Attention :

Les repacks proposés ici sont des versions inédites non éditées chez nous, qui ont été réalisées par mes soins ou par celui de mes collaborateurs. Le blog en lui-même n'héberge aucune œuvre, il renvoi vers des liens. Il n'y a aucun but commercial, cela ne génère aucun bénéfice, ces repacks ne sont là que pour empêcher ces films, ces VF, ces montages de disparaitre à jamais. Il s'agit d'un partage "raisonné", les films étant retirés du blog lorsqu'ils sont édités en bonne et due forme, avec entre autre notamment leur VF d'origine complète. Si toutefois la présence de certains repacks posent problème, n'hésitez pas à m'écrire par mail. Lorsqu'un repack est retiré, inutile de me demander de le remettre. A moins que l'édition soit épuisée et impossible à retrouver.

REJOIGNEZ MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/indianagillesrepacks?fref=ts

MA CHAINE YOUTUBE :

https://www.youtube.com/channel/UCzdEiz9bvKXPXIYD51NbaSw

lundi 21 octobre 2013

[Repack] : Pas folle le flic (VF, version intégrale)

Réalisation : Bruno Corbucci
Avec : Tomas Milian, Bombolo, Olimpia di Nardo, Holger Münzer, Paco Fabrini,
Nationalité : Italie
Genre : Comédie / Policier
Durée : 98'
Année de production : 1984
Titre original : Delitto al Blue Gay


Un meurtre vient d'avoir lieu au Blue Gay, un cabaret de drag queen : celui de la grande vedette Lino Sandulli (alias Nadia). On demande à l'inspecteur Giraldi de s'en charger et d'infiltrer le milieu gay en se faisant passer pour l'un d'entre eux. Ce dernier accepte l'affaire uniquement pour s'éloigner de la pression familiale : il vient d'avoir une petite fille qui ne lui laisse plus fermer l'oeil de la nuit !


"Faites des enfants qu'ils disaient" !

Encore une fois, merci Charlee Ray pour la VF

Le voilà enfin ce 11eme et dernier épisode, le cinquième qui soit sorti en français. Rien qu'au titre, que ce soit le français ou l'original, vous aurez compris que ça ne va pas voler bien haut. Les Italiens ont beaucoup (trop) apprécié La Cage aux folles qu'ils ont d'ailleurs co-produit et ont du coup enchaîné pas mal de navets mettant plus ou moins en vedette la communauté homosexuelle. Même dans les émissions de variété, on ne cessait de voir des mecs habillés en femmes (généralement des gros moches aux airs de mamies). Ne me demandez pas pourquoi ça amusait tant les italiens mais on en voyait partout et tout le temps. Et bien sûr, c'était souvent assez navrant. Le pire c'est que ça continue aujourd'hui même si ça s'est quand même bien calmé.
Le pitch est assez stupide mais rappelle celle des autres épisodes (notamment Crime sur l'autoroute). Sauf que la caricature du milieu gay, déjà pas épargné dans d'autres épisodes, est facile et sans grand intérêt. Tomas Milian ne semble plus trop y croire et se contente de faire le minimum syndical. Pourtant, quelques scènes fonctionnent encore notamment et comme bien souvent, celles avec son fils et sa femme. Bombolo qui a un rôle assez important, nous réserve également quelques bons moments. Le hic c'est... que le montage français a tout simplement retiré la plupart de ces scènes ! Au vu du titre, on se dirait que les exploitants français avaient clairement indiqué qu'il s'agissait d'une comédie (même si elle ne fait pas trop rire...) et pourtant le montage essaye de gommer des moments comiques pour le faire passer pour un film plus sérieux. A tel point que le montage a inséré des scènes d'action d'autres films de Tomas Milian comme le premier Nico Giraldi, Flic en Jeans mais aussi des films où il joue le gangster "le bossu", voir des films où il ne joue même pas dedans ! Le montage français commence d'ailleurs avec la voix off de Giraldi expliquant le plus sérieusement possible que son père policier s’est fait descendre lors d'un Hold-up et que du coup il était déterminé à devenir flic quoi qu'il arrive et à le venger ! N'importe quoi... Malgré ça, on se rendait quand même vite compte que le film n'était pas très sérieux et que c'était juste pour mettre un peu d'action dans une comédie bien mollassonne. Il semblerait que l'on doive ce fabuleux montage aux exploitants américains si l'on en juge par le titre qui apparaît en anglais sur la VHS.
Bien sûr, ce que je vous propose c'est le montage original avec les scènes coupées sous-titrées et j'ai donc retiré tous les trucs qui n'avaient rien à voir. Ça n'en fait pas le chef d’œuvre de l'année mais au moins on se retrouve avec le film original et les quelques bonnes scènes dont il dispose.
On peut pas dire que je vous "vende" bien le film mais il faut se rendre à l'évidence : c'est quand même bien naze. Mais il faut quand même le voir, ne serait-ce que pour sa "valeur historique". Au plus profond de moi je suis persuadé qu'il est en quelque sorte le déclencheur de la fuite de Tomas Milian vers les USA. Lui qui aimait varier les rôles s'est retrouvé prisonnier d'un rôle qui a fait en grande partie sa gloire en Italie mais qui l'obligea à enchaîner de manière inconcevable et avec une qualité plus que discutable les films de cette série. Si on regarde sa filmographie de l'époque, on se rend compte qu'il ne tournait presque plus que des Giraldi (ou des Monezza, autre rôle assez proche). De plus, il commençait à se sentir vieux et ne supportait plus sa propre image. Ce n'est pas pour rien qu'il se grimait aussi bizarrement, comme pour se cacher des italiens qu'il aimait tant et qu'il ne voulait pas décevoir. Pourquoi ces perruques ? Pourquoi ces chapeaux ? Tout simplement pour cacher sa calvitie ! Pourquoi s'enlaidir, lui qui avait joué les séducteurs pendant bien longtemps ? Pour ne pas qu'on puisse dire qu'il vieillissait et qu'il n'était plus l'homme séduisant qu'il était. Milian avait peur d'être jugé car c'est un homme terriblement pudique et timide comme il l'avait d'ailleurs confié avec beaucoup de sincérité lors d'une interview de l'émission "Domenica In" lors de la promo du 10eme épisode, Crime en Formule 1. Lors de celle-ci, on sentait bien que quelque chose n'allait pas, qu'il semblait triste et perdu. La voix tremblante (la sienne ! Pas celle de son doubleur Amendola et ça change tout), un discours qui part dans tous les sens à la Van Damme... il ne parlait pratiquement pas du film dont il semblait se foutre mais il de ses problèmes avec la drogue, l'alcool, de sa popularité presque dérangeante qui l'étouffait... Milian n'était pas Giraldi, il était même tout l'inverse. Lorsque je l'ai vu, j'ai presque eu l'impression que c'était un appel au-secours mais que personne ne l'a compris.
En "fuyant" aux USA, il a pratiquement recommencé à zéro, se mettant à nu (c'est à dire déjà sans perruque) et a joué pour de très grands réalisateurs tels qu'Oliver Stone (JFK), James Gray (The Yards), Sydney Pollack (Havana), Steven Sodderbergh (Traffic), Steven Spielberg (Amistad, pour lequel ça se serait d'ailleurs mal passé)...  Fini les premiers rôles mais ces rôles lui ont rendu sa confiance et ont démontré, à ceux qui en doutaient, que Milian était un formidable acteur. Il est depuis retourné plusieurs fois en Italie où il enfin oser se montrer pour communier de nouveau avec un peuple qui l'a tant aimé. Et bien qu'elle soit en italien, je ne peux que vous inviter à visionner cette émission 'I migliori anni" (Les meilleures années) qui voit le retour triomphal de ce grand monsieur à la télévision italienne. Pas besoin de tout comprendre pour y voir la grande émotion qu'il s'en dégage :


Que nous réserve la version française cette fois-ci ? A part pour Nico l'arnaqueur, le 3eme épisode de la série, on ne peut pas dire qu'on ait été vraiment gâtés.Pour cet ultime épisode, nous avons droit à quelques très bons comédiens. Le problème ? Ils sont peu nombreux et doublent tous plein de rôles différents ! On se croirait dans des doublages de dessin-animés japonais ou cinq ou six comédiens devaient se débrouiller pour tout doubler. De plus, on sent bien le truc fais à la va-vite avec une synchro labiale franchement pas au top. Tomas Milian est cette fois doublé par Georges Berthomieu, un acteur que j'ai souvent confondu avec Marc Cassot. On a souvent entendu Berthomieu mais plus souvent sur des rôles secondaires. Parmi ses doublages notable, on peut et on doit citer celui de James Garner dans l'hillarant Maverick de Richard Donner mais aussi dans le Space Cowboy de Clint Eastwood. Comme ça parlera peut-être plus aux dames, c'est également lui qui double la voix du Capitaine Smith dans le célèbre Titanic de James Cameron. Sur Tomas Milian, il se débrouille pas mal même s'il ne parvient à aucun moment à restituer le côté déjanté de la VO. Sur Bombolo (et plein d'autres rôles...), c'est Roger Lumont qui s'en charge. Cet acteur a la particularité d'avoir doublé des films en français mais aussi en anglais avec le même talent. Beaucoup de doublage à son actif mais j'ai envie de vous citer celui du Colonel Moutarde dans le cultissime Cluedo, le film. Vincent Violette qui double (pas seulement) l'acteur allemand Holger Münzer est une autre pointure du doublage depuis des années. Sa voix n'a d'ailleurs presque pas changé avec les années et vous pourrez aisément reconnaître sur le Commissaire Gordon joué par Gary Oldman dans les Batman de Nolan. Voix quasi officielle de John Turturro (Miller's Crossing, Barton Fink...), il est toujours très actif de nos jours et n'a pas le temps de chomer puisqu'il est également directeur artistique et adaptateur.


32 commentaires:

  1. Oh là ! Pour moi, c'était jusque là la VHS fantôme que je n'ai d'ailleurs jamais aperçue...

    Certes, le doublage français est faible, certes, ce film sent peut-être la fin de règne mais, franchement, quel cadeau !

    J'ai bien aimé le commentaire que tu as fait à propos de Milian, la description de son état.
    Je sais juste qu'il avait une maladie, on voit d'ailleurs qu'il a gonflé physiquement pour ce film, et ses films suivants montrent une altération de son état.
    Milian a dû mal le supporter, lui qui a quasiment commencé sa carrière au cinéma dans les habits d'un jeune premier...

    Un grand MERCI pour ce film de fin d'ère qui nous manque bien.

    Je l'ai déjà écrit et je le réitère : tu es le fan français de Nico Giraldi qui a le mieux fait pour le faire connaitre en France !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est gentil :) Oui je suis un peu son agent non officiel en France !!! Et comme ça vous plait, je vous en proposerai au moins un autre de ses films qui est inédit en France. Mais faudra être patient car je dois tout sous-titré (je n'ai aucun sous-titres italien pour m'aider à aller plus vite) et je suis assez lent pour sous-titrer un film entier.

      Supprimer
  2. J'y ai jeté un coup d'oeil le plus vite possible, j'attendais vraiment ce film, et tu as fait du très bon travail de repack ! Les parties manquantes sont bien traduites, finement insérées, et ce film n'est ma foi pas si mal une fois qu'on a passé le choc du doublage.

    Sur la longueur, les gags sont même pas mal.

    Toutefois, j'ai eu un problème de décompression de mon fichier.
    En gros, le repack finit quand Nico doit partir en Allemagne, vers le dernier quart ou tiers du film, pour aller rejoindre le réalisateur allemand.

    Je me demande si je suis le seul ou le premier à avoir ce problème ?...

    RépondreSupprimer
  3. déjà un grand merci, car la vhs m'était passé à sa sortie, sous le nez, puisque trouvée dans un Cash Converter (époque bénie où l'on trouvait de ces perles rares...). En fait, un salopard avait enregistré un match de foot sur la cassette et je n'avais conservé, par dépit que la jaquette, faute de mieux. Alors ce ci est pour les fans de Milian dont je suis, un véritable cadeau. En espérant ne pas rencontrer le problème cité par Tintorera ... je m'en vais vérifier ... encore merci pour ce film rare

    RépondreSupprimer
  4. eh bien désolé pour Tintorera, chez moi le film est en entier et ne comporte aucune scorie. Je l'ai parcouru rapidement, mais çà n'a pas l'air mal du tout. Mais comme je suis un inconditionnel de Milian, peut-être mon jugement s'en trouve altéré...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Eric !

      Je vais alors m'y reprendre à une deuxième fois !

      Sinon, terrible pour ta K7 achetée dans un Cash converter !
      Moi-aussi je me rappelle la première fois où j'ai franchi la porte et avoir acheté quelque chose comme 15 K7 de gialli, Fulci...

      Ahhhhh...

      Supprimer
  5. Trop trop fort indianagilles!!!
    Un nouveau Milian inedit!! que du bonheur!!
    Vraiment un immense merci a toi pour tout ce travail fournit et pour partager avec nous ces merveilleuses pepites!!!
    Etant fan de Milian egalement, tu m'as fait decouvrir une bonne partie de ses films que je cherchais en vain depuis des annees!
    Alors encore merci pour tout indianagilles, t'assures un max!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même s'il faudra être patient, je compte vous en faire découvrir au moins un autre totalement inédit en français. Ce ne sera pas un Giraldi mais un Monezza que j'ai trouvé très drôle et traduisible.
      Voilà, ça c'est pour vous faire baver :)

      Supprimer
  6. Je l'ai repris et, cette fois, la version s'est bien dézipée et j'ai pu voir le film jusqu'à la fin.

    Un opus sympathique de cette troisième et ultime ère de la série que j'ai bien aimée.
    Il y a toujours ce côté bande dessinée familiale qui est, ma foi, très sympathique.

    La musique est quand même composée par Fabbio Frizzi.
    F.F, qui a excellé pour la composition des musiques des films de Fulci, a donc varié quelque peu son registre ainsi que le champ des producteurs pour une b.o ma foi pas mal.

    A noter que la série a souvent eu de bons, voire très bons, compositeurs avec les frères De Angelis, les Goblins, Frizzi...

    Le scénario est sympathique pour peu qu'on se laisse aller.

    Par contre, Tomas Milian était en train de muer physiquement.
    Il est plus gros et, cinq années après, on le trouve totalement métamorphosé, dans de nouvelles productions. Je ne sais pas quelle fut sa maladie, mais je suppose qu'il n' a pas voulu poursuivre Nico Giraldi ainsi...

    Merci pour cette sympathique oeuvrette que j'ai pleinement appréciée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair que pour les bandes-son, c'était toujours excellent !

      Supprimer
  7. Bien le bonjour Indianagilles. Merci bcp pour ce nouveau Nico Giraldi, que j'ai pris, pas encore vu, - il m'a l'air vraiment terrible - mais je t'en remercie d'avance.

    RépondreSupprimer
  8. hello indiana j'espere que tu va bien. Je voulais te remercier pour ces film avec tomas milan qui sont introuvables dans le commerce et je voulais aussi te remercier pour ses petite video en bonus. Je l'est avais vu sur le net mais vu que je parle pas italien j'avais pas compris grace a toi j'en sais un peu plus sur ce PERSONNAGE j'avais lu aussi qui'l avais fait une tentative de suicide a cause de l'alcool et de la drogue et qu'il etait parti en inde se faire aider par un chaman qu'il avait aussi des problemes de poids et que sa celébrité le derangait . Sergio Sollima a dit aussi dans une interview qu'il etait vraiment "schizophrene " se prenait pour ses personnage 24h sur 24 enfin bref j'adore cette acteur tu sais si il y a une biographie de lui quelque part merci de ta reponse et continue comme ça ... que du bon taff

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne sait pas grand chose de Milian en France.

      Aucun magazine de sérieux n'a chroniqué sa vie de manière sérieuse et les seuls livres de référence sont en langue italienne...

      Oui, Milian était un peu schizophrène, il a vu enfant ou ado son père militaire se suicider devant lui. Hélas, c'est ce type de fêlure qui dessine de grands acteurs (James Dean, Kinski...).
      On sait donc qu'il était plutôt "allumé" et, par ailleurs, sa méthode d'acteur était celle de l'actor studio qui consistait à "habiter" ses personnages, à scruter dans la réalité pour leur trouver leur substance.

      Milian pouvait faire de fantastiques volte-face. Par exemple, en Italie, il avait collaboré avec des journalistes sur un livre/biographie mais, vers la fin, il s'est subitement ravisé et a refusé qu'il se fasse.

      Sur le tournage de la Victime désignée, il a appelé Aldo Lado, le scénariste, pour lui annoncer que, finalement, il avait changé d'avis.

      Je crois qu'il y a plein d'anecdotes de la sorte, pour lui comme pour Kinski, et qu'on ne les connaitra pas toutes. Franco Nero disait de lui qu'il était agité en 1971 mais, lorsqu'il l'a retrouvé en 1995 à Miami, l'homme avait muri, atteint le sommet de son art.

      IndianaGilles a écrit ici que sa collaboration avec Spielberg s'était très mal passée.
      Cela, je ne le savais pas...

      Supprimer
    2. Merci Beaucoup pour ces infos moi non plus pour l'anecdote de spielberg je le savais pas... et comme tu l'as ecrit on les saura pas toutes ..

      Supprimer
    3. Je ne sais plus où j'ai choppé ça pour Spielberg, je crois que c'est une interview où on lui dit qu'il a tourné avec plein de grands réalisateurs lors de son retour aux USA et lorsqu'on lui dit Spielberg il balance une vacherie et dit que ça s'est mal passé entre eux. Faudra que je recherche ça. Mais c'est sûr que c'est ce qu'il a dit par-contre.

      Supprimer
  9. ça faisait longtemps que je n'avais pas eu l'occasion de visiter ton blog, Indianagilles. Je suis remonté jusqu'en 2006...Quelle changement depuis le début !!!!
    Tu es formidable de nous faire découvrir des films inédits avec des comédiens qui n'ont pas vraiment eu la cote chez nous mais qui sont très souvent capable du meilleurs et qui, surtout, nous changent vraiment de ces américains ( d'ailleurs est-moi ou les Ricains jouent de plus en plus mal la comédie ? les derniers films datant de 2013 que j'ai vu ne m'ont pas du tout convaincus ...)
    Moi, avant de te connaitre je ne connaissais Tomas Milian que par quelques films assez populaires, il en est pratiquement de même pour les Gemma. Tu m'as ouvert l'esprit , toi et Tinterora , sur la qualité des films italiens et leurs stars et ça je vous en serai éternellement reconnaissant car je serai passé à côté de pépites extraordinaires.
    Définitivement MERCI.
    Jorge

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'est pas toujours facile de sortir des sentiers battus. Allez à la découverte de choses différentes, méconnues pour certains. Ce qui est bien c'est qu'avec toutes les belles choses du passé, on a de quoi faire jusqu'à la fin de dix vies.

      PS : en effet, j'ai de plus en plus de mal avec nos amis américains qui, s'ils produisent encore des films intéressants, n'arrivent plus à me surprendre ni à me marquer véritablement.

      Supprimer
  10. merci également Indiana, pour celui ci que j'avais vu trainer une fois en vhs dans une brocante ! mais ja'vais opté pour d'autres raretés. j'adore la carriere de ce Tomas Milian, ultra variée en fait si on regarde sa filmo immense

    RépondreSupprimer
  11. bravo indiana gilles pour ce nouveau film avec le trop génial THOMAS MILIAN que j'adore décidément à la folie.

    RépondreSupprimer
  12. THOMAS MILIAN
    l'homme au 1000 roles !!!

    merci de ton blog PHARAONIQUE !!!!

    RépondreSupprimer
  13. Liens morts

    Re-up pls

    RépondreSupprimer
  14. Peut-on espérer un re-up pour ce film ?
    J'aimerai bien voir ce Giraldi ayant bien aimé les productions déjà présentes et disponibles sur le blog. Mervi d'avance.

    RépondreSupprimer
  15. perso je l'ai sous la main si ça interesse quelqu'un et si indiana gilles est OK je le poste sur le net

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu parles de ma version ? Je peux la remettre, mais j'aimerai plutôt mettre la version qualité DVD. Mais je dois refaire les sous-titres sur un fichier à part et j'avoue manquer de temps en ce moment. Si quelqu'un se sent de m'avancer ça...

      Supprimer
  16. oui oui ta version ... ok attendons donc , par contre j'avoue avoir beaucoup apprecié les 10 autres ( avec un bemol pour celui au restaurant chinois ) mais ce 11 ème fait un peu pitié , juste le plaisir de voir une derniere fois nico , son souffre douleur & sa petite famille :)

    RépondreSupprimer
  17. Flute plus de liens !!!! dommage suis passée à côté de celui là que je voulais tellement voir

    RépondreSupprimer