Attention :

Les repacks proposés ici sont des versions inédites non éditées chez nous, qui ont été réalisées par mes soins ou par celui de mes collaborateurs. Le blog en lui-même n'héberge aucune œuvre, il renvoi vers des liens. Il n'y a aucun but commercial, cela ne génère aucun bénéfice, ces repacks ne sont là que pour empêcher ces films, ces VF, ces montages de disparaitre à jamais. Il s'agit d'un partage "raisonné", les films étant retirés du blog lorsqu'ils sont édités en bonne et due forme, avec entre autre notamment leur VF d'origine complète. Si toutefois la présence de certains repacks posent problème, n'hésitez pas à m'écrire par mail. Lorsqu'un repack est retiré, inutile de me demander de le remettre. A moins que l'édition soit épuisée et impossible à retrouver.

REJOIGNEZ MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/indianagillesrepacks?fref=ts

MA CHAINE YOUTUBE :

https://www.youtube.com/channel/UCzdEiz9bvKXPXIYD51NbaSw

mercredi 28 septembre 2016

[Repack] : Big Man : Le Professeur (VF)



Réalisation : Steno (épisode 1 à 5), Maurizio Ponzi (épisode 6)
Avec : (acteurs réguliers) Bud Spencer, Denis Karvil, Raymond Pellegrin, Mylène Demongeot

Guests : Ursula Andress, Michel Constantin, Raymund Harmstorf, Mario Pillar...
Nationalité : Italie/France.Allemagne
Genre : Policier
Durée : 90mn X 6
Année de production : 1987/88
Titre original : Big Man

Quand l'enquête piétine, c'est à Jack Clementi qu'on fait appel. Détective à ses heures perdues, il n'hésite pas à faire le tour du monde pour résoudre ses affaires et encore moins à faire usage de sa force. Et il peut toujours compter sur son fidèle allier Simon pour lui venir en aide.

Générique de la série


Ces repacks ont été réalisé par Carlito Brigante


Et voici enfin arrivé la mini-série Big Man, sortie chez nous sous le nom Le Professeur.
Si j'ai l'honneur de vous la présenter, le repack a été réalisé par Carlito Brigante qui, grâce à ses enregistrements d'époque et du coffret DVD italien, a pu ressusciter cette courte, mais intéressante série datant de 87/88. Moins connues que la série suivante de Bud Spencer, Extra-large, elle est co-produite avec la France et, tout du long de ses 6 épisodes de 1h30 chacun, elle fait appel à de nombreux comédiens français ayant pas mal de bouteille, tel que Michel Constantin ou Pascale Roberts, mais aussi à quelques petits nouveaux qui allaient connaître une sympathique carrière par la suite, comme Géraldine Pailhas (Les Randonneurs).
Puisque la série était également co-produite avec l'Allemagne, afin que tout le monde se comprenne un peu, le tournage s'est déroulé en anglais, mais toutes les versions ont par la suite été postsynchronisées. Si nos comédiens français semblent tous se doubler eux-mêmes, en Italie il avait toujours cette tradition de souvent choisir d'autres voix pour leurs propres comédiens. Du coup, Bud Spencer est encore doublé par son comédien attitré, le génial Glauco Onorato qui dirige par ailleurs le doublage italien.

Jack Clementi, dit le Professeur, va beaucoup voyager et nous avec lui. L'équipe de tournage a bien dû se régaler à parcourir le monde. Mais puisque le Professeur habite apparemment dans un hôtel au cap d'Antibes en France, rien de plus logique que de le voir entouré de nombreux Français tout au long de la série. Ainsi Mylène Demongeot, la célèbre blonde de la trilogie des Fantomas, joue la tenancière de l'Hôtel où réside Bud Spencer et reviendra dans tous les épisodes.
Denis Karvil est l'autre acteur français récurrent puisqu'il joue le rôle de chauffeur et collaborateur personnel du Professeur. Denis Karvil a fait l'essentiel de sa carrière à la télévision, jouant dans les séries comme Van Loc, Nestor Burma, Les bœufs carottes ou encore Femmes de loi. Il aura auparavant tourné dans deux films de Max Pecas puisqu'il était au casting de Brigade des mœurs et Deux enfoirés à Saint Tropez. Pas une mega star mais mine de rien, il aura beaucoup bossé.
Au cours de la série, Bud Spencer aura l'occasion de retrouver de vieux camarades devant et derrière la caméra puisque c'est son grand ami Steno (avec qui il avait tourné son très personnel Banana Joe) qui réalisa les cinq premiers épisodes, le dernier étant réalisé par Maurizio Ponzi.
Du côté des Italiens, Bud retrouve des acteurs cascadeurs aux visages biens connus comme Romano Puppo, Domenico Cianfriglia, Nello Pazzafini... Ne cherchez pas Riccardo Pizzutti par-contre, puisque le plus célèbre des cascadeur de la bande était à ce moment là victime d'une erreur judiciaire qui l'emmena injustement en prison pendant 3 ans... Cette histoire brisa sa vie et son amitié avec de nombreuses personnes, dont les deux compères avec qui il avait tant travaillé. En effet, personne ne lui vint en aide, personne ne le connaissait plus... Seul Barboni fut là pour lui et lorsqu'il sortit, il failli même en venir aux mains avec Terence Hill à l'époque où il tournait Renegade. Et pas sûr que cette fois Terence Hill s'en serait sorti victorieux comme dans leurs films. C'est la dernière fois qu'ils se virent. Écœuré par ce système qui avait brisé sa vie et par le comportements de gens qu'il pensait être ses amis, il fuit l'Italie pour venir s'installer en France vers Toulon où il y séjourne encore aujourd'hui.
Autre français présent, Raymond Pellegrin qui avait joué avec Bud dans le premier Pied Plat (et qui était la voix de Fantomas. Décidément !). Lui aussi reviendra dans d'autres épisodes. Clin d’œil sympathique (ou plus probablement, un manque cruel d'inspiration), on peut entendre le thème musical réorchestré de la série des Pied-Plat, puisqu'il semble servir dans la série comme le thème du commissaire joué par Raymond Pellegrin.
Et puisqu'on parle de musique, si elle est signée par les Frère De Angelis, il faut avouer qu'elle est assez euh... bon j'hésite entre pourrie et dégueulasse. Je sais, on est dans les années 80, les goûts musicaux sont particuliers, mais là ça fait très amateur. Un peu musique de télé-achat. Ou film érotique de M6, j'hésite encore. En tout cas on a connut les frères bien plus inspirés. Comme quoi les années 80 n'avaient pas que du bon.

En ce qui concerne la VF, Claude Bertrand nous avait quitté en doublant une ultime fois son Bud Spencer dans Les Super Flics de Miami et ce fut donc Henry Djanick qui fut désigné comme son remplaçant naturel. Rappelez-vous, il l'avait déjà doublé dans Les Anges mangent aussi des fayots et On m'appelle Malabar. Si Bertrand est irremplaçable sur le rôle, Djanick s'en sort bien, même s'il lui manque sans doute le ton un poil malicieux de Bertrand et du coup donne à Spencer un aspect plus dur et cassant à ses réparties.
Vous constaterez que la VF est assez étrange et typique des doublages de série fait un peu à l'arrache. Le mixage du son est très porté sur les dialogues, le reste semble secondaire. Je ne sais pas trop comment décrire ça mais "on sent le studio", on sent la postsynchronisation sans aucune nuance. Il y a quelque chose de peu naturel dans ce genre de doublage et pourtant il y a de forts jolis noms au casting : Henri Poirier, Albert Médina, Serge Bourrier, Hervé Jolly, Jacques Richard, Déborah Perret, Roger Lumont, Georges Berthomieu, Philippe Catoire, Michelle Bardolet, Jean-Philippe Puymartin, Bernard Woringer (qui joue et se double lui-même dans le 3eme épisode), Georges Atlas, Mario Santini, Patrick Messe, Jean-Claude Montalban, Pierre Hatet (qui se double également lui-même dans le 5ème épisode), Philippe Dumat, Yves Barsacq...
Et pourtant, on dirait qu'il n'y a aucun travail sur le mixage de la VF et le résultat est souvent plat. Par exemple, lorsque Bud Spencer téléphone à Pellegrin et qu'on est sur ce dernier, on entend Djanick de manière limpide, sans aucun effet sonore pour donner l'impression que sa voix sorte d'un téléphone. Tout est donc trop propre, trop studio, trop faux. Puis le casting est quand même complété par des comédiens plus que médiocres, ce qui fait qu'au final, cette VF est loin d'être d'un grand niveau. Combiné avec la musique de l'enfer, ça fait un peu beaucou,p mais on fini par oublier tout ça et à rentrer dans les épisodes.
Car soyons francs, c'est assez verbeux et s'il y a de temps à autres quelques bonnes petites bastons, il est clair que Bud Spencer commençait à se faire vieux et avait un peu de mal à bouger. Les épisodes sont très inégaux, et c'est même parfois assez risible (le mega laser de l'épisode 4... ouch !). C'est filmé assez platement, ça manque de rythme et les épisodes auraient gagné à être plus courts d'une bonne demi-heure.
Mais ne boudons pas trop notre plaisir, cela reste une bonne vieille série à l'ancienne, un peu molle certes, mais avec plein de beau monde. Car cette série pépère est avant tout un plaisir coupable pour les grands nostalgiques comme moi. Elle nous permet de revoir pléthore de comédiens familiers, les guests stars pleuvent à foison. Quel plaisir de revoir le français Mario Pilar (vu aux côtés de Bud dans La Grande Bagarre et Pied Plat : Un flic hors-la-loi), l'allemand Raimund Harmstorf  (le méchant de Mon nom est Bulldozer, toujours avec Bud Spencer), mais aussi des stars plus prestigieuses (mais il est vrai en fin de course) comme Michel Constantin ou Ursula Andress.
Bref, ne vous attendez pas à une perle inoubliable de la télévision des années 80, mais apprêtez-vous à faire un sacré bond dans le temps avec les 6 épisodes du Professeur.


ÉPISODE 1 : Le Professeur est stupéfiant
version Youtube :












version Youtube :






version Youtube :






version Youtube :






Version Youtube :





version Youtube :



Mot de passe : indianagilles

15 commentaires:

  1. Merci merci.
    Je ne connaissais pas cette serie.
    Je pensais qu il ne s etait essaye qu a Extra large

    RépondreSupprimer
  2. Merci beaucoup pour cette série avec Bud !!

    RépondreSupprimer
  3. génial je ne pensais pas un jour voir ça

    RépondreSupprimer
  4. énormément merci car vraiment ça me fait rajeunir de 30 ans et que ça soit serie tv ou film avec bud spencer et terence hill ont ne se lasse de les revoires.on est soit disant à la pointe au niveau technologie dans les premiers,et bien non car de l'audio visuel reste beaucoup à faire.ne comprend ni parlé l'anglais acheté un dvd c'et dure.dommage on est le pays le plus attarder de l'europe en ce domaine.

    RépondreSupprimer
  5. Formidable ! Mille fois merci à Carlito pour le repack de cette si sympathique série avec notre cher Bud et une pléiade de visages familiers.
    Et merci également à toi, cher Indiana, pour ton site glorifiant Terence et Bud (entre autres) et nous permettant de découvrir ou de revoir leurs films. JL

    RépondreSupprimer
  6. Je ne l'ai jamais vue ! Alors merci à tous les 2.... Je m'essaie

    RépondreSupprimer
  7. Merci à tous les deux, je n'avais vu que l'épisode avec Michel Constantin, les autres ce sera une total découverte !!!

    RépondreSupprimer
  8. merci pour cette série, vas tu aussi proposer la série Extra large, et Don Matteo dont certaines saison restent encore inédites

    RépondreSupprimer
  9. merci je ne connais pas voir même jamais entendu parler de cette série au passage si tu peut avoir extra large sa serait génial merci de nous faire découvrir cette série plus que rare

    RépondreSupprimer
  10. Un grand merci pour cette série que je vais découvrir rapidement.
    Bonne continuation
    Elvis

    RépondreSupprimer
  11. Bien joué et une fois de plus, beau boulot ! Jamais vu et ma foi, pourquoi pas... Bravo au Brigante !

    RépondreSupprimer
  12. Un découverte pour moi, merci beaucoup !
    Je ne connaissait pas du tout cette série de films...
    Et puis toujours un excellent travail de repack par mon ami, Carlito Brigante ;)

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour,
    Qui serait me dire les dates de diffusion française de la série.
    Merci par avance de votre aide et des réponses que vous aurez apportées.
    Seb

    RépondreSupprimer