Attention :

Les repacks proposés ici sont des versions inédites non éditées chez nous, qui ont été réalisées par mes soins ou par celui de mes collaborateurs. Le blog en lui-même n'héberge aucune œuvre, il renvoi vers des liens. Il n'y a aucun but commercial, cela ne génère aucun bénéfice, ces repacks ne sont là que pour empêcher ces films, ces VF, ces montages de disparaitre à jamais. Il s'agit d'un partage "raisonné", les films étant retirés du blog lorsqu'ils sont édités en bonne et due forme, avec entre autre notamment leur VF d'origine complète. Si toutefois la présence de certains repacks posent problème, n'hésitez pas à m'écrire par mail. Lorsqu'un repack est retiré, inutile de me demander de le remettre. A moins que l'édition soit épuisée et impossible à retrouver.

REJOIGNEZ MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/indianagillesrepacks?fref=ts

MA CHAINE YOUTUBE :

https://www.youtube.com/channel/UCzdEiz9bvKXPXIYD51NbaSw

dimanche 1 novembre 2015

[Repack] : Les Mauvais garçons / Trinita... connais pas - version intégrale (VF et VO)


Réalisation : Giuliano Carnimeo
Avec : Michael Coby, Paul Smith, Dominic Barto, Giuliana Calandra, Eduardo Fajardo
Nationalité : Italie
Genre : Comédie
Durée : 94'
Année de production : 1975
Titre original : Simone e Matteo un gioco da ragazzi

Simon et Matteo acceptent naïvement de convoyer un chargement de bombes insecticides, en fait une vraie cargaison d'armes qu'un gangster marseillais convoite.

Thème du film par les frères De Angelis

Ce repack vous est proposé par Carlito Brigante

Les Italiens sont de gros malins car pour ce qui est de copier sur son voisin et se faire du fric facile, y a pas plus fortiche. Les Turques et les Indous aiment bien aussi singer le cinéma Américain mais franchement, la cuisine italienne est bien plus digeste pour nous autre occidentaux. Dès qu'un film cartonnait au cinéma, vous pouviez être sûr qu'un producteur italien vous sortait une ribambelle d'autres films du même genre. Même qu'il y avait une affiche mortelle pour aller avec et tout ça avec un budget 100 fois inférieur à l'original ! Le pire c'est qu'on était pas toujours à l'abri d'une bonne surprise. Puis les années 80 sont arrivées avec leurs budgets colossaux et leurs effets-spéciaux de plus en plus perfectionnés. Entre le cinéma de divertissement Américain et Italien, l'écart s'est de plus en plus creusé jusqu'à devenir infranchissable. Franchement, entre Conan le Barbabe et Les Barbarians, Stars Wars et Star Odyssey, difficile de préférer la copie à l'original. Le temps du western italien qui donnait parfois des leçons d'audace à son homologue américain était révolu et toute une industrie s’effondra pour le plus grand malheur de ses quelques fans irréductibles qui demeuraient toujours fidèles au rendez-vous.
Mais, et c'est cocasse, l'Italien ne copiait pas uniquement ses voisins. Quand l'Italien Sergio Leone mis un coup de pieds au derche du western américain, celui qu'il fallait copier c'était bien un autre italien. Aussi, lorsque Terence Hill et Bud Spencer ont commencé à régner sur le box office italien comme nuls autres avant eux, il ne fallait point s'étonner de voir surgir quelques films du même genre par-ci par-là. Quelques producteurs par l'odeur de l'argent alléchés poussèrent même le vice encore plus loin en lançant un nouveau duo aux allures de sosies : les bien moins connus Paul Smith et Michael Coby. Bien que Coby, un acteur italien dont le vrai nom était Antonio Cantafora , ne soit pas franchement trop ressemblant, son style était totalement calqué sur celui de Terence Hill. Quant à Paul Smith, un acteur américain d'origine Israëlienne de son vrai nom Anam Eden, avec son embonpoint, sa barbe et ses yeux plissés, il passait sans mal pour un Bud Spencer bis très crédible. De loin, l'illusion était parfaite et les affiches faisaient le reste.
A droite : Antonio Monselesan

Pour tromper encore plus son monde, on n'hésita pas à faire doubler les comédiens en Italie par la même célèbre paire qui doublait déjà Bud Spencer et Terence Hill soit Glauco Onorato et Pino Locchi. Les traitres ! Quant aux musiques, elles étaient composées par les frères De Angelis qui, peut-être par pudeur, préférèrent les signer sous le pseudonyme de Juniper. Et ce n'est pas tout puisque de nombreux comédiens que l'on avait l'habitude de voir dans "les originaux" firent la navette pour se prendre également quelques baignes ainsi que le salaire qui va avec : dans Les Mauvais Garçons, on y croise ainsi Dominic Barto, Nello Pazzafini, ou encore Antonio Monselesan, célèbre pour son rôle du joueur de poker Wild Cats Hendricks dans le second Trinita. Saviez-vous que cet acteur était également maître d'arme, scénariste et... entraîneur de boxe ? Triste nouvelle : je viens d'apprendre qu'il est décédé en février 2015. Petite larme pour celui qui encaissait les gifles comme personne d'autre.
Beaucoup se précipitaient dans les salles pour venir voir le nouveau film de leur duo préféré... imaginez donc la surprise en découvrant la supercherie. La légende veut qu'en Allemagne, des spectateurs furieux de s'être fait ainsi berner, aient carrément détruit toute une salle de cinéma pour montrer leur mécontentement ! La Blitzkrieg était de retour !
Bien entendu, les originaux n'étaient pas très heureux de tout ça non plus. Non seulement on les copiait mais en plus en les confondant, cela pouvait se répercuter sur leur propre image. L'histoire faillit aller jusqu'au tribunaux mais après cinq films, le duo de sosies se sépara et on en resta là.

Mais toute cette opération s'avéra plutôt fructueuse et leurs films marchèrent finalement assez bien. Bien qu'un peu tardivement, ils furent même importés en France dès 1977 où le vice fut poussé encore plus loin pour tromper son monde car les titres choisis était très... disons ambigus. Pour le premier film du duo, Carambola, il fut appelé en français  Si ce n'est toi c'est donc ton frère, un titre qui jouait astucieusement avec le côté sosie. Sur ça, rien à dire. Pour les films suivants par-contre... ils furent tous exploités sous des noms plus que trompeurs : Mon nom est Trinita, Trinita en veux-tu en voilà, Trinita... connait pas, Pour Pacques ou la Trinita... avec bien entendu aucun Trinita à l'horizon. Je vous rassure, les autres pays ne se sont pas gênés non plus avec ce genre de pratique. Comme quoi y a pas que les italiens.
Mais voilà, comme je l'ai dit plus haut, on n'est pas non plus à l'abri de bonnes surprises. Et si on met de côté notre indignation sur de tels procédés mercantiles, on se rend vite compte que ces films là sont loin d'être dégueulasses. Pire, il sont même plutôt sympas.
Carlito Brigante qui s'est chargé de tous les repacks de notre nouveau tandem, a décidé de vous proposer pour commencer leur troisième ou quatrième film (les sources ne sont pas très sûres à ce sujet) : Les Mauvais Garçons. Le film a également été exploité sous le nom peu honnête mais amusant de Trinita... connait pas mais aussi sous les noms moins connus de Ah mon pote ! et Bons, Brutes, mais pas méchants. C'est celui que Carlito Brigante préfère et c'est un bon point pour commencer à les découvrir.
Ayant découvert le film grâce à ce repack, je l'ai trouvé sympa et bon enfant. Bon, c'est assez couillon et ça ne vole pas bien haut mais certains dialogues et situations sont très inspirées. Et les cascades et poursuites sont particulièrement réussies. On appréciera (ou pas c'est selon) les nombreux passages en accéléré qui donne un cachet burlesque aux bagarres. On se croirait replongé dans de vieux films comiques muets. Perso je trouve ça assez réussi. De plus, en tant que Marseillais, quel plaisir de voir que le film y a été partiellement tourné dans ma ville et d'y redécouvrir certains lieux comme ils étaient à l'époque. Ils sont même allé dans un Monoprix les mecs ! Un Monoprix qui ne doit plus exister depuis longtemps et que je n'ai d'ailleurs pas reconnu. Puis mine de rien, on y trouve aussi du bon monde dans ce film. Y a quand même l'acteur espagnol Eduardo Fajardo (le Major Jackson de Django) et même Mario Brega, le tortureur numéro 1 des westerns italiens. Ce dernier fait une apparition assez discrète, on se demande un peu pourquoi il est si peu exploité mais ça le fait bien. Pour moi le film se détache finalement assez de ceux du duo original puisque Coby et Smith y jouent deux personnages aussi crétin l'un que l'autre. Et en plus les deux personnages s'apprécient beaucoup. Ça change quand même beaucoup la donne.
Et ça il sait le faire Terence Hill ?
Quelques mots sur la suite de la carrière de nos deux vedettes, il n'y aura pas photo pour ce qui est de la filmographie, c'est Paul Smith qui obtiendra les meilleurs rôles : le tortionnaire dans Midnight Express, le frère violent de Sting dans Dune, Brutus dans le Popeye de Robert Altman... Michael Coby lui sera plutôt cantonné à des séries B pour ne pas dire Z dont le succulent Supersonic Man. Je préfère retenir de lui son rôle dans l'excellent western d'Antonio Margheriti, Et le vent apporta la violence où il joue le fils du méchant Acombar. Mais ça c'était en 1970, avant son duo qui le rendit presque célèbre.

Nous avons brièvement parlé de la VO mais qu'en est-il de la VF ? Incroyable mis vraie, elle fait plaisir à entendre. Pour ce film-ci, c'est le casting vocal de Maintenant on l'appelle Plata qui a été reconstitué puisqu'en plus de l'inévitable Claude Bertand pour doubler Smith, c'est l'excellent Michel le Royer qui double Coby ! Le reste du casting vocal est excellent puisqu'on peut y entendre Jacques Deschamps, Jacques Dyname, Jacques Ferrière (ça en fait des "Jacques" ça !), Claire Guibert, Yves Barsacq (qui vient de nous quitter, re-snif), Edmond Bernard, Henry Djanik, Albert Augier ou Michel Barbey. Bonne surprise quoi, on n'a pas à se plaindre, surtout que Claude Bertrand se fait bien plaisir à faire l'accent marseillais, spécificité qui est logiquement absente de la VO, bien que le personnage se dit effectivement marseillais.
Pour ce qui est du réalisateur, après Ferdinando Baldi, un bon artisan du western italien, c'est un autre artisan du genre qui prit la suite : Giuliano Carnimeo. On retiendra surtout de sa part trois films avec le personnage Sartana dont Bonnes funérailles, amis, Sartana paiera. Carnimeo réalisera également la suite des Mauvais Garçons, l'ultime film du duo des sosies Pour Pacques ou la Trinita (sic). Mais Carmineo est également connu pour avoir réalisé des comédies érotiques italiennes qui n'apportèrent pas grand chose à sa gloire mais qui durent faire le bonheur de son banquier. 

Il ne m'a pas été très facile de trouver des infos sur ces films là, même sur les sites italiens ou les fans de Terence Hill et Bud Spencer crient "au bucher". Bien qu'ils aient laissé un bon souvenir à beaucoup, il semblerait qu'on préfère désormais les cacher un peu. Les prochaines fiches risquent donc d'être un peu plus maigrichonnes.
En tout cas, Carlito Brigante a bien fait de nous déterrer tout ça. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il s'est donné du mal. Sachez qu'il n'existe qu'une seule édition DVD au monde des Mauvais Garçons, et qu'elle est Polonaise. L'image est malheureusement recadrée en 4/3, souvent de manière assez dramatique mais pour ce qui est de la qualité, c'est bien meilleur qu'une VHS. La télévision italienne diffusant régulièrement leurs films, on pourrait peut-être obtenir une meilleure copie à l'avenir. Pour ce qui est de la piste sonore française, Carlito s'est servi de ses, tenez-vous bien, trois VHS afin d'obtenir le meilleur résultat possible. Et le résultat est vraiment bon. A savoir que la scène musicale d’introduction n'était pas présente dans le montage français, ce qui fait qu'on a donc droit pour la première fois en France à la version intégrale du film. Pour ma part j'ai travaillé sur la VO du film qui était mal synchronisée. Il semblerait même que certaines desynchro soit des problèmes de base (à un moment Smith parle avec la voix de Coby), il y a pas mal de pétouilles dans les musiques... J'ai arrangé au mieux pour faire plaisir entre autre plaisir à nos nombreux amis italiens qui viennent sur le blog.
Il ne me reste plus qu'à remercier Carlito Brigante pour ses efforts et vous souhaiter une bonne découverte avec notre faux-duo préféré. 

PS : vous aurez remarqué que j'ai également classé le film dans la catégorie Terence Hill et Bud Spencer. On ne sait jamais, si on peut encore tromper des spectateurs, ce serait le plus bel hommage qu'on pouvait faire à Coby & Smith ! Et ne cassez pas les chaises svp. Surtout que c'est les vôtres.


29 commentaires:

  1. Beau papier sur le phénomène de contrefaçon au ciné. "Le pire c'est qu'on était pas toujours à l'abri d'une bonne surprise." Belle formule!
    En tout cas merci pour cette curiosité. Les Carambola tiennent la route aussi.

    RépondreSupprimer
  2. on n'ose imaginer actuellement de tels films passer le stade de la préproduction...merci en tous cas !

    RépondreSupprimer
  3. Merci beaucoup,ça va remplacer mon vhs rip.
    Suis impatient pour les carambola,je garde au chaud mon dvd de trinata connais pas,une petite trouvaille pas cher mais bonne surprise surtout pour le casting vf.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trinita connais pas en dvd est en réalité Pour Pacques ou pour la Trinita qui est la suite de celui-ci qui est donc également appelé Trinita connais pas.

      Supprimer
    2. Oui c'est ça,mais tellement de titres pour un seul film,y'a de quoi s'y perdre.mais c'est pas la premiére fois,surtout avec les westerns italiens.

      Supprimer
    3. Attention, car "Trinita connais pas" en DVD, qui est en fait "Pour Paques ou à la Trinitad", comme tu dis Gilles, ... s'appelle en fait en DVD "TRINATA CONNAIS PAS".... (vous noterez la subtilité pour éviter procès de contrefacon)... mais c'est vrai qu'on dit plus facilement Trinita que Trinata !

      :)

      Supprimer
    4. Ah oui je n'avais même pas fait gaffe à ce subtil changement. Cette édition n'est pas vraiment officielle donc c'est bizarre d'avoir fait ça. Quel bordel ces noms !

      Supprimer
    5. J'ai un dossier en préparation sur les sosies -il y en a d'autres- , avec articles de presse et matériel cinéma, dont des photos de tournage d'un Carambola. Sur "Mon Nom est Personne: les images du western spaghetti", j'ai déjà mis en ligne un article italien sur la confrontation SpencerHill/CobySmmith.

      Le meilleur film, c'est celui réalisé par Giuseppe Colizzi 'Arrivano Joe et Margherito', où Colizzi a remplacé Hill et Spencer par Keith Carradine et Tom Skeritt, tourné sur la Côte d'Azur sur le yatch de Colizzi, et avec de gros moyens (format 70 mm Todd AO). Sorti en DVD , Italie, excellente qualité. (Lui n'est jamais sorti en France.)

      Supprimer
    6. J'avais lu ces interviews sur ton blog qui sont les meilleures infos que j'ai trouvé sur le net à leur sujet. C'est vraiment compliqué de trouver quoi que ce soit sur eux à propos de ces films, comme si on voulait les effacer complètement.
      Merci pour le Colizzi, j'en ai entendu parler mais je ne l'ai jamais vu.

      Sinon pour la musique, je me demande si elle est vraiment des frères De Angelis au final.

      Supprimer
    7. Pour la musique, je ne sais pas.

      Pour les informations, elles doivent exister, mais il faut aller sur les marchés aux puces italiens consulter tous les journaux comme "Bolero" ou "Sorrisi et Canzoni", ou la presse pour jeunes genre "Intrepido", "Il Monello" .

      Sur ebay it, les vendeurs ne mentionnent pas les articles et puis cela finit par être très cher. J'ai même trouvé, par hasard, un article sur le "Zorro" de Lionel Stander et George Hilton avec des photos e tournage !

      J'ai encore des tas de dossiers westerns spaghettis à organiser (scans, montage), environ une soixantaine, en plus des gros dossiers Leone ( "Il était une fois en Amérique" et "Il était une fois la Révolution" à venir cette fin d' année, déjà prêts; "Le bon la brute et le truand" passera en juin, pour les 50 ans) ) et Terence Hill/Bud Spencer.

      Personnellement, je ne travaille/cherche plus que sur les Spencer/Hill et quelques matériels trouvés en Espagne pour les westerns, où les dossiers de presse sont excellents , vous trouverez les mois prochains ceux de principaux westerns de J.R. Machent).

      Supprimer
    8. Concernant la musique je confirme qu'elle est sans aucun doute des frères De angelis sous le pseudo Juniper, mon affirmation s'appuie sur le cd (sortie il y a deux ans) que je possède où figure "Simon & Matteo" et "Arrivano Joe et Margherito" tous les deux composés par les deux frangins.

      Supprimer
    9. Ah merci. Justement j'en parlais avec Curd Ridel qui me disait qu'il n'avait jamais vu cette musique sur aucune de leur compil et qu'il n'était pas sûr que c'était bien une musique à eux. Merci pour l'info !

      Supprimer
  4. Oh dans une production Besson ça peut passer... Blague à part, c'est plus discret mais ça arrive toujours. Mais on préfère appeler ça un "hommage".

    RépondreSupprimer
  5. Merci beaucoup pour ce film que je ne pensais jamais voir en repack. J'avais 2 vhsrip de leurs films + 3 autres récupérés sur une board Allemande, mais point de VF digne de ce nom. c'est désormais fait grace à vous. Un grand merci pour le travail et le partage.

    RépondreSupprimer
  6. On a eu les faux Bruce Lee il y a eu aussi les faux Bud Spencer & Terence Hill... Sûrement fabriqué en Chine comme les faux Iphones :D

    RépondreSupprimer
  7. Merci Carlito Brigante et Indiana pour ces faux qui sont néanmoins bien sympathiques. Les films du duo Coby et Smith ne sont pas faciles à trouver. Personnellement je suis assez fan de Paul Smith, sa carrière est complétement foutraque. en plus d'être un faux Bud Spencer assez convaincant, il fut tout naturellement le Brutus du Popeye de Altman, il a joué les nounous dans Kalidor aux cotés de Schwarzy, et il fout les chocottes dans Le Sadique a la tronçonneuse !

    RépondreSupprimer
  8. je m'étais fait berné au ciné en allant voir "deux supers cowboys" pensant aller voit du Bud et Terence.!

    RépondreSupprimer
  9. merci beaucoup, j'ajoute ce lien à mon blog :)

    RépondreSupprimer
  10. C'est quand même une idée un peu saugrenue d'exploiter une recette qui marche de cette façon...
    Mais bon finalement ,a la vision de ce film,on se surprend a sourire un peu quand même!
    Ça me fait (un peu) penser a l’équivalent en musique avec des clones des beatles ou d'ac/dc qui imitaient des albums originaux (contenu,pochette et même les noms des musicos!)et qu'on trouvait en K7,quand j’étais gosse ,sur les foires et marchés...Je me suis fait avoir une fois,j'avais 10 ans,je me souviens encore de ma déception.
    En tout cas,merci pour cette découverte,ce repack y tutti quanti.
    radisnoir

    RépondreSupprimer
  11. Waw!!! Génial!!! Je rêve d'enfin pouvoir regarder leur western avec Horst Frank en gros vilain et avec la superbe musique de Fabio Frizzi. Sinon je possède une vhs de Pour Pacques ou la Trinita. Si ça intéresse quelqu'un???

    RépondreSupprimer
  12. Merci pour le partage.
    Je ne pensais pas revoir leur film mais grace a vous c fait
    Excellent

    RépondreSupprimer
  13. un gros merci pour ce terrible duo sympatique!

    j'aprécie la version lite!....beau travail les gars!

    RépondreSupprimer
  14. Merci pour ce repack, j'ai en ma possession "Pour Pacques ou la Trinita" et ai toujours cru qu'il s'agissait du même film.
    Comme quoi, faut vraiment faire gaffe.

    L'anonyme inconnu

    RépondreSupprimer
  15. michael coby alias Antonio Cantafora .Sont dernier role était de le film ;card play de dario argento (2004)

    RépondreSupprimer
  16. Merci beaucoup pour le repack - et vive la contrefaçon !!
    Joe Wasser

    RépondreSupprimer
  17. YEAH!!! MERCI!!! Et hyper impatient de revoir les Carambola!!!

    RépondreSupprimer