Attention :

Les repacks proposés ici sont des versions inédites non éditées chez nous, qui ont été réalisées par mes soins ou par celui de mes collaborateurs. Le blog en lui-même n'héberge aucune œuvre, il renvoi vers des liens. Il n'y a aucun but commercial, cela ne génère aucun bénéfice, ces repacks ne sont là que pour empêcher ces films, ces VF, ces montages de disparaitre à jamais. Il s'agit d'un partage "raisonné", les films étant retirés du blog lorsqu'ils sont édités en bonne et due forme, avec entre autre notamment leur VF d'origine complète. Si toutefois la présence de certains repacks posent problème, n'hésitez pas à m'écrire par mail. Lorsqu'un repack est retiré, inutile de me demander de le remettre. A moins que l'édition soit épuisée et impossible à retrouver.

REJOIGNEZ MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/indianagillesrepacks?fref=ts

MA CHAINE YOUTUBE :

https://www.youtube.com/channel/UCzdEiz9bvKXPXIYD51NbaSw

samedi 5 septembre 2015

[Repack] : Lupin III - Le château de Cagliostro (HD et SD, 3 VF et VOST)

Réalisation : Hayao Miyazaki
Avec les voix françaises de : Philippe Ogouz/Yann Le Madic, Gérard Hernandez/Christian Visine/Philippe Pethieux, Béatrice Delphe/Sandrine Fougère/Catherine Lafond, Michel Tureau/Jean Barney, Jacques Ferrière/Patrick Messe, Roger Carel/Hervé Caradec/Jacques Frantz, Céline Monsarrat/Léa Gabrielle/Agnès Gribe
Nationalité : Japon
Genre :  Animation

Durée : 100'
Année de production : 1978

Titre original : Kariosutoro no Shiro

Lupin III et son complice Jigen s'enfuient du casino de Monte Carlo, emportant avec eux un butin impressionnant. Mais Lupin déchante rapidement en s'apercevant que les billets sont faux. Il soupçonne vite que ces contrefaçons proviennent de la petite principauté de Cagliostro et décide de mettre la main sur le réseau. En chemin, Lupin III et Jigen essayent de sauver une jeune femme poursuivie par des hommes armés, mais malgré leurs efforts, elle est enlevée sous leurs yeux. Lupin III décide de tout faire pour la libérer et découvre bientôt que l'instigateur de l'enlèvement n'est autre que le Comte de Cagliostro.

 

Parmi les 6 films et la vingtaine de téléfilms consacrés aux personnages de Lupin III et de sa bande, ce second long-métrage est sans aucun doute possible le plus connu de tous par le grand public. Pour autant, cette renommée sans égale n'est pas forcément due aux seules qualités du film mais surtout et avant tout parce qu'il s'agit du premier long-métrage d'animation de l'illustre Hayao Miyazaki. Ce dernier est devenu très populaire depuis, et le studio Ghibli qu'il a crée continue de produire de nombreux films très appréciés par un public qui pas forcément amateur de japanisation. Porco Rosso, Princesse Mononoké, Le Château dans le Ciel, Le Voyage de Chihiro, Mon voisin Totoro... la liste de ses succès est longue.
Et pourtant... comment dire... ce Château de Cagliostro est un film qui m'agace profondément. Et je ne suis pas le seul dans ce cas. Tout bon fan de Lupin III digne de ce nom ne peut être vraiment satisfait par ce film là tant il trahit ses personnages et l'esprit original de l’œuvre de Monkey Punch. Certes, les séries et la plupart des autres films ont souvent édulcoré le manga de Monkey Punch aussi mais Miyazaki est allé plus loin que quiconque. Déjà "responsable" des épisodes les plus faibles de la première série (jugée trop violente, il avait repris la série en main pour en faire quelque chose de beaucoup plus conventionnel), Miyazaki continue son travail de sape sur ce long métrage et transforme un matériel de base mature en une œuvre clairement destinée aux enfants. Le résultat est aussi fabuleux qu'abominable.
Ainsi, Lupin est transformé en sorte de prince charmant (sic) qui vient au secours d'une belle jeune fille nommée Clarisse qui, avec le character design type de Miyazaki a l'air d'avoir douze ans. Lupin, un prince charmant ? Hum... Et si ce n'était que ça. Les autres personnages qui gravitent autours de Lupin sont pour la plupart totalement sacrifiés. Le fidèle Jigen n'est qu'un simple faire-valoir, une sorte de domestique fidèle à son maître qui fait peu usage de son arme. Dans le second doublage français, celui de Manga Distribution, Jigen vouvoie même Lupin et l'appelle "Patron", c'est vous dire. La belle Fujiko (qui n'a jamais été moins sexy) est quant à elle transformée en sorte d'espionne aux motivations étranges et son rôle est totalement transparent. Mais le pire est sans doute réservé au samouraï Goemon dont on se demande tout du long à quoi il peut bien servir. Pour vous dire à quel point son rôle est anecdotique, sachez que le premier doublage français a carrément coupé son rôle au montage... sans que cela ne pose le moindre problème de cohérence à l'ensemble du film ! Au final, seul Zenigata est à peu près fidèle à lui-même et il sera d'ailleurs l'une des meilleures attraction du film.
Vous comprenez maintenant pourquoi, en tant que fan, je suis quelque peu perplexe envers le film de Miyazaki. Monkey Punch lui-même n'est d'ailleurs pas tendre avec ce film non plus. Il faut également rajouter le fait que je sois loin d'être l'un de ses inconditionnels,  je trouve même que la plupart de ses films sont mièvres, mous et je déteste son character design qui transforme tous les personnages en enfants rondouillards et rend les femmes toutes plus fades les unes que les autres.

Voilà, ça c'était pour la partie qui fâche. Car ce Château de Cagliostro a beau été avoir une énorme déception lorsque je l'ai découvert dans les années 90, il m'est impossible de nier certaines de ses immenses qualités. A commencer par l'excellence de sa réalisation qui 30 ans plus tard impressionne toujours autant. Malgré son character design que je continue de trouver insipide, le film est d'une grande beauté et son animation sans faille. D'après la légende, la scène de poursuite avec la Fiat 500 aurait même été chaudement applaudie par Steven Spielberg lors de sa diffusion au festival de Cannes en 1980. Bien que le film connaisse quelques baisses de rythme, il est sans doute un peu trop long, l'action ne manque pas et l'on suit les tribulations de Lupin le "prince charmant"(re-sic) avec grand plaisir. Le film dégage même une énergie assez rare dans une œuvre de Miyazaki et on sent qu'il n'avait pas encore tout à fait cédé à ses penchant "poétiques". Pourtant de poésie, ce film n'en manque pas, et je ne parle pas de la pseudo histoire d'amour avec Clarisse, d'une mièvrerie sans nom, mais plutôt de celle qui se dégage de ses fabuleux décors et du château en particulier. Ce dernier s'inspire clairement de celui du Roi et l'oiseau de Paul Grimault. Miyazaki étant un grand fan de ce film, il ne s'est pas fait prier pour lui rendre un fabuleux hommage. Comme dans le film de Grimault, le château possède une véritable présence qui fait pratiquement de lui un personnage à part entière... bien plus que Goemon ou Fujiko en fait. Pardon, je n'ai pas pu m'en empêcher.
Bref, on peut voir le film de deux manières : soit il s'agit d'un bien mauvais film de Lupin, soit d'un très bon film d'Hayao Miyazaki. Si mon cœur ne peut pardonner ses trop nombreux écarts envers des personnages que j'aime trop, surtout qu'il fait suite au formidable Le Secret de Mamo que je vous ai présenté il y a peu, mon âme d'enfant ne peut que s'émerveiller devant un tel spectacle qui, bon gré mal gré, a fait connaître le personnage de Lupin au grand public.
Enfin quand je dis Lupin je parle un peu vite. Comme je vous l'ai déjà dit dans le précédent repack, le nom posa des problèmes juridiques et en particulier en France. Car les héritiers de Maurice Leblanc, l'auteur d'Arsène Lupin, n'ont pas du tout apprécié que Monkey Punch lui invente un petit-fils dont l'esprit n'était pas vraiment en adéquation avec celui de son grand-père. Plutôt que d'y voir un bel hommage, ils y ont plutôt vu une insulte. Le fait que Monkey Punch ne paye aucune royalties dessus n'a pas dû aider non plus... Du coup, à l'exception du premier doublage du Secret de Mamo, le personnage n'a jamais été appelé par son nom original  chez nous. Il a d'abord été rebaptisé Edgar de la Cambriole lors pour la seconde série qui fut partiellement diffusée au début des années 80 sur FR3. Malgré quelques libertés, le doublage français s'avéra exceptionnel et il est fort dommage que seule la moitié des épisodes ne furent doublés dans notre langue. Philippe Ogouz y doublait avec grande classe mais aussi avec beaucoup d'humour le personnage de Lupin/Edgar, Francis Lax le grand doublait quant à lui Jigen (rebaptisé Isodore), Catherine Lafond prêtait sa voix sensuelle à Fujiko (devenue Magali) et un Jacques Ferrière totalement déjanté complétait ce casting d'exception en doublant tout aussi bien Goemon que l'Inspecteur Zenigata (devenus Yokitori et Lacogne pour la version française). Pour le dernier tiers des épisodes, Serge Lhorca remplaça avec non moins de talent Jacques Ferrière pour les deux rôles.
Pour la sortie du Château de Cagliostro en VHS en 1984 chez l'éditeur ADS, Lupin le troisième se transforma en descendant d'un autre illustre personnage français puisqu'il devint Vidocq IV. La bonne nouvelle c'est que le film reprit Philippe Ogouz et Jacques Ferrière pour doubler Lupin/Vidocq et Zeniga dont le nom devint... Lapoulaille. Allez comprendre. Jacques Ferrière n'eut pas besoin de doubler également le personne de Goemon puisque, pour une raison incompréhensible, le personnage fut totalement coupé du montage. Comme je l'ai dit plus haut, le film ne perd pas vraiment en cohérence mais cette disparition est tout de même surprenante. Il s'agit probablement d'une censure car le personnage maniait une arme blanche. A noter que Goemon apparaissait pourtant très clairement sur la jaquette de la VHS. Vraiment stupide... En ce qui concerne Jigen, c'est une autre star du doublage qui s'en chargea, Gérard Hernandez. Son personnage fut également rebaptisé puisque cette fois il devint Laficelle. Encore une fois, allez comprendre. Enfin, si Fujiko, renommée Barbara, perdait beaucoup de son sex-appeal sous la réalisation de Miyazaki, elle hérita par-contre d'une autre voix très sensuelle puisque c'est Béatrice Delphe qui prit la relève. Le casting de ce premier doublage comprit également Céline Monsarrat sur Clarisse (appelée Delphina ici), Roger Carel pour le Comte de Cagliostro ou encore Philippe Dumat pour son valet Jodor. Dernière petite précision, la chanson japonaise du générique était adaptée et chantée en français et ça c'est franchement la classe. Je la préfère d'ailleurs à la version Japonaise.
Ce doublage est donc composé par un superbe casting et il est bien malheureux qu'il soit incomplet à cause d'un montage charcuté à "l'italienne". On peut également souligner de très nombreuses libertés dans les dialogues dont certains font encore plus passer Lupin comme un prince charmant follement amoureux de sa dulcinée. D'un autre côté, le texte colle d'autant mieux à l'esprit du film. Malgré ses défauts, ce doublage reste pour moi le meilleur des trois. De plus, Miyazaki ayant déjà "trahi" Lupin, peu m'importe que la VF trahisse à son tour Miyazaki !
Le film ressortit bien plus tard en VHS (puis DVD) chez Manga Distribution en 1996. Porco Rosso venait de sortir chez nous dans les salles de cinéma, faisant de Miyazaki la nouvelle coqueluche de la japanisation en France. Il est clair que ce genre de film redorait un peu le blason de l'animation japonaise auprès du grand public qui n'y voyait alors que violence et perversité (re-re-sic). Voulant profiter de l'effet de mode, qui n'a cessé d'augmenter depuis, le film ressortit donc mais cette fois en version intégrale. Bien que correct, le doublage n'avait clairement pas la même classe que le précédent et faisait appel à des seconds couteaux valeureux mais sans grande saveur. Et si la voix de Yann le Madic ressemblait plus à celle de Yasuo Yamada, la voix japonaise de Lupin, cela prouvait surtout que ce qui était valable dans une langue ne l'était pas forcément dans une autre. Adapté d'un doublage américain, comme pour le précédent d'ailleurs, le texte pris encore de nombreuses libertés et le sous-titrage se contenta de retranscrire les dialogues français plutôt que de traduire le texte original (une mauvaise habitude chez l'éditeur). Ceci dit, j'ai appris à apprécier ce doublage à la longue qui, à défaut d'être génial, s'avère tout de même bien sympathique. Ah j'oubliais : cette fois, seul le personnage de Lupin fut rebaptisé, il devint Wolf qui était généralement le nom américain du personnage.
Enfin, en 2005, IDP tenta de relancer en France l'intérêt du personnage de Lupin en faisant doubler la première série inédite ainsi que plusieurs longs-métrages. Afin de tout uniformiser, IDP choisit intelligemment de reprendre la plupart des noms de la série diffusée sur FR3 : les appellations Edgar, Magali et Lacogne firent donc leur grand retour. Jigen et Goemon conservèrent par-contre leurs noms originaux ce qui n'était pas plus mal. IDP soigna son doublage en rappelant Philippe Ogouz et Catherine Lafond pour qu'ils reprennent le rôle de Lupin/Edgar et de Fujiko/Magali. La grande classe. Les autres comédiens étant soit à la retraite, soit décédés, un nouveau casting fut constitué par Philippe Ogouz lui-même qui se chargea de la direction artisitique du doublage. Philippe Pethieux devint Jigen, Jean Barney devint Goemon et Patrick Messe reprit le rôle de Zenigata/Lacogne. Pour Cagliostro, c'est Jacques Frantz, célèbre voix française de Robert De Niro et Mel Gibson, qui reprit le rôle. Un choix judicieux. En ce qui concerne Clarisse par-contre, la voix agaçante d'Agnes Gribe, l'épouse de Philippe Ogouz, n'est pas loin de gâcher l'ensemble du doublage. Déjà que je trouvais le personnage de Clarisse assez insupportable... Ce doublage respecte enfin les dialogues originaux et s'avère donc, objectivement, le meilleur des trois. Pourtant, il lui manque un je ne sais quoi par rapport au premier. Peut-être un peu de folie ? C'est ce doublage qui est, logiquement, le seul a être utilisé sur les diverses éditions actuelles, que ce soit en DVD ou en Blu-ray. On peut être à peu près sûr que ce film ne sera plus redoublé et que celui-ci s'avère le doublage définitif. Cette VF est également disponible en 5.1. mais cette piste a tendance à résonner bizarrement et je préfère de loin la piste stéréo.
Le Blu-ray sorti chez Kazé aurait pu être bien meilleur. Ce repack utilise donc le Blu-ray italien dont l'image est un peu meilleure. Ainsi, tous les doublages français sont réunis dans ce repack. Pour le second doublage, rien de bien compliqué puisqu'il était complet. Pour le premier par-contre... je l'avais réalisé il y a quelques années et ce fut pour moi un véritable exploit de le reconstituer. Il fallait être fou pour tenter cette performance ! J'avais complété les passages inédits avec le troisième doublage puisque Lupin était doublé dans les deux cas par Philippe Ogouz dont la voix n'avait pas changé d'un iota. Pour Goemon, pas de problème non plus puisqu'il n'était pas présent à la base (et boudiou c'était pas toujours évident de le réintroduire, en particulier dans la scène du mariage à la fin). Bien sûr, les voix changent pour les autres personnages mais fort heureusement, cela ne gène pas trop et c'est finalement assez rare. Cette reconstitution permet avant tout de savourer le premier doublage sur la version intégrale du film. Mais il serait peut-être intéressant un jour de reconstituer une version HD du montage de la version Vidocq. Pour ce repack HD, j'ai donc réutilisé ma piste son d'époque qui est toujours pas mal pour de la VHS.
Enfin, pour la VO, les sous-titres ont été corrigés par Carmelo Mike pour que les noms originaux correspondent. Exit Edgar, Magali et Lacogne donc.
Notez qu'en Italie, le film a également été doublé à trois reprises et que le dernier doublage est le seul a faire appel au casting historique italien. Plus triste, c'est également la dernière fois que Roberto Del Giudice doubla le personnage de Lupin en Italie car il décéda quelques mois plus tard. Del Giudice avait alors doublé TOUS ce qui était sorti sur Lupin jusqu'alors. Et même plusieurs fois dans certains cas. Les fans italiens n'ont pas fini de le pleurer. J'ai hésité une fois encore à vous mettre les doublages italiens dans le repack mais je me suis dis que ça n'intéresserait pas grand monde et que cela ne ferait qu'alourdir la release. 

Voici donc un repack bien rempli qui permettra d'apprécier au mieux ce film décrié ou encensé (rayez la mention inutile) de Miyazaki. Et pour ce qui est de la version Lite, c'est bien sûr la 1ere VF qui est choisie puisque c'est la seule qui soit inédite en DVD.



Liens MKV 1080p (7,82 Go) :

36 commentaires:

  1. Je l'attendais depuis longtemps ! Vraiment merci pour ce repack, je vais enfin pouvoir revoir ce film avec la VF que j'avais entendu gamin. Merci merci, en plus le travail est monumentalement de grande qualité !

    RépondreSupprimer
  2. Merci infiniment, comptez-vous faire la saison 2 en VO/VF HD (52 épisodes) ?
    Cordialement
    Mirko

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de série 2 prévue car il n'existe aucune source HD. La première par-contre... ;)

      Supprimer
    2. indianagilles, qu'est-ce que tu entends par aucune source HD ? Pour la video, les Bluray japonais ne conviendraient pas ?
      ・【音声】オリジナル音声:リニアPCM (モノラル)、擬似5.1ch:dts-Master Audio &Dolby-TrueHD
      ・【映像】MPEG-4 AVC / 4:3 〈1080p High-Definition〉

      Bon, pour la VF et les sous-titres par contre, je ne sais pas ou tu le recuperes...

      Supprimer
    3. Mon Japonais est un peu limité mais tu es sûr que c'est des Blu-ray de la seconde série ? Il existe la première et quelques films mais la seconde série je ne crois pas pour le moment ? En tout cas c'est pas facile à trouver !
      Les VF et sous-titres, j'ai tout, of course ^^

      Supprimer
    4. Oui, certain qu'il s'agit de la 2eme serie. Par contre, ce n'est pas limite aux 52 episodes sortis en FR mais comprend les 155 episodes de la saison en 6 coffrets Blu-ray (sortis en 2009).
      http://lupin3.purari.jp/data/item/bluray_box.php

      J'ai achete le 1er coffret et compte acheter les autres dans le futur, mais vu les prix, ca s'etalera sans doute sur plusieurs mois...

      Supprimer
    5. A noter aussi le coffret avec 21 films en Bluray (pareil, un achat prevu dans le futur...)
      http://www.amazon.co.jp/exec/obidos/ASIN/B00353SJDY/samaireanna-22/ref=nosim/

      Supprimer
    6. Oh pu... Ou est-ce qu'on peut acheter tout ça ? Parce que sur Amazon j'ai jamais réussi à commander au Japon.

      Supprimer
    7. Bon j'ai un peu trouvé comment faire mais c'est beaucoup trop cher (dans les 500€ !).
      Va falloir plutôt m'aider à trouver des torents de tout ça... Pour le moment je n'ai eu que la série 1, Mamo, Cagliostro, Lady Liberty, Dead or Alive et Nostradamus. Je ne parle que des anciens et pas de ceux qui existaient déjà en HD genre Red vs Green par exemple.

      Supprimer
    8. Euh... Tu as des problemes uniquement avec Amazon Japan ? (Je ne me souviens plus s'ils acceptaient les cartes bancaires non japonaises ou pas, je sais que c'est assez galere d'acheter au Japon depuis la France). Si tel est le cas, tu peux essayer sur Amazon.com, ils y sont en import (depuis le Japon)
      Par exemple, pour le 1er coffret :
      http://www.amazon.com/Lupin-Third-second-TV-Box/dp/B001IVWLNE/ref=sr_1_6?ie=UTF8&qid=1441671806&sr=8-6&keywords=Lupin+the+3rd+TV.BD

      Sinon, sur Rakuten, il me semble qu'ils se sont pas mal internationalises et que tu peux payer avec une carte FR, mais ca revient assez cher.
      Par exemple :
      http://global.rakuten.com/en/store/zenkandokuha/item/11999/

      Sinon, si t'as une (tres) bonne connexion et que tu n'es pas presse, je peux essayer de te faire une image ISO des bluray (Je ne sais pas si c'est 25GB ou 50GB le bluray...)

      Au fait, tu peux lire les Bluray japonais (ce n'est pas la meme region que la France pour les Blurays (contrairement aux DVD)... C'est la meme que les US)

      Supprimer
    9. Par contre ton premier truc, j'ai plus l'impression que c'est le bluray de Mamo et pas la série 2.

      Supprimer
    10. Qu'est-ce que tu veux dire par mon 1er truc ? Ca :
      http://lupin3.purari.jp/data/item/bluray_box.php

      Le 1er lien est vers la 1ere serie, les 6 liens suivants vers la 2eme serie, et le dernier vers les 21 films de 1989 a 2010.

      Supprimer
    11. Ah oui en effet !

      Et bien si tu as la possibilité de me ripper ça, ce serait génial et je pourrais m'y mettre tranquillou. Ça vaut quoi niveau qualité d'image ?
      As-tu des films de Lupin aussi ou seulement la 2eme série ?
      Pour la lecture, ne t'inquiète pas car sur PC tu peux facilement zapper ça et une fois rippé, ça ne sera pas un problème du tout :)

      Supprimer
    12. Indianagilles, est-ce que tu aurais une adresse mail ou autre ou je pourrais te joindre ?

      Supprimer
    13. Oui tu as le formulaire de contact en haut à droite.

      Supprimer
    14. OK, je t'ai envoye un message.

      Supprimer
  3. Merci pour cette rareté.

    RépondreSupprimer
  4. Et un comblé de plus! :)

    J'avais acheté la majorité des éditions IDP...avec les doublages récents.
    Quelle joie d'entendre à nouveau la VF de Cagliostro, et sur une superbe image en plus.
    Merci du fin fond du Québec!

    RépondreSupprimer
  5. merci pour ce nouveau lupin , encore un grand boulot accompli , dit moi faudrai mettre des numéro lol , peut t'on les matter dans le désordre ? svp merci bcp
    Cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les films sont indépendants, rassures-toi. Après pour ce qui est de l'ordre, il suffit de regarder l'année mais ça n'a peut-être pas une grande importance.

      Supprimer
    2. ok , merci pour la précision

      Supprimer
  6. https://drive.google.com/folderview?id=0B4FKbmNmLkIFdkdQejdnQTFiWE0&usp=sharing#list

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais faire le casse-pieds mais le débit est trop bas et la qualité s'en ressent. Il faudrait du 7000kb je pense et du 1080p aussi. Est-ce que c'est possible ?

      Supprimer
  7. Désolé l'ami je n'ai que ça en rayon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je croyais que c'étaient tes rips à toi. En tout cas merci, ça peut déjà aider. On devrait avoir encore mieux grâce à trand 25

      Supprimer
  8. Trand25 je pense que la qualité sera au rendez vous..... il me tarde !!

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour ton travail en général.
    Mais il y a quelquechose qui me fait bien sourire c'est d'avoir compris sur ton post du premier film de Lupin III a quel point tu sembles détester le second or pour moi tu restes sans doute comme le fou furieux qui aura fait le repack du 2 (du temps de la caverne)
    Bien sur depuis tu as fait des milliers de merveilles mais l'impression reste :-)
    Pour ma part je suis impatient de voir les 2 derniers épisodes de la série Tv (qui sont de Miyazaki)

    judex

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne le déteste pas, je l'aime bien même mais le film est clairement surévalué parce que Miyazaki. D'ailleurs quand je vois la fin de ton message j'ai un gros soupir car en gros tu as plus hâte de voir les episodes du gars et non la série. Ce qui est terrible c'est que la première série est moins bonne à partir du moment où Miyazaki l'a reprise en main justement. Je trouve surtout triste que beaucoup trop de gens s'arrêtent aux épisodes ou film de Miyazaki et n'essayent pas de découvrir le reste des aventures de Lupin qui, bien qu'inegales, a de si belles choses à proposer. Mais je le répète, j'aime bien ce film.

      Supprimer
  10. Hello Indiana ! Et merci pour ce partage, beau boulot à tous ! J'ai une petite question, un rip de ce film est disponible sous l'appellation "Le.Chateau.de.Cagliostro.1979.MULTi.1080p.BluRay.x264-LOST". Ce dernier ne contient évidemment pas votre chouette boulot, mais il contient néanmoins 2 pistes DTS 5.1 @ 1509 Kbps (FR/JAP). Est-ce que cela vaudrait le coup de les remuxer sur votre version, en sachant que la longueur du film est identique à une seconde près ? Merci ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Normalement tu dois pouvoir rajouter les pistes sans problème si c'est la même durée. De mon côté j'évite de trop laisser ce genre de pistes qui prennent beaucoup de place pour pas grand chose à mon avis.

      Supprimer
  11. Merci pour ce superbe repack !

    RépondreSupprimer