Attention :

Les repacks proposés ici sont des versions inédites non éditées chez nous, qui ont été réalisées par mes soins ou par celui de mes collaborateurs. Le blog en lui-même n'héberge aucune œuvre, il renvoi vers des liens. Il n'y a aucun but commercial, cela ne génère aucun bénéfice, ces repacks ne sont là que pour empêcher ces films, ces VF, ces montages de disparaitre à jamais. Il s'agit d'un partage "raisonné", les films étant retirés du blog lorsqu'ils sont édités en bonne et due forme, avec entre autre notamment leur VF d'origine complète. Si toutefois la présence de certains repacks posent problème, n'hésitez pas à m'écrire par mail. Lorsqu'un repack est retiré, inutile de me demander de le remettre. A moins que l'édition soit épuisée et impossible à retrouver.

REJOIGNEZ MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/indianagillesrepacks?fref=ts

MA CHAINE YOUTUBE :

https://www.youtube.com/channel/UCzdEiz9bvKXPXIYD51NbaSw

dimanche 13 mars 2016

[Repack] : Il était une fois dans l'Ouest - montage original inédit (DVDrip, VF et VOST)

Réalisation : Sergio Leone
Avec : Claudia Cardinale, Charles Bronson, Henry Fonda, Jason Robards, Gabrielle Ferzetti
Nationalité : Italie
Genre : Western

Durée : 170' 
Année de production : 1968
Titre original : C'era una volta il west

Alors qu'il prépare une fête pour sa femme, Bet McBain est tué avec ses trois enfants. Jill McBain hérite alors des terres de son mari, terres que convoite Morton, le commanditaire du crime (celles-ci ont de la valeur maintenant que le chemin de fer doit y passer). Mais les soupçons se portent sur un aventurier, Cheyenne...

Bande-annonce française d'époque

Quelle tristesse de se dire que puisqu'aucun, et je dis bien absolument aucun film de Sergio Leone n'a été correctement édité chez nous, il a bien fallu que notre petite bande de passionnées se charge de corriger tout ça. Une image perfectible, des passages manquants, du son bousillé, des redoublages, l'absence quasi systématique de VO italienne... Si Sergio Leone était encore parmi nous, jamais il n'aurait laissé passer tout ça, j'en suis certain.
Un seul de ses films n'étaient pas encore passé sous nos mains d'amateurs perfectionnistes : Il était une fois dans l'Ouest. Bien que son édition soit largement perfectible, il s'agissait du film ayant été le moins massacré de tous. L'édition DVD était même plutôt bonne pour l'époque. Le plus gros défaut était surtout l'absence de la VO italienne mais pour une fois, c'était presque excusable puisque, si vous ne le savez pas, la version italienne possède un montage différent du montage international que nous avons toujours connu. Cela rendait donc l'insertion de la VO italienne plus compliquée. Ce montage italien plus long ne comporte pourtant pas vraiment de scènes supplémentaires mais plutôt une infinité de plans allongés ou alternatifs, ainsi que des musiques qui sont donc adaptées en conséquence. Le film n'est pas vraiment différent ni totalement bouleversé, et il faut bien connaître le montage international pour vraiment se rendre compte des, pourtant très nombreuses, différences. Malgré tout, cette version reste pour moi la meilleure des deux, le plaisir étant encore plus grand. Ce montage est également celui que Sergio Leone privilégiait et qu'il aurait bien voulu imposer au monde, mais les producteurs américains ne l'entendaient pas de cette oreille.
Aussi, je me suis lancé dans ce défi un peu fou, celui de vous présenter ce monument avec sa VF et sa véritable VO. Vous aurez remarqué que la version n'est pas HD. Malheureusement, seule l'édition DVD comporte le montage italien. Le Blu-ray italien est calqué sur le notre, avec son montage plus court et sa photo bleutée. Ils ont juste réussi à caler la VO italienne sur ce montage, ce qui prouvait que c'était possible. Vous pouvez imaginer que ça a beaucoup fait gueuler en Italie... Du coup, je n'ai pas eu d'autre choix que d'utiliser ce bon vieux DVD. Fort heureusement, ce dernier est plutôt bon. Certes, la définition est loin de nos standards actuels mais cela demeure plus que correct. Attention, la photographie, qui semble celle voulue par Leone, tire beaucoup plus sur les jaunes, cela peut déplaire à certains. En tout cas, ça donne un certain cachet au film.
S'ils avaient dû caler la VO sur le montage international plus court, de mon côté je devais faire l'inverse et parvenir à caler la VF sur le montage italien plus long. Ma plus grande chance dans cette histoire, était que le film n'est pas très bavard. Du coup, j'ai souvent pu laisser des passages de la piste italienne. Mais sur certains passages parlants, je vous dit pas la galère. Car si certains dialogues français étaient hors champs, sur le montage italien ils ne l'étaient pas du tout. Et comme vous avez de la musique en fond, pas facile de rendre tout ça homogène. Il m'a fallu faire beaucoup d'essais et faire preuve d'astuces pour parvenir à mes fins.
Si je suis très satisfait du résultat, une seule chose me chagrine : j'ai été obligé de laisser une tirade en italien car elle n'existait pas en français. Il s'agit d'une tirade qui a lieu lorsque Claudia Cardinale est dans son bain et que Charles Bronson fait soudainement irruption dans sa chambre. Si la scène est totalement muette dans son montage international, le montage italien possède, entre autre, un plan supplémentaire où Charles Bronson dit à Claudia Cardinale "Faites comme si je n'étais pas là". Je n'ai pas eu d'autre choix que de le sous-titrer. Mais je ne désespère pas de pouvoir corriger ça un jour et pour cela, je compte aussi sur vous pour m'aider. Charles Bronson est doublé en français pas le merveilleux Claude Bertrand qui, vous devez le savoir maintenant, a énormément exercé dans le milieu. Je le répète encore mais il aura été entre autre la voix française de Roger Moore et de Bud Spencer. Et je suis sûr que parmi ses centaines de doublages, il a dû prononcer au moins une fois ce même type de phrase. Si jamais vous l'entendez dire quelque chose qui y ressemble, signalez le moi, je pourrais ainsi récupérer la phrase et l’insérer dans le doublage d'Il était une fois dans l'Ouest. On peut très bien y mettre un "Je ne fais que passer", "Ne faites pas attention à moi"... Soyez donc vigilants ! Vous allez sans doute vous moquer de moi mais cette seule phrase manquante m'a tellement obsédée que je me suis enregistré en tentant d'imiter sa voix ! Mais ma "performance" n'était pas à la hauteur de mes espérances et j'ai repris mes esprits en me disant qu'en attendant de retrouver une tirade de Claude Bertrand, la VO ferait très bien l'affaire. Il faudra donc encore attendre pour entendre ma première performance dans le doublage, ouf ! Je m'en serais un peu voulu de gâcher cette formidable VF qui fait appel comme toujours à de sacrés comédiens.

"Faites comme si je n'étais pas là"

En plus de Claude Bertrand sur Charles Bronson, Claudia Cardinale est doublé par la superbe Michèle Bardollet (voix française de Barbra Streisand, Joan Collins, Bette Midler...), Henry Fonda par Raymond Loyer (John Wayne, Charlton Heston...), Jason Robards par René Arrieu (Bagheera dans le Livre de la Jungle de Disney, Henry Fonda dans de nombreux films), Gabrielle Ferzetti par Jean-Henri Chambois (Le capitaine Crochet dans le Peter Pan de Disney, Basil Rathbone...)... On peut également entendre durant cette VF, Henri Poirier, Henry Djanik, Gérard Hernandez, Patrick Préjean, Louis Arbessier, André Valmy, Pierre Collet et même Patrick Dewaere sur le frère ainé des McBain. Une VF exceptionnelle et sans aucune fausse note. Peut-être comme souvent, en toute objectivité, la meilleure version de toute sur un Leone.
Le travail sur la VF achevé, il me fallait passer à la VO. Je vous ai laissé les deux pistes italiennes du DVD, c'est à dire un remixage 5.1. accompagné de son mono d'origine. J'ai juste corrigé, comme je le fais désormais, la tonalité pour qu'elle retrouve celle du cinéma. Mais pour ce qui est des sous-titres, impossible de récupérer ceux de notre DVD français puisqu'ils se basaient sur la version en anglais du film. Le texte original étant souvent bien différent, il a fallu que je refasse tout ça. Je l'ai déjà dit, le film n'est pas trop bavard donc malgré sa longueur, je m'y suis plongé volontiers. La plupart d'entre vous auront donc pour la première fois, le loisir à d'entendre et de comprendre avec précision la VO de ce film.
Enfin, je vous ai mis un bonus très intéressant. Il y a longtemps, j'étais tombé sur une version d'un fan qui avait inséré la VA sur le montage italien. Ce fan avait également réalisé une vidéo montrant les changements les plus importants entre les deux montages. C'était très bien fait et très bien expliqué. Attention, le texte explicatif est en anglais.

Voilà, vous savez tout. Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter une belle et heureuse redécouverte du film étranger qui sera resté jusqu'à la sortie de Titanic en 1998, celui qui aura fait le plus d'entrées au box-office Français. Et n'hésitez pas à me dire ce que vous avez pensé de ce montage ainsi que de la VO que vous allez peut-être découvrir pour la première fois.












 














Liens MKV DVDrip VF et VOST (7,24 GO) :

http://www.multiup.org/download/8a2c341764451191c0497391d8247902/IEtUFDLO.part1.rar
http://www.multiup.org/download/76b7f016f65565288e028cf27b1fcff0/IEtUFDLO.part2.rar
http://www.multiup.org/download/e3b6add7f208770ec62458986b6142d9/IEtUFDLO.part3.rar
http://www.multiup.org/download/1f392663139437b7d2f694d1795c476a/IEtUFDLO.part4.rar
http://www.multiup.org/download/53aba83696a6715ba7392de941395e27/IEtUFDLO.part5.rar
http://www.multiup.org/download/e5163ba5d3d9338c5d250596ab3b3ea8/IEtUFDLO.part6.rar
http://www.multiup.org/download/0101e08e41f487743b103248df6f5504/IEtUFDLO.part7.rar
http://www.multiup.org/download/d6a69c3e7e1942ca82e09ceab2f28e1c/IEtUFDLO.part8.rar

Bonus : les différences de montage (en anglais) :

http://www.multiup.org/download/b6b0dcb5322219b6ba29ebd5c379dd4c/Diffn_rences_montage.rar

MDP : indianagilles

86 commentaires:

  1. merci pour cette version "telle que la voulu" l'immense Sergio

    RépondreSupprimer
  2. merci encore pour cet énorme boulot et cette tentative de doublage maison lol mais là pour le coup je préfère la couleur bleutée finalement du bluray, je le trouve trop jaunasse la truc là, et puis tu as décidé de virer l'anglais ou bien j'imagine que ça demande aussi pas mal de boulot à intégrer.. bon j'ai les deux et ça fera pas de mal de le revoir deux fois, ça me permettra de voir où sont les rallonges de plans :)
    Chapeau encore une fois

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour être franc, j'ai du mal à comprendre comment on peut préférer le bleu dégueulasse qui donne l'impression que le film a été tourné en hiver ou sur Pluton alors que le jaune utilisé ici, pas du tout jaunasse justement et qui n'a rien à voir avec le massacre made in MGM du Bon, la brute et le truand, donne vraiment l’atmosphère chaude au film à laquelle Sergio Leone tenait tant (et je le comprends).
      Je n'ai effectivement pas mis la piste anglaise car je me voyais mal me casser les pieds à insérer cet ignoble doublage, moi qui me bat encore et toujours pour faire comprendre qu'un Leone, Il était une fois en Amérique mis à part, ne doit surtout pas se regarder en anglais tant le massacre est grand. Que c'est tout sauf la VO et que Leone n'a d'ailleurs pas eu son mot à dire sur les choix "artistiques" imposés par la production. Si j'ai pris la peine de refaire tout le sous-titrage de la VO italienne, c'est pas pour rien d'ailleurs, le texte était totalement différent, incontestablement plus riche, plus précis. Mais je suis sans doute un peu extrémiste avec tout ce qui regarde Leone et les USA, j'ai tellement en horreur toutes les bétises qu'ont pu faire les américains avec ses films (dont ils n'ont jamais rien compris en fait) que je deviens un peu trop chatouilleux quand on m'en parle !!! Je crois qu'il n'y a que Carmelo qui soit aussi "intégriste" que moi sur le sujet :D

      Supprimer
    2. Après faut avouer que les screenshots ne rendent pas trop honneur à tout ça. En mouvement et au bon format, c'est quand même pas pareil, croyez-moi.

      Supprimer
    3. ok merci pour cette remarque je doutais d'un coup... sinon super idée que ce montage italien !! je vais me régaler pour les vacances !

      Supprimer
    4. Ah mais j'ai quand même pris et comparé avant de parler hein :)
      Ca doit vraiment être une affaire de goût parce que j'ai relancé le film quand même pour voir si j'ai dit une connerie mais non au delà du fait que la qualité d'image est moins bonne dvd vs bluray y est forcément pour quelque chose, j'ai pas l'impression d'un bleuté plutonien, même si en effet ça manque un peu de chaleur, j'ai l'impression que tout a la jaunisse..dans cette version DVD, des acteurs comme les extérieurs, j'aime pas des masses.
      Le top serait d'avoir un rendu comme le bon la brute et le truand :)

      Pour le doublage anglais je t'avoue que je n'ai pas essayé de regarder c'est juste en lançant le film que je me suis aperçu que la piste avait disparu, si c'est un massacre en effet c'est pas une perte.

      Supprimer
    5. Le doublage anglais est completement pourri, les dialogues sont nuls, le film est un bijou seulement dans cette magnifique dialogue français ou italien, cest comme de voir un Tarantno redoublé en espagnol, c'est aussi bêe que ca. L'image bleue, pareil, Sergio Leone voulait du jaune, est ce qu'o va allait retoucher les images d'un film de Tarantino, je crois pas non... Sous pretxte que les films de Sergio Leone sont plus vieux, on se permet de les moderniser et de completement gacher la magie. C'est HONTEUX ! Je n'ose imaginer ce qu'ils feront à l'oeuvre de Tarantno, à sa mort...

      Supprimer
    6. pas grave même si je suis seul avec ma version bleutée, et franchement vous exagérez elle est pas si bleutée que ça..

      Supprimer
    7. Non c'est vrai, c'est pas vraiment la pire des versions, j'exagère un peu (je suis marseillais hein !) mais elle perd vraiment de sa magie comme ça. Son seul réel avantage pour moi c'est vraiment sa définition. Car reste la version la plus correcte de toute. Pareil pour la VA, c'est pas une catastrophe, c'est correct mais c'est plat et les dialogues sonnent faux (selon moi). A part avoir certains acteurs qui se doublent eux-même (en disant d'autres mots que sur le tournage apparemment), je ne trouve pas ça très intéressant. Je ne l'ai pas enlevée, la piste n'y était pas mais je ne sais pas si je l'aurai laissé s'ils avaient essayé de la mettre. Peut-être sous la torture ^^
      Cette couleur jaune, marron nutela qu'on on dit, c'est l'esprit du genre, c'est bizarre mais ça me propulse directement à cette époque. Mais je peux comprendre que ça ne plaise pas.

      Supprimer
  3. Merci beaucoup de rendre justice à ce chef d'oeuvre absolu !
    Et bien sûr, je défends vigoureusement la photo éclairée jaune qui restitue complètement l'atmosphère moite et crasseuse du film voulu par Leone.
    Chapeau pour ce travail d'orfèvre !

    RépondreSupprimer
  4. Superbe merci beaucoup j adore ce film et c est génial grâce à toi de pouvoir le voir en entier *_*

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour ce boulot, je trouvais justement ue l'édtion bluray de ce film était la moins pire des Leone chez nous, mais je rêvais de voir ce film (mon préféré) dans ce beau master.
    Mille mercis à toi et ce travail extraordinaire, si les éditeurs pouvaient en prendre de la graine ce serait cool !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Beau master" j'irai pas jusque là quand même. C'est un vieux DVD, la qualité est pas trop mal mais ça reste moyen en définition quand même. Mais la colorimétrie, le montage, la présence de la VO (avec en plus un très bon remixage en 5.1.) font que ça me semblait plus qu'intéressant de le proposer. J'aurai aimé que le Blu-ray Italien ne soit pas une insulte au public italien et que ce soit le montage original mais non... Mais ne désespérons pas.

      Supprimer
  6. Ta version fait 10'de plus comparé à l'édition du coffret dvd Paramount.
    Du coup, cela devient vraiment intéressant de le revoir.
    Très grand merci à toi pour ton travail de titan !

    RépondreSupprimer
  7. Indy, quelle durée fait ta version dvd italienne?
    Je viens de lire un article sur un vieux bouquin et il est noté:
    "D'une durée originale de 170min dans la version Italienne, le film a été amputé de 6 minutes pour son passage en France et de 15 minutes pour sa projection Anglo-saxonne."
    Je suppose que les 170 minutes c'est pour la version cinoche à 24i/s.

    J'ai un dvd zone 1 avec la vf, j'imagine que c'est la version la plus courte?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai oublié le plus important, merci pour cette version au montage originale ;)

      Supprimer
  8. 170 mn en 25fps. Le DVD zone 1 c'est le même montage que nous mais à l'air plus long par rapport à cette histoire de vitesse PAL et NTSC.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très bon travail. Mais je ne comprends pas une petite chose, si le film fait 170mn en 25fps il fait autour de 178 min en 24fps c'est a dire plus de 12 min de plus que la version bluray de 166 min en 24fps. Donc je me demandais si le dvd fait 170 min en 25fps ou 24fps cela change tout. Pourtant quand je met le film bluray et ton repack a coté je vois très peu de décalage (juste les scènes rajoutées) même au bout de 50 min ce qui ferais un décalage d'au moins 2 ou 3 min. Je pense donc que soit vous avez un dvd en 24fps ou que votre dvd était en 25fps et que vous l'avez transformé en 24fps pour le repack. Merci pour la réponse et encore bravo

      Supprimer
    2. Non, c'est bien 170 en 25 fps. Il y a justement énormément de différences avec le Bluray, la plupart des plans étant plus longs. 12 mn, ça me semble même assez peu comme différence, au vu de tout ce que j'ai dû remonter ! D'ailleurs, il me semble que le Blu-ray est en 23,976 fps et non pas 24, ce qui veut dire qu'il doit y avoir même plus que 12 mn au final. Je te conseille, si tu ne l'a pas déjà fait, de prendre le bonus que j'ai mis à la fin pour avoir plus de détails sur les différences du montage. Sinon, tu peux toujours mettre le repack avec les mêmes fps que le blu-ray et les faire tourner en même temps, tu vas vite voir la différence.

      Supprimer
    3. Merci pour la rapidité de votre réponse. Donc si je comprends bien cette version est la plus longue (au alentour de 180min en 23fps). Un version plus longue existe t'elle? Et encore merci pour vos partage de western italiens.

      Supprimer
    4. Normalement non. Il y a juste des scènes coupées qui n'ont jamais figuré dans aucun montage (comme une scène où Bronson se fait passer à tabac).

      Supprimer
    5. J'avais aussi entendu parler ou lu qu'il y avait une version longue pour la télévision Français (canal+, je crois) mais je ne suis pas sur si c'est pour celui ci ou pour Le Bon, la Brute et le Truand.

      Supprimer
    6. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  9. Merci pour cette version Indiana, une bonne occasion pour le revoir, c'est juste mon film préféré, concernant le bluray le gros problème vient aussi du grain beaucoup trop présent, que ça soit au cinéma, en vhs ou dvd je l'ai jamais vu avec un tel grain, je ne suis pas pour le degrainage, mais là on dirait qu'ils ont rajouté et ça m'a franchement dérangé.

    RépondreSupprimer
  10. Superbe travail merci

    RépondreSupprimer
  11. Héhéhéhé, Indiana ou la perfection à l'état pur :)
    J'ai adoré ton passage ou tu as essayé de doubler la phrase manquante. Si j'entends quelque chose du genre, j'te ferais un retour immédiat, d'ici là la VO ira très bien ;)
    Un grand merci à toi comme d'habitude, et merci pour cette perle ainsi que toutes les autres.

    RépondreSupprimer
  12. Merci bien de faire ce travail que les éditeurs négligent.

    RépondreSupprimer
  13. Vraiment balèze!
    Merci beaucoup.

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour Indy, et bien grâce à toi, je sais quel est le prochain film que je vais voir. Je ne sais plus à quel âge je l'ai vu pour la première fois (gamin, dans les années 70 à la télé?) et je ne compte plus toutes les fois où je l'ai revu depuis. Les flash back avec Henry Fonda ont bien failli me rendre homo ! comme toujours, tu assures un max. Mille merci et énorme respect pour tout ce travail de restauration.

    RépondreSupprimer
  15. Le DVD CVC (2002), dont vous êtes parti, édité une première fois en 2000 (décadré en 1.85) correspond dans sa durée à la version projetée en 1999, Cinémathèque française, version "Claver Salizzato" correspondant à ce que Leone avait personnellement (voir le livre de Cébé, reprenant les informations du numéro Bianco e Nero de 1971. Par contre, je ne suis pas sûr que cette version ait été réellement montrée, aussi longue, en Italie. (vérifier sur le Giusti et le Gremese, mais il y a aussi des erreurs).

    Côté coloris, le filtre jaune est parfois abusif. C'est la plus récente version restaurée Andrea Leone/MArtin Scorcese qui pose problème, effectivement granuleuse et hivernale, éditée sur BR en Italie et projetée en salles; le BR Paramount ne s'en sort pas mal.

    En fait, les coloris de "Il était une fois dans l'Ouest" ressemblent (devraient ressembler) à ceux de BR allemand de Texas, tourné dans les mêmes lieux, même époque de l'année, avec une dominante dorée pour quelques intérieurs, comme la taverne de Lionel Stander, en tout cas sur la copie chimique neuve vue en 1999, qui a dû servir pour le DVD CVC.

    La Cinémathèque de Bologne n'a vraiment réussi qu'une restauration Leone, c'est pour "Le bon la brute et le Truand". Et "Pour une poignée de Dollars", éditée par RHV, si ce sont eux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En Italie, j'ai toujours vu ce film avec ce montage. Mais j'ai juste un doute au sujet de la petite scène du début où l'on voit Charles Bronson se relever. etait-elle présente ou pas à la base ? Pas si sûr, je pensais qu'elle avait d'ailleurs été rajoutée pour le montage américain. Peut-être Leone l'a-t-il mis à la base puis la fait retirer pour donner un côté plus mystique à son personnage. Et je pense que c'était effectivement mieux sans.
      Pour le coloris, là aussi il me semble que les diffusion était plutôt dans ces tons là. C'était un jaune plus appuyé que celui des autres mais c'est loin tout ça.
      Sinon tu trouves la restauration de Il était une fois en Amérique pas réussie ?

      Supprimer
    2. Les western de Leone, je les ai vus dix fois et plus jusque vers 1980 et puis de nouvelles fois avec les copies dans les années 2000 (chimiques, avant le numérique, projetées par Les Action). La restauration Salizzato date de 1989 ou 90, donc en 1968, je ne sais pas quelle était exactement la version italienne.....

      Pour le dernier, "Il était une fois en Amérique", je n'ai que 2 visions en salles l'année de la sortie, en 1984. L'italien est mieux que le Warner, c'est sûr, mais ce n'est pas le montage Leone de 1984 (existant encore en VHS). Les rajouts sont inutiles (faits pour une version TV, voir les thèses de Garofalo) et le flash-back final particulièrement.

      Supprimer
    3. C'est pas pour rien qu'on l'a reconstitué d'ailleurs :)
      Ceci dit, je trouve que certaines scènes qui ont été ajoutés sont au contraire très intéressantes (la rencontre avec Déborah surtout). Mais la qualité fait que ça s'incruste trop mal, sans parler du doublage du coup incomplet (c'est toujours gênant pour moi, surtout que même en anglais la qualité est pas terrible). Quant au flashback, là tu prêches un converti comme on dit. Je l'ai toujours eu en horreur, on sent le rajout vite fait mal fait en plus. Sinon pour les thèses de Garofalo tu as des sources, je ne crois as avoir vu ça ?

      Supprimer
  16. Comme toujours, un immense merci Indy pour ce travail de bénédictin dont tu nous fais si généreusement bénéficier :-)

    RépondreSupprimer
  17. Les livres de Marcello Garofalo sont référencés sur mon blog, articles "Il était une fois en Amérique", qui ne bougeront plus. Leone a préfacé le gros livre de Garofalo sur "Il était une fois en Amérique" ("Photographic Memories"), qui se trouve encore d'occasion, très rarement et à des prix très variables. L'autre, une biographie, écrite en 1999, a été réédité. C'est dans ce dernier que Garofalo soutient la thèse de la version TV, dont on doit aussi trouver trace dans des articles mis sur mon blog.

    (Nouveau livre sur Bud Spencer et Terence Hill sorti en janvier, Italie, je l'attends d'un jour à l'autre.)

    RépondreSupprimer
  18. PEUX TU FAIRE LA VERSION LITE POUR LA DERNIÈRE MISE A JOUR DE LE BON LA BRUTE ET LE TRUAND ? TU DÉGOMME SI JE PEUX ME PERMETTRE C EST TJRS GÉNIAL ^_*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas vraiment utile de le faire puisque la qualité serait inférieure au DVD qui propose le montage Européen. C'est pour ça qu'on ne le fait pas. On fait uniquement un truc mieux mais pas moins bien que ce qui existe légalement. C'est notre règle.

      Supprimer
  19. Salut,

    J’ai voulu voir, j’ai vu, mais je ne suis pas convaincu^^. Visionner cette version m’a été particulièrement pénible. La qualité n’est certes pas top comme tu l’indique toi même, mais elle est très respectable, et je ne vois rien à reprocher au travail de repack. C’est le « ton chaud » du film qui est en cause, difficilement supportable à mon goût.

    Leone voulait ci, Leone voulait ça... C’est beau, l’enthousiasme, mais attention quand même, les journalistes ne sont pas les évangiles, et un peu de recul n'est pas inutile. Quand aux thèses, l'une chassant l'autre, même remarque.

    J'ai, dans mon domaine, constaté les égarements des historiens confirmés, y compris parmi les plus en place. Et j'ai aussi appris à me méfier des sources, même les mieux informées, et à les prendre pour ce qu'elles sont : des éléments d'information et des pistes à confirmer.

    Si Leone s'exprime sur le sujet dans une interview filmée, je m'incline. Sinon, je me permets de douter de l'affirmation selon laquelle cette "version jaunisse" serait la préférée du réalisateur. Il n'est plus là, c'est bien pratique pour parler en son nom, mais quand même, le conditionnel ne serait pas superflu, me semble-t-il.

    En homme extrêmement subtil, je vois mal Leone recourir à une ficelle aussi grossière pour appuyer l’atmosphère de son film. Il serait en noir et blanc que cette ambiance poisseuse se ressentirait encore. Je trouve au contraire que ce filtre jaune gomme complètement l’effet recherché. L’essentiel est dans le film, pas dans la teinte de la pellicule. Autant l’utilisation de tons sépia de Il était une fois en Amérique se justifie pleinement scénaristiquement, autant là, rien ne justifie cet artifice. Mais je peux me tromper.

    Et d’un simple point de vue pratique, j’ajoute, pour avoir randonné dans le désert, qu’on n’y voit absolument pas la vie en jaune (pas dans le Sahara marocain, du moins).

    Cela dit sans aucun esprit polémique : je loue quotidiennement ton « intégrisme » et celui de Carmelo, et ferai toujours rempart de mon corps - rachitique - pour défendre votre travail contre les hordes d’éditeurs « défigureurs ». Même si je ne suis pas trop d’accord sur ce coup là...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les goûts et les couleurs (jaunes) comme on dit :)
      Je comprends très bien ton avis. Mais pour ce qui est des teintes jaunes, Leone les a utilisé dans tous ces films, à plusieurs degrés, c'est qu'il y tenait quand même. Alors peut-être que ce n'était pas aussi jaune à l'origine sur ce film là, mais par-contre ce n'était absolument pas froid et aseptisée comme dans la version Blu-ray. J'ai vu ces films en Italie alors que Leone était toujours vivant, la diffusion était bien dans le style, il ne s'est jamais plaint de ces teintes jaunes lors des diffusions et crois-moi, vu la grande gueule que c'était, il se serait pas gêné et on en aurait parlé. Après on peut trouver qu'un réalisateur à tort sur son propre travail, regarde George Lucas avec ses éditions spéciales.

      Supprimer
    2. cool je me sens moins seul à ne pas apprécier ce jaune :)

      Supprimer
    3. Le texte sur Leone et le bleu existe, dans ZOOM N° 12, si j'ai bonne mémoire. Entretien avec Noel Simsolo, Leone explique qu'il fait tout pour réduire la part du bleu , mais cela ne veut pas dire qu'il n'y a aucun bleu dans ses films, à dominante chaude.

      Les restaurations Bologne sont essentiellement ratées, du manque de fidélité aux copies salles. Grain inexistant en salle, couleurs affadies ou granulation insupportable ("IL était une fois la Révolution"), couleurs ternes ("Il était une fois dans l'Ouest"), fin de "Et pour quelques Dollars" de plus désastreuse (le final est doré, dans le BR italien, van Cleef est très sombre... sur ciel tout aussi sombre, accentuation des faux raccords du duel, estompés dans les copies salles.

      Pour "Il était une fois dans l'Ouest", un exemple : le sable dans la taverne de Lionel Stander qui entre avec le vent doit être rougeoyant (importé d'Arizona)... voyez vous même.

      Après, il faut comprendre que les transferts ne sont que des interprétations plus ou moins réussies. Pour Leone, c'est globalement raté, sauf les "Pour une poignée de Dollars" et "Le bon la Brute et le Truand" italiens.

      Pour Plata et les Trinita, les films sont coupés, mais les couleurs très fidèles aux projections salles (j'ai dû voir les Trinita tous les ans, plusieurs fois même par an....)

      Etonnant qu'un petit film que j'ai aussi vu de nombreuses fois en salles, "Django -Trinita- prépare ton cercueil"- soit aussi fidèle aux copies salles, sans avoir bénéficié de restaurations tonitruantes...

      Supprimer
    4. Et pour quelques dollars de plus n'est pas extra en effet. Pour Il était une fois la Révolution, je n'ai du coup jamais comparé avec le Blu-ray qu'on a en France. Lequel est mieux ? C'est la même chose ou pas ? Pour Il était une fois dans l'Ouest, tu es sûr que c'est une restauration de Bologne ? C'est le montage international en plus, je ne suis pas sûr.
      Sinon pour moi les très réussies sont Pour une poignée de dollars, Le Bon, la Brute et le Truand et Il était une fois en Amérique soit 50% des films. C'est pas si mal. Je serais moins catégorique que toi pour la Révolution que je trouve pas si mal quand même.

      Pour la comparaison avec Plata et Trinita, je parlais plus du fait que le montage original de 3 des plus grands succès au box office italiens ne sont jamais sortis comme il faut là bas donc ça me semble quand même sans espoir. Pour ce qui est des couleurs et de la qualité visuelle, en effet c'est très bon. Dommage que le Blu-ray Allemand de Plata soit si mauvais par-contre.

      Supprimer
    5. @JO : j'aimerais bien visiter ton site que je ne connais pas; si Indy le permet, tu pourrais donner le lien ici ?
      Merci

      Supprimer
    6. www.monnomestpersonne1973blogspot.fr

      "Il était une fois dans l'Ouest", la restauration italienne est de Bologne (Andrea Leone/Martin Scorecese).

      Supprimer
    7. @ JO : merci pour le lien, je vais regarder ça de près, m'a l'air bien intéressant tout ça...

      Supprimer
    8. Son site est une mine d'or. Et Luther, une bonne partie de mes sources se trouvent entre autre dans ces articles rarissimes qu'il met en ligne. Je ne le remercierai jamais assez pour ça.

      Supprimer
    9. Archives, articles sourcés, analyses poussées, y a pas c'est du costaud !
      Comme ça serait dommage que certains passent à côté - le lien n'est pas bon, il manque le . entre 1973 et bolgpsot - voilà comment on y vient : http://monnomestpersonne1973.blogspot.fr/

      Supprimer
  20. J'ai oublié de te remercier pour ton avis fort bien détaillé et intéressant.
    J'espère que tu as quand même pu apprécier ce montage original et peut-être même as-tu tenté de le regarder en version originale ? A bientôt ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est à moi de te remercier de proposer des versions alternatives et de nous faire découvrir des aspects inédits des oeuvres qu'on croit connaître. Sans cette diversité, on s'emmerderait ferme^^
      Après, on adhère ou pas, mais il faut que ça existe. D'autant que ça plait visiblement à beaucoup ici.
      Je ne peux pas argumenter davantage parce que j'avoue ne pas me souvenir des tons du film vu en salle, ça remonte quand même un peu^^; je peux seulement dire que je ne me souviens pas de l'avoir vu aussi jaune, mais la mémoire...
      Pour le reste, il faudrait quand même être sacrément gonflé pour disputer à une pointure comme Leone la manière de mener son travail ! Je n'ai pas la culture cinéphilique pour oser ça.
      Et puis peut-être qu'il faut s'habituer, et que passé les premières appréhensions, on peut apprécier cette version ? Peut-être aussi qu'en qualité bluray, cette tonalité passerait mieux ? Mais là, on risque d'attendre un moment.
      A moins que certains "intégristes" de ma connaissance ne se lancent dans la folle croisade du remontage-restauration-numérisation à la Harmy ou à la Team Negative 1 ?;)

      Supprimer
    2. On ne pourrait pas avoir ce montage en HD, il manque trop de plans pour ça. Ce montage étant réservé à la seule Italie, ça ne pourrait venir que de là-bas. Mais bon, comme les Trinita et Plata n'existe pas non plus en intégrale là-bas alors faut pas rêver. Cette version reste une alternative intéressante à considérer comme un bon bonus pour compléter sa Leoneophilie.

      Supprimer
    3. Sauf si tu dénichais la bande en 35mm que tu ferais numériser 4k, que tu nettoierais et remonterais, le truc simple et pas du tout coûteux ni chronophage^^. Vraiment pas dégourdis ces repackers ;)
      Plus sérieusement, je me demandais si techniquement, il serait compliqué de modifier la colorimétrie du bluray trop azur; un réglage fin de la tonalité permettrait de rehausser les tons chauds sans pour autant virer au jaune ni saloper les autres couleurs.
      Le montage ne serait pas le même que celui proposé ici, mais la qualité aidant, on aurait une meilleure idée du rendu de la version théoriquement souhaitée par Leone et un élément de comparaison avec le montage dvd que tu proposes.
      Sinon, dans la famille jaunisse, il y a la version remasterisée de L’homme de Rio, vantée elle aussi pour être celle désirée par le réalisateur. Je me demande si ça ne va pas devenir un tic d’éditeur, la colorimétrie « chaudasse »...

      Supprimer
  21. indy strikes back again!
    non seulement il obtient la meilleure version de ce chef d' oeuvre multi diffusé
    ( quoiqu' il m' a semblé voir des scénes alongées dans un des dernieres diffusions sur la tnt?)
    ( tiré du blue ray ?)
    mais il pousse jusqu' au paroxysme de doubler son cher claude bertrand!!
    il est ouf , le chien!!!

    encore un boulot titanesque!!

    pas de possibilité d' une version alite ( pas 2 Go , mais 3 ou 4 Go?)

    Enfin , je pense qu'il ne peux faire autrement

    courage a toi pour la suite!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Meilleure version je sais pas mais montage plus long oui :) Le Blu-ray comporte des plans alternatifs mais c'est tout. Télécharge le bonus pour avoir ces détails.

      Supprimer
  22. J'ai pas encore téléchargé, mais j'aimerais savoir si la VO Italienne à été redoublé en post-production ou si il s'agit d'une prise de son direct. ? Merci et bon boulot

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toutes les versions sont post synchronisée et d'ailleurs Cardinale est doublée par une autre italienne aussi. Rares sont les vieux films italiens qui ne soient pas entièrement doublés (il faudra attendre les années 80 pour ça. Même quand le tournage était en italien. Curieusement ils préféraient comme ça. De grands acteurs ont été doublés à leur débuts ou toutes leur vie. Pour entendre par exemple terence hill jouer en italien il faudra par exemple Don Matteo début 2000. Il arrivait même que sur les coproduction franco italiennes, même s'il n'y avait qu'un français c'était le seul qu'on entendait en prise de son directe. Mais la plupart du temps on redoublait tout, que ce soit en italien ou en français (Don Camillo par exemple). Mais VO ne veut pas dire prise de son directe, surtout pour les films italiens.

      Supprimer
  23. Bonjour, cest dommage de ne pas communiquer les references des differentes versions des films, parce que votre demarche de repack represente sans nul doute une grosse masse de travail, mais cela reste une approche de fan, pour moi le plus pertinent sont les informations techniques sur les supports commercialisés que vous donnez : et donc ce qui minteresse le plus cest davoir des liens vers les dvd et/ou bluray commercialisés

    RépondreSupprimer
  24. ensuite, si je comprend votre attachement à essayer de voir le film dans la version la plus proche de celle voulue par le realisateur, je trouverais cela fort utile de citer vos sources... quand vous dites que Leone prefere tel ou tel montage, quil ne voulait pas de bleu mais du jaune etc... d'où tenez vous ces infos ?

    RépondreSupprimer
  25. ensuite par rapport à votre besoin de sampler un dialogue de Claude Bertrand d'un autre film, je trouve qu'on est exactement dans la contrainte des limitations techniques du "travail de fan" : le resultat ne sera pas bon !!! Dans l'ideal il faudrait trouver dans un autre film la phrase prononcée par Claude Bertrand, à un moment où il n'y a ni bruits ambients ni musique de fond ET que la phrase soit prononcée avec le même debit de parole (vitesse)... Ce qui est impossible, vous allez donc devoir utiliser des filtres pour attenuer ou supprimer les bruits ambients et/où la musique, ce qui va fortement alterer le sample, eventuellement devoir aussi resampler la vitesse, et meme etre obligé de couper/coller des mots à partir de plusieurs films differents pour reconstituer une seule phrase... Tout cela va donc donner un travail laborieux mais avec un mauvais rendu. Alors pourquoi dun côté il faudrait exiger de se rapprocher le plus possible de la teinte photographique jaune originale, mais d'un autre etre beaucoup plus flexible sur le doublage audio ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Luther Blisset : Je crois que tu n'es pas au fait des prodiges que peuvent accomplir les "petites mains" du site, Indy, Carmelo et david74; trio de choc à qui rien n'est impossible.
      Tu as raison, le résultat ne sera pas bon : il sera excellent, c'est à dire que tu ne le remarquera pas. Indy ne proposera pas un truc bâclé ou moyen; le "mauvais rendu" que tu évoques n'a pas sa place ici.
      Regarde donc Le bon, la brute et le truand 3.0 et essaie de deviner ce qui a été refait.
      Tu n'es pas sur un site de fan, ici, tu es sur un site de perfectionnistes, de fous furieux, de vrais tarés !^^
      Je ne comprends pas ce qui te gêne concernant le doublage de Claude Bertrand : il n'a été dit nulle part que c'était facile ni que c'était gagné. Sinon, ça aurait déjà été fait. Il est question d'améliorer les choses, encore et encore, autant que possible. Pourquoi décréter d'emblée que ça ne va pas aller, et que même si ça va, ça sera médiocre ? Tu ne sais pas faire, ok, ça ne signifie pas que d'autres peuvent y arriver. Alors quoi, ils ne devrait pas même essayer ? Tu tiens à ce point à les décourager ? Curieux...
      Il est aussi question de proposer des versions alternatives. Je n'adhère a priori pas trop au "montage jaune" - cf mes précédents coms - et pourtant je soutiens cette initiative à 100%, et ne demande qu'à être convaincu. Il faut rester ouvert, ne pas se braquer bêtement; ça ne signifie pas pour autant qu'on doit tout accepter, mais au moins essayons avant de juger. Et puis ce qui ne nous plait pas est très agréable à d'autres, et je ne vois pas au nom de quoi on les en priverait.
      Amen^^

      Snoop

      Supprimer
    2. Ben oui... !
      Puis jaune ou pas jaune, ce repack te permet de voir le montage original italien, avec la VO italienne sous-titrées fidèlement ce qui est une démarche qui me semble déjà sympathique. Et comme j'aime bien les défis, j'ai mis la VF dessus parce que notre VF elle est quand même bien cool. Et parce qu'il n'y a qu'une phrase manquante, je me suis dis que ce serait sympa de pouvoir la compléter si c'est possible avec une tirade prise dans un autre film et prononcée par Claude Bertrand... à condition bien sûr d'en trouver une qui soit appropriée et dite dans le ton.

      Supprimer
    3. merci pour vos reponses, mais en ce qui me concerne ce qui minteresse le plus c la partie technique, et justement cest celle dont tu ne sembles pas (trop) parler : comment tu procedes, quels sont les contraintes, les logiciels utilisés etc... Par exemple quand tu samples des voix d'un film à un autre tu n'es pas gene par les bruits de fonds ? mais je pense effectivement quil est tout à fait possible que certains edits - comme tu peux faire - soient plus interessants que certaines versions commerciales, ratées.

      Supprimer
    4. Je suis toujours plus étonné, car justement je parle quand même très souvent de comment je procède, des contraintes, des pépins que j'ai pu avoir sur tel ou tel passage... Quand j'en parle moins c'est qu'il y a moins à dire où que ce ne serait pas particulièrement intéressant d'en parler. Ici je précise par exemple que j'ai utilisé le DVD italien qui est le seul à avoir ce montage, que j'ai dû remettre des dialogues hors champs sur les lèvres, qu'il y a des plans alternatifs... J'ai même mis un bonus que j'ai trouvé où les différences dans le montage sont montrées... Pour les logiciels j'ai souvent dit que j'utilisais généralement cette vieille m... buguée à mort qu'est Pinnacle 15, que j'ai essayé avec d'autres mais que rien à faire, celui-ci reste pour moi largement le plus pratique. J'utilise aussi Audacity pour changer la tonalité du son comme à peu près tout le monde... C'est des trucs que j'ai déjà dit et qui seraient franchement redondant à la longue. C'est comme quand je parle des comédiens qui doublent, je ne vais pas me mettre à répéter à chaque fois la même chose, je préfère m'attarder sur d'autres détails, d'autres comédiens, des trucs qui au fur et à mesure se complètes. Enfin bref, je t'invite à lire ou relire d'autres présentations parce que je pense vraiment être l'un des rares à parler autant de la partie "cuisine" du repack car je n'aime pas balancer des liens comme ça tout bêtement.

      Supprimer
  26. et jai oublié au moins une contrainte majeure, le sens du jeu du doubleur : Claude Bertrand devrait prononcer la phrase dans le même contexte !!! si dans un film il dit de maniere amusée, "maintenant barre toi de là" alors que dans le film que vous voulez editer vous avez besoin dun jeu basé sur la colere...ça ne colle pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bizarres ces messages. Je vais essayer de répondre à tes interrogations du mieux que je puisse.
      Pour ce qui est d'être plus flexible sur l'audio que sur le filtre jaune par exemple, bah écoute, si je vois que c'est pourri et que ça dénature l'oeuvre de base, je ne le fais pas c'est tout. L'important c'est que ça reste dans l'esprit original, que ça ne trahisse pas. Et je ne vois pas en quoi ce serait trahir de trouver une phrase similaire, que je puisse synchroniser, qui soit dans le bon ton et qui permettrait de compléter la seule et unique phrase manquante d'une version alternative non officielle. Pourquoi te dire que ça va forcément être mauvais, qu'il y aura un bruitage qui gènera où je ne sais quoi ?
      Puis tu sais, j'ai procédé à cette astuce un bon paquet de fois et je suis persuadé que tu ne t'en rendrait pas compte même si je te disais quand. Allez, essaye de regarder par exemple 3 cavaliers pour Fort Yuma et dis-moi si tu vois quand j'ai bafoué "la contrainte majeur du sens du jeu du doubleur". Parce que si je te cite ce film c'est que je l'ai fait un bon paquet de fois dessus. Mais entre reconstituer un montage original et respecter la boucherie du montage français j'ai fait mon choix et je crois que le miens rend le plus honneur au film.
      Sinon tu sais que dans ce repack là, j'ai déplacé des phrases hors-champs en faisant en sorte que ça colle aux lèvres et bim, magie ça le fait bien ? Est-ce que tu t'en est rendu compte ? Pas sûr. Je ne suis pas idiot, si je vois que c'est pourri, je te le répète, je ne le fais pas, hein ?
      Sinon, ce ne sont même pas des versions officielles ces repacks donc ne stresse pas trop non plus hein ! Libre à toi de préférer certaines versions dites "officielles" massacrées par les éditeurs ou pas. Moi j'oblige à rien du tout. Je n'ai pas la prétention ni les moyens des pros mais je fais tout mon possible pour rendre honneur à une oeuvre. Et comme ça semble plaire à la majorité, je vous en fais profiter et tout ça pour vous faire plaisir et rien d'autre. Et quand certaines choses ne plaisent pas (le filtre jaune en l’occurrence que de toute façon j'étais obligé d'avoir dans le cas présent puisque c'est le seul DVD qui existe avec le montage italien), on en discute et basta. On est pas obligé de tout aimé. J'ai fait des repacks de films qui ne me plaisent pas mais qui plaisent à d'autres. Mais toujours dans le respect de l'oeuvre. Pareil pour mes sous-titres, je le fais toujours dans l'esprit de l'oeuvre. Car il arrive que je doive prendre des libertés.
      Quant aux sources je ne peux pas non plus citer tout, ce serait un peu indigeste et c'est pas forcément en langue française ni même sur des DVD.

      Sinon pour ce qui est des couleurs chaudes, Jo t'a donné une source : "Le texte sur Leone et le bleu existe, dans ZOOM N° 12, si j'ai bonne mémoire. Entretien avec Noel Simsolo, Leone explique qu'il fait tout pour réduire la part du bleu , mais cela ne veut pas dire qu'il n'y a aucun bleu dans ses films, à dominante chaude."

      Voilà, j'espère que mes réponses te satisfont. Bonne soirée !

      Supprimer
  27. Il était une fois Indianagilles...Merci infiniment

    RépondreSupprimer
  28. Salut Indy !
    Gros fan de Claude Bertrand dans ses doublages (J'ai un paquet de Roger Moore, Burt Lancaster et Bud Spencer (mais ceux-là je les ai (re)pris ici et le ton est plus 'bourru' sur Bud alors ça compte pas). Je vais m'en retaper quelques uns et je te tiendrai au courant.

    RépondreSupprimer
  29. MILLE MERCIS. Des années que je cherche à voir ce film dans sa version intégrale. Un travail unique et du coup, de grande valeur.

    Quel plaisir de pouvoir découvrir ces versions si rares. Poursuivez car votre passion est communicative.

    Un fan (du film et du site)

    RépondreSupprimer
  30. Bonsoir Indiana

    Un grand merci et te félicite pour cette version et montage inédit, nous retrouvons les couleurs d'antan, un film grandiose avec des scènes d'anthologie du Western Italien, le premier film de Sergio Leone que j'ai pu voir à l'âge de 13 ans, qui m'avait marqué par la musique de Ennio... C'était sans le savoir le début d'une grande passion!
    Amicalement
    Alain ( Marseille)

    RépondreSupprimer
  31. merci pour ce boulot incroyable !!!

    vous etes un cinglé de western et c'est pour ca qu' on vous adore !

    et votre passion est communicative !

    RépondreSupprimer
  32. quel travail extraordinaire, je suis bluffé. Merci beaucoup.

    RépondreSupprimer
  33. Pas de version light pour celui-ci Indy ? Il a l'air fabuleux mais mon DD menace d'exploser...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai peur que la qualité en patisse beaucoup. Mais je vais y penser quand même.

      Supprimer
    2. C'est vrai aussi... Merci en tous cas!

      Supprimer
  34. "Il était une fois dans l'Ouest" : durée exacte de l'exploitation française d'août 1969: 155 minutes (2 heures 35 minutes), confirmée par "Le Film Français" de fin août 69, pour la sortie du film. (Pas de projection en italien, seulement versions anglaise et française).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette version italienne, avec son montage à part, aura décidément était jalousement gardée durant des années.

      Supprimer
  35. Merci beaucoup pour le travail fourni et le respect envers l'oeuvre de Leone. L'homme avait aussi ses lubies, et si le jaune remis sur cette version est bien la teinte originale de l'oeuvre, je dois reconnaître que je préfère les versions plus modernes. Les extérieurs sont bons, mais les scènes d'intérieures ont effectivement un air de jaunisse qui, aujourd'hui, piquent un peu les yeux. Mais encore une fois, il est toujours appréciables que des fans qui en ont les compétences et les moyens rendent justice aux versions originales d'oeuvre qui, sans eux, ne seraient plus que des langues mortes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien, ces teintes sont loin d'avoir fait l'unanimité, c'est clair !
      Il est en tout cas possible que ce DVD italien tire un peu trop sur les jaunes.
      En tout cas, je trouve dommage que tout le monde ne fasse que parler de ça. On n'a pas vraiment parlé du montage différent et pas du tout de la VOST, la vraie, qui était pourtant inaccessible pour les italophobes. Alors, messieurs, n'y-a-t-il que la jaunisse qui vous a inspiré ici ? Sinon, je recherche toujours activement une phrase de remplacement sur tous les doublages de Claude Bertrand, mais je n'ai encore rien trouvé.

      Supprimer
  36. Je trouve que les couleurs nous donnent beaucoup plus de sensations visuelles et sensorielles... la couleur de la terre , de la poussière et du désert aride d' Alméria, une couleur qui colle parfaitement aux personnages, du début à la fin! je ne m'en lasse pas, car voir ce film que j'ai vu et revu depuis l'age de 13 ans dans diverses versions, c'est ainsi celle que je préfère, la version italienne de ce film nous replonge à l'époque de l'age d'or du Western made in Italy
    Du Grand Sergio Leone incontestablement
    Alain (Marseille)

    RépondreSupprimer
  37. Un grand MERCI pour cette version INEDITE !..des années que je veux la voir !
    Bravo pour ta motivation Indiana !

    un article qui pourrait t'intéresser :
    http://forum.westernmovies.fr/viewtopic.php?t=6036

    RépondreSupprimer