Attention :

Les repacks proposés ici sont des versions inédites non éditées chez nous, qui ont été réalisées par mes soins ou par celui de mes collaborateurs. Le blog en lui-même n'héberge aucune œuvre, il renvoi vers des liens. Il n'y a aucun but commercial, cela ne génère aucun bénéfice, ces repacks ne sont là que pour empêcher ces films, ces VF, ces montages de disparaitre à jamais. Il s'agit d'un partage "raisonné", les films étant retirés du blog lorsqu'ils sont édités en bonne et due forme, avec entre autre notamment leur VF d'origine complète. Si toutefois la présence de certains repacks posent problème, n'hésitez pas à m'écrire par mail. Lorsqu'un repack est retiré, inutile de me demander de le remettre. A moins que l'édition soit épuisée et impossible à retrouver.

REJOIGNEZ MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/indianagillesrepacks?fref=ts

MA CHAINE YOUTUBE :

https://www.youtube.com/channel/UCzdEiz9bvKXPXIYD51NbaSw

mardi 2 juillet 2013

[Repack 2.0] : Nico Giraldi - Brigade antimafia - version intégrale (VF et VO)


Réalisation : Bruno Corbucci
Avec : Tomas Milian, Enzo Cannavale, Elie Wallach, Margueria Fumero, Bombolo
Nationalité : Italie
Genre : Comédie Policère
Durée : 92'
Année de production : 1978
Titre original : Squadra Antimafia

Durant une manifestation en prison, un homme déguisé en policier abat froidement le mafieux Giacomo La Rosa qui avait mis en accusation le parrain de New-York. Nico Giraldi est envoyé bien malgré lui aux USA afin d'infiltrer la famille et de retrouver le coupable...

Musique du générique par Aldo Donati

Un grand MERCI à Rachid pour m'avoir envoyé la VF du film !


Mise à jour du 06/06/16 : version 2.0 :

Le repack a été amélioré, voici le détail :

- Qualité DVD avec correction du pitch (tonalité) pour la VF et la VO.
- Amélioration des sous-titres pour les passages non doublés en français.
- Mise à disposition d'une version Lite sur Youtube

Archives repack 1.0 (02/07/13)

Vous êtes nombreux a réclamer des films de Tomas Milian et en particulier des aventures du Marechal Nico Giraldi. Votre attente n'a pas été vaine puisque voici le 4eme épisode de cette longue et inégale saga.
Les trois premiers épisodes étaient d'un très bon niveau (dont le second est malheureusement inédit chez nous) avec un bon équilibre entre policier et comédie. Avec ce Brigade anti-mafia nous abordons peut-être le premier vrai déclin de la série. Bien qu'encore agréable, on sens une baisse de niveau et une certaine routine dans les mécaniques du film commence à s'installer.
Afin de vendre ses films à l'international, Bruno Corbucci faisait appel à une guest star de luxe pour accompagner Tomas Milian, finalement peu bankable en dehors de l'Italie. Après Jack Palance dans le premier, David Hemmings dans le 3eme, cette fois c'était au truculent Eli Wallach de s'y coller. Malheureusement, contrairement à son habitude, Eli Wallach se montre finalement assez sage et se contente d'apparaître sans grand génie ni grande envie.
La jaquette française de la VHS éditée chez Atlantic Home Vidéo en 1987 n'a absolument rien à voir avec le film et semble tiré d'un film tout à fait différent. Le personnage en gros sur la jaquette ressemble plus à l'acteur Maurizio Merli, bien connus des aficionados du bis italien, et a peut-être été choisi pour une quelconque ressemblance avec Eli Wallach ? En tout cas, c'est bien mensonger et les acquéreurs ont dû être bien surpris en découvrant une comédie au lieu du film d'action vendu par la jaquette et son résumé.
Le film vaut surtout et comme toujours pour Tomas Milian qui semble quand même bien s'amuser à envoyer les plus grosses insanités possibles. Comme souvent en roue libre, il se fait plaisir et son duo avec l'acteur Napolitain Enzo Canavale suffit à sauver le film et à le rendre sympathique.
Quelques mots d'ailleurs sur Enzo Cannavale, acteur décédé d'une crise cardiaque en 2011 à 83 ans. Souvent en duo avec le romain Bombolo (qui joue également dans ce film et qui apparaitra dans 9 des 11 films de Nico Giraldi), il aura tourné dans nombre de comédies de bas niveau et se fera surtout connaître pour son rôle dans la série des Pieds Plats avec Bud Spencer. Au milieu de sa médiocre filmographie, on peut tout de même trouver en 1988 le magnifique Cinema Paradiso de Giuseppe Tornatore et, la même année, 32 Décembre de Luciano De Crescenzo pour lequel il gagna le Nastro d'Argento (le César italien) pour le meilleur second rôle. Cannavale reviendra dans la série Giraldi dans le 5eme et dans le 8eme épisode. A noter qu'il jouera un rôle différent dans ce dernier.
L'un des ressort comique du film provient de l'actrice de théâtre Marguerita Fumero qui joue le rôle ingrat mais classique dans les comédies italiennes de la fille moche qui s’amourache du héros. C'est assez lourd mais ça vous tirera quelques sourires indulgeants. En tout cas c'est bien la Giraldi's Girl la plus étonnante de toute la saga !
Petite anecdote : dans une scène coupé en français, nos héros en bons italiens qu'ils sont veulent voir un match de foot... de soccer pardon, de l'équipe du New-York Cosmos dans laquelle évoluait Pelé, Franz Beckenbauer (on peut d'ailleurs le voir dans le match du film) et surtout un des rares joueur de foot italien exilé, Giorgio Chinaglia.  Ce dernier avait quitté la Lazio de Rome pour rejoindre sa famille américaine. Il jouera de 1976 à 1983 pour les New-York Cosmos, soit jusqu'à la fin de sa carrière. Durant sa carrière américaine, il marquera 231 buts en 234 matchs, finira 5 années meilleurs buteur de la NASL (North American Soccer League) et gagnera 4 Soccer Bawl faisant de lui l'une des plus grande légende de ce championnat méconnu.
Autre anecdote parce que vous adorez ça : le jeune cuistot qui se fait rembarrer par Salvatore n'est autre que le propre fils de Tomas Milian ! On le reverra d'ailleurs dans l'épisode suivant dans une apparition un poil moins rapide.

Bien que datant de la fin des années 70 et sorti uniquement en VHS sans passer par la case cinéma (si je ne m'abuse), la VF est amputée de nombreuses scènes. Bien entendu, c'est la version intégrale qui est proposé ici et j'ai sous-titré les parties en VO. Autre anecdote : certaines oreilles fines se rendront peut-être compte que lorsque le commissaire donne un numéro d'urgence à Nico Giraldi, je n'ai pas mis le même dans les sous-titres . C'est tout simplement parce que lorsqu'il est utilisé à la fin dans la version française, ce n'est pas le même ! Sans doute pour mieux coller aux lèvres ? Il ne s'agit donc pas d'une erreur de ma part mais bien d'un détail qui me permet de rester cohérent. Comme souvent dans le travail de traduction, j'ai pris parfois quelques libertés car il n'était pas toujours possible de traduire fidèlement les jeux de mots et autres subtilités intraduisibles. Mais je suis resté dans le ton et l'esprit, rassurez-vous.
La VF du premier était médiocre, celle du 3eme vraiment excellente (faisant appel à d'excellent comédiens comme Jacques Ferrière, Patrick Poivet, Claude Joseph, Marc de Georgi etc...), celle du 4eme épisode serait plutôt à ranger aux côtés du premier film. Elle n'est pas terrible, que ce soit dans la traduction ou l'interprétation mais elle est peut-être sauvée par Jacques Bernard, le comédien doublant Tomas Milian. Vous connaissez sans doute ce comédien pour ses doublages des vieux Jackie Chan (La nouvelle fureur de vaincre, La hyène intrépide...) et autres Bioman. Pour être honnête, j'ai toujours eu du mal avec lui et on l'entendait généralement dans des doublages de seconde catégorie. C'est d'ailleurs lui qui doublait Jack Palance dans le premier Nico Giraldi ! Et cette voix ne lui allait absolument pas... S'il est loin d'égaler Jacques Ferrière, je trouve pourtant qu'il s'en sort finalement plutôt bien. Je vous invite à lire également une intéressante interview de ce comédien sur la Gazette du doublage.
Pour ce qui est des autres voix, il me semble avoir reconnu la voix de Marcelle Lajeunesse sur Maria-Sole mais je n'en suis pas sûr à 100%. Cette grande dame du doublage aura fait rêver ma génération en doublant de nombreux personnages de dessin-animés comme Huckleberry Finn dans Tom Sawyer, Quick dans Quick et Flupke, Mizar dans Goldorak... On peut aussi l'entendre aux côtés de Jacques Bernard dans le 1er doublage d'Evil Dead (doublage plutôt moyen mais culte, malheureusement absent des éditions DVD et Bluray mais que l'on peut retrouver sur le Bluray Zone A Américain). En petit bonus, je vous ai trouvé une belle et étonnante interview vidéo de Marcelle Lajeunesse qui risque de vous étonner puisqu'elle y explique avoir doublé des films... porno ! Et oui, ce n'était pas si facile pour de nombreux comédiens de vivre de leur métier et il fallait souvent faire quelques boulots alimentaires pour tenir...
Mis à part la qualité artistique de la VF, nous avons la chance d'avoir une très bonne qualité. Le son est clair, limpide et je l'ai nettoyé de tout souffle. Merci encore Rachid !

25 commentaires:

  1. merci pour nouveau repack, ça fait longtemps que je voulais voir ce film !

    RépondreSupprimer
  2. Yeah!!! genial!!!un nouvel opus des aventures de nico giraldi et en plus inedit pour ma part!!!
    Vraiment un immense merci a toi indianagilles et merci egalement a rachid pour le partage!
    Toujours au top indianagilles!!!!!

    RépondreSupprimer
  3. Cool cette version intégrale. Merci Indianagilles

    RépondreSupprimer
  4. À nouveau de l'excellent travail, pour un autre film qui bénéficie ainsi grandement du traitement 'indianagilles' ! Merci beaucoup :-)

    RépondreSupprimer
  5. Bravo en tout premier lieu à Rachid, qui a proposé le film !

    Je l'ai eu en K7 mais j'ai, à regrets, dû me débarrasser du tout pour cause de déménagement... A noter que je n'ai jamais eu entre les mains, ou même vu, l'opus Delitto a Blue Gay nommé "Pas folle le flic" pour sa sortie en K7 vidéo chez nous !

    Si je loue comme les autres tes repacks, je salue tout autant la très grande qualité de tes présentations, dont celle-ci, par la qualité de ton style tout comme la pertinence de tes informations.
    J'aimerais revenir sur deux ou trois points...

    -Bravo pour avoir salué le travail d'Enzo Cannavale.
    E.Cannavale, qui a donc tourné beaucoup de sexy comédies italiennes, fut rarement mis en valeur dans ces bandes où les acteurs étaient en roues libres -je me suis souvent demandé si ils improvisaient sur un canevas tant cela paraissait bâclé- et le talent de notre acteur n'était pas réellement employé dans le cadre étroit de la rigueur dramaturgique de ces films !

    Pourtant, grâce à Napoli si rebella alias Calibre magnum pour l'inspecteur, aux côtés de Luc Merenda, ou encore La lycéenne avec Gloria Guida, son talent est évident pour peu qu'il ait eu un rôle avec un tant soit peu de substance. Ce n'est hélas pas trop le cas des Nico Giraldi où, tout comme Tomas Milian par ailleurs, Bruno Corbucci ne semble pas avoir voulu transcendé son matériau de base (je te rejoins sur la qualité des films quoiqu'il me semble que nos avis divergent sur un film en particulier).
    Je suis donc très content qu'Enzo Cannavale ait obtenu une consécration par l'industrie du cinéma...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah Tinterora, je crois qu'à chaque repack, s'il y a un truc que j'attends c'est tes commentaires qui me font toujours bien halluciner.
      Je suis tout à fait d'accord avec toi sur Enzo Cannavale. C'est vraiment le genre d'acteur qui bien "utilisé" avait beaucoup de talent. Quand tu vois le début de carrière d'un Daniel Auteuil, qui aurait pu se douter de ce qu'il serait devenu par la suite par exemple ? C'est comme Franco et Ciccio, qui faisaient merde sur merde et pourtant Franco a joué dans des Fellini avec beaucoup de talent.

      Supprimer
  6. -Bravo également pour le commentaire sur Jacques Bernard !
    Ayant doublé un nombre incroyable de métrages, allant du Bioman au film X, Jacques Bernard représente à mes yeux une décennie de doublage cheap, bas de gamme, bien qu'il ne faille pas lui daignait un réel savoir faire.

    Merci pour ton interview terriblement intéressante ! J'avais demandé sur Psychovision qui pouvait l'identifier, et crois-moi, il a fallu qu'un talent attentif de ton calibre (Flint ou Throma) me réponde !

    -Je confonds pas mal les films de Nico Giraldi, bien que l'on puisse distinguer facilement les "périodes". La première étant la plus polar, la seconde se cherche et comporte les plus mauvais opus, tandis que la troisième et dernière est à la fois plus agréable, familiale et définitivement bon enfant.

    Je ne sais donc plus dans quel film Tomas Milian Jr apparait mais j'avais compris qu'il s'agissait de son fils. Giraldi le secouait en le traitant de bon à rien. Une savoureuse anecdote pour qui comprend le sous-entendu !

    -On ne peut pas très bien savoir si quels films de la série sont sortis !
    En effet, il y avait à l'époque un diffuseur pour Paris, un autre pour Marseille (tiens !)et le sud de la France, un autre pour l'Est...

    Si fait que certains gialli sont sortis en Province, d'autres seulement à Paris, et que l'on a donc de belles surprises en trouvant telle ou telle affiche de film.

    Le cas le plus célèbre reste Una lucertola con una pelle di una donna qui est sorti sous le titre Carole, peut-être le Venin de la peur, puis qui fut recaviardé avec des inserts X pour une sortie que je suppose avoir eu lieu en 1974/75 !

    Un grand cinéphile m'avait expliqué que "nos" films passaient le plus souvent près des casernes militaires, dans des salles adéquates. Voilà qui justifie pleinement l'appellation de cinéma de quartier, non ?

    Encore bravo à tous les deux et viva la Nico Giraldi french connexion !

    Amicalement !

    RépondreSupprimer
  7. Tout à fait d'accord sur les périodes Nico Giraldi. Je crois que celui que tu n'as pas aimé c'est Delitto a Porta romana que perso j'ai beaucoup apprécié (pour moi le meilleur Delitto avec celui de l'autostrada).
    La scène avec Tomas Milian JR dont tu parles c'est celle dans Anti-gangsters. Un passage très sympa.
    Sinon merci pour toutes ces belles infos. Vite, faut que je mette un autre repack pour que tu m'écrivent un autre commentaire !

    RépondreSupprimer
  8. Avec plaisir I.Gilles !

    Déjà, je ne peux pas discuter avec beaucoup de personnes des Nico Giraldi !

    Ensuite, on est d'accord dans les grandes lignes, exception faite de ce Delitto del autostrada !

    Maintenant, prendre le temps de présenter dans les bonnes formes Ennzo Cannavale et Jacques Bernard, franchement j'applaudis !

    Prends ton temps pour n'importe lequel de tes repacks, sachant que c'est toujours un événement ! Encore bravo à toi et à Rachid !

    RépondreSupprimer
  9. J'ai bafouillé hier...

    Oui, Delitto del autostrada est bel et bien un des tout meilleurs opus !
    Ma mémoire étant recouverte, il s'agit bien du dernier où Nico tombe amoureux de la chanteuse Viola Valentino qui interprète une très bonne chanson.

    En outre, quand Nico et ses amis se rendent au cinéma, on voit les affiches de l'éventreur de New-York.

    Delitto del autostrada inaugure d'ailleurs le troisième cycle des aventures de Nico Giraldi, celui qui est plus comédie familiale.
    Il rompt avec la seconde ère, celle de "Assassino" qui est, à mon avis, moins bonne, dont Delitto a porta romana qui est plus polar, avec un whodunit.

    RépondreSupprimer
  10. Merci encore pour ce film totalement inconnu pour moi de Thomas Milian et merci surtout pour ta présentation !

    RépondreSupprimer
  11. Merci Gilles pour ce nouveau repack des aventures de Nico Giraldi! J'avais énormément apprécié les précédents opus que tu avais fait!!
    Merci à toi!!

    RépondreSupprimer
  12. Merci indy,
    Celui là, çà doit être le seul qui est sorti en version française que je n'ai jamais vu!
    Normalement il en reste encore 2 a repacker pour avoir tous les Giraldi Vf en bonne qualité.
    Mon petit doigt me dis que çà devrais pouvoir se faire :) :) :)

    RépondreSupprimer
  13. Le film est parfois lourdingue mais dans l'ensemble, j'ai passé un agréable moment grâce à Tomas Milian qui débite une connerie toutes les 30 secondes ^^
    Les passages inédit de la Vf permettent une meilleur compréhension, merci pour le boulot ;)

    RépondreSupprimer
  14. j'ai toujours la vhs mais j'ai toujours regretté que ces films n'aient jamais bénéficié d'une v.o. (mais qui aurait bien eu l'idée, à l'époque de sa sortie, d'éditer une v.o. ... vu qu'une sortie salle n'était même pas assurée?) Et pourtant, la vo - que j'avais vu en Italie sur une chaine câblée... sans sous-titres, rend mieux compte de l'abattage de Tomas Milian et de toute la distribution. Merci de donner une seconde vie à ces films et pour ce travail de traduction épatant.

    RépondreSupprimer
  15. super,un grand merci a toi indi.....j'avais ce film en qualite pourrie ca me fait super plaisir
    je voudrais stp la liste des films en francais des aventures de nico giraldi
    merci d'avance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 1/ Le Flic en jeans (squadra antiscippo, trouvable en DVD italien avec VF)
      3/Nico l'arnaqueur (Squadra antitruffa, repack dispo sur mon blog)
      4/Brigade anti mafia (Squadra antimafia) ici présent
      5/Brigade anti-gangsters (Squadra antigangsters, repack dispo juste au-dessus)
      11/Pas folle le flic (Delitto al Blue Gay, repack... bientôt disponible ;) )

      Supprimer
  16. merci pour ces films qui seraient rester inédit ad vitam etarnam sans vous où la cinéphilie est devenu une maladie à en croire le grand public... et la tv.
    c'est toujours un plaisirs de lire vos commentaire. très instructifs.

    RépondreSupprimer
  17. merci nico pour les infos fournies

    RépondreSupprimer
  18. elle pique les yeux
    la jaquette
    ( on dirait une k7 vectron des années 80!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle n'a surtout rien à voir avec le film. Elle doit être d'un autre film. Mais lequel ?

      Supprimer
    2. on diraiit un polar allemand style tatord vs derrick!
      ca risque de mal finir , cette histoire!
      Gruik!

      Supprimer
  19. Marcelle Lajeunesse faisait celle de mizar dans goldorak ?
    mais comment fait elle pour doubler un gamin!
    trop baleze

    elle faisait pas la voix du prince saphir, aussi?
    Gruik!

    RépondreSupprimer
  20. Liens morts

    Re-up pls

    RépondreSupprimer