Attention :

Les repacks proposés ici sont des versions inédites non éditées chez nous, qui ont été réalisées par mes soins ou par celui de mes collaborateurs. Le blog en lui-même n'héberge aucune œuvre, il renvoi vers des liens. Il n'y a aucun but commercial, cela ne génère aucun bénéfice, ces repacks ne sont là que pour empêcher ces films, ces VF, ces montages de disparaitre à jamais. Il s'agit d'un partage "raisonné", les films étant retirés du blog lorsqu'ils sont édités en bonne et due forme, avec entre autre notamment leur VF d'origine complète. Si toutefois la présence de certains repacks posent problème, n'hésitez pas à m'écrire par mail. Lorsqu'un repack est retiré, inutile de me demander de le remettre. A moins que l'édition soit épuisée et impossible à retrouver.

REJOIGNEZ MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/indianagillesrepacks?fref=ts

MA CHAINE YOUTUBE :

https://www.youtube.com/channel/UCzdEiz9bvKXPXIYD51NbaSw

jeudi 23 mars 2017

[Bad News] : Tomas Milian, du rire aux larmes


Si vous êtes un habitué de mon petit blog, vous n'ignorez pas quelle importance avait Tomas Milian pour moi. Aussi, rentrer à la maison et apprendre qu'il vient de nous quitter, comme ça sans même prévenir, ça fiche un coup.
L'envie de lui rendre un bel hommage s'impose, mais n'est-ce pas ce que j'essaye de faire depuis des années en étant devenu, un peu malgré moi, son représentant non officiel français ? Oui, j'écrirai forcément quelque chose, mais pas maintenant. Je dois digérer la nouvelle. Parce que là, la seule chose qui me vient en tête, c'est ça :



Notre Cubain Romain avait 84 ans.




25 commentaires:

  1. Je viens de l'apprendre également et, oui, on perd certainement un monstre sacré, le notre d'ailleurs, ainsi que 1000 personnages différents en une seule fois ! Je pense que tu as beaucoup fait pour lui, avec les Nico Giraldi (de même que Ginolavipierre) et nous sommes tous très tristes.

    RépondreSupprimer
  2. eh oui, je viens d'apprendre cette triste nouvelle, moi aussi. Inconditionnel de cet immense acteur, je suis un peu abattu, moi aussi, pour écrire quoique ce soit. Juste qu'il me reste encore quelques uns de ses films à découvrir et que ça me donne subitement envie d'en regarder quelques uns ce week end.

    RépondreSupprimer
  3. Le hasard a fait que je viens de travailler sur deux films avec Milian, un pour Le Chat qui fume et un pour Ecstasy of films. J'étais également en train de finaliser les sous-titres d'un inédit français que vous decouvrirez prochainement.

    RépondreSupprimer
  4. Un véritable coup de massue qui tombe sur nous tous. Pour moi Milian était l'un des meilleurs acteurs de tous les temps, une véritable icône dont tous les films resteront à jamais intemporels. Giraldi, Monezza, Chaco, etc.... autant de rôles inoubliables qui ont fait croitre d'autant plus mon amour pour le cinéma italien. J'ai visionné il y a peu de temps Manolesta, une émouvante comédie où le cubain excellait une fois de plus dans son rôle fétiche de romain déjanté. Alors un grand merci à toi Indy pour contribuer à la découverte de bon nombre d’œuvres inédites par chez nous, à travers ton travail Tomas aura toujours un petit chez soi dans l'hexagone.

    RépondreSupprimer
  5. Tres triste nouvelle... Milian etait également pour moi l'un de mes acteurs favoris, un talent fou! et c'est vraiment grace a toi indianagilles que j'ai pu decouvrir l'etendu de son talent! et je t'en remercie grandement!!

    RépondreSupprimer
  6. grace a toi et a ton site j'ai redécouvert ce grand acteur de la génération pourtant sur lequelle j'avais grandi dessus, mais j'était trop marquer par Bud Spencer et Terence Hill, j'ai pu réapprécier ses films a leur juste valeur grace a l'apport de la HD et de tres bons sd que tu a trouvé, tu a mis en place les versions d'époques comme si on était dans ces années la, pour ceux qui les ont loupé a l'époque ou trop jeune ou pas encore née comme moi, en tout cas maintenant et grace a toi je connais le de Tomas Milian et ca me fait mal de le voir désormais dans la catégorie R.I.P. mais ainsi que tout les bons acteur du cinéma italien et bis quand a pu découvrir grace a ton site, et y'en a eu bcp ces derniers temps, voila mon petit mot sur ma petite larme, merci a vous tous pour ''plus'' que des partages, c'est de la passion et se sentir d'une grande famille qui partage les memes valeurs

    RépondreSupprimer
  7. Un au-revoir à ce Grand monsieur du cinéma et une personne humaine que j'avais eu la chance de rencontrer. Une rencontre touchante et d'une gentillesse sans pareil.

    J'avais envisagé de réaliser un projet qui devait être signé pour les fans, mais la vie en a décidé autrement. On ne peut pas toujours prévoir les lendemains.

    J'espère que pour ceux qui ne le connaissent pas encore, vous aurez la chance de le découvrir dans nombreux de ses films, et par le biais de 'indianagilles' et son blog. Les Grands s'en vont mais la mémoire reste.

    Bonne continuation,

    Eric

    RépondreSupprimer
  8. Vous allez me prendre pour un fou, mais cette nuit, j'ai rêvé de lui : il apparaissait subitement au milieu d'une sorte de fumée, en levant la main comme sur la photo que j'ai choisi et il m'a dit "Merci à toi", avant de disparaître de nouveau dans la fumée. Drôle de sensation en me réveillant.

    Eric, tu l'as rencontré à quelle occasion ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans la vie, tout est possible, donc fou je ne pense pas !

      Concernant ma rencontre avec Thomas, ce fut le fruit du hasard, par le biais d'une amie italienne et proche de l'entourage familial de Thomas. Elle travaille de temps en temps avec moi pour des traductions. Cela doit faire un an de ça, quand je suis allé la voir. Elle m'avait demandé si je voulais bien l'accompagner car elle devait rendre visite à quelqu'un, c'était un parent de Thomas (ça je ne le savais pas encore) et on nous avait demandé si l'on voulait rester manger. Dans la soirée, Thomas est arrivé, sur le moment je ne l'ai pas reconnu, mais après quelques mots, mon amie ma dit "c'est Thomas Milian". Je suis tombé par terre car c'est en quelque sorte mon idole de jeunesse. J'étais décomposé et lui me tapait sur l'épaule avec un sourire.

      J'avais rappelé mon amie en fin d'année dernière et je voulais y retourner en début de cette année. Je lui avais dit que je souhaitais faire quelque chose et qu'il aurait fallu ensuite qu'il en signe. Mon amie m'avait dit par la suite qu'il serait d'accords, mais si ce n'était pas pour faire 1000 signatures :) Je lui avais dit que si je revenais courant février, c'était seulement pour que l'on ce rencontre à nouveau et que l'on s'échange quelques souvenir de tournages en plus de signer une dizaines d'exemplaires d'un projet que j'avais démarré. Il m'a fallu retarder ce projet et on s'était programmé une rencontre en juillet, malheureusement.

      Parfois, il vaut mieux ne pas hésiter et vivre pleinement les choses.

      Il manquera à beaucoup !

      Eric

      Supprimer
    2. C'est assez incroyable ce que tu me racontes là ! Tu l'as donc vu en Italie ? C'était à Rome ? Il semblait être bien revenu en Italie après son passage à la télé à l'émission "I più belli anni", où il semble s'être rendu compte que personne ne l'avait oublié là-bas. Apparemment, il voulait revenir s'installer à Rome pour y finir ses jours, lui qui avait dit qu'il était né à Cuba par accident, mais qu'il était romain de cœur.
      En tout cas, c'est une chance incroyable de l'avoir rencontré. Je gardais secrètement ce rêve en moi, espérant qu'un des éditeurs pour qui je travaille me dise "tu voudrais pas aller voir Tomas Milian pour une interview ?"
      Fait suer.

      J'écrirai prochainement une ou deux news sur lui.

      Supprimer
    3. Ce sont des rencontres improbables comme celle-là qui font que ça peut changer une vie ou voir les choses différemment.

      Oui, c'était en Italie proche de Rome, vers Tivoli ou quelque chose comme ça. Mais on devait ce revoir à Rome, d'après ce que m'avait dit mon amie.

      Le Chat qui... avait souhaité faire une interview il me semble ou alors c'est Ecstasy, je ne sais plus.

      C'est dommage qu'il soit parti avant que l'on se revoie en juillet. Je pense que cela aurait été une fois de plus magique. Je ne sais pas sur le moment si je finirai le projet pour un de ses films, je verrai par la suite mais ce sera à regret.

      Merci pour tes prochaines news !

      Eric

      Supprimer
    4. Je crois que les deux voulaient l'interviewer. J'étais prêt à partir tout de suite pour ça :)
      Mais je n'ai pas compris quel était ton projet du coup ?

      Je crois que je vais me relire son autobiographie. C'est dommage qu'elle n'existe pas en français. Mais s'il y a un éditeur français intéressé (ça m'étonnerait), je suis dispo pour le traduire !

      Supprimer
    5. Je pense aussi que les 2 éditeurs voulaient faire un interview, j'en préparé un aussi autour des tournages avec des archives photos et vidéos que l'on devait me remettre et qui aurait dû débuter vers la première semaine de juillet.

      Mon projet qui aurait dû être signé pour l'occasion et il s'agit de "Il giustiziere sfida la città". En français, je ne sais plus comment il s'appelle, j'ai beaucoup plus l'habitude des titres originaux :)

      Effectivement, cela serait bien de voir apparaitre une autobiographie. je m'interesse beaucoup aux parcours des acteurs et réalisateurs et sur le cinéma de certains réalisateurs comme José Giovanni ou il existe quelques bonnes documentation.

      Supprimer
  9. En fait j'ai surtout découvert cet acteur grâce a ton site.
    Bien sur je le connaissais de nom et j'avais du l'apercevoir dans quelques films (Folle a tuer de Boisset et autres)mais c'est par le biais a la saga Nico Giraldi que j'ai pu saisir l'ampleur de ce comédien détonant capable du cabotinage le plus ébouriffant (et le plus créatif) et de la sobriété la plus implacable (le commissaire de Liberi armati pericolosi par exemple).
    Grace a toi je ne suis régalé de le voir changer de tête, de registre, de rôle... Au travers de ton blog, tu lui a peut être conféré un petite part d'immortalité supplémentaire.
    Salut tomas et merci Gilles

    G

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, ça me fait plaisir d'apprendre ce genre de chose.
      Ca vous semblera assez étonnant, mais je l'ai découvert très tardivement. L'amour ne fut pas fou immédiatement, mais quelque chose m'a attiré vers lui et son histoire complètement folle. Il s’est mis à me fasciner et j'ai eu envie d'en savoir toujours plus sur lui. Fasciné, c'est bien le mot. J'aurais aimé le connaître et lui poser tant de question. Je crois que j'ai pris un gros coup sur la tête.

      Supprimer
  10. Même si je savais qu'il n'était plus tout si jeune j'ai eu un petit choc en apprenant sa mort.

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Indiana moi aussi j'ai pas été bien hier soir triste nouvelle d'apprendre la disparition de Tomas Milian ça va faire 10 ans que j'ai découvert cette acteur " caractériel" grâce a mon cousin fan de cinéma bis qui ma montré bracelet de sang et au fur et a mesure j'ai voulu en savoir plus sur ce monstre sacré du cinéma et grâce a toi j'ai pu découvrir toute la série des NICO Giraldi et je t'en remercie beaucoup j'aimerais beaucoup lire ça biographie malheureusement elle n'est pas traduite et je trouve ca malheureux( si tu trouve un éditeur ça serai génial) il y a il des anecdote croustillante dedans sur le caractere de tomas? je sais qu il était pas facile a dirigé moi je pense qui l jouais pas on le voyait a l écran comme il l’était telle un patrick deweare entier enfin c'est mon avis en tout cas je vais me replongé dans ses film ce week end merci a toi

    RépondreSupprimer
  12. Quelle tristesse !!! mais que de bons souvenirs laissés par cet acteur que je regarde régulièrement .
    Je venais de me faire le Nico Giraldi N°1 la semaine passée , je vais regharder le 2 dès aujourd'hui et peut-être " Far west story " et " Vamos a matar compañeros " du coup .
    Merci Indiana , je ne me tiens pas trop au jus des actualités télé , radio ou web , je n'aurais pas connue cette triste nouvelle .

    RépondreSupprimer
  13. et bien triste nouvelle ,encore une icone du cinéma qui s'en va , so long mister Milian

    RépondreSupprimer
  14. tristesse...découvert pour ma part dans le cinéma de quartier de JP Dionnet avec Monezza, le mercredi amtin une VHS dans le magnéto et zou...
    redécouvert dans Traffic de Soderbergh...puis ton fabuleux blog et celui de Ginovilapierre bien entendu...
    Pincement au cœur tout ce WE....:-(

    RépondreSupprimer
  15. Hé bien la boucle est bouclée. Car si je connaissais l'acteur Milian et une bonne partie de sa filmo, c'est par ton blog que j'apprends la triste nouvelle de sa disparition. Je bouge beaucoup ces temps-ci, et là, en revenant, je décide de regarder les différents sujets de ton blog...et douleur aux tripes! '~' Comme un coup de poignard lancé par Cuchillo.
    Ce petit péon tellement vivace nous a quitté, et nous aura vraiment marqué.:(

    RépondreSupprimer
  16. Bonsoir à tous ! C'est grâce à toi , Indianagilles , que j'ai découvert tous ses films . Un jour tu as raconté que Thomas avait une perruque car il était chauve , était-ce vrai ?
    Cordialement , Clyde .

    RépondreSupprimer
  17. Dans Traffic en General Arturo Salazar....un de ses derniers rôles ...il jouait un personnage troublant et inquiétant plutôt du côté du pouvoir...un clin d'œil inversé à son personnage d'El Vasco général en devenir de Compañeros...excellent acteur...tristesse...

    RépondreSupprimer