anglais sur la piste italienne ! Cela ressemblait à une énième aberration et, en tout cas, c'était surtout une immense déception pour tous les fans. On espérait au moins que ces passages étaient des parties manquantes à toutes les autres éditions, que ce soit de la VHS italienne ou des éditions allemandes. Avec un peu de chance, on récupèrerait au moins quelques passages en italiens sur des scènes en allemand, parce que sans vouloir vexer les compatriotes de Mme Merkel, je ne suis pas très friand de leur langue.
Bien que tirant trop sur les bleus et possédant de moins bonnes couleurs que le DVD, l'image du Blu-ray était plutôt pas mal. Rien à voir avec l'ignoble Blu-ray allemand et ses couleurs de peau rouge écarlate, à faire frémir un taureau myope. On peut tout de même constater que ce travail a été quelque peu bâclé, car la source n'est de toute évidence pas le master italien : on voit très bien que le générique initiale en italien ne vient pas de la même source, la qualité est moins bonne, la colorimétrie différente, et le format est quelque peu étiré... Ce remplacement se remarque moins sur le générique de fin.
J'ai commencé à regarder le film et le premier passage en anglais fit vite son apparition : il s'agissait du plan où Plata disait à Salud qu'on allait leur faire de la place sur la piste. C'était un passage existant aussi bien en italien qu'en français, mais qui n'étaient plus disponibles sur les DVD actuels. Il y avait de nombreux autres passages en anglais, des passages existant tous sur le montage français. A l'exception de deux tirades, tout ça était bien évidemment disponible en italien sur la VHS... En gros, l'éditeur ne s'était pas donné la peine de les récupérer. Il s'était contenté de placer plus ou moins la piste italienne du DVD sur ce montage tout de même assez différent. Du coup, ce fut très mal fait, la piste italienne de ce Blu-ray étant extrêmement mal mixée : beaucoup de mauvaises synchro, absence ou répétition de bruitages mal placés... Un carnage.

Pourtant, une lueur allait jaillir de cette farce. Car plus je regardais ce Blu-ray, plus j'avais l'impression de reconnaître notre montage français d'origine. Certains petits passages italiens de la VHS, qui n'ont jamais existé chez nous, étaient minutieusement coupés, comme celui où l'on entend le bruit du ventre de Bud Spencer (la première partie de cette séquence, la partie sans dialogue, est présente sur le DVD français mais n'a jamais fait parti du montage français sorti au cinéma). Au final, à quelques détails près, il s'agissait bien de notre bon vieux montage, celui que j'avais reconstitué à 99% à partir d'une VHS et de deux DVD, le français et l'allemand. Il manquait juste un seul plan au début (l'avion de Plata et Salud qui s’apprête à atterrir) et la fin d'un plan (celui où Terence Hill fait tomber un gars durant la première bagarre, en lui faisant un croche-patte). Les voici :



Je tenais là mon occasion pour réaliser une version HD du montage français et je n'allais pas la laisser passer ! En réalité, il y avait bien quelques différences, un peu casse-pieds quand on veut caler sa piste son, mais c'était loin d'être insurmontable. Beaucoup de plans étaient juste plus courts de quelques photogrammes, ce qui me forçait à être vigilant et à régler ça, pratiquement plan par plan. Nos amis italiens n'ont pas dû avoir envie de faire trop attention, ce qui explique à quel point ils ont foiré leur coup et que la piste italienne a été bien mal synchronisée sur ce Blu-ray. On appelle ça des "pros".
J'ai été très heureux de récupérer, grâce à cette version Blu-ray, deux plans absents de toutes les autres copies. Pour le premier, il s'agit d'un plan où Plata discute avec Salud à propos du fou. Auparavant, j'avais été obligé de gruger un peu pour le reconstituer, plaçant un plan de coupe de Bud Spencer au milieu. Pour le second plan, il s'agit d'un plan de cactus à la fin, lorsque Salud s'enfuit dans le désert. Voici les plans concernés :



J'ai également profité de ce nouveau repack pour corriger certaines petites choses sur la VF, comme la première note qui sautait dans le générique de début et de fin. C'était un défaut d'origine, mais c'était moche.
La VF finalisée, je me suis attaqué à la VO du film. Ce fut beaucoup plus compliqué de réarranger le bordel que m'avait fait ces incompétents, il n'y a pas d'autres mots. J'ai scruté comme jamais les lèvres, les portières, les coups de poings, les tapes dans le dos... pour que tout soit de nouveau synchro. J'ai pratiquement dû tout refaire, c'était abominable. J'ai bien entendu remplacé les passages en anglais par les passages italiens de la VHS. J'ai également replacé quelques dialogues hors-champs qui avait ici disparu.
Ceci dit, il y avait deux phrases que je n'avais pas en italien. La première : quand le jeune homme blessé dans l'avion demande à Salud si l'on voit la terre. La seconde : lorsque Plata dit à Salud que personne ne croira que l'émeraude sous le pied de la statue est une vraie. Voici les plans en question :

"Est-ce qu'on voit la terre ?"
"Personne ne croira qu'elle est vraie."
C'était dommage de ne pas avoir un film italien, complètement en italien, mais que pouvais-je bien y faire ? Du coup, pour la première phrase, j'ai d'abord mis une autre phrase, celle où le jeune homme disait "Je ne comprends pas". Ça passait, même si on se disait que, décidément, il ne comprenait pas grand chose celui-là. Mais ça évitait de laisser un passage en anglais. Pour la seconde phrase, là je n'avais pas le choix : je devais laisser la phrase en anglais ou en français et devrait mettre une ligne de sous-titres en italien pour nos amis transalpin.
Et puis là, miracle. En retournant sur le site italien de Roy Batty, quelqu'un a dit posséder une copie 16mm du film en italien. Malheureusement, seule la version 32mm serait la version intégrale, mais il y avait quand même sur cette version 16 mm, de légers passages inédits ! Claudio, que je remercie, me dit que la phrase du diamant était bien disponible sur cette version, mais pas l'autre. Toutefois, il y avait un autre passage avec le blessé qui demandait à Bud Spencer s'il était très saoul. Du coup, j'ai préféré mettre celle-ci, ça collait très bien et ça évitait une répétition. La qualité sonore est assez mauvaise, mais j'ai réussi à arranger ça au mieux pour que ce soit plus qu'acceptable.
J'ai profité pour remplacer une autre phrase en italien. Lorsque les hommes de M. Oreille interroge un prospecteur, il ne finit pas vraiment sa phrase. Il disait juste "Ils ne sont pas seulement moins cher". Il manquait donc "En plus ils font crédit". Cette fin de phrase était disponible sur la fin du passage qui avait été coupé et que j'ai récupéré sur le 16mm. Du coup, j'ai décallé tout ça pour que ça corresponde aux lèvres et qu'on ait enfin une phrase cohérente. Et voilà comment j'ai obtenu ma piste 100% italienne et 90% satisfaisante (le derniers 10% restant étant pour la qualité sonore pas toujours au top).
Puisque je me suis donné beaucoup de peine pour remettre les choses en ordre sur cette belle VO, c'était tout de même un peu bête de ne pas vous la sous-titrer. Donc, pour la première fois, vous allez pouvoir regarder le film en VO avec de beaux sous-titres fidèles et inédits. Vous pourrez constater que notre VF est assez proche, mais qu'il y a toutefois quelques légères nuances par-ci par-là. J'espère que vous allez être nombreux a regarder le film en VOST également, car elle est vraiment excellente.

Je ne me suis pas arrêté là. J'ai également crée une version en qualité DVD du montage français. Comme je vous l'ai dit, les couleurs de cette version sont meilleures. De plus, j'ai pu récupérer absolument tous les plans qui me manquaient sur le Blu-ray, pour recréer à 100%, le montage français d'origine. Comme on aurait clairement vu la différence entre les plans, je me suis bien cassé la tête pour retravailler les plans du Blu-ray, pour qu'ils se fondent au mieux dans ceux du DVD. Et vous savez quoi ? Je me suis surpassé, à force de patience, j'ai vraiment réussi à rendre la plupart des changements imperceptibles. Cela a parfois légèrement dégradé l'image, mais vous n'y verrez que du feu ! Cette version, uniquement disponible en français par contre, est vraiment la reconstitution parfaite du montage français. Les génériques sont les français, tous les plans sont présents, toute la piste son d'origine... c'est le top. Certains se diront que ça fait un peu doublon, mais je ne peux que vous conseiller de prendre les deux versions et de comparer.

Enfin, étant donné que nous avons quelques nouveaux passages avec la version 16 mm et ce Blu-ray, j'ai logiquement améliorer la version longue. Pour commencer, j'ai remplacé certains plans par ceux du Blu-ray Italien, même si je n'ai pas pu en récupérer beaucoup, la plupart étant plus courts que ceux du Blu-ray Allemand. J'ai également trouvé, toujours grâce à notre ami Claudio, une copie VHS d'un montage anglais ou américain qui comportait quelques phrases et plans inédits, dont la fin de l'interrogatoire du prospecteur. Forcément, ces plans sont les plus moches, mais de toutes manières, ce repack ne peut être vraiment beau à voir, cela reste un montage fait pour "l'histoire", qui ne vise pas la perfection visuelle et sonore. J'ai pu virer pas mal de dialogues en allemand, que j'ai remplacé par de l'italien ou, quand je ne l'avais pas, en anglais. Mais ce n'est pas tout. Je me suis cassé le bol comme jamais, pour faire totalement disparaître des phrases en langue étrangères, quand elles étaient inutiles ou répétitives. Pour cela, j'ai déplacé énormément de phrases qui étaient parfois hors champs ou, je suis allé carrément pioché de mots, des tirades ailleurs dans le film, pour reconstituer des dialogues non doublés en français. Et même si ce n'est pas toujours parfait, franchement, ça le fait bien, et j'ai dû arriver à couper une trentaine de lignes grâce à cette technique. Pour vous donner un exemple le "Enfant de putain" que dit Bud à la fin a été pris au moment où l'avion s'écrasait après la partie de billard.
Puis qu'on parle de la partie de billard, je reste persuadé qu'il manque au moins encore un coup de Terence Hill, mais j'ai mieux reconstitué la partie en déplaçant certains dialogues et plans qui semblaient plus logique comme ça. Oui, oui, je me suis bien fait suer, je ne vous le fais pas dire !

Heureusement que j'adore le film car, pour vérifier que tout était bon, j'ai dû me regarder 2 ou 3 fois le film... dans chaque version et dans les deux langues. Une obsession je vous dis !

Dernières petites choses :
1/ Toutes les pistes ont bien entendu été mises à la bonne tonalité. Vous savez que j'y tiens beaucoup, désormais.
2/ La version lite du montage français a été mise sur ma chaîne Youtube. Pas la version longue... parce que pour le moment mon compte est bloqué et que je ne peux donc pas le faire avant Juillet.

Vous pouvez donc jeter toutes vos deux anciennes versions et récupérer les trois nouvelles. Je pense que, pendant un moment, je n'aurais pas à me rejeter dans un repack du film de Colizzi de si tôt. A part si la version intégrale, la vraie de vraie, fait enfin son retour, je crois qu'on n'aura rien d'autre à se mettre sous la dent. Qui est partant pour faire un cas au CES de Rome ? ;)


Clicker ICI, pour rejoindre la fiche du film.

lundi 6 juin 2016

[News] : Embrigadez-vous, qu'ils disaient

On continue avec les réuploads, en versions améliorés. Les épisodes 4 et 5 des aventures de Nico Giraldi font donc leur grand retour en version 2.0.
Pour commencer, vous aurez droit à ces films dans leur qualité DVD (qui n'est pas extra, malheureusement). Il y a un petit moment, Snoop, que je remercie pour son aide, m'avait reconstitué mes sous-titres, car je ne les avais plus qu'en vidéo incrustée. Je les ai amélioré au passage, car forcément, je les avais fait il y a longtemps et il n'était plus trop au niveau.
La tonalité du son de la VF et de la VO ont bien entendu été corrigés dans cette nouvelle version.
Enfin, vous pourrez voir une version Lite, directement sur ma nouvelle chaine Youtube.

Et n'oubliez pas : Giraldi reviendra.

Rendez-vous sur la fiche de Brigade Antimafia et Brigade Antigangsters

[News] : Ouverture de ma chaine Youtube


J'en ai parlé sur ma page Facebook, mais pour ceux qui ne le sauraient pas, je viens d'ouvrir une page Youtube où vous pourrez voir quelques-uns de mes repacks en streaming et qualité Lite.
Je ne sais pas si la chaine va tenir, Youtube risquant à tout moment de virer les vidéos et de fermer ce compte, mais je vais essayer de mettre les films les plus confidentiels, les plus inédits... et on verra bien ce que ça donne.
On va donc considérer ça comme un bonus. Je ne peux que vous inviter à préférer toujours les repacks en versions complètes et de meilleures qualités, mais je sais aussi que vous n'avez pas toujours une connexion de grande qualité et que vous n'avez donc pas toujours le choix à ce sujet.

On commence donc tranquillement avec quelques films qui vont nous servir de test. On verra petit à petit ce que je peux y mettre. Pour tout vous dire, bien qu'en privée, j'ai reçu un blocage complet et un avertissement immédiat pour avoir mis le repack de Le Blanc, le Jaune et le Noir, un film pourtant toujours inédit en VF en DVD.

A noter que la chaine accueille même une petite avant-première, puisque vous pouvez y trouver une nouvelle version de Flash Gordon - La plus grande de toutes les aventures, qui m'a été fournie par un généreux contributeur. Il s'agit de son enregistrement personnel, et il est de bien meilleur qualité que le miens. J'en ai juste profité pour corriger la tonalité du son. Vous retrouverez prochainement cette version en fichier à télécharger.

La chaine Youtube est ici : https://www.youtube.com/channel/UCzdEiz9bvKXPXIYD51NbaSw

Et n'hésitez pas à me donner votre avis et des conseils à ce sujet, je navigue clairement en terre inconnue ! J'espère en tout cas que ça vous fait plaisir.

mercredi 1 juin 2016

[News] : Deux missionnaires en belle position


Il y a très longtemps dans une galaxie lointaine... non j'exagère légèrement, là. Mais Les Deux Missionnaires, fut l'un de mes premiers repack pour la Caverne des Introuvables, et mine de rien, ça remonte. Sans m'en douter, ce film là venait d'avoir une importance capitale pour moi : elle venait de me "rendre la foi" envers mes deux amis, Terence Hill et Bud Spencer, que j'avais, honte à moi, un peu oublié avec le temps. Le film était bon, très bon même, et il m'a fait découvrir l'affreuse vérité : la plupart de leurs films ont été remontés chez nous, que ce soit au cinéma ou plus tard en DVD. Dès lors, cela m'a donné envie de redécouvrir leur cinéma et les mystérieuses facettes qui se cachaient derrière ces histoires de montage. Je mentirai si je disais que près de cinq ans plus tard, je me doutais que j'en serais encore à m'efforcer de remettre en valeur tous leurs films. Je ne suis pas peu fier d'avoir relancé la flamme auprès de nombreuses personnes qui, comme moi, pensaient que ces films là appartenait au passé, à l'enfance, et qu'il valait mieux désormais les laisser où ils étaient.
Il reste encore pas mal de chemin à faire, avant de terminer cette belle croisade, mais que de chemin depuis : les versions intégrales, la retrouvaille des parties françaises disparues des éditions DVD, les versions HD de toute beauté... sans oublier toutes les anecdotes que j'ai pu vous trouver ça et là et qui semblent autant vous passionner que moi.

Mais revenons à nos deux missionnaires. Depuis que j'avais acquit le DVD Medusa proposant le film sous son meilleur jour, je me devais de retravailler mes vieux repacks. J'avais déjà reproposer le montage original italien, mais je devais encore m'atteler à une nouvelle version du montage français et du montage étendu. J'ai longtemps attendu et espéré qu'un DVD ou qu'une diffusion du film ait lieu en France, ceci afin de récupérer les scènes supplémentaires du montage français, ainsi que les prises alternatives. En vain. Aussi, j'ai dû me résoudre à insérer, dans le beau master DVD de Medusa, les plans tirés de l'unique rip du film que l'on trouve sur Internet depuis des années.
J'ai tenu à refaire le plus fidèlement possible le montage français. Mais comme le rip commençait de manière abrupte, j'ai coupé le premier plan inédit ainsi que le début de la phrase, afin que cela soit moins moche. C'est la seule liberté que je me suis permis, pour le reste, vous avez un montage ultra fidèle. J'ai tout de même laissé le générique italien, car même si j'aurais aimé avoir les crédits en français, c'était un peu dommage de perdre autant en qualité d'image. J'ai par contre refait le panneau initial en Français. Je l'ai fait un peu à la débrouille, il n'est pas parfait, mais ça rend plutôt bien. J'ai également fait un petit panneau de présentation du film, avec un texte défilant sur l'explication des plans VHS.
Et à propos des plans VHS, je l'ai ai légèrement recadré afin que le ratio soit plus cohérent avec le reste, qu'on ne voit plus le bas tout tremblant et j'ai également tenté de les rendre un peu moins pales. Cela ne servait pas à grand chose de trop les triturer, ils étaient déjà d'assez mauvaise qualité comme ça.
Pour la version étendue, il m'a suffit de reprendre ma version italienne et d'ajouter les scènes en plus, comme avant. Ça c'était rapide. Là aussi on a droit au panneau français.

Voilà, vous pouvez jeter vos anciennes versions, les versions 2.0. sont désormais sorties. Et surtout, si vous avez une copie du montage français en meilleur état, n'hésitez pas à me contacter. Et si par miracle, le film est enfin diffusé à la télé, surtout, enregistrez-le !

Rendez-vous sur la fiche du film.